Automatisation de pompe de forage

Bonjour j'ai un forage d'eau qui n'a pas un débit assez important, je vais donc passer par une cuve tampon. Vu le prix des boitiers "intelligents" dédiés de protection de pompe en cas de manque d'eau, l'arduino me semble une solution très intéressante.

J'ai vu qqs liens ou l'idée est en gros de mettre une sonde (deux fils) dans l'eau et tester la conductivité grâce à une borne digital in de l'arduino. La bonne pratique est de rajouter une résistance de 10K afin de réduire le retour du courant sur l'Arduino en cas de présence d'eau: http://arduino.cc/forum/index.php?PHPSESSID=d08587d27cd742a2edd8e9be0289da3e&topic=127983.0

J'ai vu un montage avec un transistor mais est ce bien utile?: http://alexandre.e-comtronic.fr/index.php/tutoriels-electroniques/4-capteur-d-eau-pour-arduino

Cette sonde qui protégera la pompe en cas de manque d'eau => coupure de courant avant la marche à vide, elle sera placée à 25m de l'arduino, au niveau diamètre et longueur de fil cela a t-il un impact sur les donnée reçues? L'arduino va envoyer 500mA en 5VDC. Ma crainte est que le digitalRead() ne fonctionne pas si le courant chute à cause de cette longueur. Quel type de câble utiliser?

en vous remerciant

Tu n'a pas besoin d'arduino : il te suffit d'un montage avec un transistor et un relais.

5V | Bobine relais | 5V --fil dans le puit1~~ Fil dans le puit 2 --- R1k --- TIP120 | GND

B@tto: Tu n'a pas besoin d'arduino : il te suffit d'un montage avec un transistor et un relais.

5V | Bobine relais | 5V --fil dans le puit1~~ Fil dans le puit 2 --- R1k --- TIP120 | GND

Manque pas une diode de roue libre en inverse sur le relais?

Salut, merci de ton idée en effet, j'ai pensé à squizé l'arduino mais je ne veux pas remettre le courant dès que l'eau remonte à la sonde, il faudrait attendre que l'eau du puit remonte. Je pensais utiliser l'horloge interne de l'arduino afin de temporiser le redémarrage de la pompe. Cette tempo je la calculerai moi même. Je pourrais mettre une sonde au niveau mais le problème est que le niveau haut peux varier en fonction des sècheresses.

bref comme je suis pas trop callé en electro mais plutôt en info, cumuler une commande relais + un timer me fait peur.

J'ai peur qu'avec une telle sonde tu aies un phénomène d'électrolyse avec une destruction des électrodes au fil du temps (pas très fiable pour un système de protection de pompe). Vaudrait mieux un système à base de flotteur articulé avec un contact au mercure à l'intérieur je pense, ou bien un système à base d'une sonde capacitive dont les éléments ne sont pas en contact avec l'eau (l'eau jouerait le rôle du diélectrique d'un condensateur, avec des électrodes isolées).

Et hop :

http://arduino.cc/forum/index.php?topic=50322.0

J'ai peur qu'avec une telle sonde tu aies un phénomène d'électrolyse

Avec des plaques d'inox et tous les fils bien isolés (araldite, rubson, etc ...) et une maintenance annuelle ça devrait pouvoir se faire.

Pas idiot le coup de l'electrolyse. mais je ne suis pas obligé de tester la présence d'eau en continue. J'ai vu des électrode spécialisée: http://www.pompes-direct.com/electricite/coffret-manque-d-eau/electrode-dsn/3643.html

mais bon c'est pas donné pour de la feraille. Chaque année je serai amener à vérifier l'état de la crépine donc je regarderai l'état des electrode également.

Et au niveau branchement Arduino je peux faire comme ca?

5V brocheNum GND | | | 10K | | | |---------------| | | -------------------------------------------------------------------------- niveau puit | | | | Anode cathode

d'après ce que je lis ici : http://arduino.cc/fr/Main/ApprendreBrochesEntreeSortie les broches numériques sont très sensibles au bruit, ne vaut il pas mieux utiliser une broche analogique?

D'un autre coté, l'électrolyse, si tu fais un test toutes les 5-10 minutes pendant quelques millisecondes.... elle va pas être énorme XD

les broches numériques sont très sensibles au bruit, ne vaut il pas mieux utiliser une broche analogique?

Se sera pire de chez pire. Le numérique a été inventé pour avoir une meilleure immunité au bruit.

Avec une broche numérique toute tension inférieure à Vcc/2 sera considérée comme un "0" et tout ce qui est supérieur à Vcc/2 sera considéré comme un "1". Je néglige la zone d'hystérésis de 50 mV pour éviter que cela bagotte autour de Vcc/2.

Avec l'analogique ce n'est pas 2 valeurs "1" ou "0" mais 1024 valeurs possibles.

De toute façon l'eau est excellant blindage.

en effet restons en numérique :) test toutes les 2-3 secondes pour éviter de bourriner les électrodes. @68tjs tu m'as un peu perdu sur le calcul, si j'ai 30 mètres de fil ca a un impacte? quel genre de fil faut il?

merci

@bodtx:
Ton entrée est reliée à la masse!
L’idée c’est d’abord de mesurer la résistance entre les électrodes quand il y a de l’eau (idéalement cette de ton puits car sa conductivité est importante)
Ensuite tu construits un pont diviseur pour que lorsqu’il y a de l’eau la tension soit supérieure à VCC/2
Tu as un truc du genre
VCC--------|
R
Digital In --------- Anode

Gnd-------------------Cathode

avec la tension sur digital In = VCC * R électrodes / (R + R électrodes)

Si c'est pour tester si le niveau est assez haut pour faire démarrer la pompe je ferai un test toutes les 10 minutes, puis lorsque la pompe est en route ce serait toutes les 5 secondes.... selon ce que le fabricant préconise comme fonctionnement hors eau.

@patg_ exacte! j'ai réussi à lire de travers ce schéma: :grin: http://arduino.cc/en/Tutorial/DigitalReadSerial

@Jean-François oui c'est l'idée. Je vais faire simple au début ensuite je compliquerai si ca fonctionne bien avec d'autres capteurs notemment pour la cuve tampon.

bodtx: Salut, merci de ton idée en effet, j'ai pensé à squizé l'arduino mais je ne veux pas remettre le courant dès que l'eau remonte à la sonde, il faudrait attendre que l'eau du puit remonte.

Sinon : pour éviter un éventuelle probleme d'electrolyse, deux niveaux à flotteur et un trigger de Schmitt pour faire le taf

@68tjs tu m’as un peu perdu sur le calcul, si j’ai 30 mètres de fil ca a un impacte?

En principe non si tu utilise du fil normal → du cuivre classique quoi.

La résistance d’un fil peut se calculer :
Il faut connaître la longueur du fil exprimée en mètre (L) , la section du fil exprimée en m2 et la “résistivité” du matéraux exprimée en Ohm*m (rho)

R = rho*(L/S).
Pour le cuivre rho = 1,7 10-8
Avec du cable ethernet cela donnera quelques centaines d’ohms à tout casser.

Mais ce n’est pas la valeur absolue qui compte c’est la valeur relative avec la résistance de tirage au Vcc (pull-up)car ces deux résistances formeront un pont potentiomètrique.
Là encore tu n’auras aucun problème car avec une résistance de tirage de 10 kohms les quelques ohms de ton câble ne se verront pas.

je ferai un test toutes les 10 minutes, puis lorsque la pompe est en route ce serait toutes les 5 secondes.

Pourquoi ne pas mettre deux niveaux de plaques :
mesures toutes les 20 mn tant que le niveau inférieur n’est pas atteint et toutes les 5 mn dès que le niveau 1 est passé ?
Cela ne fait jamais qu’un fil de plus.

bonsoir en complement des reponses données , dans ma campagne j'ai reglé ce probleme (ce n'est pas un puit, mais une citerne, mais le probleme est le meme) en utilisant un capteur MPX pris en haut d'un tube plongeur. ce n'est pas géré par un arduino mais par un PIC (mais là encore le probleme reste le meme) la mise à la pression atmo= citerne vide si Ploc>Patm on determine au louchometre de precision :grin: la hauteur/volume d'eau et ça evacue les PB de corrosion. mais bon les MPX c'est pas ce qui me manque 8)

Ne serait-il pas plus efficace de revenir au beaba des systèmes de pompage. Soit un flotteur avec une hysresis réglable (du vide cave de base aux systèmes à levier). Soit deux flotteurs avec des inters au mercure. Ca se trouve partout et à tous les prix. Le flotteur niveau bas arrête la pompe, le flotteur niveau eau enclenche la pompe. C'est un tout petit peu de logique à relais. Mais entre la pompe et l'arduino, il en faudra aussi des relais!

alienboats: Soit un flotteur avec une hysresis réglable (du vide cave de base aux systèmes à levier). Soit deux flotteurs avec des inters au mercure.

en effet il y a ceci http://jr-international.fr/capteur-niveau-d-eau-etanche-flotteur_FLOODSW1_itm_french.html qui a un anneau en mousse qui coulisse

mon forage fait 110mm de diamètre et par contre ce genre de flotteur http://www.rueducommerce.fr/m/ps/mpid:MP-B1DBCM7801648#moid:MO-9310DM11686304 n'aura pas la place pour se retourner.

Je garde l'idée du flotteur à contact XD Si je prends des relais avec transistor de commande intégré, je peux brancher directement les inter-flotteur sur la commande en 5v?

@68tjs merci pour l'aide sur les fils.

Artouste: en complement des reponses données , dans ma campagne j'ai reglé ce probleme (ce n'est pas un puit, mais une citerne, mais le probleme est le meme) en utilisant un capteur MPX

J'ai jeté un oeil, intéressant mais un peu cher et ca va dans l'eau ca?

68tjs: Pourquoi ne pas mettre deux niveaux de plaques : mesures toutes les 20 mn tant que le niveau inférieur n'est pas atteint et toutes les 5 mn dès que le niveau 1 est passé ? Cela ne fait jamais qu'un fil de plus.

Pas con :open_mouth:

bodtx:

Artouste: en complement des reponses données , dans ma campagne j'ai reglé ce probleme (ce n'est pas un puit, mais une citerne, mais le probleme est le meme) en utilisant un capteur MPX

J'ai jeté un oeil, intéressant mais un peu cher et ca va dans l'eau ca?

bonjour le capteur n'est pas dans l'eau mais est pris en haut d'un tube plongeant (tube electrique basique) dans la citerne (avec une petite chambre de compression) le bas de la chambre de compression (un simple reducteur PVC, voir photo approchante) est situé à ~15 cm du fond lorsque le niveau d'eau est sous la chambre je lis P.atm, lorsque la citerne se rempli la Pression locale augmente et c'est simple de determiner le taux de remplissage j'avais fait un relevé tous les 10 cm sur une hauteur d'un peu moins de 2 m dans ce genre d'application rustique, on a pas besoin de compter le µL :grin: c'est plus du genre : rien, un peu, c'est mieux, à peu pres à la moitié, presque plein, plein, ça dégueule :grin: