Go Down

Topic: Connecter une carte arduino sur une carte électronique (Read 4012 times) previous topic - next topic

dandrimontp

#15
Apr 10, 2013, 08:56 pm Last Edit: Apr 10, 2013, 09:06 pm by dandrimontp Reason: 1

Vaut mieux pas mélanger les torchons et les serviettes .


Il faudra sans doute un peu de code comme pour un bouton car les optocoupleurs ne sont pas très rapides et le signal peut ne pas être très propre.


Re,
N'ayant pas du tout les connaissances pour confirmer l'une ou l'autre des solutions proposées, avec avoir jeté un oeil sur GOOGLE, je pense que l'idée d'un optocoupleur est effectivement une bonne solution pour séparer le passage electrique de l'un vers l'autre...
Enfin j'ai vu cette information ici : http://www.sonelec-musique.com/electronique_theorie_optocoupleur.html

Concernant cet optocoupleur basique, aurais-tu une référence afin de la commander ?

Quand tu dis "Il faudra sans doute un peu de code comme pour un bouton car les optocoupleurs ne sont pas très rapides et le signal peut ne pas être très propre.", qu'entends-tu par la ?

Par avence merci à vous pour votre aide...c'est super sympa d'aider un néophyte...

bilbo83

Non, le montage avec opto-coupleur ne fonctionne pas, le circuit n'est pas alimenté.

Je maintien ma proposition (en fait celle de la doc), il n'y a aucun mélange de torchons puisque le 0v et le +5v seront ceux de l'arduino.
Au passage j'ai dis une grosse bêtise, il ne s'agit pas d'un montage à émetteur ouvert mais suiveur, mais bon c'est secondaire.


alienboats

Ben oui c'est sur!
Si il n'est pas raccordé, il n'est pas alimenté.
Mais si il n'est pas raccordé, il ne sert à rien.
Une fois raccordé à quelquechose, le transistor de sortie va soit conduire soit être bloqué.
Mon intuition me dit que quand il est bloqué, il y a une tension emetteur collecteur de quelques volt.
Quand il conduira cette tension risque d'être inférieure au seuil de conduction d'un optoK

dandrimontp


Ben oui c'est sur!
Si il n'est pas raccordé, il n'est pas alimenté.
Mais si il n'est pas raccordé, il ne sert à rien.
Une fois raccordé à quelquechose, le transistor de sortie va soit conduire soit être bloqué.
Mon intuition me dit que quand il est bloqué, il y a une tension emetteur collecteur de quelques volt.
Quand il conduira cette tension risque d'être inférieure au seuil de conduction d'un optoK


Re,

Heu...j'ai pas compris grand chose aux explications car je suis totalement novice en la matière.

Le circuit initial (celui de la doc) est bien alimenté...j'ai regardé, il y a une lueur rouge (c'est la barrière infra-rouge semble t-il).
Concernant l'Arduino, il sera aussi alimenté.

L'option de l'opto-coupleur fonctionnera ou pas ? Cela me semble une super idée car je n'ai pas envie de griller qqchose sur la machine existante...

Merci de votre aide.

68tjs

Avant d'ajouter quoi que soit il faut être sur de existant.
C'est bien pourquoi je parlais de pages de schéma à assembler.
Il faut savoir  tout ce qui est raccordé à J1A et J1B
Cela donnera une information indispensable : faut-il se connecter à haute impédance ou pas.

Exemple pratique impédance d'entrée d'un opto coupleur :
Un opto-coupleur vu de l'entrée c'est un circuit à base impédance : une led del traversée par un courant de 10 mA en général et sa résistance en série. Le seuil de la del est d'environ 1,4 V.
Rsérie = (5-1.4)/0.01 = 360 ohms
La diode quant à elle est équivalente à une source de tension imparfaite (Vd=1,4V) et sa résistance série inférieure à 5 ohms.
L'ensemble tourne autour de 350 ohms.

Un autre point important à connaître c'est la finalité du projet: c'est pourquoi faire ?
Où se trouvera la carte Arduino ?
Si elle est mécaniquement bien fixée dans le flip avec un câblage propre et solide (c'est à dire rien d'enfiché toutes les connexions soudées) je ne pense pas qu'une interface comme un opto-coupleur soit utile.
Sous réserve de compatibilité de niveaux une connexion directe à l'arduino ou avec une porte logique CMOS (74HCxxx) en protection serait suffisante.
Si la carte n'est pas dans le flip et donc avec une alimentation 5V indépendante des alims du flip un opto-coupleur (précédé ou pas par une porte logique en adaptateur d'impédance) sera bien utile.

Mais j'insiste pour moi l'essentiel est savoir ce qu'il y a avant et ce qui est raccordé aux points J1-A et J1-B.

alienboats

C'est dans le fameux document !
Faut un peu chercher car c'est plus près de la fin que du début. :smiley-mr-green:

Il faut un optocoupleur pas trop lent avec un CTR de 100% ou plus genre 4N35 car effectivement ou est obligé de limiter le courant prélevé pour alimenter la diode.

68tjs

Quote
C'est dans le fameux document !
Faut un peu chercher car c'est plus près de la fin que du début. smiley-mr-green

Il y a des numéros de page dans le document c'est peut-être plus constructif de les indiquer si tu as trouvé.

Et alors qu'est-ce qu'il y a de branché dessus ?

alienboats

Désolé je l'ai pas conservé ni noté les pages  :smiley-sweat:
En plus le chargement est très lent (10mn) et c'est fouillis !

De mémoire, c'est du TTL classique (donc 5V).
Il y est décrit une procédure de test du module avec une résistance de 560ohm reliée au 5v.
On peut donc supposer que coté récepteur il y la même chose.
En ne prélevant qu'env. 1,5mA pour l'optocoupleur (d'où les 2,2k) on maintient le niveau de sortie haut au dessus de 4v .
D'où la necessité d'un optok performant !

68tjs

Ca  je l'ai vu c'est page 109 et 110.
Mais les 560 ohms c'est juste pour régler l'alignement de émetteur et du récepteur, ce n'est en aucun cas le fonctionnement normal.

Pour les schémas proprement dit page 160
Les connexions à l'émetteur comme celles au récepteur ont la même dénomination J1A et J1B.--> je ne sais pas exploiter.
Que la diode d'émission est une TLRH180p de chez Toshiba et la doc technique indique une émission à 644nm c'est à dire dans le rouge visible, et Vf=1,8V pout If=10 mA.
Que la diode de réception est une diode d'émission (c'est la même :smiley-slim:). Cela fonctionne parce que tout semi-conducteur est sensible à la lumière mais le moins que l'on puisse dire c'est que ce n'est pas optimisé.

Quant à l'opto coupleur rien ne prouve en l'état de notre connaissance du projet qu'il est nécessaire, quant à en prendre un rapide la réponse d'un opto-coupleur "classique" est de 2µs au déblocage du transistor et de 7 µs au blocage.
Compte tenu que la diode dite de réception voit une résistance de 1 megohms avec en // la capa d'entrée du transistor ( 7pF voir specif) je pense que même si l'opto coupleur n'est pas très rapide il ne détonnera pas avec le reste du montage.

@dandrimontp
Tu veux faire quoi exactement ? Qu'elle est la fonction des détecteurs de passage que manifestement tu veux surveiller :
Lancement de bille, passage de la bille dans un couloir,....etc.....etc.

alienboats

Quand je dis rapide, et CTR>= à 100% c'est simplement pour signifier qu'il vaut mieux ne pas utiliser un vieux nanard déclassé de fond de tiroir.
Car il faut le faire fonctionner avec un faible courant.

Il ne sert à rien de spéculer sur la longueur d'onde de la diode. Seule compte l'interface.
Le montage en soi est assez ahurissant mais il est comme il est.

Le bidouillage électronique est un art qui repose sur le réflexion, l'intuition et l'expérimentation. XD

On essaie, on mesure et on recommence.

Brancher un optok ne fait courir aucun risque à l'appareil.
Si au lieu de 5v il y en 24 il n'y aura aucune conséquence.
La photodiode peut assumer.

68tjs

Quote
Il ne sert à rien de spéculer sur la longueur d'onde de la diode

Ne pas confondre spéculations et références à ce qui a été écrit précédement:
Quote
j'ai regardé, il y a une lueur rouge (c'est la barrière infra-rouge semble t-il).

Compte tenu de la valeur de résistance en série avec la diode émettrice ce devrait être un peu plus qu'une lueur dans le rouge visible puisque la diode est ainsi.
Je maintiens que la partie émission d'un opto coupleur est un réseau a faible impédance et que si part malheur il y a un pont derrière il risque de tout foutre en l'air.

Mais tant que dandrimontp ne nous aura pas dit ce qu'il cherche à faire on ne pourra pas avancer.

alienboats

Ce qu'il cherche à faire, cela ne nous regarde pas.

Et j'ajoute que cela ne m'intéresse pas!

Nous devons tous nous concentrer sur la réduction du chomage et du déficit budgétaire.

C'est pas avec des flipper qu'on y arrivera .

Faut produire pour laisser une chance aux générations à venir  8)

dandrimontp

#27
Apr 12, 2013, 07:38 am Last Edit: Apr 12, 2013, 07:42 am by dandrimontp Reason: 1
Bonjour,

Le comportement normal de la machine est :
Lorsque la bille tombe dans le trou (N° 41 page 31), la présence de la bille est détectée par l'opto (n° 12 et 13 de la page 106), la bille est ensuite poussée par le mécanisme (ensemble n° 5,6,7,8,9 et 10 de la page 106) au travers de l'Orthanc Tower (on a une vue du dessus page 93, en haut à gauche sur la photo) pour se retrouver sur le mini-plateau (représenté page 110 en haut à gauche).

Ce que je souhaiterai :
Envoyer l'information à ma carte Arduino UNO qu'une bille a été détectée dans le trou (N° 41 page 31). Une fois cette information reçue par ma carte Arduino, celle-ci s'occupe d'allumer 3 LEDs durant 4 secondes puis les éteint.

Suis-je clair dans mes explications ?

Par avance merci.

68tjs

Quote
Suis-je clair dans mes explications

Oui.
Ce que je comprend de la suite :
la carte sera fixée mécaniquement dans le flipper -> comme un flipper ça bouge il faudra souder les fils.
Question : les leds que la carte arduino devra allumer sont bien des diodes électro-luminescentes supplémentaires ?

Ce que je pense avoir compris du schéma (à vérifier) :
Côté récepteur (page 160) J1-B est relié à la masse.
J1-A est le point de prise d'information que tu veux utiliser mais il est aussi relié en au-moins deux autres endroit (mais pas exclusif):
- une charge reliée à l'alimentation, sans doute 5V d'après les explications des  pages 109/110.
- un fil doit partir quelque part pour une utilisation sinon cela servirait à rien, mais où ?
L'idéal serait que tu identifie vers où part J1, ne serait-ce qu'avec un ohm-mètre.

Une piste : je suis parti sur une autre voie de recherche en cherchant dans la nomenclature une résistance de 560 ohms.
J'en ai trouvé 16 :  R401 à R408 et R423 à R430.
Ensuite j'ai cherché où se trouvait ces résistances : dans le schéma de la page 139.
Il y a des noms de connecteurs donc à toi de jouer maintenant.

Sinon pour le câblage je verrais bien les choses ainsi :
Alimentation de la carte arduino sur le 5Volt utilisé par le récepteur.
Tant qu'il subsistera un doute sur le schéma réel je placerai une porte 74HCxx (AND, NAND, OR, NOR au choix si NAND ou NOR elles inversent mais il suffit d'en tenir compte dans le logiciel) en tampon entre l'entrée de l'arduino et la prise J1-A.
Une porte cela ne coûte pas cher (quelques centimes) et c'est à haute impédance donc pas de risque de perturber.

dandrimontp


Quote
Suis-je clair dans mes explications

Oui.
Ce que je comprend de la suite :
la carte sera fixée mécaniquement dans le flipper -> comme un flipper ça bouge il faudra souder les fils.
Question : les leds que la carte arduino devra allumer sont bien des diodes électro-luminescentes supplémentaires ?

Ce que je pense avoir compris du schéma (à vérifier) :
Côté récepteur (page 160) J1-B est relié à la masse.
J1-A est le point de prise d'information que tu veux utiliser mais il est aussi relié en au-moins deux autres endroit (mais pas exclusif):
- une charge reliée à l'alimentation, sans doute 5V d'après les explications des  pages 109/110.
- un fil doit partir quelque part pour une utilisation sinon cela servirait à rien, mais où ?
L'idéal serait que tu identifie vers où part J1, ne serait-ce qu'avec un ohm-mètre.

Une piste : je suis parti sur une autre voie de recherche en cherchant dans la nomenclature une résistance de 560 ohms.
J'en ai trouvé 16 :  R401 à R408 et R423 à R430.
Ensuite j'ai cherché où se trouvait ces résistances : dans le schéma de la page 139.
Il y a des noms de connecteurs donc à toi de jouer maintenant.

Sinon pour le câblage je verrais bien les choses ainsi :
Alimentation de la carte arduino sur le 5Volt utilisé par le récepteur.
Tant qu'il subsistera un doute sur le schéma réel je placerai une porte 74HCxx (AND, NAND, OR, NOR au choix si NAND ou NOR elles inversent mais il suffit d'en tenir compte dans le logiciel) en tampon entre l'entrée de l'arduino et la prise J1-A.
Une porte cela ne coûte pas cher (quelques centimes) et c'est à haute impédance donc pas de risque de perturber.



Bonjour,

Concernant :
- la question des LED, oui il s'agit de 3 diodes électroluminescentes vertes ajoutées à l'existant.
- un fil connectant J1-A...je n'ai pas trouvé dans la doc...


...heu, à partir de : Une piste.....je ne comprends rien...désolé mais je suis novice...
Peux-tu m'expliquer plus clairement ?
De plus, pourquoi ne pas utiliser un optocoupleur, je trouvais cette solution correcte, non ?



Go Up