Go Down

Topic: [RÉSOLUE] Nano et Raspberry Pi 3 B+ embarquées: Shutdown "propre" d'un robot . (Read 1 time) previous topic - next topic

gazarodd

Bonjour  :)
Actuellement en stage depuis maintenant 10 semaines, je me retourne vers vous pour une question d'électronique. Je ne vais pas vous détailler tous le projet, mais vous décrire des points important utiles à la comprehension de mon problème. (Je l'espère  :smiley-confuse: )

Je vais déjà commencer par vous partager un schéma: ( Il n'est pas fonctionnel ! C'est uniquement pour montrer la logique que je souhaite avoir.)

https://imgur.com/a1srLBL

NB: Les composants sélectionnés sont "aleatoire", c'est uniquement un schema ... je ne voulais simplement pas vous partager quelque chose fait au crayon de papier ^^".
Je noterais ici tout de même que la batterie utilisée est une LiPo 7,4V 1800 mAh. La PI est alimentée via son port micro USB (et non pas comme sur le schéma, je n'ai juste pas trouvé une représentation de ce port ...)

Bon ! Des détails s'impose. J'ai un robot (à but experimental), sur lequel j'embarque tout ce beau monde. L'idee est que je souhaite avoir un bouton permettant d'allumer et éteindre le robot.
Je souhaite également avoir un systeme permettant de regarder le niveau de charge de la batterie, et, s'il est trop faible, couper l'alimentation. Sachant qu'embarquant une PI 3, pour ne pas déteriorer l'OS à l'interieur, c'est elle qui doit lancer l'ordre de coupure.

Je me suis évidemment servis de plusieurs source pour dessiner ce schema :
- niveau de charge de la batterie : (pont diviseur de tension)
https://openclassrooms.com/forum/sujet/arduino-mesurer-la-charge-d-une-batterie

- Shutdown du robot par la Pi:
http://forum.madeinfr.org/topic/43/raspower/

- optocoupleur INPUT, PI:
https://forum.allaboutcircuits.com/threads/optocoupler-circuit.104268/

Bon ! (j'espere que vous suivez toujours)

Pour le niveau de la batterie, je me suis dit que ,pour mon cas, l'utilisation d'un pont diviseur de tension comme proposé sur le poste d'openclassroom était suffisant. Je lis sur un port analogique le niveau de tension, j'envois cette donnée toutes les minutes a la PI, et elle éxecute son programme de shutdown si cette valeur est trop faible. Ce programme de shutdown est détaillé dans le deuxieme site.

Ensuite, pour mon bouton:
- Robot OFF, si j'appuis sur le bouton, la PI est alimentée, la JK est reset, ce qui passe la sortie Q complémentée à l'état haut, qui permet donc au courant de passer dans le transistor... Ce qui vient alimenter l'optocoupleur(celui en haut du schéma) ... permettant ainsi l'automaintien du circuit ( comme expliqué sur le deuxième site que je vous ai partagé) et donc le relachement du bouton.

- Robot ON, si j'appuis sur le bouton, la led du deuxième optocoupleur est alimentée. Cet événement va être détecté par la PI via une interruption programmé en front montant. La Pi exécute son programme de shutdown.

MAINTENANT.. Mon problème.
Actuellement, ce circuit pourrais fonctionner correctement... mise a part le fait que les optocoupleurs que j'ai pus trouver sur internet (Farnell) ne laisse pas passer suffisament de courant !.
J'ai calculé , la consommation maximale de mon robot. en arondissant a la valeur Max, je suis à 5A.

Je me tourne vers vous pour quelques questions :
- Y-a-t-il un composant du même style qu'un optocoupleur pour réaliser cette fonction de relais ?

- L'utilisation d'un relais statique est possible.. mais j'ai peur d'une chute de tension trop important à ses bornes (j'en ai vus allant jusqu'a plus d'1V). Je vous donne tout de même deux liens de relais que j'ai pus trouver ...:

http://www.farnell.com/datasheets/2239850.pdf?_ga=2.232780571.569405169.1527663520-2131760924.1521541705&_gac=1.157620808.1527666590.Cj0KCQjwl7nYBRCwARIsAL7O7dFg6QppS8Q_iBgkSA8CVp9lowzsYVZkEKzcKn9RVXiRUgG2DGRDntIaAiV6EALw_wcB

http://www.farnell.com/datasheets/2612566.pdf?_ga=2.30424123.569405169.1527663520-2131760924.1521541705&_gac=1.254202490.1527666590.Cj0KCQjwl7nYBRCwARIsAL7O7dFg6QppS8Q_iBgkSA8CVp9lowzsYVZkEKzcKn9RVXiRUgG2DGRDntIaAiV6EALw_wcB

- Des conseils de composants pour ce problème ?

- Doit-je aussi faire en sorte que mon bouton puisse supporter cette charge ?

- Des avis ou idées?

Je tiens a préciser que, malgré une formation dite "Mecatronique", cette dernière était très orienté meca, je suis donc actuellement entrain d'apprendre sur le tas. Ce que je vous présente peut très bien ne pas être fonctionnel du tout .. Et si ça l'est, j'aimerais comprendre pourquoi :)

Merci pour ceux ayant prit le temps de lire, et je remercie d'avantage ceux qui repondront a ce post  :)

supercc


Le système Recalbox semble avoir développé un système sur la PI3 n'utilisant qu'un seul bouton (voir par exemple ici). Regardes peut-être comment ils font (et reviens nous le dire ;-)).

gazarodd

Bonjour :)

Merci de votre reponse dans un premier temps !

Je viens de regarder la pluspart des consoles créer par des personnes utilisant Recalbox. Malheureusement, comparé à mon cas, leur PI est branché sur secteur et n'est pas sencée etre débranché...  :(

De plus, leur boutton ne fait passer que très peu de courant (voire pas du tout xD) et est directement lié entre 2 GPIO. Dans mon cas, le bouton doit couper la source d'alimentation (comme si la PI se tuerais toute seule) et ne peut donc pas etre lié entre deux GPIO de la PI.. mais bien au niveau de la source d'énergie (ici, ma batterie Lipo).

Après, je suis d'accord qu'avec l'utilisation d'un interrupteur classique ou de 2 bouttons, mon problème serais facilement résolvable .. Mais je serais frustré de ne pas avoir trouvé de solution à mon idée de base  :smiley-confuse:

Btw, merci encore pour l'idée proposée ! (ca sera pour des projets perso cette histoire de Recalbox ... :D )

supercc

Salut,

je n'avais pas bien compris ton "problème" :-(. Il va falloir attendre que des callé(e)s en électronique passe par ici.

Bonne chance pour la suite

hbachetti

Quote
- Y-t-il un composant du meme style qu'un optocoupleur pour realiser cette fonction de relais ?
Oui : un optocoupleur basique + un transistor de puissance, un MOSFET de préférence afin de ne pas induire une chute de tension trop importante.
Un IRLZ44N a une tension de seuil de maximum 2V, il est donc commandable depuis une sortie 3.3V ou 5V.
Il permet de commuter 50A.
Il a une résistance RDSon de 0.035Ω pour une tension de commande de 4V.
Il faudrait essayer de le commander en 3.3V pour mesurer la chute de tension Drain / Source. Elle ne doit pas être beaucoup plus élevée, peut être 0.05Ω.

ICI tu peux trouver quelques exemples d'utilisation avec opto-coupleur.

Si le fait de commander l'alimentation de ton ARDUINO en LOW-SIDE (côté masse) te dérange, oriente-toi sur un MOSFET canal P.
Il devra avoir une tension dite "Gate Threshold Voltage" équivalente, environ 2V.
Ce sera plus difficile à trouver.

@+


Linux is like a wigwam: no Windows, no Gates, and an Apache inside ...

gazarodd

#5
Jun 01, 2018, 04:54 pm Last Edit: Jun 04, 2018, 09:52 am by gazarodd
Bonjour !

(Mes question sont à la fin de mon post pour ceux connaissant déjà mon circuit :) )

Je pense avancer dans mon problème !
Du coup merci pour votre réponse hbachetti. Je me suis donc informé sur ces MOSFET (que je ne connaissais que de nom jusque là), et effectivement je suis certains que c'est une bonne solution.

Je me suis alors lancé dans un nouveau schéma :



Il me reste tout de meme pas mal de question ... Après avoir regardé cette vidéo (qui m'as d'ailleur fait un bon vent frais de compréhension):

https://www.youtube.com/watch?v=hFwY9jfv6uU

(Allez à 3.40); J'ai essayé de réaliser le meme "cheminement". Lors du premier appuis sur le bouton, tout ce passe bien dans mon cas (théoriquement xD).
Mais lors du 2ème appuis, après que la PI est terminé de s'éteindre, je n'arrive pas à dessiner la boucle de "fin de vie" du courant (comme le fait le vidéaste).

Je vais détailler ici ma réflexion :
Le circuit est ON (la sortie de la JK est en position haute, le NPN 1 est saturé et devient donc passant, laissant alors le courant passer dans la diode de l'optocoupleur 1, ce qui va relier la gate du MOSFET au GND, rendant ce dernier passant et permettant ainsi l'automaintiens).

Maintenant, je rappuis sur le bouton, la LED du deuxieme optocoupleur s'allume, la PI va détecter cet événement et donc lancer son programme d'éteignage. À la fin de celui-ci, la sortie de la JK va changer d'état, ce qui va "fermer" le NPN, empéchant le courant de passer dans la LED, ce qui va "couper" l'optocoupleur 1, "fermant" le MOSFET et couper alors l'alimentation...

Mais, comparer au circuit du vidéaste où on voit clairement le courant partir dans le GND, je ne le vois pas dans mon circuit. Je veux dire par lá que le courant qui passait dans la led de l'optocoupleur 1 "disparait" sur mon circuit :o

Du coup :

- Dois-je ajouter une résistance ou autre au niveau de cette LED ?

- Sachant que mon robot peut tirer un max (evenement quasi impossible) de 5A, quel type de bouton dois-je prendre ?

- Lors du deuxième appuis, est-ce que cela créer un genre de court-circuit au borne du MOSFET (entre sa source et son drain ? Si oui, que faire ? u_u Une diode ? (baisse de tension...)

- Comment choisir le bon NPN ? ( courant C -> E ? (définis par la led de l'opto ?))

- Le bon MOSFET ? (courant S -> D ?, le VGS(threshold) ?)

- Enfin, sur la vidéo, le vidéaste rajoute un condensateur pour retarder le switch "rapide" de son système. Ai-je le meme problème sur mon circuit ? (je ne pense pas, mais si un avis expert passe par là, peut-etre que je met un doigt sur un problème important)

- Des commentaires autres ? (Je suis preneur de toutes remarques ! Je pense sincèrement ne pas etre loin de qqchose de bon, mais tous ces détails me.. perturbe)

Excusez-moi encore de mon PAVÉ mais je pense qu'il est utile que je vous développe ma réflexion, si cette dernière est fausse, au moins, vous me le ferez savoir ( j'espère !) xD

Merci aux lecteurs et surtout à ceux me donnant des réponses :)

gazarodd

Bonjour !
Après un week-end de réflexion, j'ai un nouveau schéma à vous partager ^^ !



Avec ce dernier, une de mes précédentes question à obtenue sa réponse, plus de problème de courant pour mon bouton. Je peut en prendre un "Classique" et cela m'arrange car j'en ai déjà un  :D

Cependant, le reste de mes questions restent sans réponses..  :smiley-sweat:

J'en ajouterais tout de même une nouvelle :
Devrais-je rajouter une autre résistance de pull-down entre ma Pi et la clock de la JK ? J'ai peur que la GPIO se comporte comme une "antenne" (par rapport à de nombreux topics lus sur Arduino, je suppose que c'est aussi le cas.. mais j'aimerais vraiment être certain  :smiley-red: )

Merci aux lecteurs !

hbachetti

Quote
- Comment choisir le bon NPN ? ( courant C -> E ? (définis par la led de l'opto ?))
Difficile à dire à partir du moment où tu ne donnes pas la valeur de la résistance R3.
R4 me semble mal placée. Il n'y a rien pour limiter le courant de base du NPN, à part le courant de sortie maximal de la JK.
Je placerais plutôt cette résistance entre JK et NPN.

Quote
- Le bon MOSFET ? (courant S -> D ?, le VGS(threshold) ?)
Il faut essayer de trouver un P MOSFET ayant un RDSon très faible, afin de ne pas faire trop chuter le 3.7V.
Il doit avoir un "Gate Threshold Voltage" faible, < 2V.
Un équivalent du IRLZ44N en quelque sorte.

Quelque chose me saute aux yeux. Tu alimentes la NANO avec du 3.7V sur VIN.
Cela ne marchera pas.
Un ARDUINO PRO MINI 8MHz serait plus adapté. Il fonctionnera entre 2.7V et 5.5V. Il faudrait par contre l'alimenter par la broche VCC, pas par VIN.

Le L298 est sous alimenté également. Il réclame 4.5V minimum, 7V maximum.

Une autre solution serait d'alimenter NANO et L298 en 5V, avec deux batteries 3.7V, à travers un step-down supplémentaire.

Il y a quand même une autre question que je me pose : quelle est l'utilité des optos ?
Les masses sont communes (au travers du XL4005), il n'y a pas de haute tension.
Donc, je ne vois pas l'intérêt.

@+

Linux is like a wigwam: no Windows, no Gates, and an Apache inside ...

gazarodd

Bonjour !
Tout d'abord merci !... et désolé  :smiley-confuse:
Quote
Quelque chose me saute aux yeux. Tu alimentes la NANO avec du 3.7V sur VIN.
J'ai effectivement mal "paramétré" (du moins mal étiqueté) ma batterie, elle possède 2 cellules, donc 7.4 V au nominal ! ( et Non pas une seule comme représenté)

N'ayant pas encore decidé des optocoupleurs, R3 n'est pas calculable.. du moins, d'après ce que j'ai pus voir, les leds des opto doivent avoir un courant compris entre 6 et 20 mA, si on a 5V constant en sortie du DC-DC, R = U/I ce qui nous donne 5/0.013 = 384 ohm.
Enfin bref, jáurais dus poser la question plustôt dans ce style: Est-ce bien le courant passant entre le collecteur -> emetteur qui me permettra de trouver le transistor ? ( Je n'ai pas envie de vous faire faire les calculs non plus xD)

Pour R4, c'est une résistance de step-down, et effectivement, je n'ai du coup rien pour limiter le courant de base, je rajouterais une autre résistance en série Base-NPN et JK. Merci de l'avoir remarqué !

L'alimentation de l'arduino sera comprise entre 6.6V et 8.4 V, donc OK (je suppose).

Pour le DC-DC, j'ai lus dans sa datasheet que les GND étaient séparés. Ensuite pour les optocoupleurs, je souhaitais vraiment avoir un circuit côté moteur et un côté Raspberry et capteurs.
Après, si vous m'assurer que le DC-DC utilisé à bien son GND commun (dans ce cas, comment JE peut le voir sur mon composant ??), je peut effectivement remplacé tous mes opto par des bipolaires classiques, et il me restera a calculé les résistances de bases adéquates :)

Du coup pour le positionnement du bouton, cela vous semble correct ?

Merci de votre réponse et encore désolé pour le problème de la batterie :smiley-confuse:

hbachetti

Quote
L'alimentation de l'arduino sera comprise entre 6.6V et 8.4 V, donc OK (je suppose).
Pas bon pour le L298.

Quote
Est-ce bien le courant passant entre le collecteur -> emetteur qui me permettra de trouver le transistor
Pour ce genre d'application un simple BC547 ou 2N3904 devrait suffire. Un petit NPN de fond de tiroir capable de laisser passer 100mA.

Quote
Pour le DC-DC, j'ai lus dans sa datasheet que les GND étaient séparés.
Tous les schémas à base de XL4005 que je trouve me montrent le contraire.

Quote
Après, si vous m'assurer que le DC-DC utilisé à bien son GND commun (dans ce cas, comment JE peut le voir sur mon composant ??), je peut effectivement remplacé tous mes opto par des bipolaires classiques, et il me restera a calculé les résistances de bases adéquates :)
C'est à vérifier à l'ohmmètre, ou visuellement.
Sur celui-ci par exemple, on voit bien que IN- et OUT- font partie du plan de masse.

Quote
Du coup pour le positionnement du bouton, cela vous semble correct ?
Cela semble pas mal.

Après avoir réglé le problème de l'alimentation du L298, je pense que le passage par une breadboard sera décisif.

@+
Linux is like a wigwam: no Windows, no Gates, and an Apache inside ...

gazarodd

Bon !
Décidément, je ne fait que des erreurs de représentation U__U Mais ça ne peut qu'améliorer mon schéma final ! (je commence tout juste à utiliser Eagle, du coup, je ne trouve pas tous les composants exactes que je souhaite utiliser.

Le composant COMPORTANT le L298N est le même qu'utilisé ici :

https://howtomechatronics.com/tutorials/arduino/arduino-dc-motor-control-tutorial-l298n-pwm-h-bridge/

Je ne souhaitais pas réaliser le pont de mes mains, car je connaissais ce genre de composant.  :)

Quote
Sur celui-ci par exemple, on voit bien que IN- et OUT- font partie du plan de masse.
Merci pour la remarque, je n'avais pas du tout regardé les pistes, et effectivement les deux parties "IN- et OUT -" (en bleues "claires" sur mon DC-DC) sont bel et biens reliés !

Je vais donc certainement me tourner vers une solution avec des NPN classiques :)

Quote
Cela semble pas mal.
Si ça vous va, je reste comme ça :D (il sera donc en parallèle du collecteur - emetteur du futur NPN)

Je m'en vais de ce pas apporter les modifications à mon circuit :)

Merci encore  :smiley-lol:

gazarodd

Bonjour !

Bon, avec les remarques d'hier (surtous celles apportées au convertisseur DC-DC : ),
le schéma à de nouveau bougé :


Je rappelle que ce que j'utilise ici (noté uniquement par le L298 sur le schéma) est ceci :


Maintenant que ce circuit (en terme de "logique") fonctionne, je me suis lancé à la recherche de composants.
J'ai tout d'abord regardé se que j'avais à ma disposition en MOSFET-P .. aucun. J'ai donc libre choix dans le bibliothèque de Farnell. Selon ceci (j'espère ne pas déformer la réponse  :smiley-small: )
Quote
Il faut essayer de trouver un P MOSFET ayant un RDSon très faible, afin de ne pas faire trop chuter le 3.7V.
Il doit avoir un "Gate Threshold Voltage" faible, < 2V.
J'ai trouvé ce composant.

Si j'ai bien compris la datasheet ( page 5, graphique en haut à droite), ayant pour mon cas une tension VGS pouvant aller de 6.6V à 8,4V (en bas du graphique donc), j'ai un RDS(on) en gros égale à 3 mOhm.


En lien avec ce topic (réponses de Lorio et clgbzh 24 mai 2015):
https://openclassrooms.com/forum/sujet/arduino-mosfet-au-lieu-de-relais-pilotage-par

Je peut trouver facilement le chute de tension obtenue (U=R.I.. comme quoi toujours utile celui-là  :smiley-surprise: ). Je suis donc aux alentours de 0.014 V. Parfait !

Maintenant, le choix des NPN. Donc là, j'en ai à foisons. J'ai choisis, au hasard, le 2N2222 pour commencer. Je me suis ensuite tourné vers un ancien poste pour la partie calculs:
https://forum.arduino.cc/index.php?topic=484835.0

Mais là est le HIC. Pour le problème développé dans ce poste, j'avais pas mal de courant à gérer.
Ici... j'en ai pas. Si je prend le courant qui doit passer du collecteur à l'emetteur du NPN_2 (de la Gate du Mosfet au GND.. ben je ne sais pas quoi prendre comme valeur.
Le mosfet étant géré par la tension, dois-je simplement ne mettre aucune résistance de base ?  :o

Ou dois-je partir du courant maximal pouvant sortir de la JK (25 mA) ?


EDIT:
Je ne souhaite pas de réponse aux calculs, je les ferais moi-même.. C'est jsute que dans ce cas là, je suis un peu bloqué..

hbachetti

Quote
Ici... j'en ai pas. Si je prend le courant qui doit passer du collecteur à l'emetteur du NPN_2 (de la Gate du Mosfet au GND.. ben je ne sais pas quoi prendre comme valeur.
Le NPN_2 devra quand même fournir le courant passant par la résistance R1, donc en gros 600µA avec une batterie en fin de décharge, 850µA avec une batterie chargée à bloc.
Si le 2N2222 a un gain de 50, cela donne quand même une bonne douzaine de µA de courant de base.

Le NPN_1 devra fournir le courant passant par la base de NPN_2, plus celui passant par R7.

Par contre j'ai des doutes quand à l'utilité de la résistance R8. La GPIO de la PASPBERRY PI a une impédance forte.
Il vaudrait mieux activer une résistance interne de PULL-DOWN pour forcer le potentiel à GND quand NPN_3 ne conduit pas.

Les résistances de PULL-DOWN R4 R7 R10 me semblent inutiles. On est pas sur des gates de MOSFET à haute impédance.
En fait ces résistances consomment inutilement sur les batteries.

Quote
Le mosfet étant géré par la tension, dois-je simplement ne mettre aucune résistance de base ?
Jamais de transistor sans résistance de base. Je sais bien que la bascule est limitée en courant de sortie, mais c'est quand même plus propre et moins consommateur d'énergie de limiter ce courant.

@+
Linux is like a wigwam: no Windows, no Gates, and an Apache inside ...

gazarodd

Bon  :)

En reprenant le même schéma de calculs utilisé dans le post que j'ai partagé dans ma dernière réponse.
Je trouve pour NPN_2 effectivement un courant compris entre 660 et 840 µA.
(je ne descendrais pas en dessous des 6,6V (2*3,3V) (je ne discuterais pas du choix effectuer ici, mais ce dernier a été fait selon plusieurs discussion tourné autour des batteries LiPo).

Transistor 2N2222 (d'après la datashee): gain mini = 30. Tension de saturation = 0.6V.

Avec ces valeurs, et (comme sur le poste partagé), mon courant maxi à commander est :

- Pour V_battery = 8.4V
840 µA.
Le courant de base est alors de 840 µA/30 = 28 µA.
On a alors R2 = (8.4 - 0.6)/28 µA = 278.57 kΩ
- Pour V_battery = 6.6V
660 µA
Le courant de base est alors de 660 µA/30 = 22 µA.
On a alors R2 = (8.4 - 0.6)/28 µA = 272.73 kΩ

Comme anoté dans le poste partagé :

Quote
Il faut que le transistor soit bien saturé, donc tu te bases sur le gain mini et le courant maxi à commander.
Si tu n'as pas la résistance que tu as calculé, tu prends une résistance plus faible (bien sur il ne faut pas que le courant de sortie de la pin du micro dépasse 20mA).
La valeur normalisé que je peut choisir est 270kΩ. (ou moins du coup, si je veux vraiment m'assurer de la saturation, mais tout ceci se vera sur la planche à pain :D )

Ensuite, effectivement.. j'ai tellement regardé de montage avec des pull-up et pull down-partout que je n'ai pas réfléchis à l'utilité de certaines xD. Pour R4, R7 et R10 je suis, aprés coup, d'accord pour les supprimer  :smiley:

Je continus donc ici mon développement pour le transistor suivant (NPN_1)... que je peux également supprimer tout compte fait. R2 sera directement lié à la JK. L'auto-maintien se fera toujours par la boucle:
Mosfet_P => DC-DC => JK => NPN =>Mosfet_P
Lors du front descendant de la GPIO 17, la JK va switch, le NPN ne sature plus et mon robot s'éteind.

En parlant de GPIO ! :
Quote
Par contre j'ai des doutes quand à l'utilité de la résistance R8. La GPIO de la PASPBERRY PI a une impédance forte.
Il vaudrait mieux activer une résistance interne de PULL-DOWN pour forcer le potentiel à GND quand NPN_3 ne conduit pas
j'avais mis cette résistance en lien à cette discussion
Où, effectivement, la personne utilise la résistance interne. Mais si on descend dans les commentaires, une personne soulève ce problème:
Quote
Suppose your software accidentally set up gpio pin as output instead of input.
What happens when you connect your circuit input to the ground ? Won't it take too much current from gpio pin when set to high state ?
I've just found more info about this problem:
http://elinux.org/RPi_Tutorial_EGHS:Switch_Input#Output_Protection
C'est pour cela que j'ai mis cette résistance.
Et je doit de toute façon trouver un bouton DPST et regarder le courant max supporté par celui-ci pour calculer la résistance de base R3.. et du coup voir si cette résistance en série de la GPIO est utile ou non  :)

Je partagerais demain le schéma re-re-re .... - modifié avec le non correct des composants utilisés et la valeur des résistances choisies. Ça pourra peut-être servir à d'autre :)

gazarodd

#14
Jun 06, 2018, 11:20 am Last Edit: Jun 06, 2018, 11:34 am by gazarodd Reason: wrong picture
Bonjour !

Ce topic arrive à sa fin (je l'espère). Comme promis voici le schéma (normalement xD) final :



La valeur des résistances sont notées en-dessous de leur nom :)
Lien des sites pour le choix effectué sur les GPIO : ici, (ou encore )

Les composants choisis sont:

- Transistor => NPN_2N2222; datasheet, déjà en possession.

- Mosfet_P => IPP120P04P4L03AKSA1; datasheet, lien du site d'achat

- JK_Flip_flop => SN74HC112N; datasheet, lien du site d'achat

- Convertisseur DC-DC, lien du site d'achat. Il n'y a pas vraiment de datasheet sur ce composant, mais google est bien pour ça :D

- H-Bridge-motor driver-L298N, lien du site d'achat, idem ! Il y a énormément d'exemple d'utilisation sur internet (j'en ai déjà partagé une avec How to mechatronic )

-Bouton DPST, datasheet, lien du site d'achat

Maintenant, place à la Bread Board. Je passerais par ici pour "valider" le montage. À moins qu'il y ai de nouvelles erreurs, je place pour le moment le topic en Résolu  :D

Merci énormément à vous hbachetti

Go Up