ATMega 328P et alimentation par pile, diverses questions

Bonjour,

Je suis actuellement entrain de travailler sur des modules Mysensor à base d'ATMega 328P, alimenté par pile type CRxxxx.
J'aimerai intégré deux fonctions pour cette alimentation par pile:

  • protection contre l'inversion de polarité,
  • isolation de la batterie si le module se retrouve alimenté par un FTDI.

Pour la première fonction, j'ai trouvé divers montages:

protection.png
Quelle solution serait la plus adaptée à mon cas?

Pour l'autre fonction, je n'ai pas trouvé grand chose, hormis l'utilisation d'une diode de type shottky, mais la chute de tension engendrée par la diode risque d'être pénalisante. Y a t il d'autres solutions?

Merci.

Bonjour

il me semble que le second montage est OK, la ou les piles étant raccordées sur le connecteur J1
le choix du Mosfet P parait également OK (valeur de Vgsth) y compris avec un seul élément CRxxx

(pour info une note d'application Maxim sur le sujet : Reverse-Current Circuitry Protection - Maxim Integrated

diode shottky : la chute de tension dépend du courant, compter 0,3V pour 100mA (ordre de grandeur), acceptable ou pas... faut voir

al1fch:
Bonjour

il me semble que le second montage est OK, la ou les piles étant raccordées sur le connecteur J1
le choix du Mosfet P parait également OK (valeur de Vgsth) y compris avec un seul élément CRxxx

(pour info une note d'application Maxim sur le sujet : Reverse-Current Circuitry Protection - Maxim Integrated

diode shottky : la chute de tension dépend du courant, compter 0,3V pour 100mA (ordre de grandeur), acceptable ou pas... faut voir

Merci, je vais regarder la note.
Concernant les modules, la conso va être très faible, donc je vais creuser la piste diode shottky.

Voilà un exemple de caractéristique courant -> tension pour une diode schottky 100mA

caractéristique.png

caractéristique.png

Pour une alimentation avec des CRxx je ne suis pas certain que la protection contre une inversion de polarité soit indispensable. La forme des piles rend l'inversion matériellement impossible il me semble.

Concernant la connexion à un FTDI, un moyen simple serait de rendre impossible le raccordement physique par le FTDI si la pile est en place.
Comme par exemple une partie des broche du FTDI masqués par la pile lorsqu'elle est en place.
Ne pas oublier non plus que rien ne t'oblige à raccorder le Vcc de la prise FTDI à l'intérieur de ton montage.

Ne pas oublier non plus que rien ne t’oblige à raccorder le Vcc de la prise FTDI à l’intérieur de ton montage

Parfaitement, mais n’y a t-il pas un risque sur le micro s’il subit une tentative de programmation alors qu’il n’est pas alimenté ?
Je ne parle pas de l’alimentation par les sorties ce n’est pas recommandé mais ce n’est pas létal. Je parle d’un risque de “briquage” si le micro n’est pas alimenté correctement pendant la phase de programation.

C’est un peu pour ce risque qu’en phase programmation il est recommandé d’alimenter le micro par le FDI.

Si la programmation se déroule dans un environnement de production, il n'y a aucune raison que l'interface FTDI soit accessible carte montée dans son boîtier. Auquel cas on met en place une procédure de test qui dit:

  • retirer les piles si présente
  • connecter le câble FTDI
  • programmer

Après, c'est un choix de conception. Est-ce que l'on prévoit (et paye) un circuit de protection pour une fonction qui n'a lieu qu'une fois dans la vie du produit.

A savoir si lesdits capteurs doivent être reprogrammés en dehors de la phase de production.

Merci pour vos réponses.

Alors la pile n'est pas embarquée sur la carte en elle-même, le pcb faisant 25*45mm environ.
L'idée de base est d'avoir une sorte de système modulaire, avec une carte d'alimentation, équipée soit d'une petite alimentation à découpage, soit d'une ou deux piles type cr, ou pourquoi d'une petite batterie lipo avec son système de chargement.
La protection contre les inversions, c'est surtout parce que j'aime prendre la ceinture, les bretelles et le parachute, et que je trouve ça plus logique d'en mettre une.

Pour l'isolement de la pile, c'est vrai que l'utilité peut être discutable, surtout que l'atmega va être accompagné d'une eeprom pour permettre l'ota.
Après, me renseigner sur les moyens (diodes, etc) capables de remplir cette fonction, me permet d'enrichir ma culture.

Salut,

J'ai finalement trouvé toutes les réponses à mes questions sur cette chaîne YT.

C'est très bien expliqué, c'est en français, et y a toutes les réponses à mes questions,puisque chaque cas (protection contre les inversions, communication d'alimentation) sont traités dans une vidéo.

C'est effectivement de grande qualité.
La video qui explique le fonctionnement des translateurs de niveau avec un Mos est aussi excellente.
On voit que l'on a affaire à un professeur d'IUT.

Même impression !!

l'étude du circuit d'alimentation de la carte Uno vaut aussi le détour, c'est une très belle analyse de schéma !