Go Down

Topic: Projet domotique (Read 5950 times) previous topic - next topic

osaka


Pourquoi utiliser des télérupteurs ?
C'est pas ton arduino qui va commander tes relais d'eclairage ?


A mon avis ce n'est pas une si mauvaise idée, l'arduino ne serait chargé d'agir que sur les télérupteur via impulsion, ses "autre" poussoirs serait totalement indépendant même si l'arduino défaille ...
Maintenant en contre partie pour connaître l'état de son circuit électrique pour ça domotique il a besoin en inverse d'adapter le 220 en entrée donc opto ou autre ...

Quote

Pour la gestion de l'éclairage, l'idée est de pouvoir, par exemple, sur un appui long sur un (certain/tous??) interrupteur, éteindre toutes les lumières de la maison. Ou de pouvoir jouer des scénario de présence. Ou encore, d'éteindre automatiquement les pièces inoccupé depuis X minutes (grâce aux détecteurs de présence).


Yokis ?
http://www.yokis.fr/telerupteur.html

CocoVFR


Pourquoi utiliser des télérupteurs ?
C'est pas ton arduino qui va commander tes relais d'eclairage ?


Comme le dit osaka, tout mon system domotique dois pouvoir partir en fumer sans que cela ne sois pénalisant pour la vie de tous les jours.
Le but de mon installation est d'ajouter des automatismes ou des fonctionnalitées confortable.




@Artouste:
Merci de l'info. Mais j'ai déjà parcouru ce sujet, et cette solution ne me conviens pas: un peu trop "bricolage" pour moi. Je souhaite une solution intégrer.


bonjour
Qu'entend tu exactement par solution intégrée ?
sinon pour avoir un report d'état avec une isolation galvanique, il y a la simple solution du relais 1RT avec bobine 230V
genre ça
http://radiospares-fr.rs-online.com/web/p/relais-sans-accrochage/5080398/

Effectivement, c'est une solution. Reste a voir s'il y a une solution simple et fiable pour traiter les rebonds du relais
Merci de l'info  ;)

Artouste



Effectivement, c'est une solution. Reste a voir s'il y a une solution simple et fiable pour traiter les rebonds du relais
Merci de l'info  ;)

compte tenu de l'acquisition et du taux de récurrence supposée, un anti-rebond soft est surement une bonne solution.
voir eventuellement de ce coté pour ne pas réinventer la poudre
http://arduino.cc/playground/Code/Bounce

CocoVFR

Salut a tous.
J'avance pas mal sur mon projet, et je devrai vous mettre d'ici peu, les solutions retenues avec les explications et les schémas qui en découlent.
Cependant, j'ai encore quelques questions:
Qu' y-a-t'il comme inconvénient a utiliser des triac (avec son opto) pour piloter un télérupteur ? (charge inductive)
Toujours sur les triacs, je compte commander mes radiateurs via le fil pilote: 3 ordres seulement.
Mode Eco, Hors gel et arrêt complet. Un soucis particulier si je veux utiliser des triacs pour ça ?
Merci d'avance.

Brisebee


Qu' y-a-t'il comme inconvénient a utiliser des triac (avec son opto) pour piloter un télérupteur ? (charge inductive)

C'est un peu plus compliqué à mettre en oeuvre qu'un transistor bipolaire et un relais, mais moi je préfère nettement les solutions statiques, pour des raisons de fiabilité à long terme. Maintenant s'il y a un télérupteur, dont le nombre maximum de commutations doit être du même ordre (ou même moins) que celle d'un relais.

Brisebee


Toujours sur les triacs, je compte commander mes radiateurs via le fil pilote: 3 ordres seulement.
Mode Eco, Hors gel et arrêt complet. Un soucis particulier si je veux utiliser des triacs pour ça ?


Dans le cahier des charges que j'ai posté sur ce forum http://arduino.cc/forum/index.php?topic=80422.new;topicseen, tu trouveras les schémas => j'ai utilisé un otpo triac pour commander le fil pilote des thermostats.
Il faut voir quel est le courant qui circule sur le pilote, s'il est faible (quelques mA) un opto triac suffit, sinon il faut mettre opto triac + triac.
@+

CocoVFR



Qu' y-a-t'il comme inconvénient a utiliser des triac (avec son opto) pour piloter un télérupteur ? (charge inductive)

C'est un peu plus compliqué à mettre en oeuvre qu'un transistor bipolaire et un relais, mais moi je préfère nettement les solutions statiques, pour des raisons de fiabilité à long terme. Maintenant s'il y a un télérupteur, dont le nombre maximum de commutations doit être du même ordre (ou même moins) que celle d'un relais.


Oui, je sais bien que c'est un poils plus compliqué  :smiley-mr-green:.
Ma question portait surtout sur la nature de la charge que represente le telerupteur. Cela pose-t'il un probleme particulier à un triac ? Et dans ce cas, quelle précautions prendre ?
La solution du relais me tente bien, mais si je pouvais limiter un peu le cout, ca m'arrangerai pas mal  :smiley-mr-green:

Concernant le fils pilote, je n'ai rien trouver concernant une eventuelle norme sur le courant de commande, mais je lis regulierement des chiffres qui font état de 50mA.
Sinon, je compte bien reprendre ton montage: pas envie de ré-inventer la roue  :).

Brisebee

#22
Jun 17, 2012, 08:56 pm Last Edit: Jun 17, 2012, 10:05 pm by Brisebee Reason: 1

Ma question portait surtout sur la nature de la charge que represente le telerupteur. Cela pose-t'il un probleme particulier à un triac ? Et dans ce cas, quelle précautions prendre ?

Sans être un grand spécialiste de la commande de charges inductives par triac, je ne pense pas que commander une bobine de télérupteur, (qui même si c'est une charge inductive, n'a rien à voir avec par exemple un moteur et sa charge mécanique) pose un problème. Mais peut-être que quelqu'un sur ce forum a une plus grande expérience sur ce sujet.


La solution du relais me tente bien, mais si je pouvais limiter un peu le cout, ca m'arrangerai pas mal  :smiley-mr-green:

Un transistor NPN type 2N2222  ou BC 547 (0,10€) + petit relais (1€) ne coute pas plus cher qu'un opto triac (1,2€) + triac (1,2€) => là aussi il faut voir quelle est la consommation de la bobine du télérupteur pour voir s'il faut ou non mettre un triac ou si un opto suffit. Les prix relevés chez Conrad sont approximatifs.


Concernant le fils pilote, je n'ai rien trouver concernant une eventuelle norme sur le courant de commande, mais je lis regulierement des chiffres qui font état de 50mA.

Si tu as le radiateur où le thermostat sous la main, tu peux mesurer le courant en connectant le fil pilote à la phase.

@+

CocoVFR

Autant pour moi  :smiley-red: :smiley-red: :smiley-red:
J'étais rester sur l'idée d'un relais en 230 VAC pour la commande du télérupteur: leur coût n'a rien a voir (5/6€ piece).Du coup, j'ai trouver la solution  :D
Merci.

Brisebee


Du coup, j'ai trouvé la solution  :D

Content d'avoir pu t'aider.
@+

CocoVFR

Salut a tous.
Je viens de finaliser les schémas de ma future installation. J'ai piocher dans les schémas de certains , et me suis inspiré d'autres.
Je vous livre donc les chémas tel quel (il reste probablement quelques erreurs et/ou oubli). Je ne donne pas d'explication sur ceux-ci: je verrai ainsi si d'après les schémas, vous en déduisez le mode de fonctionnement que je souhaite.
Naturellement, je donnerai des explications aux critiques/remarques/questions (rayé les mentions inutiles  ;))
Merci a tous.

CocoVFR

Et le dernier schéma.

CocoVFR

Calmez-vous, on comprend rien  :smiley-mr-green: :smiley-mr-green: :smiley-mr-green:

barbudor

Je comprend que ton système se place en // d'un système électrique traditionel qui reste à 100% fonctionnel.

Voici mon opinion.

gestion télérupteurs

1) Bus etat télérupteur et Bus commande télérupteur
J'ai l'impression que tu as inversé les noms :
A gauche : détection des pressions sur les poussoirs de commande (circuit et relai 12V ?)
A droite : détection de l'alimentation de la ligne (220V)

A gauche : Pourquoi passer par un relai plutot qu'un opto-coupleur ?
Le relai c'est de la mécanique, ca s'use, ca pose des problèmes de fiabilité à long terme.

A droite : Bien compliqué comme schéma.
Si c'est du 220V, je mettrait plutôt le filtrage coté Arduino (aval) plutôt que coté amont (220V) pour 2 raisons :
- simplifier la partie haute tension donc la fiabilité de la partie dangereuse (des capas 400V c'est gros aussi)
- éviter de créer du courant continu haute tension : Le courant continu est beaucoup plus dangereux que l'alternatif en cas de contact avec l'homme. Le risque de "collage" de la peau est plus important. De plus le courant continue crée une électrolyse dans les tissus qui peut entraîner des dommages irréversibles. Le courant alternatif entraîne des brûlures plus légères et réduit les risques de "collage".
Donc je préconise un circuit simple : Coté 220V : résistance, diode LED de l'opto et en parallèle-inverse sur la LED un diode 1N400x pour éviter que la LED subisse une tension inverse trop importante (les LEDs n'aime pas les tensions inverses).

2) En bas, simulation de pression sur les poussoirs ?
Encore un relai ?
Je suggère aussi un opto-coupleur avec éventuellement un 2eme transistor en Darlington (voir un MOSFET) s'il faut du courant pour commander le photo transistor.

gestion chauffages

Commande fil pilote ?
je pense que ca va pas marcher. Tu a un seul signal. Il me semble qu'il faut une connection à la phase au niveau du point commun entre les 2 diodes.

Le choix du 74LS75 ne me semble pas terrible. Pourquoi ne pas utiliser du '573 ou '574 avec 8 bascules par boitier ?
le '75 a un intérêt que si tu utilisais Q et /Q

Distinguer 2 signaux juste par une majuscule ? "Ordre chauffe" et "Ordre Chauffe" ? Pas terrible coté lisibilité, en supposant que ca marche (certains softs de CAO ne distinguent pas minuscules et majuscules).

L'utilisation des 4067 me parait un mauvais en démultiplexeur. Les signaux non adressés sont en l'air donc état inconnu. Si tu garde un 4067 il faut des résistances de pull-up ou pull-down pour donner une valeur par défaut au signal.
La même remarque s'applique aussi un 4067 utilisé pour la commande des transistors dans le schéma précédant.

Il me semble que tu devrais avoir besoin d'un détecteur de passage par zéro pour commander les MOC correctement.
Ou alors tu compte laisser la polarisation active pendant toute la durée d'activation du pilote ? (normalement on pilote un triac juste pas une impulsion juste après le passage par zéro)

alim + timer

La diode 1N4148 sur le circuit de l'opto coupleur 50Hz
Il faut la mettre en parrallèle-inverse sur la LED de l'opto coupleur pour éviter une tension inverse à la LED.

Le schéma de la partie Alim est correct mais peu lisible.
La position "inversée" du 12V m'a d'abord laissé pensé que c'était pour une tension négative.
Donc je critique plutot la lisibilité du schéma.

La partie alim de puissance avec les BDX me laisse perplexe. Je ne dit pas que ca ne marche pas. Je suppose que tu as pris cela quelque part, mais j'aime pas.
Je ne saurais pas te dire pourquoi.
Barbuduino: Arduino sur Breadboard & VinciDuino: Clone Leonardo // WR703: Mini-routeur hacké // LauchPad MSP430 et Stellaris // Panda II Arduino-like .NetMF sous VisualC#
RTFC: Read That F.....g Code / RTFD: Read That F.....g Doc / RTFDS: Read That F.....g DataSheet / RTFS: Read That F.....g Schematic / Wot da ya wanna D.I.Y. today ?

CocoVFR


Je comprend que ton système se place en // d'un système électrique traditionel qui reste à 100% fonctionnel.

Voici mon opinion.

gestion télérupteurs

1) Bus etat télérupteur et Bus commande télérupteur
J'ai l'impression que tu as inversé les noms :
A gauche : détection des pressions sur les poussoirs de commande (circuit et relai 12V ?)
A droite : détection de l'alimentation de la ligne (220V)

A gauche : Pourquoi passer par un relai plutot qu'un opto-coupleur ?
Le relai c'est de la mécanique, ca s'use, ca pose des problèmes de fiabilité à long terme.

A droite : Bien compliqué comme schéma.
Si c'est du 220V, je mettrait plutôt le filtrage coté Arduino (aval) plutôt que coté amont (220V) pour 2 raisons :
- simplifier la partie haute tension donc la fiabilité de la partie dangereuse (des capas 400V c'est gros aussi)
- éviter de créer du courant continu haute tension : Le courant continu est beaucoup plus dangereux que l'alternatif en cas de contact avec l'homme. Le risque de "collage" de la peau est plus important. De plus le courant continue crée une électrolyse dans les tissus qui peut entraîner des dommages irréversibles. Le courant alternatif entraîne des brûlures plus légères et réduit les risques de "collage".
Donc je préconise un circuit simple : Coté 220V : résistance, diode LED de l'opto et en parallèle-inverse sur la LED un diode 1N400x pour éviter que la LED subisse une tension inverse trop importante (les LEDs n'aime pas les tensions inverses).

2) En bas, simulation de pression sur les poussoirs ?
Encore un relai ?
Je suggère aussi un opto-coupleur avec éventuellement un 2eme transistor en Darlington (voir un MOSFET) s'il faut du courant pour commander le photo transistor.


Effectivement, mon système dois se monter en parallèle de mon installation.
Je n'ai pas inverser les noms des bus. Sur la gauche, le relais indiquera l'état du télérupteur, et ce même après un reset ou une coupure de courant.
Sur la droite, il s'agit de la détection de la pression sur les poussoirs.
Pourquoi passer par des relais dans la partie de gauche ? Parce que je n'ai rien trouver qui pouvait se connecter directement sur le 220V et me sortir un signal directement digérable par l'arduino. Ensuite, même avec un opto-coupleur, le signal de sortie ondulerai au rythme du 50hz du secteur.
Si tu connais une référence d'un opto qui pourrai convenir, je suis preneur.
Pour la simulation de bouton poussoir, j'avais penser a un opto-triac. Mais je ne connais pas les caractéristiques des bobines des télérupteurs (et en cas de changement par un autre modèle ?)



gestion chauffages

Commande fil pilote ?
je pense que ca va pas marcher. Tu a un seul signal. Il me semble qu'il faut une connexion à la phase au niveau du point commun entre les 2 diodes.

Le choix du 74LS75 ne me semble pas terrible. Pourquoi ne pas utiliser du '573 ou '574 avec 8 bascules par boitier ?
le '75 a un intérêt que si tu utilisais Q et /Q

Distinguer 2 signaux juste par une majuscule ? "Ordre chauffe" et "Ordre Chauffe" ? Pas terrible coté lisibilité, en supposant que ca marche (certains softs de CAO ne distinguent pas minuscules et majuscules).

L'utilisation des 4067 me parait un mauvais en démultiplexeur. Les signaux non adressés sont en l'air donc état inconnu. Si tu garde un 4067 il faut des résistances de pull-up ou pull-down pour donner une valeur par défaut au signal.
La même remarque s'applique aussi un 4067 utilisé pour la commande des transistors dans le schéma précédant.

Il me semble que tu devrais avoir besoin d'un détecteur de passage par zéro pour commander les MOC correctement.
Ou alors tu compte laisser la polarisation active pendant toute la durée d'activation du pilote ? (normalement on pilote un triac juste pas une impulsion juste après le passage par zéro)


Je viens de voir qu'effectivement, il me manque une connexion au 220V sur les optos.
Le choix du 74ls75 est du au fait que je peut commander indépendamment chaque canal, sans avoir à renvoyer tous les ordres à chaque changement.
Pour les 2 signaux "Ordre de Chauffe" et "Ordre de chauffe", il s'agit d'une faute de frappe. Ces deux signaux vont de pair et me permette de gérer 3 ordres de chauffe.
Pour le 4067, extrait du datasheet:
Quote
With pin E = LOW, one of the sixteen switches is selected by pins S0 to S3 (low
impedance ON-state). All unselected switches are in the high-impedance OFF-state.
With pin E = HIGH, all switches are in the high-impedance OFF-state, independent of pins
S0 to S3.

De plus, quelle que soient l'état des broches, tant que le signal MAJ_enable<>0 et Maj<>1, pas de modification des état des commande chauffe, mémorisés par les 74ls75.
Pour les MOC3041, ils sont bien équipé d'une détection de passage à 0, mais je ne l'ai pas dans les librairies de kicad.


alim + timer

La diode 1N4148 sur le circuit de l'opto coupleur 50Hz
Il faut la mettre en parrallèle-inverse sur la LED de l'opto coupleur pour éviter une tension inverse à la LED.

Le schéma de la partie Alim est correct mais peu lisible.
La position "inversée" du 12V m'a d'abord laissé pensé que c'était pour une tension négative.
Donc je critique plutot la lisibilité du schéma.

La partie alim de puissance avec les BDX me laisse perplexe. Je ne dit pas que ca ne marche pas. Je suppose que tu as pris cela quelque part, mais j'aime pas.
Je ne saurais pas te dire pourquoi.

Je prend note de ta remarque concernant la diode 1N4148. Et pour la partie alim a base de BDX, je sais pourquoi elle te laisse perplexe. C'est un montage que j'ai déjà fait plusieurs fois, que l'on trouve un peu partout sur le net (on trouve aussi ce type de montage dans les alimentations CB domestique, qui délivre 20 ou 25A, avec une batterie de 3055 sur radiateur a l'arrière).
Ça fonctionne très bien si on tiens compte de deux chose: la tension de sortie est la même que celle du régulateur qui lui sert de référence, moins 0.6v (vbe il me semble), et c'est un simple "suiveur". Pas de régulation en fonction de la charge.

Go Up