Arduino nano plus LM35 valeurs erronnées

Bonjour j'ai un simple code qui donne l'heure et affiche la température avec un LM35DZ. Le problème est que la température du LM35 est complètement erronée, parfois c'est 20° parfois 120° etc... j'ai pourtant placé une capa de 100nF en // directement sur + et - du LM35. Quelqu'un à une idée? Merci
Voici mon code

#include "RTClib.h"

RTC_Millis RTC;
//float Vout; 
//float Temp; 

void setup()
{
  Serial.begin( 9600 );
  // Règle le DS1307 à la date et l’heure de la compilation du programme
  RTC.begin( DateTime( __DATE__, __TIME__ ) );
}

void loop()

  // Mesure la tension sur la broche A0
{  int valeur_brute = analogRead(A0);
  
  // Transforme la mesure (nombre entier) en température via un produit en croix
  float temperature_celcius = valeur_brute * (5.0 / 1023.0 * 100.0);
  
  // Envoi la mesure au PC pour affichage et attends 250ms
  Serial.println(temperature_celcius);
  delay(250);


  
  DateTime now = RTC.now();
  char buf[ 50 ];
  sprintf( buf, "\n\n%1d-%1d-%1d\n%02d:%02d:%02d", now.day(), now.month(), now.year(), now.hour(), now.minute(), now.second() );
  Serial.println( buf );
   Serial.println ("bonjour");
  _delay_ms( 5000 );
}

Problème classique.

À 99,9% je dis que tout est dans le câblage.
Les problèmes qui ne se voient pas c'est très casse bonbon.

Utilises-tu une breadboard ? --> pas bon
Utilises-tu des fils dupont, surtout ceux qui sont moulés. --> pas bon
Quel est la longueur des fils

  • alim : on s'en fiche un peu
  • masse ?
  • signal ?

Et le plus important utilises-tu le même fil de masse pour plusieurs composants en plus du LM35 ?

Ce produit délivre 10 mV par degrés c’est-à-dire que dalle et la moindre perturbation se traduit par une variation des degrés "calculés".
Ce produit fonctionne très bien, je l'ai fait fonctionner au bout de 40 m de câble mais pas n'importe comment.

Deux points très importants :

  • Il ne faut pas utiliser le fil de masse du LM35 en commun avec un autre composant.
    La masse du LM35 doit être reliée directement à la masse de la carte micro.

Les fils, surtout les Duponts, sont toujours résistifs, il s'y développe une chute de tension, qui parait très faible mais qui s'ajoute à la tension que délivre le LM35. L'entrée analogique du micro voit la somme des deux tensions.

Si le LM35 est seul comme il consomme que dalle ce n'est pas gênant, mais si le fil alimente un autre composant et que la consommation de ce dernier change à la fin cela fait n'importe quoi.

  • Comme tous les circuits MOS analogiques le LM35 déteste les liaisons capacitives.
    Si le fil est long il va créer des capacités parasites, c'est dire des capacités que tu ne vois pas mais qui sont formées par exemple par un fil de signal proche d'une masse.
    Le concepteur de ce circuit préconise de l'isoler en insérant une résistance de 2,2 k en série, j'ai des essais, j'ai obtenu les meilleurs résultats avec 4,7k. Ne pas se prendre la tête non plus, un fil de 5 à 10 cm doit passer sans avoir besoin de mettre une résistance.
    Dans l'ordre d'importance la masse propre est de loin le plus important.

Utiliser un LM35 est un très bon exercice d'électronique analogique, mais si l'analogique n'est jamais ennuyeuse elle prend du temps pour être dominée.

C'est pour cela qu'il existe des capteurs de température qui ont été numérisés.
Un capteur de température sera toujours analogique mais des capteurs comme le DS18B20 et le DHT22 qui utilisent des thermistances incorporent une numérisation dans le boîtier ce qui fait que les signaux électriques font 5V d'amplitude et ne sont pas sujets aux perturbations.

Bonjour,

Je préfère le LM335, il est calibré en ° K, pour 0°C, la tension délivrée est de 2, 73V moins sensible.
La variation est aussi de 10mV/°
LM335

La sensibilté des deux est la même. Le principe du LM335, qui se comporte comme une diode zéner le rend moins sensible aux grandes longueurs mais les précautions sur la masse sont toujours à appliquer.

Le LM335 permet de base de mesurer des températures négatives ce que le LM35 ne peut pas faire sans ajout de composants.
La supériorité du LM335 est qu'il peut être calibté avec un simple potentiomètre. Cette possibilité est rare dans les capteurs.

Bonjour,

J'ai eu un lot de 5 LM35 qui ne fonctionnaient pas (fake?)
Voici le marquage

Idem. Même marquage sauf 89015 en première ligne. Même logo.

Bonsoir

le logo correspond bien à National Semiconductor
marquage OK : LM35 et en dessous DZ
la série pour mes exemplaires est 52AB
la police de caractères du marquage semble OK

NS a été absorbé par TI en 2011, TI n'a pas mis son logo sur les produits NS ?

J'ai le même logo NS sur des AOP LM4562, pourtant annoncés Texas Instruments par le revendeur (TME, c'est à dire sérieux).

NS a été racheté par TI en 2011 qui peut, s'il le souhaite, conserver la marque commerciale et le logo, il me semble qu'ls font de même pour d'autres marques rachetées si leur réputation le justifie.

J'ai vu des logos BB (Burr Brown) sur des produits commercialisés et fabriqués par TI après le rachat.
Aucun intérêt à faire disparaître totalement l'image d'une marque estimée.

C'est clair.

This topic was automatically closed 120 days after the last reply. New replies are no longer allowed.