Go Down

Topic: Refaire l'ampli d'un servo de modélisme (Read 2 times) previous topic - next topic

Super_Cinci


et oui, mais comment ?
C'est pour ça que je te propose d'utiliser une électronique toute faite d'un servo en rajoutant un pont de puissance, ça peut commander n'importe-quel moteur, et tu t'affranchis de la régulation. De plus, si tu as vraiment besoin de puissance, tu peux utiliser un moteur d'essuie-glace par exemple, la démultiplication par vis sans fin te garantie la tenue de position mécaniquement...

Artouste

#11
Nov 23, 2012, 02:18 pm Last Edit: Nov 23, 2012, 02:25 pm by Artouste Reason: 1


Quote
par contre le signal lui peu être gérée par un Arduino.
et oui, mais comment ?

Bonjour
Pour faire simple :
en fait tu veux utiliser un arduino pour gerer en entrée le stimuli servo  (signal 1-2 ms)
et en consequence agir sur la commande de puissance autour du point de consigne une fois ce point atteint ?

Pour eviter la conso et le broutage en position atteinte ?
AMHA la gestion en PID "pur" serait très consommatrice,  une simple gestion en boucle simple basé sur un simple hystérésis serait plus opportune.
position atteinte (lecture de la recopie) mise en CC du moteur (frein) , plus d'action de puissance si la recopie n'excède pas la valeur d'hystérésis prévu.  
Mais comme toute solution, cela entraine des contraintes/conséquences, cette méthode implique des pseudos états discrets de positionnement et est au détriment de la vitesse de réaction.

Les LMD18200 ou approchant sont faciles à interfacer pour ce genre d'appli (gestion du brake) , mais je ne connais pas la puissance que tu veux commander







fr

Quote
en fait tu veux utiliser un arduino pour gerer en entrée le stimuli servo  (signal 1-2 ms)
et en consequence agir sur la commande de puissance autour du point de consigne une fois ce point atteint ?

OUI
Quote
Pour eviter la conso et le broutage en position atteinte ?

OUI
Quote
AMHA la gestion en PID "pur" serait très consommatrice,  une simple gestion en boucle simple basé sur un simple hystérésis serait plus opportune.
position atteinte (lecture de la recopie) mise en CC du moteur (frein) , plus d'action de puissance si la recopie n'excède pas la valeur d'hystérésis prévu. 
Mais comme toute solution, cela entraine des contraintes/conséquences, cette méthode implique des pseudos états discrets de positionnement et est au détriment de la vitesse de réaction.


Bien, c'est cela ! On progresse, je me suis fais comprendre  :)
Dans la plupart des ampli de servo, le pont n'est commandé que par 2 ports donc pas de frein moteur possible, c'est une des raisons avec celles citées ci-dessus pour lesquelles il me faut refaire une commande par microcontrôleur... Plus facile avec un arduino peut-être mais un pic avec de l'assembleur ne me gênerait pas, genre 12F675
Le code, c'est possible ?

Quote

Les LMD18200 ou approchant sont faciles à interfacer pour ce genre d'appli (gestion du brake) , mais je ne connais pas la puissance que tu veux commander

http://www.freescale.com/files/analog/doc/data_sheet/MC33486.pdf serait mieux à mon avis pour quelques Ampères
Un peu faible pour mon appli mais c'est pas mon problème, pour le pont en H j'ai une solution à base de  deux MPT50P03HDL et
deux STP60NF06, faciles à trouver.


Artouste


...
Bien, c'est cela ! On progresse, je me suis fais comprendre  :)
Dans la plupart des ampli de servo, le pont n'est commandé que par 2 ports donc pas de frein moteur possible, c'est une des raisons avec celles citées ci-dessus pour lesquelles il me faut refaire une commande par microcontrôleur... Plus facile avec un arduino peut-être mais un pic avec de l'assembleur ne me gênerait pas, genre 12F675
Le code, c'est possible ?
...


bonsoir
le principal, c'est finalement de bien "parler" de la meme chose  :smiley-mr-green:

un PIC 12F675 ou un Atmel genre Attyni85 comme cible, c'est selon tes habitudes et dispo.
pas de code tout fait, mais la methodologie est globalement la meme quel que soit la cible
- acquerir les durée des creneaux entrants par interruption
- lecture de la recopie
- action selon application hysteresis

un petit MCU 8 pins est surement suffisant en I/O , l'ideal (à mon sens) est de disposer aussi d'une entrée ana
permettant de "jouer" sur la profondeur de l'hysteresis


al1fch

#14
Nov 23, 2012, 08:22 pm Last Edit: Nov 23, 2012, 08:26 pm by al1fch Reason: 1
Bonsoir

je serai étonné qu'on ne trouve pas d'exemple utilisable (schéma et code) dans les notes d'application des fabricants de petits DSP . (dsPIC par exemple)

De mon côté je ne pense qu'à deux réalisations assez anciennes (on a l'âge de ses notes d'application !!)
- un petit bijou d'elm-chan avec un 90S2313, PID et plusieurs modes de fonctionnement dont l'asservissement de position http://elm-chan.org/works/smc/report_e.html
-encore plus ancien  : une note d'application complète de Microchip (pour un Pic obsolète, famille 17C)
http://ww1.microchip.com/downloads/cn/AppNotes/cn_00532c.pdf

ça permet au moins de donner des indications pour bâtir son code

Go Up