Go Down

Topic: Pont en H (Read 10346 times) previous topic - next topic

meiko

Merci à tous.

Donc avec le "ohmmètre" j'ai mesurer "13.5 ohms" pour chaque moteurs (se sont les même avec une boite à engrenage qui diffère).

Donc: I=12/R
         I=12/13.5
         U=0.888
Ça vous parait viable? Après je n'est pas forcement 13.5 ohms à chaque fois, c'est normal? j'ai pris la moyenne en fait.

skywodd

I=0.888 (pas U ;))

Moins de 1A au final ... un L298N suffira amplement ;)
Des news, des tutos et plein de bonnes choses sur http://skyduino.wordpress.com !

meiko

Oui I, pourquoi j'ai mis U ????
Merci pour les réponses en tout cas. ;)

greggycool

Le courant du moteur est défini selon le couple qu'il doit appliquer.
en soit le courant du moteur peut etre infini si sa source a de quoi le nourrir.

Mais ATTENTION! Le moteur accepte un courant maxi. Si l'on dépasse ce courant c'est destruction de celui ci assuré.
Il faut trouver le datasheet du moteur, dessus est marqué le courant max admissible.

En gros tu te fais un pont en h avec des bon mosfet. (Ceux ci ne chauffent pas trop car leur résistance interne est tres faible.)
Tu mets ton moteur sur ton montage et tu mesure a l'aide d'un ampermetre ou oscillo si tu as et la tu sauras de combien ton moteur a besoin.

Au pire tu y mets un réducteur afin de moin consommer mais tu auras besoin d'une tension plus elevée pour le faire tourner un peu plus vite.

3Sigma

Ca ne sert à rien de mesurer des choses sur un moteur en fonctionnement normal. Ce qui compte, c'est de savoir combien va consommer le moteur rotor bloqué, car ça peut toujours arriver par accident. Donc, sans datasheet et avec un simple ohmètre (capable de mesurer l'ohm et non pas la centaine), mesurer la résistance est déjà un bon début et dans la plupart des cas, c'est suffisant pour savoir si on est complètement à côté de la plaque ou pas.
C'est aussi une mauvaise idée de mesurer le courant en faisant l'expérience du rotor bloqué car certains moteurs sont associés à des réducteurs qui ne tiennent pas le couple du rotor bloqué...

greggycool

Mesurer le courant rotor bloquer revient a mesurer le courant maxi que son alim peut délivrer.

greggycool

Cest pour cela qu'il faut limiter son courant afin de tout cramer mais faire une régulation en courant je vous souhaite bien du courage.
Le mieu est d'y ajouter un coupleur d'axes pas trop serrer ce qui permet au moteur de patiner dans le vide sans tout cramer.

fdufnews


Mesurer le courant rotor bloquer revient a mesurer le courant maxi que son alim peut délivrer.

Mesurer le courant rotor bloqué revient à mesurer le courant maxi que le moteur peut consommer.
Moteur bloqué, il n'y a pas de FCEM. La charge est donc une résistance pure. Et ce n'est pas un court-circuit, c'est la résistance du bobinage.
Mais comme le dit 3Sigma s'il y a un réducteur on peut avoir des surprises.
Donc une bête mesure à l'ohmmètre est largement suffisante.

Super_Cinci

et le moteur (surtout avec une telle résistance d'enroulement) va-t-il supporter le courant calculé (Icc)? non, il cramera avant. mieux vaut cramer un driver qu'un moteur... (tout dépend du stock, des prix...)

sinon, il reste l'option fusible calibré à Icc/2...

zoroastre

#24
Nov 15, 2013, 10:10 pm Last Edit: Nov 15, 2013, 10:11 pm by zoroastre Reason: 1

I=0.888 (pas U ;))

Moins de 1A au final ... un L298N suffira amplement ;)


Un SN754410 coûte un bras de moins et fera parfaitement l'affaire.

Puisque l'on parle d'amperage, il faut aussi prévoir les pics d'intensité dus au changement brutal de sens de rotation ou tout simplement au demarrage du moteur.
Se procurer le datasheet est précieux lorsque l'on a des doutes sur le couple supporté ou l'intensité max admisible dans les bobinages.

Puissance = couple x vitesse de rotation.
Puissance = tension x intensité
Puissance = resistance x intensité au carré.

@+

Zoroastre.
Gné! ;)

icare

Bonsoir,

Puissance = couple x vitesse de rotation.
Puissance = tension x intensité
Puissance = resistance x intensité au carré.
Zoroastre.

Puissance = couple (Nm) x rotation(rd/sec)
Et pour resistance x intensité au carré, il a fait la correction
@+
2B OR NOT(2B) = FF
Arduino 1.0.5 à 1.8.5 + gEdit + Ubuntu 18.04 LTS

zoroastre


Oui.  :smiley-roll-sweat:

J'aurai du préciser les unités aussi.  :smiley-mr-green:

J'aurai pu aussi préciser que le fait de mesurer la resistance des bobinages permettait de calculer la puissance à vide du moteur, celle-ci devant être soustraite à la puissance théorique afin d'obtenir la puissance utile du moteur. L'energie de départ, celle qui fait tourner le moteur, est perdue.

Fin bref! Tout dépend de ce qu'on lui met au cul.

@+

Zoroastre.
Gné! ;)

greggycool



Mesurer le courant rotor bloquer revient a mesurer le courant maxi que son alim peut délivrer.

Mesurer le courant rotor bloqué revient à mesurer le courant maxi que le moteur peut consommer.
Moteur bloqué, il n'y a pas de FCEM. La charge est donc une résistance pure. Et ce n'est pas un court-circuit, c'est la résistance du bobinage.
Mais comme le dit 3Sigma s'il y a un réducteur on peut avoir des surprises.
Donc une bête mesure à l'ohmmètre est largement suffisante.



Le moteur peut consommer tout le courant qu'on lui fournit.
Si l'on fournit plus de courant que le moteur ne peut en supporter alors la il crame. (tout en bloquant le rotor bien entendu)
Experience à faire:
Prenez une bonne batterie 12V industriel, bloquez le rotor (bloquez le vraiment bien) et attendez....
A moins d'avoir un moteur qui accepte un courant démeusuré avec un bobinage en 6mm, le votre cramera en un rien de temps.

En gros: Mesurer le courant rotor bloquer revient a mesurer le courant maxi que son alim peut délivrer.

68tjs


Le moteur peut consommer tout le courant qu'on lui fournit.
Si l'on fournit plus de courant que le moteur ne peut en supporter alors la il crame. (tout en bloquant le rotor bien entendu)


En gros: Mesurer le courant rotor bloquer revient a mesurer le courant maxi que son alim peut délivrer.

FAUX.
La loi d'ohm s'applique et le courant sera limité par la résistance du bobinage.
La réalisation d'un bobinage de moteur demande beaucoup de tours donc la longueur de fil est très grande et la section assez petite. Comme les fils de  cuivre possèdent une résistance proportionnelle à leur longueur et inversement proportionnelle à leur section, Rbobinage ne peut pas être nulle.
Quand un moteur tourne, à cause de l'effet de Lentz, apparait une force contre électromotrice, proportionnelle à la vitesse de rotation (fcem) .
Dans ce cas Imoteur = (Ualim- fcem) /Rbobinage

Quand un moteur est bloqué il n'y a plus d'effet de Lentz donc plus de fcem il ne reste que l'effet résistif.  Avec un moteur bloqué la loi d'ohm continue de s'appliquer et le courant ne pourra jamais être différent de Imax= U/Rbobinage

Experience à faire:
Prenez une bonne batterie 12V industriel, bloquez le rotor (bloquez le vraiment bien) et attendez....
A moins d'avoir un moteur qui accepte un courant démeusuré avec un bobinage en 6mm, le votre cramera en un rien de temps.

FAUX ! Expérience qui ne veut rien dire !
Un moteur est prévu pour fonctionner avec une tension bien précise : celle qui est indiquée par le constructeur. Donc appliquer 12 V sans faire référence à la tension nominale du moteur ne veut strictement rien dire.

Remarque : il peut arriver avec des moteurs bas de gamme, où par économie les fils de cuivre sont trop fins, que moteur bloqué l'échauffement soit trop important et fasse fondre "quelque chose" dans le moteur  (fils, composants internes etc).
Mais c'est un tout autre problème.

Go Up