Alimentation par USB et jack

Bonjour, je me pose deux questions à propos de l'alimentation du Uno. Est-ce possible (sans rien griller !) de l'alimenter par une Power Bank (5v, 2,1A) via l'USB ou par un adaptateur jack (9v, 1A) via la prise Jack ?

Dans les deux cas est-ce que par la prise Vin je récupère les mêmes tension et ampérage que les sources ou bien il n'y a que lorsque c'est par la jack

C'est parfait :) Puisqu'il est possible de commander un autre circuit (plus gourmand) avec l'Arduino, j'aimerais savoir comment faire sans utiliser de relais, juste avec un transistor. J'ai un peu compris son utilisation classique (représentée par le cas n°1) mais je ne comprends pas comment commander un autre circuit avec un montage similaire avec par exemple un BC547 combiné à deux sources d'alimentation ! J'ai réalisé un petit schéma explicatif de ce que je pense avoir compris... Merci d'avance !!

|444x500

Le but final n'est pas de commander juste une LED mais une dizaine de LEDs en parallèles qui fonctionnent chacune sur 12V :)

Merci beaucoup, vos explications sont très claires et détaillées, je les note pour progresser ! Je vais me documenter sur le Mofset, j'ai effectivement vu que c'était utilisé pour commander des moteurs DC.

Ce weekend j'ai expérimenté le MOSFET IRF520N et c'est exactement ce que je souhaitais, avoir un interrupteur électronique entre un circuit de commande et un circuit de puissance. J'ai vu des montages avec et sans résistance entre une sortie Arduino et le Gate du transistor. J'ai lu qu'au moins 1k est conseillé... Dans quel cas est-ce vraiment indispensable ?

De mémoire, la Gate peut se charger (un peu comme un condo) et du coup commuter le mosfet sans pour autant le vouloir.

La résistance permet de décharger la gate quand non utilisé.

Attend quand même la confirmation des membres plus chevronné que moi, c'est un souvenir de lecture sur internet. J'ai personnellement encore jamais utilisé de Mosfet

Bonjour,

La résistance en série avec la gate sert à limiter le courant de sortie de l’arduino lors de la commutation. En effet comme le dit jambe, la gate présente une capacité non négligeable (surtout pour les gros mosfet) d’ou des appels de courant.
Cette résistance est de l’ordre de 220 Ω à 1 kΩ. Elle doit être suffisamment grande pour limiter le courant, mais pas trop car la constante de temps augmente et le temps de commutation augmente.

On ajoute souvent une résistance entre la gate et GND qui sert à décharger la gate et à la maintenir à 0 quand la pin de l’arduino n’est pas en sortie (par exemple pendant l’initialisation).
Cette résistance est de l’ordre de 100kΩ. On peut mettre une résistance plus faible, mais elle fait débiter inutilement la sortie de l’arduino.

Explications limpides :) Merci !

Est-ce qu'il existe un candidat de ce type mais boitier TO-220 pour le connecter sur une breadboard ?

Bonjour,

IRL520 par exemple. En général les mosfet 'level logic gate drive' ont un L dans leur nom.

Super ;)

TO-220 pour le connecter sur une breadboard

bonjour, ces broches, un peu épaisses, abiment les breadboards

Je suis d'accord, il faut un peu forcer pour que ça rentre...