Go Down

Topic: Utilisation de analogReference et du pin AREF (Read 715 times) previous topic - next topic

MrFlo666

Quote
Je ne vois pas, vue la quantification de votre signal (3 bits utiles) votre rejet des ampli ops (religion? complexité?)
en fait j'ai déjà fait le montage avec des AOPs. ça fonctionne, mais étant donné mes faibles compétences en soudure, je n'ai pas réussi à faire un montage complet puisque j'ai 6 signaux à capter. Ceci étant, je sais que la solution existe et que je peux l'utiliser au besoin.

Maintenant, pour mon cas pratique et pour avancer rapidement dans mon projet dans un mode "preuve de concept", je vais passer par les ports analogiques en mode INTERNAL. Gain de temps, gain d'argent, gain de sang froid, gain de motivation :)

Pour revenir à la question initiale, Artouste soulève qu'il n'a vu nulle part que le pin AREF ne prend en entrée que des valeurs entre 1.1V et 5V, contrairement à ce qu'a vu 68tjs. Quelqu'un en sait davantage ?

hbachetti

Quote
Je me suis mal exprimé : si j'ai une tension proche de 0, comment la décaler à 2.5V ? Ta solution ne fonctionne que si j'ai une tension de base de 5V.
Il suffit de polariser R1 avec VREF. Le point milieu se situera forcément à VREF / 2.

Le schéma du post #10 est un exemple provenant de cet article : lutilisation-des-condensateurs
Voir :  2.4.2. Liaison analogique / numérique

Il suffit de remplacer la source de signal (l'AOP) par un microphone, et le 5V par VREF.
Le condensateur et R1+R2 sont à calculer en fonction de l'impédance du microphone.
Linux is like a wigwam: no Windows, no Gates, and an Apache inside ...

68tjs

#17
Oct 07, 2019, 04:42 pm Last Edit: Oct 07, 2019, 04:46 pm by 68tjs
Bon la pelouse est tondue je retourne sur le forum et j'ai retrouvé.
Datasheet ed 11 année 2015.
page 310 paragraphe 29.8 ADC Characteristics
Table 29.15

Extrait :


Ligne 2 du tableau    :    1,0 <= Vref <=  AVcc

Ma lecture de la datasheet :
Vref est la tension de référence qui est appliqué sur Aref.
Elle ne peut pas être inférieure à la valeur min de la référence interne.
Honnêtement dans ma première lecture j'avais conclu qu'elle ne pouvait pas être inférieure à la valeur exacte de la référence interne.

hbachetti


Je pense que c'est suffisamment clair. Je lis la même chose.

Quote
Un micro de guitare composé de bobines électromagnétique. Le signal est très faible, d'une tension inférieure (calcul empirique) à 5mV.
Pour ma part ce que je vois ici et là n'est pas en accord avec ce "calcul empirique" :

ICI :
Quote
Le niveau se mesure en millivolts. Il peut aller de moins de 100 mV pour un micro de faible sortie à 500 mV pour un micro à forte sortie.
Linux is like a wigwam: no Windows, no Gates, and an Apache inside ...

Artouste

Bon la pelouse est tondue je retourne sur le forum et j'ai retrouvé.
Datasheet ed 11 année 2015.
page 310 paragraphe 29.8 ADC Characteristics
Table 29.15

Extrait :


Ligne 2 du tableau    :    1,0 <= Vref <=  AVcc

Ma lecture de la datasheet :
Vref est la tension de référence qui est appliqué sur Aref.
Elle ne peut pas être inférieure à la valeur min de la référence interne.
Honnêtement dans ma première lecture j'avais conclu qu'elle ne pouvait pas être inférieure à la valeur exacte de la référence interne.
Bon hé bien voilà un point de réglé ! 8)

C'était bien planqué , mais c'est inévitable qu'il y ait une limite basse à cette valeur.


J'avais il y a déjà longtemps fait un dispo basé sur un nano et un DAC 12 bits MCP4822 pour gerer diverses valeurs d'Aref , mais manifestement je  n'avais pas fait de tests bien poussés pour de l'aref < à 1V , sinon j'aurais rapidement détecté un "probléme".


Je me coucherais donc moins c.n, ce soir 8)

J-M-L

#20
Oct 08, 2019, 09:16 am Last Edit: Oct 08, 2019, 09:17 am by J-M-L
+1k @68tjs

Merci j'avais aussi ces éléments en tête dans un coin de mémoire à 1.2V mais vraiment plus d'idées d'où j'avais pu lire cela. ça doit venir de 1.1+10% :)
Hello - Please do not PM me for help,  others will benefit as well if you post your question publicly on the forums.
Bonjour Pas de messages privés SVP, postez dans le forum directement pour que ça profite à tous

MrFlo666

#21
Oct 08, 2019, 09:57 am Last Edit: Oct 08, 2019, 10:04 am by MrFlo666
Un grand merci à 68tjs !

Quote
Pour ma part ce que je vois ici et là n'est pas en accord avec ce "calcul empirique" :
Je comprends. Ceci étant, c'est ce que j'observe. Mon raisonnement basique est le suivant : si je mets la sortie de mon micro directement sur un pin analogique et que je n'obtiens que des 0, c'est que mon signal est inférieur à 5V / 1024 = 0.0048 soit environ 5mV.

Mon micro n'est pas un micro standard, c'est ce truc (j'ai déjà posté plusieurs fois sur le sujet, j'avance j'avance...).
Par contre je n'en trouve pas les caractéristiques techniques, donc pas moyen d'étayer davantage mon approche théorico-empirique.

[Edit] @hbachetti : merci pour le lien et l'explication, ça devrait m'aider !

hbachetti

Je me souviens : https://forum.arduino.cc/index.php?topic=595741.15

On tourne autour du pot !

Tu ne crois pas qu'il y a une bonne raison pour que Roland place un AOP sur chaque ligne ?



Quote
en fait j'ai déjà fait le montage avec des AOPs. ça fonctionne, mais étant donné mes faibles compétences en soudure, je n'ai pas réussi à faire un montage complet puisque j'ai 6 signaux à capter. Ceci étant, je sais que la solution existe et que je peux l'utiliser au besoin.
Une photo de ce que tu as cherché à faire ?

Je pense qu'avec une simple plaquette à pastille et du fil fin il devrait être possible de réaliser ce montage facilement, à partir du moment où tu disposes d'un fer à souder digne de ce nom avec une panne fine (plus facile avec de la soudure étain plomb 60/40).
Linux is like a wigwam: no Windows, no Gates, and an Apache inside ...

al1fch

#23
Oct 08, 2019, 11:43 am Last Edit: Oct 08, 2019, 11:45 am by al1fch
Bonjour
Même avis que hbachetti

Quand on a la chance de posséder le schéma réel du préamplificateur utilisé derrière le sextuple micro, on en profite ! On  reproduit l'amplification de 12 et le filtre passe bas formé par la résistance de contre réaction de 10k Ohm et le condensateur de 220pF en parallèle.
Les AOP sont içi alimenté en symétrique +7V -7V

Les signaux de guitare ont  une grande dynamique, grand écart de niveau entre le coup de médiator et le 'sustain' qq secondes plus tard. Donc amplifier "ni trop ni trop peu".

Un oscilloscope me parait quasiment indispensable pour ce projet.



MrFlo666

@hbachetti : il y a des photos , post #10.

Ceci étant, je suis d'accord avec vous (hbachetti et al1fch), je devrais faire comme le schéma réel, MAIS je ne le ferai pas dans l'immédiat. Pourquoi ? Parce que pour le moment :) j'ai juste besoin d'un prototype qui marchotte. Ce qui est le cas !

Mais je comprends que ça vous choque et / ou que vous ne soyez pas d'accord. Je ferai certainement le montage final / propre / aux petits oignons un jour, mais plus tard :)

Si vous voulez tous les détails, à la limite, contactez-moi en MP et je vous raconterai toute l'histoire. Mais j'ai la conviction qu'ici, sur le forum, ce n'est pas le lieu pour raconter ma vie et les tenants et aboutissants de mes choix  :P

MrFlo666

#25
Oct 21, 2019, 11:04 pm Last Edit: Oct 22, 2019, 05:21 pm by MrFlo666
Salut, je remonte le sujet.

@hbachetti : sur le schéma que tu montres en post #22, je vois que mes signaux passent dans des AOP avant de ressortir, par contre je ne vois pas l'alimentation des AOPs. Elle est juste omise ou c'est moi ?

Autre question : le schéma en question montre qu'en pin 12 et 13, il faut passer respectivement +7V et -7V. Pardonnez ma question de newbie : comment je passe -7V (sachant que c'est le "moins" qui me pose problème) ?

@al1fch : finalement je vais essayer d'utiliser le montage déjà existant pour amplifier mes signaux :) la V0 de mon montage est opérationnel, ça fonctionne, mais si je peux amplifier à moindre coût (cad en utilisant ce que j'ai déjà), autant le faire.

Merci par avance pour votre aide.

[edit] je vais reposer ma question (qui m'a l'air très c***e) : si je prends une alim, que je dénude l'embout, j'ai bien mon fil rouge qui est ma borne + et mon fil noir ma borne - ?

68tjs

#26
Oct 22, 2019, 08:08 pm Last Edit: Oct 22, 2019, 08:14 pm by 68tjs
Quote
comment je passe -7V (sachant que c'est le "moins" qui me pose problème)
En aucun cas la borne moins d'une alimentation est obligatoirement à la masse.

Une alimentation délivre une tension, non le vrai terme est délivre une différence de potentiel électrique.
La notion de différence est importante : le fil dont le potentiel électrique est supérieur à l'autre est par convention appelé le plus et l'autre le moins.

C'est comme une cascade entre le haut et le bas l'eau circule et plus la différence de hauteur est grande plus l'eau va relâcher de l'énergie. Peu importe si le bas de la cascade est au niveau de la mer ou le haut de la cascade au sommet de l'Everest, ce qui compte c'est la différence de hauteur.
L'électricité c'est pareil, on connaît pas la valeur absolue du potentiel, on ne s'intéresse qu'à la différence de potentiel.

La masse au plus ou au moins ?
La Masse c'est le point de référence des tensions, comme on ne connaît pas la valeur absolue du potentiel électrique on peut la placer où on veut.
Où on veut oui mais mais intelligemment choisi.

Cela dépend du sexe des transistors qui sont majoritairement utilisés dans un montage.
  • Avec des NPN ou des Mos canal N le plus simple est de placer la masse au moins.
  • Avec des PNP ou des Mos canal P le plus simple est de placer la masse au plus.

J'ai bien écrit "le plus simple", ce n'est aucunement une obligation. Si on est masochiste on peut faire l'inverse mais bonjour les nœuds au cerveau :smiley-mr-green: .

Comme les montages qui sont de loin les plus fréquents utilisent majoritairement des NPN ou des Mos canal N tu as l'impression que la masse est toujours au moins.

Cas particulier des ampli opérationnel.
Une alimentation  d'ampli opérationnel n'a pas de point de masse imposé.
Tu remarquera que dans les schéma de brochage d'alim on trouve toujours Vcc et Vee.
Vcc étant l'alim positive et Vee l'alim négative, jamais le terme Gnd ou masse ne figure avec des AOP.

Et heureusement car un AOP a toujours en entrée et en sortie des tensions de déchet : c'est à dire que le signal ne peut jamais atteindre exactement la tension Vcc et la tension Vee.
Il existe des AOP dit "rail to rail" mais il ne  font que se rapprocher d'un peu plus près des rails d'alimentation sans jamais les atteindre.
Ce comportement est très gênant pour amplifier des signaux qui viennent tutoyer la masse et complique l'amplification des signaux alternatif centrés sur la masse.

La meilleure solution est alors de les alimenter en double tension.

On met deux alimentations de 5V , dont aucun fil n'est relié à la masse par construction, en série et on relie le point commun à la masse. Le Vcc de l'AOP à la borne plus et le Vee à la borne moins


Remarque importante :
Dans les schémas de brochage des datasheets quand les points d'alimentation sont indiqués:
  • Vcc et Gnd : cela signifie que le circuit intégré ne peut fonctionner qu'avec la masse au moins.
  • Vcc et Vee : cela signifie que le circuit intégré peut fonctionner, au grès des besoins, en mono alimentation avec la masse au plus ou au moins ou en alimentation double.


Tu trouvera aussi les termes VDD et VSS pour les alimentations.
Normalement on devrait utiliser VCC et VEE avec des circuits intégrés conçus avec des transistors bipolaire et VDD et VSS avec CIntégrés Mos/Cmos.
Mais on trouve de tout donc VDD = VCC et VSS = VEE


MrFlo666

Merci pour le cours, 69tjs, hyper instructif, et ça répond à plein d'interrogation que j'avais en lisant les datasheets. Merci :)

Sinon j'ai finalement hacké le système initial. J'ai mis du 5V au lieu du 7 afin d'être certain que mon signal ne monte pas trop haut et ne grille pas mon arduino, mais comme je l'imaginais, peu de chance que ça arrive, le signa reste faible MAIS propre.

Un petit exemple du signal que je récupère maintenant :



On voit bien l'attaque sur la corde, puis le sustain. Tout ce qu'il me fallait. C'est propre. Je kiffe.

Go Up