Go Down

Topic: Refaire l'ampli d'un servo de modélisme (Read 2258 times) previous topic - next topic

Super_Cinci

J'ai tenté de me mettre au PID pour réguler ma R11, ça s'est vite révélé impossible, car pour calculer les constantes P, I et D, il faut connaître les courbes de réponse de toute la chaîne de transfert (ici, c'est rendement moteur, engrenages, potar) et biensûr, ces constantes dépendent de la charge et si cette charge est variable, alors ça se complique un peu plus...

Le coup de l'hystérésis peut être intéressant, et je me répète, un moteur d'essuie-glaces n'aura pas besoin de frein, et si on cherche plus petit, on a les moteurs de réglage des phares (toujours dans l'automobile), qui sont de petits servos analogiques, mais possèdent eux aussi une démultiplication à vis sans fin, donc tenue de position même sans courant...

fr

Bravo à tous,
On peut constater qu'il faut persévérer...
Quote
- acquerir les durée des creneaux entrants par interruption
- lecture de la recopie
- action selon application hysteresis

Les deux premiers je sais faire

C'est dans le 3ème point que c'est bien plus confus... Sans code un algo plus détaillé en organigramme me plairait bien

Quote
un petit MCU 8 pins est surement suffisant en I/O , l'ideal (à mon sens) est de disposer aussi d'une entrée ana
permettant de "jouer" sur la profondeur de l'hysteresis


Je calcule :
un entrée voie, 4 pour le pont en H, un pot de suivi, mais j'aimerais aussi une gestion tension batterie, on peut aussi mettre une gestion de l'hystérésis... Donc plus de 8 pattes si on compte les deux de l'alim. Se passer d'un quartz est un plus mais pas obligatoire.

pour
http://ww1.microchip.com/downloads/cn/AppNotes/cn_00532c.pdf
et
http://elm-chan.org/works/smc/report_e.html
voila du travail pour moi, merci





fr

#17
Nov 24, 2012, 12:45 am Last Edit: Nov 24, 2012, 12:47 am by fr Reason: 1
Et aussi
Quote
moteur d'essuie-glaces n'aura pas besoin de frein, et si on cherche plus petit, on a les moteurs de réglage des phares (toujours dans l'automobile)


C'est vrai que les ingé se servent beaucoup de la vis sans fin pour éviter le côté réversible ;
- moteur de lève glace de voiture (je vous conseille Renault et ceux de Mégane dont on trouve très facilement des exemplaires dans la benne car une petite pièce dans le système cassait dans le circuit du câble),
- les moteurs d'essuie-glace aussi, pour les phares c'est un peu fragile.
De toutes façons on tourne assez vite en rond, les moteurs viennent de Chine et la production n'est pas très variée.
L'ennui, cela prend beaucoup de place, et faut prendre l'ensemble car la pression axiale de la vis doit être gérée.

Y aussi les vérins électriques : un moteur DC, une transmission par courroie crantée vers une vis à billes, l'ennui c'est que la plus petite vis à billes fait 7,5 mm à ma connaissance.
Sans vis à billes : rendement médiocre par rapport aux trains d'engrenages droits. Qui sont facilement réversibles, solution : avoir une démultiplication importante pour lutter contre la réversibilité et un moteur en court-circuit qui tourne très vite.

Après on peut rêver qui me donne la solution pour faire avec un brushless, un inrunner serait parfait ;-)

Artouste


Bravo à tous,
On peut constater qu'il faut persévérer...
Quote
- acquerir les durée des creneaux entrants par interruption
- lecture de la recopie
- action selon application hysteresis

Les deux premiers je sais faire

C'est dans le 3ème point que c'est bien plus confus... Sans code un algo plus détaillé en organigramme me plairait bien

Quote
un petit MCU 8 pins est surement suffisant en I/O , l'ideal (à mon sens) est de disposer aussi d'une entrée ana
permettant de "jouer" sur la profondeur de l'hysteresis


Je calcule :
un entrée voie, 4 pour le pont en H, un pot de suivi, mais j'aimerais aussi une gestion tension batterie, on peut aussi mettre une gestion de l'hystérésis... Donc plus de 8 pattes si on compte les deux de l'alim. Se passer d'un quartz est un plus mais pas obligatoire.

pour
http://ww1.microchip.com/downloads/cn/AppNotes/cn_00532c.pdf
et
http://elm-chan.org/works/smc/report_e.html
voila du travail pour moi, merci



bonjour
pas necessairement besoin de 4 pin pour le pont en H si utilisation d'un driver de pont mosfet  (ou demi pont à complementé)
ça se reduit ensuite à 1 pin direction, 1 pin pwm/step

pour ce qui concerne l'algo et la gestion de l'hysteresis
il faut déjà poser les relations temporelles
rapidement et en partant d'une base arduino (328)
l'acquisition par interruption (rising/falling) de la durée des creneaux  entrant avec la fonction micros() ne permet sauf erreur de ma part qu'~ 250 positions pseudo discrete .

delta max 1ms/0.004(4µs)=250

Quote
micros()
...
Returns the number of microseconds since the Arduino board began running the current program. This number will overflow (go back to zero), after approximately 70 minutes. On 16 MHz Arduino boards (e.g. Duemilanove and Nano), this function has a resolution of four microseconds (i.e. the value returned is always a multiple of four)




Go Up