Go Down

Topic: Projet, mais je ne sais pas par quel bout le prendre (Read 421 times) previous topic - next topic

alaindepicardie

Mar 18, 2018, 02:44 pm Last Edit: Mar 18, 2018, 05:13 pm by alaindepicardie
bonjour
alors voila. J'ai un projet mais je ne vois pas comment m'y prendre.

je poste une demande simple, mais pour les plus curieux je poste plus de details, mais je sais que c'est rébarbatif a lire. D'ou ma découpe.

Version simple, que je ne sais pas trop formuler
comment vous organiseriez vous pour piloter un SSD (EDIT: erreur d'orthographe SSD -->SSR) a l'aide de la sortie PWM de l'ardruino afin de maintenir un équilibre sur un point de consigne

version longue

Le but:
consommer de l'énergie pour éviter de surcharger mon micro onduleur.

comment je vois les choses:
surveiller une variable, si cette variable approche/dépasse la consigne que j'ai choisit, alors enclencher une sortie PWM.
Ensuite essayer de maintenir cette variable a la valeur de consigne en jouant sur le rapport PWM.
En fait je voit cela comme un thermostat: gérer une consigne et essayer de la maintenir dans la fourchette de l'hysteresis , mais en PWM plutôt qu'en tout ou rien.

mon soucis c'est que je ne sais pas trop par quel bout et comment commencer. J'aurais besoin d'aide pour organiser mon programme sachant que je suis très novice avec l'ardruino et son langage. Je connais le basic.

quel est le but de mon projet:
j'essaie (pour le plaisir) d'optimiser mon autoconsommation comprenant 2 panneaux solaires de 180Wc.et un micro onduleur.
il rentre dans un projet plus grand dont les autres briques fonctionnent maintenant convenablement.
Ce projet utilise 2 ardruino:
Ce qui marche  a ce jour:

Premier ardruino:
-lecture du courant production
-lecture du courant consommation
-lecture de la tension

avec ces informations je déduit le sens du courant et sa valeur afin de dériver le surplus de production vers un consommateur resistif pure. Cela afin d'éviter l'injection sur le réseau.

Ca marche bien depuis quelques mois l'idéée est prise ici: (voir les dessins en bas de page)
https://learn.openenergymonitor.org/pv-diversion/mk2/build



deuxiemme ardruino:
-lecture du courant produit
-lecture de la teleinfo client EDF
-lecture de ma puissance micro onduleur par pince non ivasive
-envoie dans une BDD MYSQL

mon soucis et le but de ce post c'est que l'énergie (basse tension 30V 15A) qui arrive a mon micro onduleur dépasse quelque fois sa puissance nominale ( a cause des panneaux solaire un peu trop puissant pour ce dernier), dans ce cas je doit consommer a l'entrée de ce dernier.
j'ai fait quelques tests:
il me suffit juste d'enclencher une lampe de phare de voiture a l'aide d'un relais pour consommer un peu et rentrer dans les clous.
Du coups je pense faire cela a l'aide de l'ardruino N°2
voila, si vous avez des idées sur la meilleure facon de faire.
Merci par avance. Alain



robotdelta

pourquoi ne pas tout simplement utiliser une resistance de forte puissance qui va dissiper ton énergie en chaleur ou vers un ventilateur (utiliser un thermostat pour maintenir une temperature constante)  plutôt que de la perdre sur un moteur qui n'as pas réellement d'utilité? 

ceci n'est qu'une suggestion

Jambe

bonjour
comment je vois les choses:
surveiller une variable, si cette variable approche/dépasse la consigne que j'ai choisit, alors enclencher une sortie PWM.
Ensuite essayer de maintenir cette variable a la valeur de consigne en jouant sur le rapport PWM.
En fait je voit cela comme un thermostat: gérer une consigne et essayer de la maintenir dans la fourchette de l'hysteresis , mais en PWM plutôt qu'en tout ou rien.

Bonjour,

J'irai voir du coté de la régulation PID.

 
bonjour
 Cela afin d'éviter l'injection sur le réseau.

Ma curiosité est piqué au vif, pourquoi ne pas vouloir ré-injecter vers le réseau EDF?

pourquoi ne pas tout simplement utiliser une resistance de forte puissance qui va dissiper ton énergie en chaleur ou vers un ventilateur (utiliser un thermostat pour maintenir une temperature constante)  plutôt que de la perdre sur un moteur qui n'as pas réellement d'utilité? 

ceci n'est qu'une suggestion
Je n'ai pas vu mention d'un moteur? peut être dans le lien

robotdelta

si j'ai bien compris, l'idee est de faire tourner un disque dur SSD a une certaine vitesse via une commande pwm est-ce exacte? d'ou le rapport avec le moteur

Scoob

  :D il m'intrigue aussi ce ssd.. mais un ssd n'as pas de moteur ::) 

fdufnews

Ce serait pas plutot SSR (Solid State Relay) ?
Pour alimenter  (ou non) une charge.

alaindepicardie

#6
Mar 18, 2018, 04:37 pm Last Edit: Mar 18, 2018, 05:12 pm by alaindepicardie
bonjour
merci de l'intérêt que vous porter a mon problème.

Quote
J'irai voir du coté de la régulation PID.
je vais regarder, je ne connais pas

Quote
Ma curiosité est piqué au vif, pourquoi ne pas vouloir ré-injecter vers le réseau EDF?
je suis en autoconsommation c'est a dire que je produit pour moi: je doit consommer ce que je produit.
L'autoconsommation c'est souvent pour essayer d'effacer son bruit de fond.
Le bruit de fond c'est : les veilles, le frigo... tout ce qui tourne et que l'on ne peut pas couper.
La démarche pour l'autoconsommation est devenue compliqué:
Lorsque j'ai décidé de me bricoler 300Wc en autoconsommation il y avait une CAC (Convention d'Autoconsomation) signé entre EDF et nous. C'était un contrat sur l'honneur, on devait juste indiquer que l'on utilisait du matériel conforme a la norme. (déconnexion automatique du réseau en cas de coupure de courant, déconnexion si glissement de la fréquence.....)
Mais l'année passée je crois les termes ont ete changé unilatéralement. La CAC est devenue CASI (convention autoconsommation sans injection)un nouveau formulaire a été émis sur lequel on s'engage a ne faire aucune injection sur le réseaux.
d'ou l'apparition de "routeur" dont le but est de contrôler la production avec la consommation et de dériver le surplus pour qu'il n'y ais pas d'injection.
Les Anglais on mis au point ce système et dérivent le surplus vers un chauffe eau.
Comme le courant dérivé est soit des trains de sinusoïde, soit des il n'est possible d'utilser ce courant que dans une résistance pure.
lien qui marche mieux


petite erreur d'orthographe:
SSD --> SSR
SSR relais statique
le relais statique permet des commutations  répétées car il n'y a pas de pièces en mouvement

robotdelta

autant pour moi, je connais assez ma les types de  disques durs du coup je l'ai pris pour un disque dur normal d'ou m'a confusion , je m'en excuse

lesept

si j'ai bien compris, l'idee est de faire tourner un disque dur SSD a une certaine vitesse via une commande pwm est-ce exacte? d'ou le rapport avec le moteur

Un disque dur SSD ne "tourne" pas, c'est une grosse mémoire flash.
A force d'essayer on finit par réussir... Donc, plus ça rate, plus on a de chances que ça marche (proverbe Sharduinok).

Jambe

je vais regarder, je ne connais pas




Le principe du PID, c'est un peu ce que tu expose dans ton premier post, c'est une régulation en boucle fermée qui fait en sorte d'être le plus proche possible de la consigne, il n'y a plus vraiment de notion d'hystérésis (puisque le système s'auto-regule)

AMHA, je prendrais le problème ainsi:

Mesure de la puissance produite instantanément
Mesure de la consommation instantané

La consigne devient Production - consommation

Régulation  vers  "le surconsomateur" selon la consigne et boucle ainsi de suite.


rjnc38

mon soucis et le but de ce post c'est que l'énergie (basse tension 30V 15A) qui arrive a mon micro onduleur dépasse quelque fois sa puissance nominale ( a cause des panneaux solaire un peu trop puissant pour ce dernier), dans ce cas je doit consommer a l'entrée de ce dernier.
bonsoir,
es tu vraiment certain que cela pose problème ?
à mon avis non, sauf si c'est la tension qui dépasse le Umax de l'onduleur mais dans ce cas c'est une mauvaise association panneaux/onduleur, pour le courant l'onduleur va tirer ce qu'il peut et pas plus 
ou alors ce n'est pas pour protéger ton onduleur mais pour récupérer un max d'énergie

alaindepicardie

bonsoir,
es tu vraiment certain que cela pose problème ?
à mon avis non, sauf si c'est la tension qui dépasse le Umax de l'onduleur mais dans ce cas c'est une mauvaise association panneaux/onduleur, pour le courant l'onduleur va tirer ce qu'il peut et pas plus  
ou alors ce n'est pas pour protéger ton onduleur mais pour récupérer un max d'énergie
bonsoir
non, Umax est bon 54V
mais la doc de mon micro onduleur donne:
-Puissance max 350W
-puissance nominale 340W
mon Micro onduleur passe en ecretage a 360W
le micro onduleur est prévu pour 360Wc en entrée, moi j'ai mis dessus 540Wc
Pourquoi! tout simplement parce que mes panneaux me donnent la puissance max de 11H a 13H environ (les jours de beau soleil sans trop de chaleur)
donc pour optimiser j'ai chargé l'entrée et hors période 11H/13H c'est parfait.
J'avais fait un premier test:
un relais courant continu
une horloge
et je deconnaitait un panneaux dans le créneaux 11H/13H
ça marchait bien, mais j'essais d'optimiser en laissant toujours 540Wc en entrée et moduler la puissance d'entrée en consommant.
Le plus simple serait de mettre un autre micro onduleur sur le panneau supplémentaire, mais c'est moins marrant: je n'aurais plus ce projet!!

rjnc38

je comprend toujours pas ton intention
ton onduleur ne risque rien, on dimensionne toujours l'onduleur moins puissant que les panneaux, en général un coef de 0.8 a 0.9 pour des raisons de meilleur rendement de l'installation.
mettre une "lampe de phare d'auto" directement sur les panneaux pour absorber de la puissance ne ferait que gêner le fonctionnement de l'onduleur qui doit certainement avoir une fonction de recherche du point de fonctionnement optimum (MPPT)
ou alors tu veux exploiter les courtes périodes d'écrêtage de ton installation pour récupérer cette énergie non utilisée ?
   

alaindepicardie

bonjour
Quote
je comprend toujours pas ton intention
normal!
c'est un peu un non sens ce que je fait.
Pas facile d'expliquer!
- si je fait comme l'on doit faire:
Micro onduleur 340W et en entrée 370Wc tout es bon
-Mais du matin a vers 11H (a cette époque: mi Mars) je produit moins que mon bruit de fond.
- De 11H a 13H je produit mon bruit de fond
- Et a nouveau de 13H au coucher du soleil je produit moins que mon bruit de fond.
Maintenant la solution conventionnelle serait de mettre un panneaux supplémentaire équipé de son micro onduleur, ainsi je serais mieux matin et soir, mais je ferais trop dans la tranche de midi solaire.
Donc j'ai fait des essais (non conventionnel): je place un panneaux supplémentaire sur ce micro onduleur et du coups je suis bien meilleur du lever du soleil  a la tranche midi solaire et aussi beaucoup mieux jusqu'au coucher du soleil, Mais pendant la tranche midi solaire je suis nettement au dessus des préconisations du fabricant du micro onduleur. A première vue ça ne pose pas de soucis car le micro onduleur écrête, mais bon je ne sais pas si c'est bon pour lui.
D'ou l'idée de suivre la production et des que j'approche de la puissance nominale de consommer/derivier de l'énergie avant le micro onduleur afin d'essayer de la laisser travailler dans sa plage de puissance préconisée.
Certain onduleur/micro onduleur on cette fonction mais c'est un algorithme interne qui déplace le point de MPTT dans le but de dégrader le rendement.
Donc dans le commerce ca existe (gamme multiplus de Victron) mais c'est très cher et bien plus marrant d'essayer de bricoler cela soit même. C'est un privilège du retraité.
Je vois que tu as l'air de maitriser ce sujet et que la diversion ne t'interpelle pas. J'imagine que tu as compris le but de la diversion: Ne pas injecter pour respecter le contrat CACSI.

Go Up