Go Down

Topic: Question Alimentation  (Read 205 times) previous topic - next topic

5amour

Salut tout le monde, alors étant nouveau je coince un peu dans les alimentations!

1/ J'ai branché 4 moteurs (2 par 2) sur un module L298n. Si chaque moteur consomme entre 4.5v, et 0.5A
 il me faut donc une batterie de 4.5V , 2A ?? et si je veux encore alimenter ma carte arduino ??

2/ Est-ce que je peux alimenter les moteurs tout seuls via le module L298n avec une batterie adéquate, ET alimenter ma carte arduino avec une autre batterie qui aura d'autre caractéristique??

micol

#1
May 26, 2018, 07:51 pm Last Edit: May 26, 2018, 07:55 pm by micol
Essaye d'aboird de tout mettre sur la même batterie.

Au cas où tu aurais besoin d'une seconde batterie, n'oublie pa s de relier les masses.
*** Micol *** Les talibans du politiquement correct ont encore frappé. En 2017, la dernière victime est TEX.

3Sigma

Bonjour,

1. Oui, mais 0.5 A correspond au courant au démarrage, à vide, moteur bloqué,... ? Fais attention au pic de courant au démarrage des moteurs et fais encore plus attention au courant dans le cas où les moteurs sont bloqués (ce qui arrive couramment avec un robot mobile). La fin de cette question est répondue ci-dessous

2. Oui, car 4.5 V risque fort de ne pas être suffisant pour alimenter ta carte Arduino (tout dépend du modèle).
Mais tu peux aussi utiliser la même batterie et insérer un convertisseur de tension entre celle-ci et ta carte Arduino.

_pepe_

#3
May 26, 2018, 08:27 pm Last Edit: May 26, 2018, 08:29 pm by _pepe_
Bonsoir

Le L298N présente entre autres caractéristiques, des tensions de saturation VCE(sat) sur ses transistors de sortie de l'ordre de 1,1V pour un courant de 0,5A et de l'ordre de 1,3V pour un courant de 1A.

Par conséquent, si on alimente les ponts en H avec une tension de 4,5V, les moteurs ne recevront qu'environ 2,3V s'ils consomment 0,5A et environ 1,9V s'ils consomment 1A (cas de deux moteurs en parallèle par pont).


D'autre part, l'alimentation des circuits logiques du L298N nécessitent une tension comprise entre 4,5V et 7V. On court donc le risque de les sous-alimenter en choisissant d'emblée une tension égale à la limite inférieure.


Enfin, il est fortement déconseillé d'alimenter directement les circuits logiques (dont le micro-contrôleur) avec la même source de tension que les moteurs. En effet , le fonctionnement de ces derniers peut créer des sous-tensions et des surtensions propres à provoquer des dysfonctionnements, voire à endommager les circuits.

5amour

donc si je mets 6 batteries AA 1,5v a 2000mAh ca me fera une bonne batterie de 9v a 2000mAh ca allimentera les moteurs (suffisamment). et je pourrais même allimenter la carte via la sortie 5v , ou allimenter la carte séparément, ca garantirait une bonne autonomie et chaque circuit aura sa propre allimentation

_pepe_

#5
May 26, 2018, 11:44 pm Last Edit: May 26, 2018, 11:49 pm by _pepe_
Une tension de 9V produite par 6 batteries rechargeables de 1,5V (au lithium) va fournir aux moteurs une tension de 35% à 45% supérieure aux 4,5V attendus. Cela pourrait être dommageable pour les moteurs si leur dimensionnement est trop juste. C'est un point à vérifier.

5amour

sur les moteurs il y'a écrit (3v-6v)  mais pas d'ampérage précis

kammo

Alors salut!
Je m'incruste, parce que comme dit plus haut, entre ce qui rentre dans le driver et ce qui en sort, ya un fossé.

J'alimente un L293D en 7,4V, 6V arrivent aux moteurs.

A ta place, je ferais un montage, et je mesurerais avec un voltmètre, signal PWM à fond.

Si tes moteurs sont des machins jaunes en plastique, ils ont besoin d'environ 120mA, c'est très difficile d'avoir des infos précises, donc je pars sur 150mA en pic.
J'en ai 4 aussi, avec un driver L293d, deux batteries 18650 en série (7,4v), et ça marche très bien.

ATTENTION si c'est bien ces moteurs, en les soudant, tu peux chauffer les minuscules pattes du moteur. Ces contacteurs font aussi office de balais à l'intérieur, en chauffant, ça glisse entre le plastoc noir et le plasticotoc blanc, et plouf, foutu.
Make it, or make it burn.
carte des membres:
https://drive.google.com/open?id=1QmXJT44QyZHM3SIgDaMo7MGUbBSKAaVD&usp=sharing

_pepe_

#8
May 27, 2018, 11:49 am Last Edit: May 27, 2018, 03:52 pm by _pepe_
sur les moteurs il y'a écrit (3v-6v)  mais pas d'ampérage précis
C'est normal. Le courant consommé dépend de la vitesse de rotation, et pour le déterminer il faut se référer à la documentation du constructeur, qu'on devrait pouvoir trouver d'après la référence du moteur.

À titre d'exemple, voici le moteur Mabuchi RC-260RA/18130 (dimensions ø23,8×26,9 mm), qui est donné pour une tension d'alimentation de 3V à 6V. Sous une tension de 6V :
- à vide (sans charge mécanique), il tourne à 13400 tr/mn en consommant 0,13 A
- il atteint son maximum d'efficacité à 10930 tr/mn en consommant 0,58 A ; il produit alors un couple de 1,63 mN.m (ou 16,6 g.cm) et une puissance de sortie de 1,86 W
- au démarrage ou quand l'axe est bloqué, il consomme 2,55 A ; il produit alors un couple de 8,83 mN.m (ou 90 g.cm).



En prolongeant les courbes vers la droite, on obtient les valeurs correspondant au démarrage et au blocage du moteur.

Après la phase d'accélération, la vitesse de rotation finale dépend de la charge mécanique. Il faut faire en sorte que le courant produit, au maximum (pour l'électronique) et en moyenne (pour les effets thermiques), n'endommage pas les circuits (bobinages du moteur, pont en H, source d'alimentation).


Lorsque le moteur est alimenté par une tension différente de la tension indiquée, on peut évaluer la situation en le modélisant par un générateur de tension (dite « force électro-motrice »), dont la valeur est proportionnelle à la vitesse de rotation (Ufem = N/Kv), en série avec une résistance Rind. Cette résistance peut être calculée à partir du courant de démarrage à tension nominale (Rind = Unom/Is). Le coefficient Kv peut être évalué en considérant par exemple la vitesse et le courant à vide (Kv = N0/(Unom-Rind×I0). On peut alors appliquer la loi d'Ohm pour connaître le courant produit à une vitesse donnée :

 I = (Ualim-Ufem)/Rind = Ualim/Rind - N/(Kv×Rind)

La vitesse stabilisée dépend du couple, lequel dépend du courant. Or, la droite caractéristique couple-courant ne change pratiquement pas avec la tension d'alimentation.


Dans mon exemple, on trouverait :
Rind = Unom/Is = 6/2,55 = 2,35 Ω
Kv = N0/(Unom-Rind×I0) = 13400/(6-2,35×0,13) = 2353 tr/mn/V (= 246,4 rad/s/V)

Pour une tension d'alimentation portée de 6V à 7V (9V moins une chute de 2V dans le pont L298N) et pour une vitesse identique (situation la plus défavorable), le courant augmenterait de (7V-6V)/Rind = +0,425 A. On passerait donc de 0,58 A à un peu plus de 1 A à 10930 tr/mn, et de 2,55 A à près de 3 A au démarrage.

L'augmentation de la tension devrait tout de même se traduire par une augmentation de la vitesse finale. Dans le cas d'un couple résistant constant (situation la plus favorable), le rapport entre l'augmentation de la vitesse finale et l'augmentation de la tension d'alimentation est Kv et le courant final ne varie pas. Ainsi, en passant de 6V à 7V on augmenterait la vitesse de 2353 tr/mn.

En pratique, on se trouve entre les deux situations ci-dessus (augmentation du courant, du couple moteur et de la vitesse). C'est l'évolution du couple résistant extérieur (i.e. de la charge mécanique) en fonction de la vitesse qui détermine la vitesse finale :


(En ordonnées, le courant final et la vitesse finale pour les tensions d'alimentation 6V et 7V.)

Go Up