Go Down

Topic: Simuler la partie servo d'un servomoteur (Read 579 times) previous topic - next topic

Sylvain_Jeanneton

Bonsoir
Vue le prix des servomoteurs de puissances (environ 50 kg) N'est-t'il pas possible d'une chose en faire deux. C'est à dire acheter de tout simples moteurs DC assez puissances (genre perceuse pas cher du tout) et de faire soi-même la partie électronique avec transistors, résistances, condos etc (car ça je sais faire.) Ou n'existe-t'il pas des schémas qui utilisent des minis cartes arduinos qui simuleraient un servo ?. Ex Une Uno câblée comme le servo d'un servo moteur + un booster DC car l'ampérage devient costaud et mon moteur de perceuse qui obéirait à tout ça les yeux fermés ?
Amicalement.
Sy.

68tjs

#1
Apr 23, 2018, 08:57 pm Last Edit: Apr 23, 2018, 09:00 pm by 68tjs
Quote
servomoteurs de puissances (environ 50 kg)
Qu'est ce que tu mets derrière le mot "50 kg" ?
Les kg ne sont pas une unité de force mais une unité de masse.
Pour avoir une force il faut multiplier la masse par une accélération comme celle de la pesanteur qui donne un poids.
Le kgf (kilogramme force) ne s'utilise qu'à l'étal des commerçants, pas en technique.

L'unité de force dans le système international (SI) est le newton (N).
Ce SI s'applique à la France puisqu'elle en est à l'origine.
Pour une machine tournante on parle plutôt de couple (mN).

Quote
N'est-t'il pas possible......................
Rien n'est impossible.

Dans servo moteur le mot important est servo qui est un raccourci d'asservissement.
Ce qui veut dire qu'au moteur il faut ajouter la mécanique qui permettra d'avoir un retour sur la position exacte de l'axe.
Déjà il y a un choix mécanique à faire : potentiomètre ? engrenage réducteur ?

Ensuite il faut être capable (intellectuellement et matériellement) de concevoir  et de valider l'asservissement et pour la puissance que tu recherche il n'y a pas intérêt à se tromper.

Choix du moteur : les servos que je connais sont à base de moteur à courant continu parce que ce sont les plus souples à commander. Il faut aussi penser à une bonne alimentation continu avec simultanément de la tension et de l'ampérage.

Je n'ai aucune information sur la faisabilité d'un servo avec un moteur à courant alternatif comme celui d'une perceuse, cela ne veux pas dire que c'est impossible, juste je ne sais pas.

AMHA le prix s'explique peut-être.
Ceux qui savent qu'ils ne savent rien en connaisse autant que ceux qui croient tout savoir et qui n'en connaissent pas plus qu'eux.
Pierre DAC.

Artouste

#2
Apr 23, 2018, 09:19 pm Last Edit: Apr 23, 2018, 09:30 pm by Artouste
Qu'est ce que tu mets derrière le mot "50 kg" ?
Les kg ne sont pas une unité de force mais une unité de masse.
Pour avoir une force il faut multiplier la masse par une accélération comme celle de la pesanteur qui donne un poids.
Le kgf (kilogramme force) ne s'utilise qu'à l'étal des commerçants, pas en technique.

L'unité de force dans le système international (SI) est le newton (N).
Ce SI s'applique à la France puisqu'elle en est à l'origine.
Pour une machine tournante on parle plutôt de couple (mN).
Rien n'est impossible.

Dans servo moteur le mot important est servo qui est un raccourci d'asservissement.
Ce qui veut dire qu'au moteur il faut ajouter la mécanique qui permettra d'avoir un retour sur la position exacte de l'axe.
Déjà il y a un choix mécanique à faire : potentiomètre ? engrenage réducteur ?

Ensuite il faut être capable (intellectuellement et matériellement) de concevoir  et de valider l'asservissement et pour la puissance que tu recherche il n'y a pas intérêt à se tromper.

Choix du moteur : les servo que je connais sont à base de moteur à courant continu parce que ce sont les plus souples à commander. Il faut aussi penser à une bonne alimentation continu avec simultanément de la tension et de l'ampérage.

Je n'ai aucune information sur la faisabilité d'un servo avec un moteur à courant alternatif comme celui d'une perceuse.

AMHA le prix s'explique peut-être.

Bonsoir 68tjs
:smiley-mr-green:

Il a évoqué les moteurs DC ,genre perceuse cheap

perso , j'ai déjà fait en positionnement  de store banne   (
avec en puissance de la "perceuse 12V"  accouplée sur la prise crochet.

et pot(consigne)pris sur le demi axe de deploiement.
pont en H dimensionné simplement commandé par de la recup des signaux moteurs d'un petit SG90) au travers d'optocoupleurs.

même pas (vraiment) besoin d'arduino dans la boucle
discuté très récemment sur le forum ( je retrouve, retrouvé   )

ceci etant , tant que tu reste dans la temporalité acceptable par l'ensemble, que tu dispose d'un report de position, que tu peux informer "la puissance" de deplacer en CW/CCW "

DC ou AC , ce n'est pas vraiment un probleme





68tjs

Ah oui perceuse à accumulateur, désolé mais pour mon excuse je fuis ce matériel : toujours déchargée quand on en a besoin : alors je ressort la vieille 230V.

Ce point réglé il reste la partie mécanique.
Ceux qui savent qu'ils ne savent rien en connaisse autant que ceux qui croient tout savoir et qui n'en connaissent pas plus qu'eux.
Pierre DAC.

kammo

L'idée est pas stupide, mais une visseuse qui a du couple, je veux dire qu'on n'arrête pas à la main, ça ne se trouve pas pour rien. Les engrenages, c'est cher, et pour tenir ce couple, va falloir quelque chose de sérieux, donc des axes costauds et super précis. Après pour la position, un potar ça va très bien.
Par contre, pour le piloter avec la bibliothèque, mon petit doigt me dit qu'il va falloir y ajouter un microcontrôleur.

Je vois (dans ma boule de cristal) qu'on trouve un servo à moins de 100€
Je crains qu'il soit difficile d'aligner tout bien, avec les bons engrenages et le moteur qui va bien pour ce tarif avec la même qualité d'assemblage. A moins d'avoir déjà la perceuse/visseuse dans un coin.

Go Up