Go Down

Topic: arduino, strip de led et hack kinect (Read 7508 times) previous topic - next topic

skywodd


je confirme ..à la loupe
pour IC13,c'est ça
pour IC12, je lis 358 puis ST 0043?? cà? http://www.datasheetcatalog.org/datasheet/stmicroelectronics/2163.pdf ?
pour QR11 , on a 80N03S donc quelque chose comme ça? http://fr.mouser.com/Search/Refine.aspx?Keyword=80N03S

IC12 -> LM358 c'est ça (un ampli-op trés classique)
QR11 -> Mosfet 80A, un truc classique aussi


N'ayons peur d'aucune connerie...je tente de comprendre....la tension de commande sur le fil jaune serait -elle de 0 à5V ?
pourquoi brancher directement sur une sortie PWM de l'Arduino ne pourrait pas effectuer une commande du gradateur ?

Un moyen simple de connaitre la tension max et de mesurer la tension entre le fils rouge et le fils noir ;)
A mon avis vu l'alim avec régulateur ça doit être du 0~5v (à confirmer).

Attention PWM != signal analogique !
Tu as deux solution :
- envoyer un signal analogique pure (une tension stable) dans le fils jaune,
- couper la piste en sortie du NE555 qui génére le signal PWM et souder un fils relié à ta broche PWM arduino.


pour comprendre le fonctionnement, j'ai mesuré les tensions aux bornes du potard et à la sortie pour la position off, à mi-course, et full

La tension de sortie se colle à 12v dès qu'on dépasse le off; normal? la commande des leds se fait bien par l'intensité, non?

   Jaune   Noir   Rouge  sortie
0   1.6v   1.6v   3.5v     +/- 0
½   1.6v   2.5v   3.5v         12v
1   1.6v   3.5v   3.5v         12v
 
pour commander la gradation via l'arduino, il faudrait à priori passer par le fil noir et envoyer une tension entre 1.6 et 3.5 v ?

Vu qu'il y a un montage mosfet + NE555 la commande des led se fait par tension, mais a mon avis ton multimètre ne fait pas de mesure RMS ce qui expliquerai que pour lui il n'y ai qu'un signal 0v / 12v.

Essaye de voir si la broche 3 du NE555 et relié à la broche 1 du mosfet (surement vie une résistance).
Si oui cela signifie que le NE555 génère le signal PWM et que le LM358 génère la référence de tension 1v6/3v5.
Des news, des tutos et plein de bonnes choses sur http://skyduino.wordpress.com !

manromand

Bon,
récalcitrant le chinois  ;)
J'ai déja eu des problèmes de mise en phase des 2 logiques, la notre et la leur sur les branchements de ma découpeuse laser... on parlait de la même chose mais il a fallu 10 jours pour s'entendre sur les branchements...

alors  tension R/N:
potard à:  0        1/2        1
V          :  2.93    0.9        0
:smiley-eek:

si mon multimètre ne fait que la moitié du boulot, alors...feignasse!

La 3ème patte (la sortie, c'est çà?) est située où sur cet insecte exotique...je ne vois pas de repère... en face du N ?





peuch88

#17
Aug 04, 2012, 04:34 am Last Edit: Aug 04, 2012, 06:38 am by peuch88 Reason: 1
a ta place je passerais par un optocoupleur a ta sortie PWM , sa éviterais de détruire ton arduino

Le mode PWM n'est pas analogique ! , ce sont des largeurs d'impulsions !

j'ais pas l'impression que ton driver régule l'intensité, donc tu peut attaquer directement l'étage de sortie  a la place du ne555 au travers un opto

en gros il te faut des transistors de puissances et des optocoupleurs s'est tout, car les rouleaux de led non pas besoins d'être régulées en intensité a partir du moment ou tu ne dépasse pas 12V,
la variation de l'intensité lumineuse se fera grâce aux largeurs d'impulsion modulée, s'est la persistance rétinienne qui fait tout

qu'on me reprenne si je dit une grosse connerie !

enfin le 1er post de skywodd dit la meme chose, pas besoin de dimmer, juste des transistors (Mosfet de préférence)

http://www.ladyada.net/products/rgbledstrip/   par exemple

jihelbi

Vous cherchez vraiment midi à 14 h...

Il suffit d'enlever le 555 (ou juste de couper sa pin de sortie) et de brancher une sortie pwm de l'Arduino à la place de la sortie du ne555 (et une masse commune aussi évidemment, soit 2 fils).

Cela récupère l'étage de puissance du boitier de commande.

JLB

jihelbi

Petit détail : Il n'est pas dit que l'électronique du variateur fonctionne en 5 volts car il est possible d'utiliser le ne555 sur une grande plage de tension.

Je te conseille de mesurer le niveau sur la pin de sortie du 555. Si ce ne sont pas des niveaux TTL il faudra une petite adaptation de rien du tout (transformer la sortie de l'Arduino en sortie à collecteur ouvert avec un simple 2n2222 ou équivalent).

JLB

Artouste


Petit détail : Il n'est pas dit que l'électronique du variateur fonctionne en 5 volts car il est possible d'utiliser le ne555 sur une grande plage de tension.

Je te conseille de mesurer le niveau sur la pin de sortie du 555. Si ce ne sont pas des niveaux TTL il faudra une petite adaptation de rien du tout (transformer la sortie de l'Arduino en sortie à collecteur ouvert avec un simple 2n2222 ou équivalent).

JLB


Bonjour Jhelbi
Bonn remarque, mais vu le 78M05 sur le PCB et le routage visible sur les photos, je crois que le suspense est très limité  :smiley-mr-green:

manromand

des solutions qui se précisent!  :)
Je sors mes avirons pour suivre...c'est la saison certes! mais c'est que je débute moi  ;)

je ne trouve pas le petit rond habituel sur le 555 ... la patte de sortie est la 3...
petit jeu éducatif et interactif...
"Toi aussi tu peux aider l'auteur de ce post à trouver la bonne sortie sur l'image"  XD XD XD

Dès que je sais, je teste!

jihelbi

Les marquages sont toujours dans le même sens sur les CI. La pin 1 est en bas à gauche.

Confirmation avec la pin 8 qui est visiblement sur le plan de masse.

Ne t'embête pas avec des optocoupleurs ils sont totalement inutiles aussi bien pour te connecter au variateur que pour un montage spécifique avec des transistors.

Comme précise Artouste c'est du 5 volts. Juste une pin à couper et deux fils en direct sur l'Arduino. Si tu veux tu peux tester sans même écrire de soft, juste en utilisant ce moniteur que tu téléverses dans l'Arduino et qui te permettra de faire plus/moins par 1 ou par 10 sur les pins PWM :

http://arduino.cc/forum/index.php/topic,108199.0.html

ou bien un lien direct sur le zip :

http://balbarie.com/arduino/jlbmonitor.zip

JLB

peuch88

l'optocoupleur n'est pas obligatoire, mais une sécurité

je travail dans l'automatisme, généralement les cartes PIC industrielles ont des opto-coupleurs sur leurs sorties avant d'attaquer les transistors sur la même alim

pourquoi ?,  electrostatique ?

ceci dit sa fonctionnera sans, donc peut être inutile pour cette application

legone

#24
Aug 04, 2012, 05:44 pm Last Edit: Aug 04, 2012, 08:04 pm by legone Reason: 1
Quelques jours que je suis ce fil, alors mon petit grain de sel ... ! ;-)

me suis amusé à regarder comment étais fait ton module, il s'agit d'un 555 monté en oscillateur, la tension évolue en dents de scie au niveau d'un condensateur, l'ampli op compare cette dent de scie à la tension du potar et fait basculer sa sortie en fonction (schéma partiel en PJ).

Si tu veux à tout prix utiliser ton module, je pense que tu as deux solutions :
- la charcuter (dommage, non?) pour y intégrer un opto (me semble plus sage) qui pilotera la Gate du Mosfet
- ne pas le modifier et te brancher en lieu et place du potar pour injecter une tension ana 0-5v, mais..... l'arduino n'as pas de sortie ana ! :-(
( et pas sur que ça vaille le coup de te lancer à en faire une avec un CNA ou autre....)

Je pense qu'il serait plus intéressant de te faire sur un bout de plaque pastillée ou à bande (style véroboard) une carte de commande avec un opto (histoire de protéger l'arduino), un peu style du 2° schéma en PJ et garder ton module pour autre chose

Pour moi, les opto présentent l'avantage de se protéger et de protéger le montage de toute mauvaise surprise, on sait jamais comment sont faites les alim secteurs et imaginez un défaut d'isolement........ (Argghhhh la châtaigne ou pire ! :-(


ptit Update pour ajouter l'image du PCB tel que je pense le lire et le schéma mis à jour en fonction, il me semble que le fet est piloté par l'ampli op (sous réserve d'erreurs que j'ai pu faire ;-)

jihelbi

Manromand t'occupe pas des autres solutions et fait ce que je propose.

Tu ne charcute même pas ton variateur, tu pourras toujours remettre un point de soudure pour le restituer en état d'origine.

Toutes ces solutions compliquent tout à mort alors qu'il suffit de 2 fils et d'un sectionnement de pin qui sera ensuite ressoudable.

Les optos n'ont aucun sens dans ce type d'interfacage sur des niveaux logiques. Surtout si dans le montage final tu prends le 5 volts du variateur pour alimenter l'Arduino.

Parmi les partisans "ceinture et bretelles" il y a des "méticuleux" qui mettent aussi deux paires de chaussettes et trois slips. Personnellement je ne me permets pas de donner des conseils que je ne saurais pas expliquer. Le pifomètre et l'intuitation n'ont pas grand intérêt dans le domaine qui nous intéresse ici.

JLB


peuch88

jihelbi

tout dépend de son application, et du nombre de modules LED a piloter séparément, si il n'y a qu'un dimmer a bidouiller oui, si non sa vas faire usine a gaz,

vu son appli, je pense que la meilleurs des solutions est encore celle de legone

"sans vouloir fâcher qui que ce soit" :)

jihelbi

On doit pas avoir la même arithmétique...

d'un côté :
- 1 Arduino
- 1 coup de pince par variateur
- 2 soudures par variateur

de l'autre côté :
- "Je laisse Legone établir la liste"

JLB

skywodd

Quote
d'un côté :
- 1 Arduino
- 1 coup de pince par variateur
- 2 soudures par variateur

de l'autre côté :
- 1 montage sur "plaque à trou" à faire (3 composants)
- 1 arduino
- 1 coup de pince
- 2 soudures sur le variateur + 8 soudures pour le montage à opto


C'est pas non plus la mort comme "surplus de travail" ;)

-> Par contre grosse différence d'un point de vu sécurité !
D'un coté :
- un montage entier qui va cramer si le mosfet rend l'âme et envoi le +12v dans sa gate en +5v.

De l'autre côté :
- un montage propre qui "s'auto-détruirera" (la partie opto j'entends) lorsque que le mosfet rendra l'âme sauvant l'arduino d'un destin tragique.

-> En cas de probléme :
D'un côté :
- un variateur à remplacer
- une carte arduino à remplacer
- surement une alimentation qui n'aura pas apprécié de voir du +12v / +5v et un plan de masse partir en balade

De l'autre côté :
- un variateur (voir même juste un mosfet) à remplacer
- un optocoupleur à remplacer (manip trés rapide si on a pensé à mettre un support lors du montage)

--

Dans le cadre d'un montage manipulant de la puissance, de surcroit avec du matériel de qualité "made in china", jouer la carte de la sécurité est certes un peu plus long en terme de réalisation (quoi que ça va pas chercher loin) mais beaucoup plus fiable.

@legone Pas vraiment besoin d'une diode sur l'alim.
(celle intégré dans l'arduino ferait sont job, +12v/GND -> Vin/GND -> diode (en cas d'inversion) -> régulateur +5v (interne arduino, pas relié au +5v du variateur) -> broche Atmega -> opto -> mosfet).
Des news, des tutos et plein de bonnes choses sur http://skyduino.wordpress.com !

legone

#29
Aug 04, 2012, 09:39 pm Last Edit: Aug 04, 2012, 09:43 pm by legone Reason: 1
Entièrement d'accord avec toi JLB, il suffit effectivement de deux soudures (une sur la gate -> sortie de l'Arduino, l'autre sur une masse -> 0v de l'Arduino) pour piloter directement le Mosfet.
Il me semble d'ailleurs que le plus simple serait alors de dessouder la Gate pour se piquer directement dessus, car si on regarde le schéma d'origine de sa carte ainsi que l'implant (Cf mon post précédent), je peu me gauffrer mais bien l'impression que c'est le 358 qui commande le FET et pas le 555.

En bref , toutes les solutions sont bonnes, mon raisonnement est simplement le suivant :

- solution jihelbi : simple et efficace, mais je trouve simplement dommage de modifier des Dimmer neuf pour, au final, n'en utiliser que les FET
- solution 2 : revient à la précédente mais en installant des FET sur un bout de plaque cuivrée (et conserver les Dimmer pour autre chose). Skywood a mis un lien vers des montages de ce type
- solution 3 : celle avec l'opto (Cf mon schéma), effectivement plus compliqué mais que je préfère proposer par défaut dans la mesure où elle est passe partout, et surtout " sure " dans nombre de cas. (Alim qui crame, court-circuit en sortie qui ferait jongler le FET, inversion de polarité accidentelle sur le +12, utilisation pour tout à fait autre chose par d'autres contributeurs....)

Comme souvent, personne n'as tord, simplement plein de solutions à un même problème, juste des différences de coût, de boulot, de complexité, et peut-être aussi de protection ;-)

Ouppsss, grillé par Skywood !
(tout d'accord avec toi pour la diode, je suis reparti du schéma de sa carte, elle étais là, elle est restée... :smiley-roll-blue:)

Go Up