Amplifier les 5 V d'un Arduino pour alimenter des LEDs

Bonjour. J'ai 5 m de LED alimentées en 12 V. (soit 36 W). Mon fils m'a programmé un Arduino UNO pour éteindre et allumer progressivement les LED. Mais l'Arduino a 5 V en sortie. Donc l'éclairage max est faiblard.
Deux solutions (à mon avis) :
– un système pour obtenir 12 V (simple, SVP, car je n'y connais rien en électronique) ;
– ou utiliser autre chose qu'un Arduino pour temporiser le courant sortant d'un accumulateur de 12 V.
Si vous avez des réponses, je vous en remercie.

Ce n'est sans doute pas les 5V de votre Arduino qui allument les LEDs.... il doit y avoir un composant qui contrôle l'alimentation 12V non ?

Une recherche Google avec les mots clés "led 12v Arduino transistor" te montrera comment utiliser un Arduino pour contrôler une balance de LEDs 12V.

Il y a aussi Adafruit :

Si tes LEDs ne sont pas RGB, tu peux simplifier le montage avec un seul canal...

Il y a un transistor TIP 12O entre l'Arduino et les Leds (plus une résistance de 1000 Ω sur la base).

Ce serait plus simple si on avait le montage actuel complet avec les alimentations et le code.

Voir à ce proposLes bonnes pratiques du forum et en particulier le paragraphe Donnez le maximum d'informations

C'est juste. [Et je ne sais pas comment vraiment utiliser ce forum : je réponds à une urgence, et dans l'urgence.]

Je viens de créer un schéma (avec PowerPoint !).
Je pense ne pas m'être trompé. J'ai oublié de mettre l'alimentation actuelle de l'Arduino : un chargeur de 9 V. Merci à tous.

Pas étonnant avec un TIP120, darlington avec 2V de chute de tension VCEsat.
Par contre sous 12V, cette chute existera toujours. Il restera donc 10V au lieu de 12V.
Sous 3A le TIP120 dissipera 2V * 3A = 6W !
Il va tenir, mais pas très longtemps, à moins de le visser sur un dissipateur.

Un MOSFET serait plus adapté
Pour ne parler que du plus connu : IRLZ44N (47A, 55V).
La chute de tension sera de RDSon * 3A = 0.025Ω * 3 = 0,075V
Aucun dissipateur ne sera nécessaire.

L'ARDUINO peut très bien être alimenté sous 12V également.
Il est équipé d'un régulateur 5V qui peut supporter environ 1W de dissipation.
1W / (12V-5V) = 140mA
Une UNO consomme 30mA.

D'accord si c'est des Volts!

P=R.I2 :wink:
0.025Ω * 3* 3=0.225W
Net avantage quand même au MosFet.

Oui, sans appel.
Avec une température maxi de 125° et une température ambiante de 35°, un TIP120 ayant une résistance thermique jonction/boîtier de 1,92°C/W aura besoin d'un dissipateur d'au maximum 13°C/W.

1.30€ le morceau d'aluminium chez GoTronic. Le prix de 5 IRLZ44N sur AliExpress !

RRAD = ((TMAXI -TAMBIANTE) / PUISSANCE) - RTH
RRAD = ((125-35)/6)-1.92 = 13.1°C/W
RRAD = résistance thermique du dissipateur
RTH = résistance thermique jonction / boîtier du composant

Juste pour ceux qui hésitent encore entre transistor bipolaire et MOSFET !

Merci à tous.
Sur conseil d'un ami électronicien, j'ai remplacé le TIP 120 par un Mosfet (540), avec les branchements adéquats. Ça marche.
Le même ami m'a envoyé un Module Mosfet. Plus simple en termes de câblage.
Je ne l'ai pas encore testé (les seuls schémas que j'ai sont pour alimenter un moteur). Mais ça ne devrait pas être compliqué.

IRF540 ou IRL540 ? Cela fait une différence.
L'IRF540 n'est certainement pas le meilleur choix, un IRL serait plus adapté.
Cela marche ou pas, en fonction de l'exemplaire utilisé. Voir datasheet (Fig. 1 - Typical Output Characteristics, TC = 25 °C)