Go Down

Topic: Où achetez-vous vos pièces (Read 1 time) previous topic - next topic

J-M-L

Faut être réaliste - Il n'y a aucun avenir pour ces boutiques physiques pour le grand public - on peut le déplorer pour le service. mais quasiment personne (pas assez pour qu'ils ne vivent) ne veut payer 5 ou 10 fois le prix parce qu'il faut couvrir des charges salariales démentes, des locaux commerciaux avec des normes délirantes pour l'accueil du public, les 35h, etc...

Donc soit ce sont des clubs électroniques et groupement de passionnés qui maintiennent un petit stock acheté en Asie et c'est pour les membres du club soit ce sont des gros à la Conrad et autres qui diminuent au mieux les coûts en faisant de la VPC...

Ensuite il y'a juste des petits malins qui font un peu d'argent en achetant en Asie par paquet de 10 et revendent en expédiant depuis la france au prix fort...

La boutique au coin de la rue (the shop around the corner) est condamné à mon avis...
Please do not PM me for help,  others will benefit as well if you post your question publicly on the forums
Pas de messages privés SVP

Artouste

Tant mieux pour vous mais vous représentez des privilégiés en voie de disparition.

Pour le commun des mortels c'est plutôt  la voiture jusqu'à la gare puis le RER ou TER, puis le métro ou l'autobus ou le tram.
Soit 2 h de transport aller et autant pour le retour quand ce n'est pas 100 km en voiture.
Dans ce cas il ne reste plus que la VPC( vente par cortespondance)


Ma derniere boutique vivante 'compos"
comme évoqué , c'est saint quentin
8)

de mon "bureau" XVeme  ou domicile , en M°  , j'arrondis à   2 heures  l'AR (point à point)

reste que  pour saint quentin , c'est pour moi actuellement la dernière boutique "PARIS" old school" survivante :smiley-mr-green:




_pepe_

#32
Mar 09, 2018, 02:02 am Last Edit: Mar 09, 2018, 02:26 am by _pepe_
Faut être réaliste - Il n'y a aucun avenir pour ces boutiques physiques pour le grand public - on peut le déplorer pour le service. mais quasiment personne (pas assez pour qu'ils ne vivent) ne veut payer 5 ou 10 fois le prix parce qu'il faut couvrir des charges salariales démentes, des locaux commerciaux avec des normes délirantes pour l'accueil du public, les 35h, etc...
Ce raisonnement vaut également pour tous les magasins qui ne vendent pas de produits périssables (lesquels sont déjà très largement importés) et pour tous les services et industries délocalisables ou dématérialisables. Ils sont condamnés à disparaître un jour où l'autre de notre territoire, puisqu'ils y ont eux aussi un niveau de dépenses (coûts de fonctionnement et charges) qui ne sont plus justifiables dans ce monde moderne où l'on peut tout trouver ailleurs et l'avoir chez soi pour moins cher qu'en l'achetant en France, et où l'on est de plus en plus amené à le faire, d'abord par intérêt personnel, puis faute d'autres possibilités et de revenus suffisants.

Ce qui gêne assurément aujourd'hui, ce sont ces salauds de Français qui bénéficient de retraites et de salaires trop élevés, d'une protection sociale, d'écoles pour leurs enfants, de services de secours, d'hôpitaux, d'infrastuctures et de services publics, qui consomment encore pour la plupart des produits sûrs et de relativement bonne qualité, et qui refusent d'être réduits en quasi-esclavage... Mais heureusement, tout cela est en train de disparaître, puisque nos politiques s'y emploient activement en suivant la feuille de route de l'UE et en nous imposant ses normes.

'Faut être réaliste, pour la grande majorité de sa population, l'avenir de notre pays se situe entre retourner dans la situation économique et sociale qu'il connaissait il y a deux siècles (Internet en plus) et finir par tout acheter par correspondance à l'étranger avec de la dette (les deux n'étant d'ailleurs pas incompatibles) ...


:-\

En attendant, je continue de faire vivre mes commerces de proximité (ce qui en retardera la disparition) afin d'en profiter...

biggil

En attendant, je continue de faire vivre mes commerces de proximité (ce qui en retardera la disparition) afin d'en profiter...
J'ai toujours appliqué ce principe ... mais ça n'a pas suffit.

lesept

Il me semble avoir vu une boutique près de la gare du Nord, mais je suis incapable de la situer précisément, allant rarement à Paris... Vous la connaissez ?
A force d'essayer on finit par réussir... Donc, plus ça rate, plus on a de chances que ça marche (proverbe Sharduinok).

J-M-L

#35
Mar 09, 2018, 08:38 am Last Edit: Mar 09, 2018, 08:43 am by J-M-L
Long débat qui n'a pas sa place ici sans doute - On ne peut pas apprécier d'avoir l'électricité à la maison et dire c'est degueulasse pour les fabriquants et vendeurs de bougies. On n'en peut pas se dire qu'on est content d'avoir un forum ou exprimer son opinion en temps réel ou par MP et dire que c'est un progrès lamentable pour les postiers qui ne livrent plus les journaux avec le courrier des lecteurs une fois par semaine...

On (certains d'entre nous du moins) ne peut pas se plaindre du niveau d'orthographe et d'analyse des candidats bacheliers qui viennent poster sur le forum sans se demander si l'education Nationale ne marche pas sur la tete depuis 30 ou 40 ans...

Et 39h par semaine ce n'était pas de l'esclavage.

la retraite à 50ans ou 60ans c'est bien beau mais non finançable vue l'évolution de la mortalité et des naissances... on ne peut pas dire je veux tout pour moi et tant pis pour les suivants ils n'auront qu'à se débrouiller avec la dette qu'on leur laisse.

L'égalité ce n'est pas l'égalitarisme qui conduit au nivellement par le bas...

La france pourrait avoir de bonnes écoles, de bons salaires, de bons hôpitaux, de bonnes routes, de la sécurité, de la nourriture de qualité, etc avec 10% de prélèvement obligatoires en moins. La gabegie provient  des frictions de fonctionnement, une politique de droite et de gauche laxiste (et je ne parle même pas des extrêmes!) et pas du niveau des salaires versés aux fonctionnaires.

Il n'y a pas de fatalité, il y'a des principes de réalité, d'efficacité et des utopies.

Débat clos pour ma part...
Please do not PM me for help,  others will benefit as well if you post your question publicly on the forums
Pas de messages privés SVP

al1fch

@ lesept

'près de Gare du Nord' : Saint Quentin Radio (messages #10, #12..... d'Artouste)

J-M-L

#37
Mar 09, 2018, 11:33 am Last Edit: Mar 09, 2018, 11:34 am by J-M-L
@ lesept

'près de Gare du Nord' : Saint Quentin Radio (messages #10, #12..... d'Artouste)

Saint Quentin Radio
(fondé en 1974 - une autre époque... plus dur aujourd'hui )

Please do not PM me for help,  others will benefit as well if you post your question publicly on the forums
Pas de messages privés SVP

_pepe_

#38
Mar 09, 2018, 12:35 pm Last Edit: Mar 09, 2018, 12:56 pm by _pepe_
On ne peut pas déplorer l'effondrement de notre économie et de notre société du fait d'application de principes politiques délétères, à savoir la recherche du profit maximum, la mise en concurrence mondialisée et dérégulée (et à ce jeu-là nous serons toujours forcément perdant parce qu'il n'y a pas de limite à l'exploitation de la misère) ou la rentabilisation des services publics (i.e. payés par nos impôts mais privilégiant les bénéfices destinés aux actionnaires devant le service rendu), et y participer activement en appliquant ces mêmes principes à son propre niveau.

Cette évolution qu'on pourrait qualifier de « modernisation » ne représente à l'évidence pas un progrès à tous niveaux et pour tout le monde.

Le délabrement des services publics (éducation nationale, système hospitalier, etc.) et la remise en cause de la protection sociale et de droits acquis dans de nombreux domaines avaient déjà commencé il y a vingt ans. Le mouvement n'a fait que s'accélérer.

Aujourd'hui par exemple, alors que nous sommes officiellement aux « 35 heures », notre durée hebdomadaire effective de travail dépasse 41 heure et demie (source : DARES), soit plus qu'avant la réforme à l'époque des 39 heures. Ce n'est pas encore de l'esclavage, mais avec la reprise en main du droit du travail par le grand patronat et la tendance marquée à l'ubérisation des services, ça en prend clairement le chemin. Par exemple, les chauffeurs et livreurs indépendants (i.e. à protection sociale réduite) « nouvelle génération » doivent déjà pour la plupart faire des journées à rallonge (au-delà de la durée légale de travail, heures sup' comprises) pour avoir un revenu acceptable ; les employés de start-up dans les « nouvelles technologies » sont poussés à faire de même pour faire survivre une entreprise qui finit par déposer le bilan dans 90% des cas ; face à l'augmentation du coût de la vie, la baisse des revenus et la généralisation des situations précaires (chômage, temps partiel, CDD, intérim, CDI de chantier, facilitation des licenciements, flexibilisation, etc.) poussent à accepter des conditions de travail de plus en plus déplorables...

Concernant la retraite, l'évolution normale de la productivité aurait dû permettre son financement. Le problème, c'est que l'effort de productivité réalisé ne sert pas à remplir ses caisses, ni même à augmenter les salaires ou les investissements, mais part dans les poches d'actionnaires déjà grassement payés, et que ses effets sont réduits du fait de la baisse de l'activité économique et de la hausse du taux de chômage.

Quand aux principes d'efficacité, ils divergent selon les objectifs visés. Notamment, il s'avère que privilégier le profit immédiat au travers des principes évoqués plus haut contribue à aggraver la situation économique et sociale et aboutit à compromettre notre avenir. Et ça c'est un principe de réalité connu, qu'on préfère malheureusement trop souvent ignorer.

68tjs

Quote
Aujourd'hui par exemple, alors que nous sommes officiellement aux « 35 heures », notre durée hebdomadaire effective de travail dépasse 41 heure et demie (source : DARES), soit plus qu'avant la réforme à l'époque des 39 heures.
Entièrement d'accord !

Bon actuellement  je ne suis plus concerné mais avant le passage au 35 h j'étais officiellement à 38h30 et je faisais 38h30 en moyenne.
Après je faisais entre 40 et 44 h

Quand aux RTT  cela à été de la foutaise : beaucoup de "tolérances" qui n'en était pas mais qui étaient  imposées par le fait que l'entreprise avait construit un centre en rase campagne sans transport en commun ont été reprises en étant transférés sur des jours de RTT.

Donc _pepe_ d'accord avec toi, y en a particulièrement marre des critiques sur les 35 h d'autant que ceux qui critiquent feraient mieux de se renseigner le patronat n'a jamais demandé l'abolition des 35 h il y a trop gagné.

Car l'accord sur les 35h a été équilibré, c'était du gagnant-gagnant : de nombreuses barrières du code du travail ont été abolies comme la plus symbolique : l'interdiction du travail de nuit pour les femmes .
Mais là il faut un peu de mémoire et de la bonne foi.

C'est pareil pour 68 qui est toujours la cause de tous nos maux.
Ce n'est pas 68 qui est la cause d'un changement de société, c'est parce que la société avait déjà changée et que tout était bloqué que 68 a eu lieu.
Ce ne sont pas les étudiants qui ont occupé les usines mais les adultes en activité.
Et pourquoi ils l'ont fait : en 1945 on leur a dit il faut se serrer la ceinture, la France est détruite , il faut la reconstruire.
20 ans après ils avaient reconstruits la France mais ils devaient toujours se serrer la ceinture, par contre le patronat s'engraissait lui.

Il ne faut pas confondre cause et conséquences.

Pourquoi cette remise en cause permanente des 35 h ou de 68 ?
Pourquoi pas 1936 ? Pourquoi pas 1870, 1848, 1830, 1789, les jacqueries du Moyen-Age ? Il y en a eu des jacqueries dans l'histoire de France.
C'est parce que les personnes qui critiquent ont une culture réduite et n'ont pas de mémoire.



lesept

@ lesept

'près de Gare du Nord' : Saint Quentin Radio (messages #10, #12..... d'Artouste)
Au temps pour moi, je pensais que vous parliez de Saint Quentin en Yvelines...

Débat clos pour ma part...
Non, revenons à l'objectif premier du sujet : quelle source d'approvisionnement utilisez-vous ? C'est intéressant de voir que les 'pros' du forum vont aussi chercher leurs composants ou µC en Chine, et qu'il existe d'autres sources qu'Ali...
A force d'essayer on finit par réussir... Donc, plus ça rate, plus on a de chances que ça marche (proverbe Sharduinok).

J-M-L

Débat sans fin... Quand on a l'impression d'être pris pour une poire on adapte son comportement en conséquence et la taxation confiscatoire est la source de comportements déviants

Quote
Concernant la retraite, l'évolution normale de la productivité aurait dû permettre son financement.
Non car l'augmentation des taxes toutes ces dernières années a bouffé les gains dû à la productivité. Ces prélèvements grèvent la compétitivité du tissu productif français (et participent certes au financement de la protection sociale, mais aussi au creusement du déficit commercial français) --> cotisatons sociales versées par les employeurs, la taxe sur les salaires, les impôts calculés sur la masse salariale et d'autres prélèvements comme la cotiation sur la valeur ajoutée des entreprises et l'impôt foncier. Donc avant même de regarder le profit à distribuer aux actionnaires, la ponction est extrêmement lourde 7 à 10% de plus qu'en Allemagne par exemple.


Quote
Le problème, c'est que l'effort de productivité réalisé ne sert pas à remplir ses caisses, ni même à augmenter les salaires ou les investissements, mais part dans les poches d'actionnaires déjà grassement payés, et que ses effets sont réduits du fait de la baisse de l'activité économique et de la hausse du taux de chômage.
Donc outre ce qui part de l'effort de productivité dans les taxes, Prenons un exemple: Une société fait un profit de 130

elle paye 33% d'IS ==> dans la poche de l'état = 30, reste 100
imaginons qu'elle donne tout à ses actionnaires cadres sup déjà grassement payés et ne réinvestit rien

Imposition des actionnaires:

- sur le dividende ils commence par payer 17,2% de cotisations sociales ==> dans la poche de l'état = 17,20

- puis intégration dans le revenus du cadre sup, je vous fais grace de la CSG payée mais imposable. Comme le cadre est grassement payé, il est à 45% de tranche marginale d'imposition + 4% de CEHR = 49% x (100 - 17,2) ==> dans la poche de l'état 40,572

- puis (ça change cette année) intégration du reste dans les actifs de nos cadres (100 - 17,2 - 40,572) = 42,228 taxés à l'ISF à 1,5% ==> dans la poche de l'état  0,63342

- 1,5% environ de droits de garde et frais sur dividendes que la banque touche et sur lesquels l'état prend 20% de TVA  = 0,3%

Au bilan: l'état a capté  ~70% du profit généré et vos actionnaires grassement payés ont touché  30%.

Donc pour résumer quand une société fait du profit et ne réinvestit pas dans l'outil de production et les salaires mais donne tout aux actionnaires, l'état (donc les français) reçoivent 70% du profit et les actionnaires 30%.

Quand on en est à ces niveaux délirants de taxation, bien sûr que tout un chacun cherche à optimiser ses dépenses, sa fiscalité et va tirer partie au maximum des options d'optimisation --> délocaliser, sortir les profits de france, ne pas employer en france etc...

Voilà le cercle vicieux dans lequel la france est tombée. A trop augmenter les prélèvements on a fait fuir l'activité économique, encouragé la délocalisation et l'importation.


bref - il y a d'autres forum pour ces conversations... moi je dis qu'on marche sur la tête



Please do not PM me for help,  others will benefit as well if you post your question publicly on the forums
Pas de messages privés SVP

J-M-L

Non, revenons à l'objectif premier du sujet : quelle source d'approvisionnement utilisez-vous ? C'est intéressant de voir que les 'pros' du forum vont aussi chercher leurs composants ou µC en Chine, et qu'il existe d'autres sources qu'Ali...
un pro du forum ça ne veut rien dire... la bidouille électronique et informatique c'est un passe temps qui triture les méninges, c'est sympa. et je ne suis pas pressé donc commander en asie me permet pour un même budget d'avoir entre 5 et 10 fois plus de composants à explorer...

Dans le cadre d'une activité 'PRO', je ne pense pas que ce soit une source d'approvisionnement raisonnable, la qualité est trop aléatoire
Please do not PM me for help,  others will benefit as well if you post your question publicly on the forums
Pas de messages privés SVP

lesept

Le terme était entre cotes, bien sûr je suis d'accord avec toi.

Prenons un exemple: Une société fait un profit de 130
elle paye 33% d'IS ==> dans la poche de l'état = 30, reste 100
Au passage, c'est 150, pas 130...
A force d'essayer on finit par réussir... Donc, plus ça rate, plus on a de chances que ça marche (proverbe Sharduinok).

J-M-L

#44
Mar 09, 2018, 05:09 pm Last Edit: Mar 09, 2018, 05:19 pm by J-M-L
Au passage, c'est 150, pas 130...
oui tout à fait juste (je ne sais plus calculer !!)

et les droits de gardes et frais c'est bcp plus car les doits de gardes sont assis sur la valorisation du titre (entre 10 et 30 fois les profits pour les grosses sociétés) ...

et si l'actionnaire achète quoi que ce soit avec les sous qu'il a touché, c'est encore 5% à 20% de TVA en plus qui rentrent dans la poche de l'état..

Bref donc c'est encore pire effectivement...

Please do not PM me for help,  others will benefit as well if you post your question publicly on the forums
Pas de messages privés SVP

Go Up