Go Down

Topic: Tracker solaire (Read 31083 times) previous topic - next topic

olivierd66

Bonjour

 je n'ai pas encore eu l'occasion de faire des mesures. il se trouve que j'ai deux petits panneaux amorphes (thin film en anglais) format A3 environ qui font 5W. (15€ pièce)

Idéal pour faire des mesures simultanées en fonction de l'orientation, mais pas encore fait de maquette, l'un fixe, l'autre avec suiveur, l'énergie pour les déplacer, même les grands ne doit pas être si importante que ça, 'déplacement très lents, un tour/jour, sauf celle consommée pour souder les supports (!) tournants. Evidemment, s'il faut acheter les supports, payer l'entretien, et autres tracasseries, ce n'est pas rentable. mais effectivement, en bricolage maison, fait avec de la récup, comme passe temps, ce n'est pas plus idiot que de jouer à mine craft ou autre... et pas forcement plus cher que de fumer.

Arduino peut faire le suiveur ET enregistrer les différences.
Dans un des exemples que je donne, les petites cellules qui font tourner les maquettes fournissement seules l'énergie pour les faire tourner.

j'adore celle constituée de seulement deux cellules montées tête bêche avec le moteur au milieu sans autre composant....

Si on peut, un alignement manuel en azimut 2 ou 4 fois l'an doit être efficace.

olivier, arduiniste débutant (1 semaine)

68tjs

Quote
Si on peut, un alignement manuel en azimut 2 ou 4 fois l'an doit être efficace.
C'est tout à fait ce que je pense.
2 positions :
1 moyenne pour l'hiver/ printemps (et automne hiver)
1 moyenne pour printemps /été (et été automne)

Mais c'est moins drole.


achess

Bonjour,
Oui, pour le système à base de servo-moteurs qui a besoin d'être alimenté en permanence pour maintenir la position.

Si il y a vraiment 30% d'énergie à récupérer, il devrait être possible de consommer très peu en gérant site et azimut séparément avec 2 moto réducteurs pour rétablir la position que si il y a un changement d'angle de 3° par exemple et d'une puissance bien calculée.
Moto-réducteurs entraînant une tige filetée avec un blocage à chaque arrêt pour empêcher le déréglage par le vent.
Avec une faible consommation du µp ben sûr

jfs

#48
Jan 31, 2016, 07:22 pm Last Edit: Jan 31, 2016, 07:22 pm by Jean-François
Si tu entraines une tige filetée, les blocages seront superflus, c'est pas le vent qui arrivera à inverser la contrainte par le biais du filetage....
Pas d'aide par MP !!!

Concernant le fonctionnement du forum tout se trouve dans les messages épinglés en tête de page.

achess

Oui en effet, mais pour le reste ?

jfs

Pas d'aide par MP !!!

Concernant le fonctionnement du forum tout se trouve dans les messages épinglés en tête de page.

fifi82

#51
Jan 31, 2016, 08:11 pm Last Edit: Jan 31, 2016, 08:14 pm by fifi82
je confirme pas besoin de bloquer si tu utilise une tige fileté, j'avais ma parabole montée sur un axe et je faisais la rotation avec une tige fileté et pas de soucis de de rotation intempestive.

68tjs

#52
Jan 31, 2016, 08:20 pm Last Edit: Jan 31, 2016, 08:23 pm by 68tjs
Tu peux le croire sans crainte c'est un spécialiste qui parle !

Je retourne à mon analyse personnelle, qui n'est pas forcément juste, la discussion est largement ouverte..
Les rayons du soleil n'ont pas la même efficacité  non pas selon la saison, qui en fait est une conséquence et non une cause, mais selon la hauteur du soleil.

Plus le soleil est bas plus la couche d'atmosphère à traverser est épaisse et moins il y a de  puissance effective.

Première réflexion : est-il utile de dépenser de l'énergie dans une zone où il n'est déjà pas possible d'en récupérer beaucoup et qui représente une faible part de l'énergie journalière récupérée ?
Sur mon croquis en rouge les zones peu énergétiques, en bleu les zone intéressantes.

Deuxième réflexion : il faut quantifier les conséquences d'un écart de réglage.
Un écart de 10 °C en azimut et le même en élévation donne une perte globale égale à cos2(10°C) = 0,97 soit une perte de 3%. Avec 20°C la perte passe à  13 %.

Ce calcul est pessiste car il y a deux types de rayonnement : le direct et le diffus. Il n'y a pas de perte dans le rayonnement diffus, Je ne sais pas le quantifier, je connais juste son existence. J'ai lu qu'il était loin d'être négligeable et qu'il dépend fortement de l'état du ciel (assez logique) : un ciel couvert n'est pas forcément défavorable pour le diffus alors qu'il l'est pour le direct.

Le sujet est largement ouvert et si la proposition de placer cote à cote deux panneaux, l'un fixe (il faut voir les réglages des fermes solaires de la région) et l'autre asservi en position et d'enregistrer les données pendant une année pleine (il faut couvrir toutes les saisons), venait à se réaliser je pense que nous serions nombreux à être fortement intéressés.



achess

Excellent fifi82 !
As-tu fais des mesures d'efficacité de ton système ?

Quand c'est en homemad, ça ne coûte pas cher et ça rapporte au moins l'estime de soi, d'avoir réussi un truc de fou, même si, pertes de consommation retranchées, il ne reste que 5 % de gain en efficacité.

D'un autre côté, si ce n'est pas assez solide, une tempête va tout casser ... résultat

 :smiley-twist:

ChristopheFr

Je m'y suis intéressé un temps, mais le prix des capteur à tellement baissé que s'en était devenu dissuasif.

Sinon une monture équatoriale reste plus simple avec une rotation d'un tour/jour et un rendement à l'année de 96% par rapport à une orientation parfaite.

Mais si on veux rester sur une orientation deux axes, pour les matheux, on peux réaliser une installation avec un capteur vertical orienté nord et un jeu de miroirs pour renvoyer la lumière dessus.
Là ça devient fun pour les calculs d'orientation. :)


rjnc38

Moi ce que je constate c'est que dans les "fermes solaires" les panneaux sont fixes.
non pas toujours : http://www.environnement-magazine.fr/presse/environnement/actualites/6508/photovoltaique/la-plus-grande-centrale-solaire-sur-trackers-va-entrer-en-service
Quote
Je me suis toujours posé la question de l'utilité d'un asservissement en position.
Si c'est pour le plaisir alors c'est indispensable.
Si c'est pour le rendement je suis septique.
Sur une année pleine qu'elle puissance énergie (en joule ou kwh) faut-il dépenser dans l'asservissement de position et pour quel gain ? Je crains que le bilan soit négatif.
le tracking 1 axe c'est 25 a 30% de gain, le tracking 2 axes c'est 30 a 35% de gain
tu peux jouer sur ce site http://re.jrc.ec.europa.eu/pvgis/apps4/pvest.php pour vérifier
une install  de 1kWc fixe avec orientation optimum c'est environ 1160kWh sur 1 an, sur tracker 2 axes c'est 1490kWh
le pb des trackers c'est l'investissement et que c'est beaucoup plus difficile a poser sur un toit  :smiley-confuse:

fifi82

mon système de moteur-tige filetée c'était pour un parabole, là moteur est trop puissant pour un petit panneau solaire, le fait de tourné il va me vider la batterie.
Si non je suis en train de me fabriquer un trakeur avec un mini servo moteur monté en équatorial et deux cellules LDR, c'est juste pour le fun je ne sais pas si ça apportera beaucoup sur mon petit panneau de 17w

achess

Avec servo moteur, un peu de vent et le système consomme en permanence pour rattraper, non ?
J'ai vu ça sur une aire d'autoroute sur l'A10 proche de Paris, un panneau qui doit faire dans les 20 m². Ce jour là il y avait du vent et de la pluie. Non seulement il ne devait pas produire, mais bouffer de la batterie en corrigeant sans cesse la position. J'ai l'impression que c'est plus pour le décor que la production ce genre d'ouvrage !

A moins de prévoir une tolérance  et un système de blocage genre électroaimant ?

fifi82

Il y à la possibilité de détecter les corrections de positionnement du au vent et non au déplacement du soleil et de trouver une solution pour bloquer le panneau, c'est à étudier ...

Puchois

Bonjour,

Nouveau sur le forum,mes salutations à tous. J'ai parcouru avec beaucoup d'intérêts l'ensemble des posts de ce sujet.

Je suis sur un projet d'héliostat à 3 capteurs sur une pyramide isocèle, 2 moteurs - site et azimut -, 2 fin de course - Est et Ouest -, un potentiomètre de tolérance et un afficheur LCD i2C pour ladite tolérance.

Ma base est une carte Selectronic UNO, un shield ArduinoMotor V2.3 pour piloter les 2 moteurs pas-à-pas et pour le moment, je prototype avec du Meccano.

Plus tard je vais chercher à développer une fonction positionnant le panneau à l'horizontal au delà d'une certaine vitesse du vent.

Puchois


Go Up