Go Down

Topic: Trappe poulaillier sans contacts fin de course (Read 41626 times) previous topic - next topic

DjUltimate

#210
Sep 09, 2017, 08:04 am Last Edit: Sep 09, 2017, 08:09 am by DjUltimate
Bonjour alex
Ce sont bien des ready to use que j ai utilisé en premier !! D une grande marque en plus...
Une pile arrivait à se décharger avant les autres je ne sais par quel miracle
J ai changé de piles même marque meme model et pareil aléatoirement j avais une pile en moins déchargée....
Le support de pile  d EB ne me faisait pas confiance plein de faux contact...et j ai trouvé cet accus dans une petite voiture...
C est du 6v nimh mais au moins pas de doutes sur les faux contacts ou sur une pile défectueuse !
Malheureusement j ai le même résultat ca se décharge sans se recharger...
Je me demande si une grosse batterie au plomb 6v ne serais pas mieux....au pire si ça ne recharge pas cela tiendrais plus longtemps...?
En tout cas je bloque...encore une fois tout le reste fonctionne à merveille sinon !

alex

Bah zut alors...
Comme votre problème ressemble à celui que j'avais, vous pouvez faire les vérifs que m'avait suggérées Achess à partir du post#152. Finalement, mon pbm venait de batteries défectueuses, mais vous, ça vous aidera peut-être.

La batterie plomb est peut-être une bonne idée. D'après le magasin spécialisé où j'étais allée, seules les batteries au plomb sont adaptées à la charge irrégulière d'un panneau solaire. Le gars m'a montré des petites batteries 6v Yuasa utilisées pour des systèmes d'alarme, dans les 7€ je crois. Je n'ai pas testé, mais si je recrame mon nouveau pack de NiMH je crois que j'opterai pour ça.
Bon courage !

achess

#212
Sep 10, 2017, 01:05 am Last Edit: Sep 10, 2017, 01:06 am by achess
Bonjour, comme je l'avais déjà précisé, je n'ai pas testé la version servo dans la durée.
Ce n'est pas non plus du clé en main.

Mettre une résistance série pour éviter les surcharges dans un premier temps, faire des mesures de conso et de charge et choisir la batterie en fonction de l'ensoleillement, de la capacité de charge du PV et de la conso du montage complet.

Pour une batterie plomb, faut voir le datasheet  http://www.yuasabatteries.com/pdfs/NP_1.2_6_DataSheet.pdf
On voit que la tension de charge maximale est de 7.5 V pour ce modèle, donc pas de problème de surcharge en mettant une résistance série comme dit précédemment.
En dessous de 6 V on passe en décharge profonde, à surveiller ou prévoir de couper l'utilisation par programmation.
Par sécurité prendre plutôt une 3 ou 4 Ah.

DjUltimate

#213
Sep 10, 2017, 10:03 am Last Edit: Sep 10, 2017, 10:12 am by DjUltimate
Bonjour
Je viens d en mettre une de 10 ah en 6v de marque europa ça devrait le faire...
Je dois quand même ajouter la résistance apres la diode schotty ou je peux laisser comme ça ?
Quand tu parles de couper par programmation que veux tu dire exactement ?
Bonne journée

achess

Si on laisse se décharger une batterie plomb en dessous de 1,8 V par élément, elle risque de sulfater et ne plus pouvoir reprendre la charge. Une NIMH est moins fragile . par programmation et un relais, on peut couper l'utilisation pour éviter la décharge profonde.

Une forte capacité c'est bien pour fonctionner dans la durée, à condition que le panneau délivre plus que l'utilisation ne consomme.
Tu as intéret à vérifier les tensions au moins quelques jours.

DjUltimate

Bonjour
Petit retour, pour l instant tout fonctionne correctement !

brizou

Bonjour à tous,
j'aimerais également réaliser ce projet. Je suis electrotechnicien donc l'electricité je connais mais pas l'electronique malheureusement.
J'ai à disposition d'ancienne batterie d'onduleur (12V 7.2Ah, elles me retournent encore 12.58V) Puis-je les utiliser pour ce montage ?
Sinon j'ai a disposition toutes les résistances qui sont indiquées sur le schema.
Jái également des transistor BD136
                                              BDX53A
Diodes BY214-200
Un condo 100uF
des photoresistances.

Mes transistors et mes diodes sont elles utiles ici ?

Merci d'avance

achess

Bonjour,
oui, ça peut fonctionner.
Le condensateur chimique en antiparasite de moteur, pas trop. En général ils sont en  polyester, polypropylène. Tu peux en récupérer un sur une vieille perceuse ou un vieux mixeur.
Les diodes sont surdimensionnées mais feront l'affaire.

En 12 V il faudra quelques modifications :

Le nano ne supporte pas plus de 12 V sur son entrée "raw". Tu vas devoir  utiliser un régulateur de tension qui va consommer du courant en permanence. Faudra en tenir compte pour l'autonomie.

Les ponts diviseurs devront être recalculés pour ne pas dépasser les 5 V sur les entrées.

Voir aussi que le courant maximum délivré par le panneau ne dépasse pas 1/10 de la capacité de la batterie, sinon faudra réguler la charge. (problème des intervenants précédents)

Vincentm1

#218
Aug 31, 2018, 09:16 pm Last Edit: Aug 31, 2018, 09:19 pm by Vincentm1

Bonsoir à tous

Je voudrais réaliser le projet qui est détaillé dans les postes 71 à 73 mais étant plus que néophyte j'ai quelques questions

Dans les liens proposés par Achess ( au passage pardon pour le message privé , je n'avais pas trouvé ce fil) pour le panneau solaire il n'y a que du 6v 1w alors que dans les posts il est parlé de de panneau 6v 2 w 330 ma.  Du coup lequel prendre?

Il est fait mention de mosfet n AO3402 y a t'il plusieurs type ou cette référence ne correspond qu'à un modèle?



Achess parle également d'une résistance de 100 kohm dans le gate  ( et là, je suis perdu :smiley-confuse: ), où va t'elle sur le schéma  ou bien était ce pour le cas où on emploi un autre composant que le mosfet N?

Pour finir,Achess, verriez vous une amélioration à apporter à votre projet ( sans le complexifié parce que je n'ai pas le niveau...)

Merci d'avance


achess

Bonjour et bienvenu Vincentm1

J'ai été prévenu par mail de ce message mais pas du message privé.
Je vois que tu as changé de projet entre temps.

Mon panneau solaire ayant rendu l'ame, je l'ai remplacé par 2 de 6 V 1 W, mais  leur tension maximale atteint difficilement 6 V max, alors que le précédent sortait 7.4 V, ce qui correspondait à la tension max des accus sans les surcharger. Il faudra passer en batterie 5 V, mais pour l'instant je recharge avec un chargeur environ tout les 2 mois. Sinon mettre les PV en série et gérer la charge.
J'ai toujours le dispositif à ficelle.

Dans le gate, il y a une résistance de 47 kohm sur le schéma.

On peut remplacer par un transistor classique NPN, il faudra dans ce cas mettre une résistance en série dans la base calculée en fonction du transistor choisi.

L'amélioration à faire serai la gestion de la charge de batterie, plus facile avec une batterie plomb et aussi une indication batterie faible, mais je n'ai pas le temps en ce moment. ;)

Vincentm1

Bonjour Achess
Merci de ton retour... l'objectif pour moi est d'aller au plus simple ( même si ce n'est pas parfait

Vincentm1

Désolé il manque un bout du message
Du coup , je trouve un panneau en 6v 2 w 330 ma ,je suppose que cela convient ?

Du coup , dans le gate( je fais le malin) il faut une résistance De 47 ou 100 ko?

Et peut être une autre réflexion , je suppose que si le panneau tombe en rade, plus rien ne marche ( si j'ai bien compris,ouverture et fermeture sont déclenchés selon la tension du panneau) est ce qu'il ne faudrait pas mettre une ouverture à une certaine heure ( au cas où) et une fermeture à une certaine heure(au cas où)
Dans ce cas je suppose qu'il faut un module temps mais lequel ?
Après quel code? J'essayerai de trouver le code ...
Bonne soirée

achess

Vous pouvez même mettre une 10 kohm, elle est là juste pour maintenir la tension de gate à 0 V

En cas de panne du panneau, la porte restera fermée, mais ce n'est pas grave puisqu'on va les visiter au moins une fois par jour, ne serait-ce que pour ramasser les oeufs ;)

Vincentm1

Bonjour,
Oui , sauf si on part pour quelques jours...
Bonne journée

hbachetti

#224
Sep 12, 2018, 01:55 pm Last Edit: Sep 12, 2018, 02:25 pm by hbachetti
Salut.

Je me permets de vous communiquer un lien sur la recharge des accus, NI-MH, plomb, etc.

Je dirais que le plus important est de charger vos accus avec un CHARGEUR, certainement pas avec un panneau en direct, y compris avec une diode en série.
Un accu NI-MH se recharge à courant constant. Il faut surveiller la tension aux bornes de l'accu jusqu'à voir apparaître une bosse un peu en dessous de 1.6V.
Pour du NI-MH l'arrêt automatique de la charge est indispensable, et impose l'utilisation d'un chargeur intelligent.

D'autre part recharger une batterie NI-MH trop souvent n'est pas la meilleure solution. On parle ICI d'effet mémoire.

Dans mon entreprise nous fabriquons des horodateurs alimentés par batterie au plomb (batterie cyclique) et panneau solaire.
Ces machines sont en général équipées de batteries de 7AH et panneau solaire 12V 4W.

La tension de ces panneaux peut monter jusqu'à 18V. Un chargeur permet de limiter la tension et le courant de charge.
Le chargeur est de plus compensé en température.
La tension que l'on peut maintenir aux bornes d'une batterie au plomb (charge d'entretien ou floating) dépend de la température :
14.6V à -10°C 13.6V à +25°C et 13.2V à +40°C.

Encore une fois, ici aussi avec une batterie au plomb, l'utilisation d'un chargeur de qualité s'impose, surtout à cause du fait que votre batterie est située dans un local à température non constante.

Je pense que dans votre cas, la meilleure solution passe par une batterie au plomb de quelques ampères-heure. Ce type de batterie est parfaitement adapté à la recharge permanente (dite d'entretien ou floating). Elle supporte de plus les hautes températures et les basses température.

Quelque soit votre choix, un chargeur performant est indispensable.
Une solution à base de diode est parfaitement ridicule. Vous l'avez constaté par vous-même, cela tue vos batteries.

@+
Linux is like a wigwam: no Windows, no Gates, and an Apache inside ...

Go Up