Go Down

Topic: Triste pour notre dame... (Read 2888 times) previous topic - next topic

J-M-L

Hello - Please do not PM me for help,  others will benefit as well if you post your question publicly on the forums.
Bonjour Pas de messages privés SVP, postez dans le forum directement pour que ça profite à tous

hbachetti

Il y a quand même une contradiction dans ce dessin : budget éducation nationale.

Les libéraux sont contre l'éducation nationale, pour l'école privée, payante, celle que les gens modestes ne peuvent se payer.
Les libéraux sont contre l'état, ils aimeraient que son rôle se limite à l'ordre, l'armée, la sécurité, et surtout rien d'autre.

Les américains ont exporté leurs manufactures en chine, afin de limiter la pollution, la gestion du personnel, les revendications, les grèves, tout ce qui les emmerdait en quelque sorte. Les coréens en ont fait autant, les japonais aussi.

La chine devient de moins en moins concurrentielle, tout comme la Japon dans les années 70. Elle en vient à exporter elle même ses productions en Éthiopie où les salaires mensuels sont de 50 balles.
On en arrivera un jour à ce que tout cela s'harmonise, mais il faudra beaucoup de temps.

Les européens se sont contentés de se laisser noyer par les importations chinoises, au nom du sacro-saint marché. Les ports européens en sont au point de se faire concurrence quant à la durée du passage en douane d'un container chinois.

Pauvres terriens mondialisés, pauvre monde gouverné par le marché, la finance, la froideur du pognon et la puanteur de la corruption.

Les petits rentiers allemands et français protègent leurs intérêts et leurs petits placements.
Pendant ce temps nos ouvriers sont livrés au marché de la concurrence et certains ne comprennent pas qu'ils n'aient pas envie de bosser plus pour gagner moins, ils défendent aussi leurs intérêts, et ils n'ont pas tort de le faire.
Car le fond du problème est là. Chacun défend ses intérêts, les petits rentiers comme les smicards. Et j'irais même plus loin : un ouvrier qui deviendrait riche du jour au lendemain se comporterait exactement comme un rentier et ne soutiendrait certainement pas les gilets jaunes.

En attendant, j'aimerais savoir comment un smicard qui s'en sort tout juste à l'heure actuelle pourrait  accepter un salaire encore plus bas ?
Travailler 12 heures par jour pour compenser ?
Habiter dans un bidonville pour réduire ses frais de loyer ?
Envoyer sa fille se prostituer pour boucler les fins de mois ?

J'attends avec impatience la prochaine ordonnance Macron autorisant la construction de favellas pour loger les
gens qui gagnent moins de 1500€ par mois.

A Shenzen les ouvriers chinois de Foxconn sont coincés entre heures supplémentaires et robotisation, logés ou plutôt entassés dans des cités dortoir à moindre frais, et font l'objet de vagues de suicides.

Il y a encore pire : à Singapour et à Hong-Kong 200000 personnes ne trouvent rien d'autre pour se loger que des cages de 2 à 3 mètres cubes empilés dans des parkings souterrains.

Le jour ou Macron, avec sa clique de larbins, obtiendra ce résultat, concrétisera ce rêve, je pense qu'il atteindra l'orgasme, la jouissance ultime.

Le seul problème est qu'à trop tirer sur la corde, il y a deux risques majeurs :
- la mère LePen
- la révolution

Je ne pense pas qu'en France on osera, en cas de victoire du FN, nommer comme président le perdant d'une élection présidentielle comme cela s'est produit en RDC il y a peu de temps.

cordialement
Linux is like a wigwam: no Windows, no Gates, and an Apache inside ...

J-M-L

#47
Apr 23, 2019, 03:32 am Last Edit: Apr 23, 2019, 08:45 am by J-M-L
Je ne crois pas que les libéraux sont contre l'éducation nationale (peut être les ultra libéraux?). Ce n'est pas mon cas. Je ne sais pas si c'est  libéral d'être partisan d'une meilleure efficacité de la dépense cependant et l'éducation nationale n'est pas un modèle du genre avec son système de gestion Rigide, coûteux et peu efficace, avec Des professeurs absents non remplacés, trop de débutants affectés dans les écoles difficiles et un coût du système éducatif qui s'accroît sans amélioration de sa performance.

Je suis sûr (pour les « vieux du forum ») qu'on se souvient tous d'un prof passionnant et passionné qui vous a fait aimer une matière. pour moi c'était les maths, puis la découverte personnelle de l'informatique et un ou deux profs qui ont su m'encourager dans cette direction. (C'est une des raisons qui ont fait que je n'ai jamais été fiscalisé hors de france pour rendre un peu au « système » mais c'est tellement frustrant de voir la gabegie). Aujourd'hui quand j'en parle à des jeunes, il n'y a plus d'étincelle... (j'essaye à ma mesure d'en créer une en club ou ici, bénévolement comme bcp de contributeurs).

Mais Pourquoi n'écoute-t-on jamais ces profs là, ceux qui peuvent et savent pointer en connaissance de cause, ce qui coince dans le système ? Pourquoi la voix du grand nombre (et souvent de la médiocrité) prime ?

Mais je ne mets pas tout sur le compte de profs. Les élèves travaillent globalement peu, mais ce n'est jamais la faute des élèves, hein. Si l'élève arrive en retard, c'est que le prof ne lui a pas donné envie de venir à l'heure. Si L'élève n'apprend pas sa leçon ? Le prof n'aurait pas du donner de leçon à apprendre; si l'élève ne fait pas d'effort pour bosser son cours de programmation, le perd, c'est que le prof n'y comprend rien, explique mal et « promis on n'a jamais vu ça en cours »  - tiré de notre expérience sur notre forum avec les projets du bac et le bak-à-poux-belle qui se remplit parce qu'ils n'ont pas l'idée de lire « comment ça marche », respecter trois règles, et bien sûr s'y prendre un peu en avance. Pourquoi se fatiguer alors que Google et YouTube ont sans doute la réponse toute faite ?

Quant aux épreuves d'examen, le niveau est sans cesse raboté et les consignes de corrections toujours destinées à favoriser les élèves défaillants plus que les bûcheurs, ces examens démontrent chaque jour aux élèves que le travail perd de sa valeur.  Les coefficients des matières réclamant le plus de travail ont été abaissés et des points de compensation sont « grapillables » aisément ailleurs... 
 
Il y a aussi l'autorité et le respect qui permettent que le cours avance efficacement - qui sont régulièrement bafoués : les enseignants ont eu des litiges avec des parents, des actes d'incivilité émanant d'élèves, et chaque fois l'enseignant sait qu'il sera attendu au tournant et  que quoi que fasse l'élève, c'est l'enseignant qui a tort bien souvent...

Ce contexte démotive enseignants et élèves et tire le niveau vers le bas, puisque avec peu, très peu, cela suffit à décrocher l'examen qui ne vaut plus rien.

Mais comme cache misère au lieu de prendre des décisions fortes on arrose le sable en augmentant la dépense (et donc les impôts et la dette).

Pourquoi s'étonner ensuite que chaque année arrive sur le marché du travail des jeunes pas formés à un métier ni capables de s'adapter à un monde qui change(ra) ? Ce manque de resources qualifiées, avec un goût de l'effort et du travail bien fait, alimente l'importation des produits plutôt que le fait sur place, donc crée du chômage et une baisse de compétitivité.

Il faut payer le chômeur, payer le système défaillant alors on augmente les taxes et la dette, et on aggrave ce faisant le coût de production et donc de vie (pouvoir d'achat) En france, on favorise les délocalisations,  pour permettre pendant un temps, à celui qui gagne le smic de se payer quand même son écran plat, son smartphone et son abonnement 4G. Mais bientôt à force d'acheter en import, il scie sa branche, perd son job et augmente le coût du chômage, des impôts, de la dette.

C'est une spirale infernale, compétences en bernes, fin de l'égalité des chances (les riches compensent les défaillances du système en se payant le complément, les « bosseurs pauvres » empruntent pour financer leur études mais ils sont peu (j'en ai fait partie et j'ai passé les 7 premières années de ma vie à utiliser mon reste à vivre pour rembourser mon emprunt étudiant)), c'est la fin de l'éducation comme moyen de grandir, de l'ascenseur Social.

Les « talents », les bosseurs se disent qu'il faut aller voir ailleurs (je vois plein de jeunes qui ne trouvent pas de stage en france ou de premier job et qui partent en Irlande, Canada, Australie, Allemagne, ...)...

Alors non pour la privatisation de l'école, mais oui pour un grand ménage de printemps...



PS/ électorat du FN aux dernières élections majorité des ouvriers, des chômeurs et salariés du public...
Quote
Avec 32 % des suffrages des employés et 37 % de ceux des ouvriers, Marine Le Pen vire globalement en tête chez les actifs alors qu'Emmanuel Macron a obtenu 33 % chez les cadres. La candidate FN capte aussi en majorité les chômeurs (26 %) et les salariés du public (27 %). S'agissant du niveau d'études, qui reste un déterminant du vote FN, les moins diplômés (niveau inférieur au bac) ont choisi Marine Le Pen (30 %). Les plus diplômés (au moins bac + 3) ont, eux, préféré Macron (30 %), Fillon (24 %) et Mélenchon (20 %).
Hello - Please do not PM me for help,  others will benefit as well if you post your question publicly on the forums.
Bonjour Pas de messages privés SVP, postez dans le forum directement pour que ça profite à tous

icare

Bonjour,
+1
En quelque sorte une des devises :
"La meilleur formation que tu peux avoir et celle que tu te donnes toi même"
2B OR NOT(2B) = FF
Arduino 1.0.5 à 1.8.5 + gEdit + Ubuntu 18.04 LTS

lesept

Mais bientôt à force d'acheter en import, il scie sa branche, perd son job et augmente le coût du chômage, des impôts, de la dette.
A force d'essayer on finit par réussir... Donc, plus ça rate, plus on a de chances que ça marche (proverbe Sharduinok).

J-M-L

Hello - Please do not PM me for help,  others will benefit as well if you post your question publicly on the forums.
Bonjour Pas de messages privés SVP, postez dans le forum directement pour que ça profite à tous

hbachetti

Quote
PS/ électorat du FN aux dernières élections majorité des ouvriers, des chômeurs et salariés du public...
Donc tous les déçus du système actuel. Si le nombre de déçus augmente, l'écart se réduit, et peut s'inverser.

:smiley-confuse:
Linux is like a wigwam: no Windows, no Gates, and an Apache inside ...

bricofoy

Le débat est fort intéressant. A un moment l'un de vous à dit "chacun défend sa position" et il me semble que c'est là un des nœuds du problème. Nous sommes à l'ère de l'individualisme forcené.
Je ne vais pas me lancer dans le débat politique, je n'aurai pas grand chose de neuf à apporter aux contribution d'hbachetti et 68tjs :D
En revanche je vais faire un parallèle :
Je m'en rends compte dans mon travail : je suis (principalement) installateur en solaire photovoltaïque, et la demande de plus en plus récurrente est pour des installation électriques autonomes alors même que les habitations sont pourtant connectées au réseau.
Et on a beau expliquer aux gens posément que c'est un non-sens à tous points de vue, écologique, social et même économique, peu se donnent la peine de comprendre. La crainte de l'autre, savamment distillée par les médias qui forcément recherchent l'audience, donc le sujet qui fait parler même si c'était des fois (souvent) un simple détail qui aurait logiquement du passer inaperçu, s'est bien ancrée dans l'inconscient collectif. Au point justement de décrédibiliser complètement le collectif.

Et le pire, c'est que l'Etat encourage cela, avec là aussi des aberrations révoltantes : emmerdements administratifs à n'en plus finir pour les particuliers qui veulent mettre des panneaux sur leur toit, tarifs mal foutus qui poussent justement à l'autoconsommation, alors qu'à coté de ça le fonctionnement par appel d'offres des mises en place de très grosses installations conduit souvent ces dernières à bénéficier d'un tarif d'achat des kWh produit proportionnellement nettement plus favorable. Résultat : encore une fois les grands groupes se gavent tout en employant de la main d'œuvre venue souvent des pays de l'est à bas coût pour tartiner des hectares de panneaux (chinois...) au sol sur des terres agricoles, alors qu'il y a des hectares et des hectares de toitures bien exposées disponibles, sur lesquelles les installations seraient faites par des artisans locaux...

-tu savais que si tu passe le CD de windows à l'envers, tu entends une chanson satanique ?
-non, mais il y a pire : à l'endroit, ça l'installe !

hbachetti

Moi-même je serais assez favorable à l'autoconsommation, et je cherche actuellement à m'équiper.
C'est plutôt un réflexe écologique, bien que le recyclage des panneaux me pose problème pour dans 30 ans.
Mais je constate que le prix d'une installation implique un amortissement très long, donc une rentabilité faible.

Il ne faut pas oublier non plus l'aspect redistribution, c'est à dire que le jus excédentaire que je compte produire  sera réutilisé par la communauté. Il y a un côté participatif, donc parler d'individualisme est un peu exagéré.

Remarque pour ceux qui seraient tentés par la chose :

Les vendeurs de systèmes en autoconsommation insistent sur le fait que ce sont des systèmes auto-financés.
C'est une tromperie car investir plus de 20000€ dans un système 3 ou 4 KW qui va rapporter au maximum 700 à 800€ par an n'est pas très rentable, d'autant plus que cela s'accompagne le plus souvent d'un prêt à la consommation dont les mensualités s'élèvent à 300€, donc 3600€ par an.

L'autofinancement est un leurre.
Linux is like a wigwam: no Windows, no Gates, and an Apache inside ...

bricofoy

#54
May 06, 2019, 01:04 pm Last Edit: May 06, 2019, 01:04 pm by bricofoy
à 20 k€ pour 3kWc, c'est avec stockage, sinon c'est vraiment une arnaque. Investir dans du stockage n'est pas financièrement rentabilisable au coût actuel de l'énergie, quoi que puissent en dire nombre de commerciaux, très jolis powerpoints à l'appui.

Et surtout, c'est écologiquement indéfendable à mon avis, la durée de vie et la technologie des batteries étant ce qu'elles sont.
Ou alors avec des batterie NiFe, mais leur coût financier ne peut se justifier à moins d'avoir juste les moyens et la conviction sans aucun espoir de rentabilité.

Le recyclage des panneaux n'est justement pas du tout un problème, et c'est à ma connaissance la seule filière industrielle où la filière de recyclage se développe conjointement avec la production. Et de plus, la durée de vie d'un panneau PV n'est absolument pas limitée à 30 ans, loin s'en faut. J'ai 39ans, les panneaux qui alimentent la maison (autonome, en site isolé) de mes parents sont plus vieux que moi d'une bonne dizaine d'années et donnent toujours pleinement satisfaction. Les batteries au plomb ont bien entendu elles été changées quelques fois.
En fait lors du vieillissement d'un module photovoltaïque, il perd un peu en puissance crête au cours de temps. Les modules en vente actuellement ont tous entre 20 et 30 ans de garantie à 80% de puissance initiale. Une diminution de puissance d'une vingtaine de % sur 30 ans, c'est tout de même une fiabilité remarquable, et ça n'impose absolument pas un remplacement.
Les onduleurs en revanche tiennent rarement plus de 15ans.

Pour ce qui est de la méthode de raccordement, que l'on soit en revente totale ou en autoconsommation avec revente du surplus, techniquement ça reste de l'autoconsommation, la différence entre les deux n'est que comptable. Moi je parlais d'individualisme car de plus en plus de demande concerne des systèmes autonomes avec arrêt de l'abonnement réseau, donc  sans réinjection (et donc perte énergétique nette, une fois les batteries chargées) du surplus.

Le problème de l'autoconso telle qu'elle est promue en france actuellement, c'est que cela incite à réaliser de petites installation pour maximiser la rentabilité financière, alors que d'un point de vue énergétique il faudrait bien au contraire exploiter au maximum les surface de toiture disponibles, comme cela se fait par exemple en Allemagne.

Actuellement le tarif d'achat du surplus est à 10cts/kWh, moins que le tarif de vente heure creuses.... Vachement incitatif, on voudrait tuer la filière on ne s'y prendrait pas autrement. Et d'ailleurs, ça fonctionne parfaitement :/

L'autofinancement n'est pas nécessairement un leurre, mais c'est bien plus adapté à des locaux professionnels (utilisation de l'électricité principalement en journée) qu'a des logements (utilisation principalement en dehors des heures de travail....)


-tu savais que si tu passe le CD de windows à l'envers, tu entends une chanson satanique ?
-non, mais il y a pire : à l'endroit, ça l'installe !

hbachetti

Quote
c'est avec stockage
Oui, batterie LITHIUM-ION. A mon avis celle-ci : batterie-lithium-ac-enphase-energy-_r_21_i_1841

Quote
Le recyclage des panneaux n'est justement pas du tout un problème
Intéressant à savoir.

Quote
Actuellement le tarif d'achat du surplus est à 10cts/kWh
Tu es sûr ? On m'a dit plutôt 15 cts.
Linux is like a wigwam: no Windows, no Gates, and an Apache inside ...

bricofoy

tarif : certain, je viens juste de faire une mise en service, justement. Autour de 15cts c'est en revente totale pour  9kWc

voir : https://photovoltaique.info/fr/tarifs-dachat-et-autoconsommation/tarifs-dachat/arrete-tarifaire-en-vigueur/

pour les batteries LiIon, ils annoncent des durées de vie d'une vingtaine d'années avec des cycles à 60% de décharge, c'est très bien. Sauf que ces batteries sont un concentré de technologie, une cellule LiIon ne pouvant s'employer sans un BMS associé, et que par expérience, l'électronique de puissance dure vraiment très rarement au delà de 10-15 ans.

Pour un prix équivalent tu peux employer du NiFe, par contre ça nécessite un entretien régulier (ajout d'eau distillée) et là tu as plutot 30 ans de durée de vie. Sans BMS, sans chimie compliquée, etc. LowTech power !
-tu savais que si tu passe le CD de windows à l'envers, tu entends une chanson satanique ?
-non, mais il y a pire : à l'endroit, ça l'installe !

hbachetti

Merci pour tout tes renseignements.
Il va falloir approfondir encore ...
Linux is like a wigwam: no Windows, no Gates, and an Apache inside ...

J-M-L

J'ai une idée  - on pourrait utiliser l'argent des vilains patrons capitalistes pour refaire le
Toit  tout en panneaux solaires sur Notre Dame - le tout posé par bricofoy bien sûr :)

Hello - Please do not PM me for help,  others will benefit as well if you post your question publicly on the forums.
Bonjour Pas de messages privés SVP, postez dans le forum directement pour que ça profite à tous

hbachetti

Pas mal comme idée.
L'esthétique plaira peut-être à l'évêque ?
Linux is like a wigwam: no Windows, no Gates, and an Apache inside ...

Go Up