Go Down

Topic: Une smartgridbox pour nos petites éoliennes libres (Read 960 times) previous topic - next topic

Christian_R

Je ne suis pas sûr qu'on ait le droit de réinjecter du courant dans son réseau domestique directement comme ça.
En cas de panne sur un pylône, les employés d'EDF qui réparent risquent l'électrocution à cause de ton éolienne.

Je présume que l'éolienne ne délivre ni du 220V ni du 50Hz mais un alternatif basse tension et à fréquence flucutantes, donc qu'il faudra stabiliser la tension sur 220V, générer de l'alternatif à 50Hz et synchroniser précisément la phase avec celle du réseau.
Christian

antoineSWTproj


Je ne suis pas sûr qu'on ait le droit de réinjecter du courant dans son réseau domestique directement comme ça.
En cas de panne sur un pylône, les employés d'EDF qui réparent risquent l'électrocution à cause de ton éolienne.


Bonjour Christian,
Oui tu as tout à fait raison: réinjecter du courant alors que il n'y devrait pas y en avoir, créerait un véritable danger. C'est pourquoi, nous aimerions que grâce à un boîtier électronique intelligent, notre éolienne stoppe de délivrer de l'électricité en cas de coupure/absence de courant lorsque celle-ci est branchée sur un réseau. Cela fait partie du cahier des charges du boîtier dans sa fonction "pilotage du système". D'autres exigences de sécurité sont incluses dans les fonctions visées.
Par ailleurs, nous voulons que le système complet soit conformes aux réglementations de tous les pays (il n'y a pas que EDF et la France dans la vie ...). Nous allons y attacher une grande importance. Dès lors la conception du boîtier et la fabrication du boîtier devront intégrer les exigences réglementaires. En commençant par se caler avec la réglementation française et européenne, on se dit que nous partons déjà avec un niveau d'exigence très forte. Tu as tout à fait raison.


Je présume que l'éolienne ne délivre ni du 220V ni du 50Hz mais un alternatif basse tension et à fréquence flucutantes, donc qu'il faudra stabiliser la tension sur 220V, générer de l'alternatif à 50Hz et synchroniser précisément la phase avec celle du réseau.

Bien vu, c'est tout à fait ça. La génératrice va générer du courant bizaroid aléatoirement en fonction de ses capacités à capter les forces turbulentes des vents. L'idée est de transformer le courant puis de le proposer à l'utilisation dès que l'accès au réseau est possible. On nous a parlé d'utiliser des composants électroniques (pont de diodes, condensateurs, etc ...) pour transformer le courant, mais  nous n'y connaissons rien du tout dans ce domaine ...
Et par ailleurs, pour réussir à créer des circuits imprimés électroniques, permettant de piloter l'ensemble du système (le côté smart-grid), là aussi, nous n'y connaissons rien du tout ...
Enfin, pour le dimensionnement de la génératrice (forme, taille, composants, etc ...), nous sommes tout aussi néophytes ...
Il y a de quoi faire  :)

Artouste

#7
Nov 14, 2012, 12:10 pm Last Edit: Nov 14, 2012, 12:33 pm by Artouste Reason: 1


Je ne suis pas sûr qu'on ait le droit de réinjecter du courant dans son réseau domestique directement comme ça.
En cas de panne sur un pylône, les employés d'EDF qui réparent risquent l'électrocution à cause de ton éolienne.


Bonjour Christian,
Oui tu as tout à fait raison: réinjecter du courant alors que il n'y devrait pas y en avoir, créerait un véritable danger. C'est pourquoi, nous aimerions que grâce à un boîtier électronique intelligent, notre éolienne stoppe de délivrer de l'électricité en cas de coupure/absence de courant lorsque celle-ci est branchée sur un réseau. Cela fait partie du cahier des charges du boîtier dans sa fonction "pilotage du système". D'autres exigences de sécurité sont incluses dans les fonctions visées.

bonjour
pour la France l'installation doit répondre à certains criteres
la base est
http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000018698004
et plus particulierement les articles 4 à 8



Bien vu, c'est tout à fait ça. La génératrice va générer du courant bizaroid aléatoirement en fonction de ses capacités à capter les forces turbulentes des vents. L'idée est de transformer le courant puis de le proposer à l'utilisation dès que l'accès au réseau est possible. On nous a parlé d'utiliser des composants électroniques (pont de diodes, condensateurs, etc ...) pour transformer le courant, mais  nous n'y connaissons rien du tout dans ce domaine ...
Et par ailleurs, pour réussir à créer des circuits imprimés électroniques, permettant de piloter l'ensemble du système (le côté smart-grid), là aussi, nous n'y connaissons rien du tout ...
Enfin, pour le dimensionnement de la génératrice (forme, taille, composants, etc ...), nous sommes tout aussi néophytes ...
Il y a de quoi faire  :)



le projet est ambitieux, mais tres lourd compte tenu des differentes contraintes et de votre background, attention à ne pas tomber rapidement dans la désillusion  8)
c'est un projet pluridisciplinaire pour lequel il vous faudra des bons connaisseurs de chaque discipline et qui seront capable de "bien discuter" ensemble sur du long terme.

Et là ça devient vite de la gestion humaine, plus que de la gestion de de discipline.

antoineSWTproj


bonjour
pour la France l'installation doit répondre à certains criteres
la base est
http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000018698004
et plus particulierement les articles 4 à 8


Merci Artouse. Nous avions déjà identifié ce texte ainsi qu'un pendant européen, ainsi que des études d'experts en législation permettant de détecter un vide juridique qui sera sans aucun doute comblé dès que des produits comme le notre verront le jour, ce qui ne saurait tarder. Le fait de nous refaire pointer vers cet article de loi, nous permet de nous le remémorer et c'est une très bonne chose. Merci beaucoup.


le projet est ambitieux, mais tres lourd compte tenu des differentes contraintes et de votre background, attention à ne pas tomber rapidement dans la désillusion  / c'est un projet pluridisciplinaire pour lequel il vous faudra des bons connaisseurs de chaque discipline et qui seront capable de "bien discuter" ensemble sur du long terme / Et là ça devient vite de la gestion humaine, plus que de la gestion de de discipline.


Bien vu. Tout à fait. C'est pourquoi notre projet est avant tout un projet collaboratif humain de "matériel libre", qui va s'inspirer très clairement des projets de logiciels libres internationaux (dont celui de The Mozilla Foundation en premier lieu comme inspiration principale). Nous confirmons, notre projet est "ambitieux" au sens qu'il se veut à très large diffusion et planétaire. On a le temps. On veut faire quelque chose de très grande qualité, de très grande fiabilité, à plusieurs, et dans le cadre d'un projet à-but-non-lucratif. Dans un projet "libre à participation massive", l'aspect collaboratif est la clef - on n'apprendra rien ici, car Arduino est bien placé pour nous apprendre des choses dans le domaine. Nous sommes prêts à apprendre et à partager les leçons que ce projet va apporter, profitant à toutes et tous, y compris à tout autre projet de "matériel libre". Enfin, c'est notre espoir.

Nous allons faire de notre mieux pour que ce projet soit respectueux, juste, sans fausse note d'interprétation, et si possible agréable pour nous toutes et tous qui essayons d'y contribuer.

Ces éléments législatifs et cette remarque sur l'ambition et les aspects humains, sont très utiles. Merci encore. Cela nous encourage.

Artouste


...Nous avions déjà identifié ce texte ainsi qu'un pendant européen, ainsi que des études d'experts en législation permettant de détecter un vide juridique qui sera sans aucun doute comblé dès que des produits comme le notre verront le jour, ce qui ne saurait tarder. Le fait de nous refaire pointer vers cet article de loi, nous permet de nous le remémorer et c'est une très bonne chose. Merci beaucoup.


Attention à la qualité et à l'engagement formel  de ce genre d'expert sur un "éventuel vide juridique" et surtout si il est existant sur sa portée "en compétence territoriale"  8)

autant R=U/I est une notion d'appréhension facile et vérifiable, autant en droit les notions de hiérarchies des normes peuvent etre/sembler limpides alors qu'elles sont par nature éminemment complexes de par leur structure.

Go Up