Go Down

Topic: [Projet] Bi-ATmega644 (Read 3 times) previous topic - next topic

68tjs

#25
Jul 15, 2012, 08:36 pm Last Edit: Jul 15, 2012, 08:39 pm by 68tjs Reason: 1
Premières impressions favorables:

Mais en préambule je gronde !
C'est pas bien de modifier directement sur l'implantation en court-circuitant le schéma : tu crois gagner du temps mais au final tu va bien te faire c****r pour remettre le schéma d'aplomb sans rien perdre de ton travail d'implantation/routage.

Découplage :
Je me base sur le pcb et je ne vois que 3 capa par micro : 2 pour le quartz et une pour Vcc.
Cela ne fonctionnera pas correctement. Plutôt qu'un long discours télécharge la note d'application Atmel AVR042 qui contient des consignes d'implantation notamment du coté des entrées analogiques et de AVcc qui ne doit pas être relié directement à Vcc.
Je prendrais des condensateurs CMS qui ont moins d'inductance parasite que ceux à piquer et par conséquence qui découplent beaucoup plus efficacement.

Masse :
Bien pour les reprises de masse près des entrées notamment analogiques.  Ce n'est pas visible sur l'implantation mais est-il possible que le connecteur soit à double rangées signal+ masse et accepte un connecteur pour une nappe ? (Nappe : signal/masse/signal/masse/ etc)

SDA/SCL  
Suggestion : Un connecteur dédié pour réserver ces pins à cette seule utilisation ?

Mes marottes à moi :
1) Je sépare strictement les organes de commandes des organes de puissance. Ce qui se traduit dans le cas présent : le micro ne doit fournir aucune puissance ce n'est pas son rôle.
2) D'autre part j'ai toujours considéré qu'une carte bien conçue doit supporter des court-circuit sur ces entrées/sorties.
Un court-circuit à la masse sur une sortie CMOS à l'état "1" et c'est la mort du transistor de sortie.
Imagines que tu relies deux micros : une sortie du micro 1 déclenche une interruption sur une entrée du micro2.
Que se passe-t-il si en modifiant le programme tu place accidentellement l'entrée du micro2 en sortie ?
Si les deux pins sont au même niveau logique il ne se passe rien, si les niveaux logiques sont différents ça fume !
Et c'est bien connu que des erreurs en modifiant un programme cela n'arrive jamais.
La seule loi physique que j'ai toujours vu vérifiée est que quoi qu'on fasse l'em*rdem*nt est toujours maximum.
Sur les cartes arduino il y a une double protection : le polyfusible et l'usb qui se met à genoux.
Dans ton cas tu auras une alim extérieure qui ne se mettra pas à genoux donc exit le micro. Avec un boîtier DIP sur support ça passe encore mais avec un autre micro en boîtier cms ce serait rédhibitoire.

Solution commune à ces deux marottes:
Comme les entrées des périphériques du micro sont à haute-impédance il est possible de placer des résistances de protection en série entre le micro et les connecteurs.
Pas de composants à piquer, bien sûr, mais des 0402 (tu es encore jeune, tu as encore de bons yeux) ou des 0603, valeur entre 250 et 1kohms. Au cas par cas il sera toujours possible de les court-circuiter si le besoin s'en fait sentir..
Mais ça ce sont des marottes personnelles, ne pas les suivre n'empêchera pas de fonctionner mais faudra pas faire de bêtise.

J'en profite pour signaler que bien qu'on utilise dans le langage courant les termes  805, 603, 402 pour le format des cms, le nom officiel est 0805, 0603, 0402 et ce n'est pas par hasard..
Calculs des dimensions des CMS résistifs ou capacitifs
xxyy = longueurLargeur en 1/100 d'inch
Donc pour le format 0603
longueur =0,06 * 25.4 = 1,52 mm
largeur=0,03 * 25,4 = 0,76 mm
Format 402 longueur 1mm, largueur 0,5 mm  --> il faut soit des bon yeux soit après 45 ans une bonne loupe sur pied mais dans les deux cas ça se câble assez facilement.

Edit : j'oubliais pour le découplage de AVcc puisque tu as accès à RS en professionnel regarde pour la self du coté des blm de Murrata, c'est très efficace ces petites bêtes là.

zoroastre

#26
Jul 15, 2012, 11:22 pm Last Edit: Jul 15, 2012, 11:43 pm by zoroastre Reason: 1
Yep!

Je te remercie vivement pour le temps passé et tes recomandations  :D

Quote
Mais en préambule je gronde !

Je sais, je sais  :smiley-mr-green: J'avais prévenu que c'était le foutoir. Je vais devoir passer quelques heures à tout remettre d'aplomb...

Quote
Découplage

Je n'avais pas cette note, et effectivement, j'ai quelques carences au niveau des découplages.
Par contre, je réchigne encore à passer au cms : j'ai l'impression que cela rendrait mon typon moins accéssible.

Quote
Masse :

Pour les connecteurs doubles, c'est tout à fait envisageable. Il faut que je valide encore certains choix technologiques et les connecteurs en font partie même si au demeurant, une de mes contraintes est la connectique "stackable".

Quote
SDA/SCL  
Suggestion : Un connecteur dédié pour réserver ces pins à cette seule utilisation ?

Là, je suis tout à fait dans ce sens, sur le dessin, j'ai tout regroupé pour plus de facilité et également parce que j'ai aussi pensé avec le matos que j'avais commandé/sous la main.
Il en sera de même d'ailleurs de Vcc et Gnd, et je supprimerais la pinoche XTAL1 sur le second cpu qui est inutile.

Je pense avoir dégrossis le travail pour l'instant. Je vais m'atteler à soigner le découplage et réflechir encore à certaines hypothèses et aux choix à faire.

J'ai remarqué aussi que dans mes écarts entre connectiques, je n'ai pas respecté le pas et rend ainsi la carte impossible à embrocher sur une plaque de test.

Quelques pistes peuvent être mieux dessinées.

Les dimensions actuelles me plaisent bien, mais des fixations seraient un plus. Il faut que je regarde çà aussi.

En tout cas, je te remercie encore et n'hesiterais pas à montrer mes avancées à la communauté dans les prochaines semaines (j'espère pouvoir proposer une version finale pour octobre 2012).

@+

Zoroastre.

Veuillez indiquer [RESOLU] dans l'entête du titre en éditant votre premier message ;)

68tjs

Quote
Par contre, je réchigne encore à passer au cms : j'ai l'impression que cela rendrait mon typon moins accéssible.

Il n'y a que des avantages a passer aux CMS surtout que tu n'as pas de problème d'appro.

Tu élimines les  perçages et tu gagnes de la place. Pour les condensateurs tu diminues drastiquement les longueurs de connections néfastes pour les découplages.

Et question soudure c'est ultra simple, pour dessouder il faut un peu d'astuce. Ne surtout pas utiliser des fers spéciaux : ils coûtent chers et ne sont pas efficaces. Le mieux c'est d'utiliser deux fers à souder, tout ce qu'il y a de normaux, un dans chaque main, de chauffer les deux extrémités du cms en même temps et de retirer le cms en le pinçant entre les deux pannes.

Essayes une fois et tu verra que tu ne pourra plus te passer des CMS. Il faut juste faire attention aux puissances : plus le format est petit plus la puissance est faible, ce est tout à fait compréhensible.

Pour les résistances en protection, ce matin je me suis rappelé que j'avais vu un schéma "bizarre" dans la dernière norme I2C.
J'y ai jeté un oeil et effectivement le schéma incorpore des résistances séries en protection qui me paraissent bien utile quand on veut faire dialoguer deux microcontroleurs par I2C.
Et si des protections sont prévues dans la norme c'est bien que des fois tout ne se passe pas toujours comme prévu ?
La loi de la tartine beurrée se vérifie tous les jours.

http://www.nxp.com/documents/user_manual/UM10204.pdf
Page 58.
7.3 Series protection resistors
fig 45

jonmaro10

SALUT,
belle projet, et peut donner quelque chose de puissant qui se passe si vous créez une manière simple d'utiliser une tache sur la distinction entre place rapide et lente, le début d'une belle chance   :)

Go Up