Alimentation d'un circuit avec arduino + moteur sans pile ni batterie

Bonsoir! :slightly_smiling_face:

Je suis débutant en ce qui concerne les moteurs et une chose se répète dans tous les tutos/articles que j'ai pu suivre: il est (fortement) conseillé d'avoir une alimentation séparée pour le(s) moteur(s) vs le circuit de contrôle (arduino).

Si j'ai bien compris, c'est pour éviter que le circuit de contrôle ne soit impacté par les interférences du circuit moteur (n'hésitez pas à me corriger si je me trompe ou si j'omets quelque chose svp, je ne cherche qu'à apprendre!). :innocent:

Mais tout ce que je trouve sur internet se base sur une batterie ou une pile. Mais je suis sur actuellement des projets non-mobiles (moteur de porte de poulailler ou bien arrosage automatique d'une plante d'intérieur), donc j'aimerais éviter les consommables (piles/batteries)...

D'autre part, ça me paraît fort dommage d'avoir à me brancher sur deux prises électriques 220v différentes pour alimenter mes petits projets... (et si on voulait pousser le vice plus loin, faudrait-il que ce soit deux prises de deux disjoncteurs différents ?! bon ok je caricature!).

Enfin, ma question (je ne cherche pas uniquement la réponse finale, mais également à comprendre les raisons techniques !)... :face_with_monocle:

Quand on achète un produit comme un automatisme de porte de poulailler, il n'y a qu'une alimentation: quel circuit interne permet donc de protéger le circuit de contrôle du circuit de puissance et comment le dimensionner ?

Désolé si cette info est déjà documentée et si j'aurais du la trouver facilement... mais j'ai vraiment cherché un moment avant de me lancer ici (je suis nouvellement inscrit pour cet occasion d'ailleurs!)

HS: contrairement à ce qui se dit, saviez vous que les poissons rouges ont une bonne mémoire et ne sont absolument pas adapté à la vie en bocal ? :tropical_fish:

Tout à fait les miens sont dans un bassin de 15m3 et ils sont, pour certains plus longs que ma main. Et je n'ai jamais eu de plainte de leur part.

En ce qui concerne la question principale de ce fil de discussion.
Utiliser 2 alimentations c'est une facilité. Car cela ségrègue au mieux les 2 domaines d'alimentation.
Maintenant, tu peux n'avoir qu'une seule source d'alimentation mais il va falloir mettre en place des filtrages efficaces et un routage des masses bien étudié pour éviter que les "parasites" générés par le moteur ne viennent polluer la partie contrôle.

wow, ça doit être magnifique ! Je vois qu'on est totalement sur la même longueur d'onde à ce sujet (même si mon bassin ne fait que 1.5m3) !
D'ailleurs un projet de ma todo-list consistera à me concevoir un petit hydrophone afin de tenter d'enregistrer leurs "communications" en cas d'alerte/nourriture etc... (sans aucune garantie de résultat pour être honnête).

Merci beaucoup pour ces deux mots clés, c'est un déjà beaucoup ! à tout hasard, connaitrais-tu un blog/article à me recommander ?
(note pour moi-même ou tout autre futur lecteur: une première recherche m'a aiguillé vers divers sortes de filtres: filtres capacitifs, inductifs, LC, CLC src: Circuit de filtrage - Maxicours)
Quant au routage des masses, je suppose que ça veut dire qu'il faut qu'il soit le plus direct (et large) possible. (par "bien étudié", entends-tu qu'il y aurait une théorie sur laquelle je pourrais me baser ? ou bien serait-ce plutôt une étude empirique avec l'oscilloscope ?)

Encore merci ! :slightly_smiling_face:

Je partage une autre solution qui m'est venue en tête:

  • acheter deux alimentations séparées 220V -> 9V (pour un moteur 9V)
  • les démonter et les intégrer toutes les deux "côte à côte" dans un nouveau boîtier qui fera office de nouveau transformateur avec une entrée de 220V mais deux sorties courant continu.

De cette façon, je suppose que je garde l'avantage d'une séparation optimale entre le circuit de contrôle et le circuit de puissance, sans me prendre la tête avec des considérations (que je ne maîtrise pas du tout!) de filtrages efficaces et de routage des masses.
Il faut juste manier un peu de 220v mais c'est tout à fait gérable, tant que c'est débranché ! :yum:

D'où ma remarque au-dessus

Je joue pas mal avec des pas à pas alimentés en 12V, parfois l'USB fournit une deuxième alimentation, mais j'utilise aussi l'entrée Vin si l'USB n'est pas branchée.

J'ai vu aussi plusieurs CNC qui ont une seule alim 12V et on entre aussi sur Vin. C'est d'ailleurs pour cela que les drivers sont en 12V et pas en 24V.

Maintenant cela fonctionnerait aussi avec 2 alims.

Oui en effet, autant pour moi: il me manquait juste l'idée de créer un transfo à partir de deux pour avoir un produit fini plus... fini !

Merci à tous les deux pour vos réponses: je pense qu'on peut considérer ce sujet comme clos. :slight_smile:

Une résistance suffit pour éviter le rebboot de l'arduino et les risques de casse.

Les systèmes cités, souvent en site isolé, gagnent à être autoalimenté par batterie et panneau solaire.

On peut parfaitement alimenter le tout avec une seule alimentation bien dimensionnée en fonction du moteur (surdimensionner est préférable).
L'alimentation par VIN ou JACK de l'ARDUINO passe par un régulateur 5V embarqué sur la carte. Si le moteur génère une chute de tension sur le 9V, cela n'impactera pas l'ARDUINO, si la qualité de l'alimentation est OK.
D'autre part, les circuits de contrôle moteur possèdent des diodes de protection (roue libre).
Le problème serait différent s'il s'agissait d'un moteur 5V et d'un ARDUINO alimenté par le même régulateur. Là, effectivement, il vaudrait mieux se tourner vers une alimentation par deux régulateurs séparés.