Pages: 1 [2]   Go Down
Author Topic: Sun-Tracking : Pilotage de 12 Moteurs PAP avec un PC  (Read 2474 times)
0 Members and 1 Guest are viewing this topic.
Celtic Kingdom
Offline Offline
Sr. Member
****
Karma: 2
Posts: 455
hard oui no!!!
View Profile
 Bigger Bigger  Smaller Smaller  Reset Reset

Salut ekaki,

Pour répondre à ta question sur le nombre de moteur par miroir voici une video.

A+
Ok, je vois.
Solution optimisée à très grande échelle et pour un site sous faible latitude, donc.
Je ne sais pas dans quelle région sera mis en place le projet, mais si tu regardes les systèmes sous nos latitudes il est utilisé deux mouvements (Alt/Az) car la course du Soleil est assez basse et donc il est difficile de focaliser les rayons à grande incidence + pertes liées à l'angle/surface.
Logged

Celtic Kingdom
Offline Offline
Sr. Member
****
Karma: 2
Posts: 455
hard oui no!!!
View Profile
 Bigger Bigger  Smaller Smaller  Reset Reset

(...)
mais en rapide reflexion là
vitesse de sortie lente, sollicitation temporelle d'inversion de sens = quasi nulle (si tout se passe bien un retour "pepere" à la niche par jour smiley-cool
Perso je trouve plus simple ici de piloter du CC demultiplié que du PAP, mais ce n'est que mon ressenti.
Il suffit "juste" d'avoir accouplé qq part sur la chaine mécanique (le mieux est au plus près de l’élément à déplacer) un compteur de top pour l'asservissement.  (voir même un simple capteur potentiométrique)
(...)
Un capteur potentiométrique pour la mesure angulaire, avec 1' d'arc de précision demandée, j'ai un gros doute.
Ca sent le potentiomètre sur mesure, de plus d'un mètre de long ^.^
Aussi, attention aux couplages mécaniques pour le retour d'informations angulaires; cela rajoute une imprécision liée à la mécanique.

A coté de cela, moteur PàP ou CC; il faudrait avoir une idée de la taille et du poids des panneaux. La solution avec moteur PàP perd de son efficience à partir d'une certaine charge.
Pour des petite charges (<~100kg) c'est toujours la solution en PàP qui sera la plus optimum pour des applications de précision. Mais il faut aussi prendre en compte le budget alloué car cela sera moins cher en CC.
Sinon autre solution de motorisation, version avant-gardiste : Moteur direct drive. A réserver aux productions fortunées cependant...
Logged

Offline Offline
Faraday Member
**
Karma: 33
Posts: 4978
View Profile
 Bigger Bigger  Smaller Smaller  Reset Reset

(...)
mais en rapide reflexion là
vitesse de sortie lente, sollicitation temporelle d'inversion de sens = quasi nulle (si tout se passe bien un retour "pepere" à la niche par jour smiley-cool
Perso je trouve plus simple ici de piloter du CC demultiplié que du PAP, mais ce n'est que mon ressenti.
Il suffit "juste" d'avoir accouplé qq part sur la chaine mécanique (le mieux est au plus près de l’élément à déplacer) un compteur de top pour l'asservissement.  (voir même un simple capteur potentiométrique)
(...)
Un capteur potentiométrique pour la mesure angulaire, avec 1' d'arc de précision demandée, j'ai un gros doute.
Ca sent le potentiomètre sur mesure, de plus d'un mètre de long ^.^
Aussi, attention aux couplages mécaniques pour le retour d'informations angulaires; cela rajoute une imprécision liée à la mécanique.

A coté de cela, moteur PàP ou CC; il faudrait avoir une idée de la taille et du poids des panneaux. La solution avec moteur PàP perd de son efficience à partir d'une certaine charge.
Pour des petite charges (<~100kg) c'est toujours la solution en PàP qui sera la plus optimum pour des applications de précision. Mais il faut aussi prendre en compte le budget alloué car cela sera moins cher en CC.
Sinon autre solution de motorisation, version avant-gardiste : Moteur direct drive. A réserver aux productions fortunées cependant...
bonjour ekaki
à ce stade ce n'est qu'au stade de la réflexion, par culture je ne rejette aucune option à priori.
apres viennent les 2 grands censeurs que sont le cahier des charge et surtout le budget  smiley-mr-green
Logged

Celtic Kingdom
Offline Offline
Sr. Member
****
Karma: 2
Posts: 455
hard oui no!!!
View Profile
 Bigger Bigger  Smaller Smaller  Reset Reset

Tout à fait d'accord Artouste -.^
J'ai du reste à de nombreuses reprises souligner le coût du projet.
Si le projet est une sorte de modèle réduit juste pour démonstration cela peut-être faisable relativement facilement, par contre si le projet est à une échelle qui permettrait une exploitation quelconque; là il va falloir une enveloppe substantielle.
Logged

perpignan, france
Offline Offline
Sr. Member
****
Karma: 2
Posts: 337
View Profile
 Bigger Bigger  Smaller Smaller  Reset Reset

bonjour

peut-être suis-je à coté du sujet (je n'ai pas tout lu) mais en matière de tracking solaire, un procédé couramment employé sur des trackers utilisés en photovoltaïque est basé sur 3 photorésistances disposées sur une pyramide à 3 faces.

La pointe est dirigée selon la perpendiculaire au plan du capteur, avec une des trois faces alignée avec l'horizontale.

Ensuite il suffit de mesurer la différence de luminosité captée par les 3 photorésistances, et selon le résultat de la comparaison d'agir sur le moteur de rotation ou celui d'inclinaison.

Il est facile avec un tel système d'utiliser des moteurs à courant continu. L'utilisation de motoréducteurs de type essuie-glace de voiture est intéressante du fait du faible coûts de ces appareils et de leur fort couple de rotation. La commande également est très simple, avec juste un pont en H.

Une carte arduino de base suffit pour un tel système, pas besoin de passer sur une méga, on a besoin ici de 4 sorties digitales pour commander les ponts en H et de 3 entrées analogiques.

Il est même possible de faire ça "en dur" avec juste des comparateurs.

La commande des moteurs se fait en boucle ouverte, avec quand même un retour via les photorésistances. Avec des délais et des hystérésis correctements réglés, on arrive facilement à avoir un système stable même avec du jeu dans la mécanique.

L'autre intéret de ce système est que le maximum de luminosité n'est pas forcément capté en étant aligné exactement sur le soleil, par exemple en cas de neige au sol ou de ciel nuageux. L'utilisation des trois capteurs permet d'optimiser le positionnement quelles que soit les conditions climatiques.

Voila pour ma contribution à 10 centimes smiley Je ne sais pas si c'est applicable pour des miroirs, mais pour le PV c'est très efficace.
Logged

-tu savais que si tu passe le CD de windows à l'envers, tu entends une chanson satanique ?
-non, mais il y a pire : à l'endroit, ça l'instal

Offline Offline
Newbie
*
Karma: 0
Posts: 11
View Profile
 Bigger Bigger  Smaller Smaller  Reset Reset

Bonjour bricofoy,

Merci pour ton message, je connais ce mode de tracking pour les systèmes PV mais la problématique n'est pas la même. Les mirroirs ne captent pas de rayonnement solaire, ils les réfléchissent vers une cible fixe. La contrainte est différente.
Toutefois, j'ai appris des choses sur le tracking de panneau PV avec ton message.

Merci
 
Logged

Ales
Offline Offline
Faraday Member
**
Karma: 39
Posts: 3594
Do or DIY
View Profile
 Bigger Bigger  Smaller Smaller  Reset Reset


Une carte arduino de base suffit pour un tel système, pas besoin de passer sur une méga, on a besoin ici de 4 sorties digitales pour commander les ponts en H et de 3 entrées analogiques.

Et en si on pense au bout du projet il faudra bien une mega (voir plus en fait) car pour 12 panneaux ça fait beaucoup de pont en H smiley-wink
Logged


Pages: 1 [2]   Go Up
Jump to: