Go Down

Topic: [RESOLU] besoin d'aide des physicos-musiciens (Read 2 times) previous topic - next topic

Artouste

Apr 06, 2013, 01:42 pm Last Edit: Apr 06, 2013, 07:30 pm by Artouste Reason: 1
bonjour
où artouste parti dans un projet où il ne maitrise pas tout  :smiley-mr-green:

j'ai fais voir à une de mes nièces l'équivalent de ceci
http://cjoint.com/12av/BDymz56RIqR_candoff.avi et déjà exposée sur le forum ici
http://arduino.cc/forum/index.php/topic,102711.msg771186.html#msg771186

pas de secret le capteur de souffle est un petit mpx

maintenant la question qui tue :
Ma nièce musicienne me demande si ce serait possible de générer des notes de musiques en midi en fonction du souffle (P°) , synthèse= faire une flute inaudible
generer du midi à partir d'une acquisition analogique je sais faire (plus ou moins  :smiley-mr-green: ) et ça ne m'inquiète pas (encore) plus que ça  8)

ma question principale (pour rappel , je ne suis absolument pas "musicien"  :smiley-mr-green: )

existe t'il une loi permettant de transformer "facilement" une P° (capteur) en F° (fondamentale) ?
la transformation en note d'harmonie musicale étant ensuite je pense simple à mettre en oeuvre (tableau et bornage) .

intuitivement j'imagine assez qu'une note grave pour un debit d'air donné/calibré produira une pression apparente plus faible que  pour une note aigue, mais je seche un peu sur l'approche d'integration.
toutes suggestions bienvenues
merci



al1fch

#1
Apr 06, 2013, 02:58 pm Last Edit: Apr 06, 2013, 03:00 pm by al1fch Reason: 1
Bonjour Artouste

Encore un prétexte pour liquider tes capteurs de pression !!!

Quote
générer des notes de musiques en midi en fonction du souffle (P°) , synthèse= faire une flute inaudible


Ne faut-il pas considerer la flute comme un instrument pour lequel :
-la note (une parmi 12) est déterminée par les combinaisons de trous obturés
-et l'octave déterminé par le niveau de pression ? (seuils)

ça donnerait pour une flute MIDI un ensemble de capteurs (contats, taciles...) plaçés selon les trous de la flute (pour sélectionner une des 12 notes de la gamme) + un capteur de pression pour déterminer l'octave ?

Un instrument ou la note serait uniquement  déterminée par la pression (sans 'doigté') demanderait probablement un apprentissage spécifique et ne serait pas accessible directement à un flutiste..... ça serait une sorte de 'sifflet MIDI' , un "clairon MIDI" ?!

Artouste

#2
Apr 06, 2013, 03:33 pm Last Edit: Apr 06, 2013, 03:42 pm by Artouste Reason: 1

Bonjour Artouste

Encore un prétexte pour liquider tes capteurs de pression !!!

Quote
générer des notes de musiques en midi en fonction du souffle (P°) , synthèse= faire une flute inaudible


Ne faut-il pas considerer la flute comme un instrument pour lequel :
-la note (une parmi 12) est déterminée par les combinaisons de trous obturés
-et l'octave déterminé par le niveau de pression ? (seuils)

ça donnerait pour une flute MIDI un ensemble de capteurs (contats, taciles...) plaçés selon les trous de la flute (pour sélectionner une des 12 notes de la gamme) + un capteur de pression pour déterminer l'octave ?

Un instrument ou la note serait uniquement  déterminée par la pression (sans 'doigté') demanderait probablement un apprentissage spécifique et ne serait pas accessible directement à un flutiste..... ça serait une sorte de 'sifflet MIDI' , un "clairon MIDI" ?!

bonjour al1fch
et merci pour ta reflexion

comme c'est pas le genre de capteurs qui me manquent, je fais avec  :smiley-mr-green:

à ce stade ma simple reflexion , je voulais partir d'un petit mpx D (differentiel) sans gerer à priori la notion d'octave
simplement deriver une note fondamentale en fonction du delta P

reflexion rapidement posée

68tjs

Préambule : je ne suis pas du tout, mais alors pas du tout musicien.

Le schéma de la flûte me rappelle mes cours de terminale et plus précisément les cordes vibrantes et les ondes stationnaires.
J'ai l'impression que les évents servent à faire varier la longueur de la cavité résonnante et donc la fréquence émise.
Dans cette hypothèse la pression ne représenterait que le volume du son émis.

Mes 0,001 centime

Artouste


Préambule : je ne suis pas du tout, mais alors pas du tout musicien.

Le schéma de la flûte me rappelle mes cours de terminale et plus précisément les cordes vibrantes et les ondes stationnaires.
J'ai l'impression que les évents servent à faire varier la longueur de la cavité résonnante et donc la fréquence émise.
Dans cette hypothèse la pression ne représenterait que le volume du son émis.

Mes 0,001 centime

merci 68tjs
instinctivement je pense que tu raison, deriver une note de la P° relative ne colle pas aussi simplement avec la loi des gaz.
par curiosité je ferais un test sur paillasse semaine prochaine  8)

Go Up