Go Down

Topic: Autoguidage astronomique (Read 6768 times) previous topic - next topic

Artouste


artouste : énorme ton lien :D


quand je suis tombé sur cette page  il y a quelques mois, j'avais une logitech remisée dans un tiroir, la souris n'a pas eu le temps d'échapper au chat ! même le connecteur semble être prévu pour jouer avec des cordons M/M 
:smiley-mr-green:



vohu

Ca serait pas mal de voir ce qu'on pourrai récupérer comme image sur un chercheur 8x40

Artouste


Ca serait pas mal de voir ce qu'on pourrai récupérer comme image sur un chercheur 8x40

AMHA le vrai probleme est de faire de l'adaptation d'optique, mais je suppose que dans l'astronomie amateur , il doit y avoir des specialistes de ce genre d'adaptation ?

vohu

Surement, je vais poster sur webastro pour voir

yonafunu

Vraiment génial ton lien Artouste. Comme caméra low cost y'a pas mieux ;)
Et en effet que devient la qualité de l'image derriere un chercheur 8x50, car je pense que l'image est nette pour un objet tres proche (ici <1cm), mais au dela la mise au point doit etre impossible.

Pour l'ensemble du projet, quel Arduino faut-il choisir ? car étant donné que je suis sous les tropiques, il me faut un petit peu de temps pour le recevoir. Je veux dire par la qu'il faut que l'Arduino puisse supporter assez de modules (capteurs, transmissions entre camera/arduino/raspberry? , analyse...)

En tout cas pour l'idée de la cam issue de la souris ça pourrait etre une excellente piste lowcost et surtout pratique (deja en usb)

vohu

Hop, c'est mort pour le capteur souris, pas assez gros pour suivre une étoile, ça été tenté par un as qui à trouvé comment modifier le firmware de caméras spécifiques à l'astronomie... lol
Donc, s'il pense que c'est pas possible, pas la peine de remettre en question..

Par contre, on me dit que peut être qu'une souris plus récente en serait capable

Artouste


Hop, c'est mort pour le capteur souris, pas assez gros pour suivre une étoile, ça été tenté par un as qui à trouvé comment modifier le firmware de caméras spécifiques à l'astronomie... lol
Donc, s'il pense que c'est pas possible, pas la peine de remettre en question..

Par contre, on me dit que peut être qu'une souris plus récente en serait capable


Alors en bon pragmatique , cette réponse amène question(s) :
quel capteur (de souris) a été utilisée pour son expe inaboutie ? quelle date ?



Jean-François

quelle date ?


Sur que si c'était en 1930 et que la souris est encore dans la trappe, elle doit être un faisandée  XD
MacBook intel core 2 duo  os X snow Leopard 10.6<br/> eMac PPc G4  os X Leopard 10.5<br/>powerbook G4 os X Leopard 10.5
imac PPC G3 os X Pa

vohu

#38
Mar 04, 2012, 02:29 pm Last Edit: Mar 04, 2012, 02:32 pm by vohu Reason: 1
http://www.webastro.net/forum/showthread.php?t=91175


je suis en train de chercher comment contacter ce monsieur, pour en savoir plus.


Il a un peu disparu de la circulation.. son site n'est plus mis à jour depuis 2004...

Artouste


quelle date ?


Sur que si c'était en 1930 et que la souris est encore dans la trappe, elle doit être un faisandée  XD



:smiley-mr-green:

Quote from: vohu
http://www.webastro.net/forum/showthread.php?t=91175

je suis en train de chercher comment contacter ce monsieur, pour en savoir plus.

C'est intéressant à suivre et surtout de savoir pourquoi son expe n'a finalement pas aboutie.

yonafunu

En plus ce sont des capteurs type CMOS apparement, donc très peu sensible dans le noir, en générale souvent remplacés par des capteurs CCD genre sony...

(sinon personne pour me repondre par rapport a l'arduino ?  :smiley-zipper:)

vohu

L'arduino uno est pas mal pour faire des essais et  la version pro mini ou normale pour finaliser des projets.

ekaki


Aurais-tu plus d'explications ou de liens pour cette méthode ?

Il y a déjà des systèmes dans le genre comme celui-ci :
-> http://www.mda-telescoop.com/index.php?option=com_content&view=article&id=54&Itemid=84
A l'origine c'est un asservissement pour piloter le suivi en direct drive :
-> http://www.astrosurf.com/cavadore/technical/Directdrives/index.html
Mais cela fonctionne aussi avec une motorisation standard par VSF.

2" sur 30mn c'est vraiment excellent (pour une EQ1 t'as du t'amuser!!)  :smiley-mr-green:

L'EQ1 c'était pour le chalenge, et dicté aussi par le fait que l'encodeur que j'avais dégoté était trop petit en diamètre pour que je le monte sur une monture plus grosse comme une EQ6 etc.


(...)
Dans mon optique (eheh), c'est simplement de "sauvegarder" une image du ciel captée par la caméra. On a une étoile ici (donc pixel blanc ou jaune), il faut qu'elle reste à cette place dans l'image.

Rester au plus simple pour commencer est ce qu'il y a de mieux à faire.

Question résolution spatiale et temporelle c'est bien trop faible pour une application astro-photographique.


Un moment  vous parlez de pixel chaud... je veux bien, mais entre une étoile et un pixel chaud... y a une énorme différence...

Je pense qu'une étoile prends au moins 5x5 pixels, si ce n'est pas le double. Il est difficile de la confondre avec un pixel chaud

Lorsque l'étoile est focalisée ou proche de l'être (question de résolution optimum du centroïde lorsqu'on utilise une optique de guidage dédiée, non valable lors de l'utilisation d'un diviseur optique) un pixel chaud ressemble énormément à une étoile. Même à l'oeil il est souvent difficile de savoir sans observer attentivement pendant un certain temps. Alors confier la tâche à un logiciel...



Un moment  vous parlez de pixel chaud... je veux bien, mais entre une étoile et un pixel chaud... y a une énorme différence...

Je pense qu'une étoile prends au moins 5x5 pixels, si ce n'est pas le double. Il est difficile de la confondre avec un pixel chaud


Tout dépend de l'optique utilisée avec la caméra, je pense. J'imagine que c'est celle qui sert à la visée, pas celle qui grossit le plus? (désolé, je ne pratique pas l'astronomie).

La "mode" actuelle est de guider avec une optique plus courte que l'imageur et lors de l'utilisation d'un diviseur optique c'est le même ratio.


oui c'est sur, tu as raison !

Enfin, une webcam sans les optiques (lentilles) prend une image qui est quand même assez grossie.

Et les pixels chaud sont pas blancs (comme les pixels morts) mais plutot rougeâtre, et ne sont pas fixes. Donc au niveau du traitement de l'image, on suit que des tâches de pixel blancs (pas un pixel blanc isolé) il ne devrait pas y avoir de problème. Au pire, on ajoute un potentiomètre pour régler la sensibilité de la détection

Angulairement, puisque c'est la référence, ce n'est pas valable.
Il faut se baser sur la résolution angulaire entre le guide et l'imageur.

Et pour la question des couleurs, le guidage et l'imagerie ne se fait pas forcément en couleur. C'est même rarement le cas si l'on cherche une certaine performance (je résume, ce n'est pas si simple).


bonjour
je prend là ce topic
suggestion
et pour rester dans la possibilité de traitement de l'arduino , peut etre se tourner vers les capteurs 16X16 64 niveaux de gris pour faire du tracking.
J'ai joué avec par curiosité en partant de ce papier, restera evidemment déjà l'adaptation à l'optique et ce n'est peut être pas le plus simple
http://www.bidouille.org/hack/mousecam

Question résolution et bruit cela va être hors du domaine ^.^
Et comme je le disais, placer l'étoile guide dans une si petite surface va relever du chalenge Olympique.

ekaki


http://www.webastro.net/forum/showthread.php?t=91175


je suis en train de chercher comment contacter ce monsieur, pour en savoir plus.


Il a un peu disparu de la circulation.. son site n'est plus mis à jour depuis 2004...

Dans ce cas, c'est un ordinateur qui est utilisé pour le traitement de l'image ?

Enfin, je dis ça comme ça, mais franchement il n'y a pas 50 solutions pour corriger efficacement le suivi en astro-photographie. Autrement dit, afin d'assurer 1" d'arc d'erreur sur plusieurs minutes.
Et pour une application à base d'Arduino sans ordinateur, cela se résume à un asservissement sur la motorisation. Rien d'autre ne sera valable.
Sinon croyez moi, il y aurait déjà des projets car il y a du monde sur le coup -.^

vohu

#44
Mar 04, 2012, 03:17 pm Last Edit: Mar 04, 2012, 03:22 pm by vohu Reason: 1
oui, mais ce que je remarque, c'est que l'astroamateur de base est déjà trop exigent... (j'en fais parti :D)

A savoir qu'avec rien, il veut tout faire. (y compris la photo)

Avec un tel système, je pense que tu te contentes de pointer une étoile, et tu blablates avec tes amis en buvant une mousse, et quand tu reviens, c'est toujours au bon endroit... C'est sur qu'après, faire de la photo, c'est pas possible... Mais, ils suffit d'être réaliste et de s'imposer des limites, et un tel système devient très sufisant pour de la simple observation. il permet de corriger les défauts de mise en station.

Et aussi, pour les petits bricoleurs que nous sommes, ça donne l'occasion de bricoler quelque chose et d'associer plusieurs loisirs, juste pour perdre du temps un peu moins bêtement qu'en s'abrutissant devant la télé  :smiley-mr-green:

Go Up