Go Down

Topic: Multiplexage de fil resistif (Read 7083 times) previous topic - next topic

Dante235



...
Effectivement ta remarque est juste sur le temps "d'exposition" mes derniers tests on demontrés que les transitions (comme l'avais fait remarqué plusieurs d'entre vous sur le forum) sont très proches donc il est difficile d'obtenir comme avec la lumière une intensité  précise et constante. D'autant plus que l'on observe une inertie de la chaleur différente pour chaque support sur lequelle est appliqué la peinture.

bonjour
la gestion precise de  T° (acquisition et/ou generation) est tres complexe.
là sans rentrer dans la gestion lourde de matrice T° (comme les matrices microbolometriques)  :smiley-mr-green:
tu peux peut etre essayer de jouer en essayant des pastilles découpée dans du ruban resistif utilisé en mise en chauffage ponctuel.
mais je pense que la gestion de mise ON/OFF en T° de transition ne vas pas etre simple.
J'ai fais un rapide test en PWM (V=12V ) , la courbe de mise en T° n'est pas lineaire
et ça passe tres vite au "rouge"  :smiley-mr-green:
(voir les petits points marron de "combustion"  :smiley-mr-green:


Ouha une matrice microbolométrique ça existe véritablement ;) ;)
C'est juste ton papier à souffert peut être que le ruban est trop efficace en tout cas merci pour l'info je ne savais pas que ça existait ce type de ruban , pour ma part j'ai un peu avancé je suis surpris des résultats obtenus tant par les résistances que par la dorure pour connecter tous ça sur mon support flexible de papier. J'ai réalisé un simple montage de multiplexage avec un 74HC595 et une uno, j'ai ensuite retiré les led et j'ai uniquement relié mes 8 sorties au 8 résistances (je me demande dans quelle mesure ça deviendrait dangereux pour ma uno?)  collé sur le verso de mon bout de papier test . Bon j'ai fait un peu le sauvage en mettant des rivets papier pour pouvoir fixer mes pinces croco (je voulais en profiter pour savoir si les rivets pouvaient servir de connecteurs pour mes prochains grands formats, un exemple en vidéo qui n'est pas si mal

<iframe src="//player.vimeo.com/video/99418542" width="500" height="375" frameborder="0" webkitallowfullscreen mozallowfullscreen allowfullscreen></iframe> <p><a href="http://vimeo.com/99418542">Multiplex encre conductrices</a> from <a href="http://vimeo.com/user9470668">David arnaud</a> on <a href="https://vimeo.com">Vimeo</a>.</p>

j'ai utilisé ce code tout bête
Code: [Select]
//Broche connectée au ST_CP du 74HC595
const int verrou = 11;
//Broche connectée au SH_CP du 74HC595
const int horloge = 12;
//Broche connectée au DS du 74HC595
const int data = 10;

void setup() {
  //On met les broches en sortie
  pinMode(verrou, OUTPUT);
  pinMode(horloge, OUTPUT);
  pinMode(data, OUTPUT);
}
void loop() {
  for (int i = 0; i < 8; i++) {
    //On active le verrou le temps de transférer les données
    digitalWrite(verrou, LOW);
    //on envoie la donnée
    //On va décaler l'octet 00000001 i fois puis l'envoyer
    shiftOut(data, horloge, LSBFIRST, ~(0x01 << i));
    //et enfin on relache le verrou
    digitalWrite(verrou, HIGH);
    //une petite pause pour constater l'affichage
    delay(9500);
  }
}


le delay est nécessairement bien plus long afin de gérer l'inertie de la chaleur. Mon problème du coup et ma question serait : existe-t-il un codage de multiplexage "relativement simple" qui me permettrait de gérer un paramètre qui serait l'intensité ou encore de pouvoir pour chaque résistances définir indépendamment le temps de chauffe.
Si quelques-uns d'entre vous peuvent m'aiguiller je suis preneur.
Merci

Go Up