Go Down

Topic: Imprimante pour typon/pcb (Read 8205 times) previous topic - next topic

The_ccm


PS : Pour l'imprimante, n'achetez pas EPSON, c'est la seule marque qui refuse d'imprimer sur des transparents.  :%


Bonjour,

c'est clair que cette marque est à fuir. Je l'avait acheté, entre autres, pour imprimer des typons. Résultat : papier non détecté :). J'ai donc découpé un morceau de transparent pour le coller sur une feuille A4 blanche, ça fonctionne mais le résultat est très moyen et bien insuffisant après la gravure, même en superposant 3 transparents.

peux tu me donner la réf. de l'imprimante que tu as utilisé ?

merci.

zoroastre

Yep!

La ref de l'imprimante : HP Deskjet D2460 à 4800x1200 dpi.

Cette imprimante n'est plus dispo sur le marché. L'avantage de HP est que l'on remplace systématiquement la tête en même temps que la cartouche. On est ainsi garantit d'avoir une impression de qualité constante même aprés une longue période de pause.
J'ai testé également une Canon PIXMA iP4000. J'ai dû auparavant nettoyer les buses (elle n'avait pas servie depuis longtemps) et le résultat est correct malgrés une définition moindre.

La meilleur adéquation est une imprimante de haute définition ne travaillant pas trop vite.

J'attends septembre pour investir dans une HP. Ton retour d'experience nous interesse ;)

@+

Zoroastre.
Gné! ;)

Super_Cinci

Je confirme, une HP, c'est un investissement, donc il ne faut pas acheter celle du présentoir sous prétexte qu'elle est dispo de suite, mais réfléchir. le point qui compte beaucoup : plus elle imprime lentement, plus elle sera précise, de même qu'une résolution à 20 000 dpi ne sert à rien, surtout en jet d'encre. trop de dpi veut dire une goute d'encre petite à "haute" pression, donc peu d'encre. Une faible résolution donne une bonne goute d'encre bien grasse, donc épaisse. Ne lésinons pas non plus sur la consommation (toujours en jet d'encre), car mieux vaut remplacer régulièrement les têtes qui s'encrassent vite.

Reste la bonne vielle laser, qui elle est moins cher au fonctionnement. Pour rappel, je travaille toujours avec ma HP laserjet 4 (datant au moins de 1995), résolution de 600dpi, et pourtant, à la loupe, les tracés sont super précis! (600 dpi veut dire qu'elle pourrait tracer 118 pistes (droites bien sûr) de 0.042mm de large (espacées d'autant) sur 1 cm, ou encore 30 pistes sur un seul pas de 2.54mm. Je pense que c'est assez précis, non?)

The_ccm

Merci pour ces réponses, de plus rapides :) je garde les réf. au cas où.

il est vrai que 5760dpi, c'est vendeur, après c'est du dpi logiciel, c'est comme les zoom numérique sur les appareils photos. Je suis pas sur que l'on fasse plus de 1440 dpi à l'heure actuelle ?

J'ai une Laserjet 1100 également, mais celà ne me donne pas de résultats satisfaisant, au niveau de l'opacité surtout.

Maintenant je me dis autre chose, pourquoi ne pas sauter les étapes et imprimer directement sur le PCB ?

il y a cette page : http://techref.massmind.org/techref/pcb/etch/directinkjetresist.htm

Elle recense plusieurs modèles modifiés, certains modèles sont simples à adapter, et le résultat semble satisfaisant jusqu'à 0.1mm de largeur de piste, bon bizarrement c'est du epson :)
la technique de base consiste à surélever la tête, imprimer surl e PCB, brut bien sur, avc une encre spéciale mais abordable et trouvable, ensuite un coup de chauffe, et c'est tout.

Quelqu'un a déjà essayé ?

Super_Cinci

J'avais dans l'idée de modifier ma laser pour passer directement les plaques dans l'imprimante, mais le chemin de la feuille n'est pas droit, donc peu réalisable. J'avais pendant un temps une imprimante qui imprimait les CD, donc on pouvait relever la tête...

Mais l'encre liquide, ça se périme vite... J'ai trouvé une technique pas mal du tout sur le net, et je viens juste d'essayer : le typon  imprimé en laser sur papier glacé et transfert via une plastifieuse sur le cuivre nu... J'ai été acheté une :

http://www.bureau-vallee.fr/fourniture/plastifieuse-inspire-a4-75?mlevel=4&solrsort=ss_cck_field_pr_classe_energique%20asc&mlevel_history=3&keys=plastifieuse&product=31775

Coup de bol, l'épaisseur du circuit ne la gêne pas du tout!

J'utilise un magazine offert régulièrement par la caf, donc j'ai mon stock de papier glacé, il est trop léger pour passer dans l'imprimante, donc je le colle sur une feuille normale. J'essaierai avec du papier plus rigide.



Et le résultat après une dizaine de passages dans la plastifieuse sur un circuit foiré :



On voit le bout de papier qui a servi à ça : le transfert s'est vraiment bien fait (jamais fait aussi propre)! Prochaine étape, modifier la plastifieuse pour qu'elle chauffe un peu plus et mettre un moteur PAP avec contrôle de vitesse (je trouve qu'elle va un peu vite), voir si on peut la modifier pour ne faire qu'un seul passage.

Hier, j'avais gravé une image pour voir, en partant d'une photo de ma fille :






la p'tite vierge...

J'en referai la même avec la plastifieuse pour voir... et un circuit plus "gras" aussi...

B@tto

Faut le mettre sur ebay xD

Sinon le coup de la plastifieuse je confirme, je m'en suis servi aussi ça marche pas mal. Après cette technique est un peu limite quand il y a des petites pistes à faire ...
Blog électronique : http://battomicro.wordpress.com/
Photographie : www.interactive-celebration.fr

Super_Cinci


Sinon le coup de la plastifieuse je confirme, je m'en suis servi aussi ça marche pas mal. Après cette technique est un peu limite quand il y a des petites pistes à faire ...
J'ai lu beaucoup de choses là-dessus, et il semble que le support papier glacé y fait beaucoup (trop épais, il empêche la chaleur de bien fondre le tonner, trop pas assez glacé, le tonner reste dans le papier...) Mon papier "parents" semble vraiment nikel, si on arrive à bien le plaquer sur le cuivre (voir les petits rectangles du circuit test ci-dessous, qui font théoriquement 0.127mm d'épaisseur... la première piste fait 0.254mm et la dernière 2.54mm)



les ratés sont dus à un pli qui s'est fait dans le papier au passage dans la machine, mais ça se rattrape au feutre indélébile fin...

Go Up