Go Down

Topic: circuit imprimé (Read 8278 times) previous topic - next topic

ardos

Bonjour,

J'ai entendu dire que des gens dessinent des circuits intégrés (pcb), et j'aimerais savoir comment ils font ?
Est-ce qu'il existe des cours pour cela, par exemple, je comprends pas comment ils tracent les différents traits (géométrie particulière) ?

Merci de votre aide.

skizoh

bonjour,

euh par dessiner des circuit imprimer tu entend quoi? tracer un typon d'une carte électronique? ou d'un fpga programmable VHDL

Je suis un peut perdu la :s

préscise mec !

Skizo !
Un tien vaux mieux que deux tu l'auras !

zoroastre

Yep!

Dans un certain ordre : eagle, kicad, tci, easypcb.

@+

Zoroastre.
Gné! ;)

skizoh

ok lui il sais de quoi tu parle ^^ désolé ++

Skizo ! !
Un tien vaux mieux que deux tu l'auras !

skywodd


Dans un certain ordre : eagle, kicad, tci, easypcb.

Et proteus (isis / ares)  :smiley-mr-green: (nan mais ho !)

Un petit tuto maison, il est plus axé sur la conception physique du pcb et non du tracé du typon m'enfin ...
http://skyduino.wordpress.com/2011/06/07/concevoir-et-graver-soi-meme-un-circuit-electronique/
Des news, des tutos et plein de bonnes choses sur http://skyduino.wordpress.com !

Artouste



Dans un certain ordre : eagle, kicad, tci, easypcb.

Et proteus (isis / ares)  :smiley-mr-green: (nan mais ho !)

Un petit tuto maison, il est plus axé sur la conception physique du pcb et non du tracé du typon m'enfin ...
http://skyduino.wordpress.com/2011/06/07/concevoir-et-graver-soi-meme-un-circuit-electronique/

bonsoir
C'est sympa la video et en plus on entend les cloches  :smiley-mr-green:
Qu'il n'y ai pas de méprises, je parle bien des cloches que l'on entend sur la bande son à partir de 16'37"   8)

la phase humour est fine  :)
En gravure perso amateur c'est aussi la technique que je préfère, mais j'ai abandonné le perchlo pour le  le peroxyde d'hydrogène et l'acide chlorhydrique à bain perdus

68tjs

Il faut bien définir ce que tu veux faire. Le premier point a définir est qui fabrique le CI.

Tu peux le faire toi même "à l'ancienne avec typon, insolation, révélateur, perchlorure de fer". Mais attention d'une part c'est très polluant et d'autre part le résultat n'est pas garanti à 100%. Il y a plusieurs phases de mise au point pour chaque opération intermédiaire qui ne sont pas sans conséquence sur le porte monnaie. En particulier dans un premier temps éviter les pistes trop fines ou trop rapprochées.

Si tu passe par un façonnier tu vas devoir te renseigner sur ses normes et sur ses valeurs minimales notamment (sans être exhaustif) sur les largeurs de piste, d'isolation entre pistes et de diamètres de perçage.
Ces données peuvent différer d'un façonnier à un autre.
Ensuite pour réaliser le circuit il te faudra fournir les fichiers de fabrication très souvent au format GERBER, là encore il faut voir ce que demande exactement le façonnier.

Pour cela tu as des logiciels à ta disposition, parmi les plus connus :
Open Source SANS limitation -> Kicad
Propriètaire Freeware pour un particulier mais AVEC limitations -> Eagle

zoroastre

#7
Apr 24, 2012, 11:09 pm Last Edit: Apr 24, 2012, 11:23 pm by zoroastre Reason: 1
Yep!

Pour la gravure du pcb, il y a aussi la technique du pauvre : impression laser sur papier glacé et transfert par fer à repasser ou plastifieuse. D'une part, plusieurs essais sont souvent nécessaire, il faut privilégié de petits typon et cela n'empêche pas de passer par un bain de perclo.

Je suis aussi en train de reflêchir à abandonner le perclo, d'une part parce que la couche de sensibilisation des cartes semblent avoir perdue de leur qualité et d'autre part pour un aspect polluant indéniable. Une solution à base d'acide est une bonne contre-partie.

Petit retour sur le transfert, je compte tester prochainement le 'pnp-blue' (feuille d'acétate) qui semble être intéressant pour des projets ponctuels.

Au labo, nous venons de tester plusieurs feuilles de millar sur notre imprimante laser, et Conrad sort gagnant devant Farnell. Les noirs y sont légerement plus denses et réguliers, les feuilles résistent mieux à la chaleur de l'imprimante.

Tout çà pour dire, qu'entre la qualité des calques, millar, transparents, des encres, produits de révelation/gravure, temps d'insolation, il faut pas mal d'essai avant de sortir des cartes d'une qualité impéccable.

Je viens de terminer une mini insoleuse à led UV 120x90, je teste dés la semaine prochaine.

La solution idéale est celle qui nous convient le mieux en définitive.

Sinon, je vote Kicad aussi, pas mal de librairie et relativement facile à prendre en main une fois que l'on a compris les étapes pré-requises.

@+

Zoroastre.
Gné! ;)

ardos

En fait pour le typon, comment on connaît la forme des traits sur la plaque ?
Je ne m'y connais pas vraiment, donc je cherche vraiment comment acquérir des connaissances dessus.

Merci.

skizoh

bonjour,

la forme:

épaisseur: défini par toi ou le producteur du typon qui à des largeur mini, sinon comme ça t'arrange (éviter les très très fine piste risque de court circuit)

forme: défini par toi, ton routage, éviter les coin net (court circuit) et les croisements bien sure sinon pas de forme particulière à respecter

Skizo !
Un tien vaux mieux que deux tu l'auras !

hello,

pour ma production perso j'utilise expressPCB, c'est assez intuitif,
par contre pas de routage automatique, mais pour des cartes au
format europe (160*100mm) cela suffit largement, impression du typon
sur transparent avec imprimante jet d'encre, et tirage classique,
j'arrive a faire du cms en 1206,805 et 603 et du sioc, tqfp sans trop de pb et en double face,
pour les vias j'utilise des rivets en 0,6 mm
autrement je vote également pour kicad, mais la prise en main est plus longue,
l'avantage c'est la production de fichiers gerber pour une production professionelle, mais ça
coûte plus cher.
Autrement dit si c'est pour one shoot, faire perso si c'est pas trop compliqué avec expressPCB,
sinon envisager de passer par un pro pour le tirage avec kicad
Cordialement,
Jacques

osaka

#11
Apr 25, 2012, 12:38 pm Last Edit: Apr 25, 2012, 01:12 pm by osaka Reason: 1

En fait pour le typon, comment on connaît la forme des traits sur la plaque ?
Je ne m'y connais pas vraiment, donc je cherche vraiment comment acquérir des connaissances dessus.


Je n'en ai jamais fais ou même utilisé ses applications juste constaté ici et là, mais pour la forme des composants normalement chacune de ses applications possèdent des librairies de composants préenregistrés, il suffit de placé l" 'image" de ton composants ou tu veux (sais) et relier le tout (à la bonne pattes du composant) sur ton pcb par différent trais (ligne) dépeceur différentes (au plus fin il est au plus il est difficile de réalisé le pcb apparemment)   , il existe des normes également pour le format des composants: DIP, TO, etc, que tu vois fréquemment accompagné du nom du composant donc facile de reporter leurs dimensions sur le pcb.
Après une fois ton pcb réalisé en image, tu l'imprimes su transparent ou autres (dépend de différente technique précitée ici) et il y a différents traitement de révélation etc à faire avec divers produit, etc (suis pas prêt d'en faire moi même lol  :smiley-sweat:)
Bon maintenant on ne fais jamais un pcb au hasard, il y a toute l'étude, schématisation, test sur breadboard ou autre, routage, etc, à étudier avant.
Je pense que c'est ça que tu voulais savoir ?

B@tto

Pour ma part wintypon, insoleuse de base et gravure au mélange HCl + H2O2
Blog électronique : http://battomicro.wordpress.com/
Photographie : www.interactive-celebration.fr

Artouste


Je viens de terminer une mini insoleuse à led UV 120x90, je teste dés la semaine prochaine.

Zoroastre.

A titre essentiellement de curiosité, cela m'interesse
tu utilise quoi comme ref de led UV ?
De memoire fin des années 80, une "boite" avait essayer de nous refourguer des traceurs HPGL dont la plume était une fibre optique avec une source UV externe, l'idée était à priori bonne pour faire de l'anglaise, mais la mise en œuvre n'a jamais vraiment été concluante, le marché n'a pas été conclu.

zoroastre

#14
Apr 25, 2012, 05:57 pm Last Edit: Apr 25, 2012, 08:16 pm by zoroastre Reason: 1
Yep!

Mes leds n'ont pas de réference indiquée. J'ai effectué l'achat sur ebay en cherchant "led uv 365nm". Du coup, je me suis retrouvé sur un article chez les espagnols (vendeur=erboplee).
Leds UV 5mm (Uf=3.2V, Ie=30mA, Lambda de 340 à 365 nm, 5000 mcd, angle=20°).

Il faut absolument un lambda inférieur à 400 nm (UV=352 nm).

Le cablage et montage sont réalisés : 18 16 groupes de 3 leds en série avec résistances de 82 ohms sous 12 volts avec un entraxe entre leds rapproché pour un meilleur flux lumineux (chevauchement des centres au rayon).
La boite est un coffret industriel de profondeur 120 mm, un de mes fournisseur m'a gentillement "récuperé" une plaque de verre de 4mm d'épais posée sur 2 équerres alu en partie haute de la boite et j'ai ensuite bourré le couvercle de mousse pour un maintien du pcb+millar.
L'écart entre les leds et le pcb est d'environ 100 mm pour une résolution d'environ 120x90mm, 48 leds sont utilisées.

Comme il me reste 1 sachet de révélateur et 1 litre de perclo, j'experimenterais de facon classique dans un premier temps.

Coût total : 13€ pour 50 leds (+2 gratuites). (J'avoue !!! J'ai des sponsors  :smiley-yell:)

@+

Zoroastre.
Gné! ;)

Go Up