Arduino Uno et moteur lève vitre 12v

Bonjour,

Je débute avec une Arduino, disons que j'ai fait les premiers montages de base (allumage d'une Led, controle d'un petit moteur pas à pas, etc...). Je suis également newbie en électronique, mais je ne demande qu'à apprendre ! En programmation, je maitrise beaucoup mieux :p

C'est pourquoi j'ai besoin de votre aide pour mon petit projet. J'ai donc une carte Arduino Uno, et un moteur de lève vitre électrique de voiture. Tout ce que je sais de ce moteur est qu'il fonctionne en 12v, en courant continu, et qu'on peut inverser le sens de rotation par inversion de polarité. Je n'ai pas d'indication sur la puissance :/ J'ai fait un test de fonctionnement avec une alimentation d'ordinateur portable, et le moteur fonctionne parfaitement, dans un sens comme dans l'autre.

Je voudrai controler ce moteur à partir de l'Arduino pour ouvrir et fermer une trappe à une heure donnée. Mais là je bloque sur les composants à utiliser. J'ai vu plusieurs carte shield pour arduino permettant de controler des moteurs, mais on parle à chaque fois de 1 ou 2A, et je pense que cela ne sera pas suffisant pour le moteur que j'ai. D'autres sites parlent de relais pour controler un moteur, mais je ne vois pas comment gérer l'inversion de polarité avec ca. Pouvez vous m'aiguiller là dessus ? Je ne suis pas à quelques euros, si je peux trouver une carte shield qui correspond à mon besoin, pour 15-20e, ca fera parfaitement l'affaire !

Il faut que tu fasses un pont en H, tu peux utiliser des tip120 pour ça, ne pas oublier les diodes de roues libres

Désolé, mais là tu me parles déjà chinois :blush:

Bonsoir Cédric -.^

A priori, il faut voir les bases. Genre commande de moteur CC (Courant Continu) dans ce cas avec le moteur de lève vitre. Il y a de la documentation sur le site Arduino, rubrique "Interfacing with Hardware".

Après, connaitre la puissance que le moteur va demander est important car il permettra de savoir quelle solution sera optimale (question de dimensionnement etc.) qui sera à mettre en œuvre entre l'Arduino et le moteur pour commander ce dernier. Car l'Arduino n'est pas capable de fournir beaucoup de puissance; il faudra donc passer par une interface de contrôle/pilotage de puissance.

Pour déterminer cette puissance demandée avec une précision toute relative tu peux mesurer la résistance interne du moteur (bobinage en fait) avec un simple Ohmmètre. Et en suivant la fameuse loi qui dit U=R*I, connaissant U (~12V) tu pourras en déduire approximativement I (la puissance), comme à priori le moteur travaille en courant continu.

A coté de cela, à vu de pif', un moteur de lève vitre c'est assez énergivore à priori. Les fusibles dans les voitures sont en général de 20A pour ces engins. Il te faudra donc avoir recours à une commande de puissance d'au moins 20A/12V, voir 30A pour avoir une marge confortable (pic au démarrage, etc.). Ceci ajusté en fonction de ce que tu vas demander de faire au moteur.

Edit : Oops, j'ai corrigé mon texte car j'étais parti sur des moteurs d'essuie-glace... Je me demande pourquoi.. ^.^"

Bonjour, voici un petit lien expliquant les ponts en H. Ca date un peu: les prix sont encore en francs Autrement, si le nombre de commandes reste raisonnable (je veux dire par là que si tu ne commandes pas le moteur en PWM), la solution est peut-être de rester dans la mise en oeuvre d'éléments utilisés sur les voitures: tu peux par exemple placer un relais 12v voiture entre l'Arduino et le moteur. Ca n'exclue certainement pas l'utilisation d'un transistor entre l'Arduino et le relais: je ne sais pas trop combien consomment ces relais sur la partie commande, mais un transi standard pourrait faire l'affaire. Un ULN 2803 pourrait peut-être faire l'affaire.

Ceci dit, si tu trouves un montage en H à base de transi qui ne soit pas une usine à gaz et qui permette d'encaisser 10A, ça m'intéresse ...

http://trandi.wordpress.com/2011/04/20/my-first-h-bridge/

Tu doubles les tip 120 et les résist de commandes et tu passes 10 Ampères. (les diodes aussi ... à voir) Les tip120 te permettent de passer jusqu'à 60 Volts.... donc pas limiter à 5 Volts comme sur le schéma XD.

Bonjour,

Il existe une méthode à base de relais publiée il y a quelques temps sur instructables

http://www.instructables.com/id/Super-Easy-Reversible-Motor-Control-for-Arduino-/

http://www.youtube.com/watch?v=wvhB0gCcZC0

J'aime bien le coté rustique :)

Lionel

Bonjour, Le relais utilisé va faire PAF vite fait :P 5A en 220V~ (pause sur la vidéo, tête à l'envers, c'est écrit sur le relais !) en continu les contacts ne vont pas supporter longtemps même si ce n'est que du 5v ! Le mieux, le pont en H de Jean-François, mais les TIP120 à la poubelle :P Mieux, pas cher, à côté de chez Mr de Snoot-Lab ;) http://www.electronique-diffusion.fr/product_info.php?products_id=58609 1.5€, 18A, pas besoin de résistance sur la gachette (avec un arduino!), la diode de roue-libre intégrée, et le temps de commutation top ! Et dire qu'il y a même encore mieux :zipper_mouth_face:

Cool, ça avance.

Zeric peux tu faire un petit schéma avec les mosFets ?

Et même le ptit schéma avec l'arduino complètement protégé (optocouplé), avec ce même mosfet dont je parle au-dessus (IRF640).

Edit, (oups) http://www.arduino.cc/playground/Learning/SolenoidTutorial

C'est pas plus mal quand il commence à y avoir de l'intensité qui circule pas loin !

Et pour les gourmands, toujours à Toulouse, brochage identique : http://www.electronique-diffusion.fr/product_info.php?products_id=80903 La tension d'utilisation baisse (55v), mais toujours utilisable pour du 12v ! Ne pas oublier le radiateur ... Après, il y a encore mieux, mais on double déjà le prix!... bienvenus dans l'électronique de puissance 8)

zeric, l’auteur du post veut pouvoir gérer le sens de rotation du moteur.

moi perso j’ai tenté un pont en H en FET en composants discrets ça a été un échec cuisant (cuisant au sens propre par le dégagement de chaleur d’ailleurs), je pense me rabattre sur des VNH2SP30 (un circuit intégré de 2 ponts en H 30A).

ça pose un problème d’utiliser des relais en continus lorsqu’ils sont prévus pour de l’alternatif? et 5A c’est le pouvoir de coupure non? Il peut bien gérer 10A a mon avis…?

Tout dépend quels mosfet, ceux-là sont performant (rds-on très faible !)
Pas de problème pour utiliser les “contacts” de relais en continu, attention à ne pas confondre l’alimentation de la bobine et ce qui passe dans les contacts !
Ne pas se tromper pour l’alimentation de la bobine, le bobinage n’est pas le même !
Pour les contacts, on y mets ce que l’on veux dans la limite de spécification du fabriquant !
s’il y a écrit 5A/240v~ et 2A/125V- (pour les contacts), c’est que l’arc qui s’établit à l’appel/à la coupure est toujours plus important en continu !
Et, oui, il va pouvoir manger 10A, mais pas plus de quelques fois, après Poubelle …

Je plussoie, les TIP120 vont faire feux d'artifice dans la fourchette de puissance du projet. Idem, les IRF640; trop léger.

Dans ce type de configuration, un pont en H avec des IRFZ48 est un début de solution. Et pour une marge plus confortable, la version IRFZ48VPBF encaisse 72A sous 60V en continu, 290A en pic. Bien entendu, il faudra prévoir des radiateurs ou radiateurs/ventilateurs afin évacuer la chaleur produise (jusqu'à 150W).

Après, pour aller plus haut dans la puissance, il faut changer de type de boitier et abandonner les TO220. Mais ça, cela va lourdement compliqué le projet et plomber le budget...

Heuuu… je veux pas vous embêter, mais pour un lève vitre, le plus gros fusible que j’ai vu sur une voiture en 20 ans c’est 16 Ampères.

J’ai l’impression que vous confondez avec un essuie glace.

Nan, nan, pas essuie-glace ! J'ai une grosse vature XD, et pour les lèves-vitre, c'est 30A ! J'ai pas voulu mettre de T0247, le boitier et même les papattes sont plus grosses, mais rester dans les TO220, d'ou le IRFZ48 ! Je ne vois pas l'intérêt d'un IRFP4468 :fearful:

Ok pour les 30 Ampères, mais on est loin des 72 Ampères cités plus haut :grin:

En fait je participe à un sujet de discussion assez proche sur un autre forum, où il est proposé d'utiliser un relais pour l'inversion de polarité, et un FET pour la variation de vitesse. Le relais ne commute que lorsque le FET est bloqué, ainsi pas de problème d'usure du relais.

Le seul souci est donc de trouver un FET facilement pilotable et ayant des performances suffisantes : Il existe des FET logiques, qui commutent à 5V (pilotable directement par arduino), mais je ne sais pas s'il sont assez performants? ce serait intéressant de pouvoir se passer d'un driver de mosfet ou autre montage pour doper le courant...

le post en question: http://www.robot-maker.com/index.php?/topic/5366-controleur-moteur-puissant/

zeric: Nan, nan, pas essuie-glace ! J'ai une grosse vature XD, et pour les lèves-vitre, c'est 30A ! J'ai pas voulu mettre de T0247, le boitier et même les papattes sont plus grosses, mais rester dans les TO220, d'ou le IRFZ48 ! Je ne vois pas l'intérêt d'un IRFP4468 :fearful:

Non-plus, je m'étais embrouillé avec un autre post contemporain, mais on parle bien de lève-vitre ici. (Fusible de 20A sur ma voiture) En même temps, il n'y a pas grande différence de puissance entre les deux, rendu dans les 15, 20 ou 30A il faut de toute façon un pilotage de puissance élevée réalisable facilement uniquement avec des MOSFET.

Sinon, IRFP4468 ? Mais, qui te l'a suggéré ? Parce que là cela commence à envoyer du bois (dans les 200A d'après mes souvenirs), et c'est un peu trop sur-dimensionné pour le coup.

MrAlexis44600: (...) Le seul souci est donc de trouver un FET facilement pilotable et ayant des performances suffisantes : Il existe des FET logiques, qui commutent à 5V (pilotable directement par arduino), mais je ne sais pas s'il sont assez performants? ce serait intéressant de pouvoir se passer d'un driver de mosfet ou autre montage pour doper le courant... (...)

Certes, attention avec les appellations des MOSFET; on pourrait croire que certains sont de "vrai logiques" mais en fait non. Dans la gamme de puissance du projet actuel, il y en a un que j'utilise quelques fois dans des montages "préliminaires" : le RFP30N06LE (60V 30A). Celui-là il fonctionne directement en logique.

Mais bon, dans l'absolue, étant donné que le moteur ne va pas travailler en 5V et qu'en général on isole l'étage de puissance (opto-couplage ou autre) car on a vite de fait passer les µCPU au toaster, quel est l'intérêt d'utiliser un MOSFET à commande logique...

Jean-François: Ok pour les 30 Ampères, mais on est loin des 72 Ampères cités plus haut :grin:

Dans ce genre de pilotage, il faut toujours voir plus gros que ce qu'il y a sur le papier ^.^ Un ratio de 2 est correct. 3 c'est tranquille et gage de fiabilité. Tout en sachant que le coût est très proche et que le boitier est le même.