Go Down

Topic: Emetteur/recepteur Arduino (Read 499 times) previous topic - next topic

erwanb191

Feb 06, 2018, 11:06 am Last Edit: Feb 19, 2018, 01:28 pm by erwanb191
R

al1fch

#1
Feb 06, 2018, 01:06 pm Last Edit: Feb 06, 2018, 01:14 pm by al1fch
Bonjour

Oui bien entendu  c'est réalisable.

Rien dans le message initial n'indique l'exclusion de tel ou tel mode de liaison entre les deux cartes.
Si c'est délibéré le plus simple à mettre en oeuvre et la liaison filaire sur 5m

S'il y a une contrainte sur le mode de liaison il faut l'énoncer et décrire l'environnement du dispositif
Ensuite seulement il sera possible de faire la sélection du support des informations échangées (optique ? radio ?)

Je suppose qu'en école d'ingénieurs BTP on apprend à faire une analyse technique préalable avant d'entrer dans les choix technologiques et les mises en oeuvre.

al1fch

#2
Feb 06, 2018, 04:05 pm Last Edit: Feb 06, 2018, 04:26 pm by al1fch
C'est déjà mieux défini comme ça !! (Le terme emetteur/récepteur est vague , on peut émettre sur un fil., on peut emettre un son, un rayon lumineux, une onde radio....)

Quelques pistes  pour cette détection d'intrusion dans un périmètre avec 'accusé de réception' vers "l'intrus" :
-Transceivers radio 2,4 GHz des deux côtés + identifiants dans les messages émis par les casques ?
-Bluetooth BLE avec des casques comme 'beacons' ?
(En cas de liaison radio gérer le périmètre de détection par le biais de la puissance de l'émission)
dans tous les cas il faut tenir compte des événtuels objets, éventuellement métalliques, autres que les casques et susceptible d'entrer dans le périmètre.

C'est  un projet intéresseant et novateur. Il faut comprendre que la sélection de la technologie à employer est un travail incontournable. Vient ensuite la mise au point , les essais....


al1fch

#3
Feb 06, 2018, 08:53 pm Last Edit: Feb 06, 2018, 09:02 pm by al1fch
Bonsoir
Comme indiqué dans les messages épinglés en tête de forum il est recommandé de commencer à se familiariser avec Arduino en apprenant à l'aid de tutoriels comme ceux d'Eskimon

Laisser dans un premier temps de côté la communication radio.
Utliser aussi divers exemples de base fournis avec l'environnement logiciel Arduino.

tk5ep

Je vois une difficulté majeure à ce projet, la distance de 5m...

Est-ce une contrainte importante ?

Il est impossible de s'assurer que seule la zone de 5m sera couverte...  Je ne vois pas comment limiter la "couverture" ...
Ca pourra marcher à 5m comme 30m dans certaines directions.


J-M-L

#5
Feb 12, 2018, 08:31 am Last Edit: Feb 12, 2018, 08:34 am by J-M-L
A mon Avis ce n'est pas un projet arduino et petits composants de base si vous voulez être dans le monde réel

Ce genre de projet s'approche de ce qu'il se fait - en plus simple dans votre cas - dans le monde des véhicules autonomes. Diverses Caméras (potentiellement thermique) et Lidar scannent le périmètre autour de l'engin en permanence plusieurs dizaines de fois par seconde et un algo neuronal à été entraîné pour reconnaître les personnes. Dans un second temps le risque étant identifié une action (notifier la personne / signal sonore ou lumineux / arrêter la machine / etc) peut être déclenchée

La puissance de calcul nécessaire à ces traitements est hors de portée d'un petit Arduino



Please do not PM me for help,  others will benefit as well if you post your question publicly on the forums
Pas de messages privés SVP

al1fch

#6
Feb 12, 2018, 08:31 am Last Edit: Feb 12, 2018, 08:45 am by al1fch
Bonjour

La tolérance sur la valeur du rayon de la zone de détection n'est pas indiquée

Un réduction de la puissance émise par l'émetteur radio (ou une déduction de la sensibilité du récepteur) permet effectivement réduire la probabilité de succès des liaisons radio et réduire les valeurs de RSSI  (avec un grande incertude sur leus valeurs)

Compter sur une maitrise de la propagation radio pour garantir la détection de pénétration dans un cecle de rayon 5m me parait pas réaliste. Trop d'aléas liés aux objets ou personnes événtuellement présents dans la zone à surveiller; à la directivité des antennnes.......

Il semble s'agir d'un équippement de sécurité, un procédé aux résultats aussi alétoires ne convient pas.

J-M-L

Votre projet est très ambitieux et touche la sécurité des personnes dans un cadre d'une entreprise pilotée par des objectifs forts de rentabilité et tenue des délais. Il doit donc être super fiable et pas cher.

Un perche au desssus d'un engin pour avoir un cône de diffusion  - à tester - les soucis des ondes c'est qu'elles rebondissent ou peuvent être obstruées (eg la pelle métallique d'un tractopelle qui est levée va couper la propagation des ondes électromagnétiques dans cette direction )  donc votre cône sera très théorique  vous aurez des fausses détections (distraction de l'ouvrier) ou des alertes non transmises (= risque)

Même si vous arrivez à rendre cela opérationnel - D'un point de vue réalité du marché / enjeux économiques il faudra aussi réfléchir à pourquoi une lampe clignotante et le bip-bip des engins de chantiers ne sont pas suffisants et qu'il faut équiper tous les ouvriers d'un capteur.? si l'ouvrier ne voit pas un engin  de plusieurs tonnes jaune ou orange  (couleur choisie exprès pour être visible), n'entend pas le bip, ne voit pas la lampe orange clignotante - la question est pourquoi il verrait une petite diode ou entendrait un petit bip porté dans sa poche... donc si l'ouvrier ne sait pas se protéger il faudrait que ce soit l'engin qui détecte l'ouvrier et s'arrete En cas de danger. Pour cela il faut bcp d'intelligence - l'engin ne doit pas s'arrêter intempestivement (eg l'engin avance et quelqu'un traverse derrière l'engin dans le cône = pas de danger puisque ll'ouvrier n'est pas sur la trajectoire)

À mon sens vous devriez étudier aussi cet axe avant de vous lancer dans le projet


Please do not PM me for help,  others will benefit as well if you post your question publicly on the forums
Pas de messages privés SVP

tk5ep

Et si on met un place un cône de diffusion des onde sur une perche télescopique ? Vous me semblez beaucoup pessimiste en tout cas. Toute chose est possible maintenant  notre projet n'est pas à 1m près.  La portée pourra être de 6m avec un mètre de précision.
Le but est de détecter l'engin avant de se faire écraser.

Pessimistes non, réalistes oui !

Pour manipuler des ondes depuis que j'ai 15 ans (j'en ai 62), je peux vous dire que votre projet n'est pas réalisable avec vos contraintes et les moyens envisagés pour toutes les raisons qui ont été évoquées ici.

On ne plaisante pas avec la sécurité !

lesept

Revenons un peu sur le message initial : il s'agit d'un projet d'étudiant, pas d'un produit commercial à vocation sécuritaire. Pour un projet d'étudiant, il suffit de prouver une faisabilité et de montrer qu'on a compris les limites et les enjeux. Si on en reste là, le problème se simplifie.

Pour rendre plus robuste la distance de détection, on pourrait utiliser deux types de couples émetteur / récepteur différents : RF et US. Le principe serait en RF de jouer sur la puissance émise et en US de mesurer un temps de trajet aller / retour. Si les deux techniques donnent des distances similaires, on augmente la probabilité que la distance soit dans le range.

J-M-L

#10
Feb 14, 2018, 09:21 am Last Edit: Feb 14, 2018, 09:26 am by J-M-L
À vérifier avec les profs si passer du temps,sur un projet pour conclure  que ce n'est pas une solution industrielle est pertinent. Tout dépend de l'objectif du projet.

Si c'est à vocation pédagogique, apprendre à réfléchir, explorer des pistes et analyser alors je n'ai aucun problème - c'est formateur et nécessaire à la compétence de tout bon ingénieur/professionnel.

S'il faut rendre un prototype qui prouve une faisabilité technique (ici vous n'y arriverez pas avec un arduino) alors vous allez droit dans le mur et vous allez vous faire descendre à la soutenance du projet

je rappelle mon point précédent - ce que vous essayez de faire est de la même nature qu'une voiture autonome communiquant avec d'autres voitures autonomes pour prendre des décisions... l'état de l'art c'est des milliers d'euros de capteurs (en phase industrielle) et processeurs dédiés ultra rapides avec de l'intelligence artificielle basée sur des millions d'heures d'enregistrement ou de simulation de situation réelles, codé par des centaines d'ingénieurs... voilà à quoi vous voulez vous attaquer tout seul avec un petit arduino ayant 2K ou 8K de SRAM... à vous de voir
Please do not PM me for help,  others will benefit as well if you post your question publicly on the forums
Pas de messages privés SVP

al1fch

#11
Feb 15, 2018, 07:37 am Last Edit: Feb 15, 2018, 07:53 am by al1fch
Bonjour
Quote
Pour le moment aucun dispositif ne fonctionne et donc la sécurité pour les gars, bonjour !
La mise en service d'un appareil au fonctionnement incertain augmentait l'insécurité par le 'sentiment de sécurité ' qu'elle induirait   --> Baisse de la vigilance.

Les tests permetront d'évaluer le degré de confiance.

Je suis optimiste : un étudiant en école d'ingénieurs BTP saura exploiter les résultats des essais
sur le terrain et tirer les conclusions.

lesept

Pour info, la société Arcure fait ça avec des caméras embarquées et de l'intelligence artificielle pour traiter les images. Ça tourne sur des FPGA afin d'avoir une puissance de calcul suffisante pour traiter le flux vidéo en reconnaissant un corps humain vertical... C'est une solution plus luxueuse.

ChPr

A mon sens, votre projet n'est pas complexe et compatible avec un Arduino si cela se borne à indiquer qu'une personne est dans un rayon de 5 m de l'engin et allumer un lampe sur cet engin. C'est un problème de capteur "intelligent". C'est-à-dire qu'il faut des capteurs qui ne nécessitent pas un lourd traitement de la part de l'Arduino. Exemple : une caméra délivrant des points d'intérêt calculés par elle-même et non pas un flux vidéo à traiter.

Cela se complique si vous devez allumer un lampe sur le casque de la/les personnes qui se trouvent dans cette zone. Cela veut dire que chaque personne à un identifiant. Selon le nombre de personnes pouvant être mises en cause, votre arbre de sélection peut se complexifier et prendre du temps d'analyse.

Pour ce qui concerne les signaux radio, à moins d'avoir une antenne très élaborée, elle n'aura que peu de directivité dans son environnement immédiat.

Pour me résumer, votre problème est de trouver des capteurs performants. Je pense à des radars ultra-son ou HF.

Cordialement.

Pierre

Pourquoi faire simple alors qu'il est si facile de faire compliqué !

J-M-L

#14
Feb 15, 2018, 02:14 pm Last Edit: Feb 16, 2018, 09:00 am by J-M-L
Il ne s'agit pas de croire ou ne pas croire en votre projet - il s'agit de comprendre qu'un environnement réel est complexe et l'ambition de votre projet 'la vraie valeur ajoutée par rapport au bip bip des engins et gyrophares oranges)

Des radars ultrasonique ne savent pas faire la différence entre un tas de sable et un ouvrier... donc quel intérêt? C'est comme le radar de recul d'une voiture il ne vous indique pas s'il y a un piéton ou un poteau, juste si c'est un obstacle.

Les engins sont équipés des parties mobiles en acier qui obstruent un champ de vision, il faut donc envisager tout un champ de capteur tout autour du véhicule et pas juste un truc sur le toit. (Cf rafar de parking sur les voitures vous en avez plusieurs intégrés dans les pare-chocs avant et arrière)

Si un ouvrier doit porter un appareil quid de la protection des personnes étrangères au chantier (travaux sur la voie publique) ?

Pour éviter les fausses alertes il faut prendre en compte des paramètres dynamiques: un ouvrier assis sur le bord de la route en train de casser la croûte n'est pas en danger quand le tractopelle passe devant lui. Il faut des paramètres environnementaux - l'ouvrier est il sur une trajectoire de collision avec l'engin ? Ça nécessite une analyse dynamique avec la direction de l'engin et modélisation du comportement de l'ouvrier...

Le système doit pouvoir traquer plusieurs ouvriers sur son périmètre en temps réel ...

 Tout cela si c'est votre ambition est hors de portée d'un petit Arduino


Si l'ambition est d'avoir simplement une idée de proximité - avec des erreurs et des fausses alarmes -  alors vous prenez plusieurs émetteurs BTLE configurés en iBeacon, positionnés autour du véhicule pour limiter les zones blanches et réglez l'énergie émise pour avoir une portée nominale assez faible. Le récepteur sera aussi un iBeacon écoutant en permanence la présence d'une balise particulière. Les smartphones savent faire cela avec une petite app et donc un  téléphone peut être le récepteur

Il faudra ensuite un autre système radio pour la communication entre systèmes dont vous parlez...

Vu que les engins font bip bip Vous pouvez aussi juste avoir un Micro avec un bout de code qui essaye de détecter le bip bip avec une certaine intensité sonore (pour la proximité)

Pour moi cependant ce n'est pas Une solution pertinente industriellement car il y aura trop de fausses alertes et ce sera tellement ennuyeux que les ouvriers désactiveront le système ou n'y prêteront pas attention - et donc leur sécurité le moment voulu ne sera pas assurée.. à force de crier « au loup »... si le système arrête un engin de chantier alors qu'il n'y a pas de danger reel la productivité va souffrir et le système ira vite à la poubelle


Je ne dis pas ça pour vous décourager - si vous présentez votre projet et que le cadre n'a pas été clairement défini avec vos profs - attendez vous a avoir ces questions
Please do not PM me for help,  others will benefit as well if you post your question publicly on the forums
Pas de messages privés SVP

Go Up