Go Down

Topic: Commande automatique de groupe électrogène - machine à états et autres questions (Read 20 times) previous topic - next topic

bricofoy

Voila le schéma.

Il manque la borne "C" (pour relier l'alternateur de charge batterie) sur le schéma de la carte, car je l'ai oubliée... en fait du coup je me suis branché sur la borne d'alim du relais de commande du décompresseur, vu que ce relais n'est pas monté sur la carte.
-tu savais que si tu passe le CD de windows à l'envers, tu entends une chanson satanique ?
-non, mais il y a pire : à l'endroit, ça l'instal

barbudor

Dans les relais, y a t'il des courants forts ?

Si oui, l'ide qui me vient ca serait d'avoir 2 signaux +BATT :
- Un destiné à l'alim de la carte et qui va donc sur le circuit d'alim de la carte : bobine RL5 et et commun 2 de RL5 (broche 21)
- Un destiné au circuit des relais RL1..RL4 et qui rentrerait par un point de connecteur différent et qui n'alimentarait que les relais au niveau des fusibles.
Chaque entrée batterie serait relié à la batterie par un câble différent pour éviter que les courants forts qui traversent ces relais n'impactent l'alim de la carte.

C'est la seule idée que j'ai.
Barbuduino: Arduino sur Breadboard & VinciDuino: Clone Leonardo // WR703: Mini-routeur hacké // LauchPad MSP430 et Stellaris // Panda II Arduino-like .NetMF sous VisualC#
RTFC: Read That F.....g Code / RTFD: Read That F.....g Doc / RTFDS: Read That F.....g DataSheet / RTFS: Read That F.....g Schematic / Wot da ya wanna D.I.Y. today ?

Artouste

en complément de la suggestion de barbudor, je mettrais un tore ferrite au plus prés du point d'alim du MCU

bricofoy

Merci de ces suggestions :)

Par contre, je ne sais pas à partir de quel niveau vous considérez ça comme "courants forts"... en l'occurence là qui passe par les relais, il y a l'alimentation de l'électrovanne de carburant, grand maxi 500mA, et l'alimentation du solénoïde du démarreur, environ 5A à vue de nez, à vrai dire je ne l'ai pas mesuré. C'est sans doute moins que ça.
Et dans certains cas il y aura un solénoïde de décompression (2A), et une bougie de préchauffage, là on sera plus proche des 15 ou 20A, mais 100% résistif, ce qui du coup ne devrait pas poser problème, non ?

Je pense que je vais aussi rajouter une diode de roue libre aux bornes du solénoïde du démarreur, ça ne pourra pas faire de mal.

Je m'étais même posé la question de commander tout ça directement via les IRF740 (ou IRF3205, bien plus costauds, j'en ai un stock aussi), sans utiliser de relais, mais alors je serai obligé de leur adjoindre des radiateurs, et comme je n'en avais pas, mais que j'avais un stock de relais...
D'après vous, la commande direct via les MOS, ça serait une mauvaise idée ?

-tu savais que si tu passe le CD de windows à l'envers, tu entends une chanson satanique ?
-non, mais il y a pire : à l'endroit, ça l'instal

barbudor

Même 500mA commence a faire.
Ce n'est pas tant le courant max que l'établissement brutal qui - à mon avis - peut réjecter sur le reste du circuit.
Une fois établit, si le courant est constant ca ne devrait pas poser de problème du moment que les pistes sont dimensionnées pour (20A ca commence a faire pour des pistes de CI).
Même si la charge est purement résistive (pas d'effet inductance), les appels de courants au démarrage peuvent créer des perturbations.

Barbuduino: Arduino sur Breadboard & VinciDuino: Clone Leonardo // WR703: Mini-routeur hacké // LauchPad MSP430 et Stellaris // Panda II Arduino-like .NetMF sous VisualC#
RTFC: Read That F.....g Code / RTFD: Read That F.....g Doc / RTFDS: Read That F.....g DataSheet / RTFS: Read That F.....g Schematic / Wot da ya wanna D.I.Y. today ?

Go Up