Choix d'un oscilloscope

Bonjour à tous,

On m'a offert très récemment un kit arduino mega 2560 et j'ai quelques projets en tête. Néanmoins, il me semble difficile de développer quelque chose sans l'aide d'un oscilloscope. Du coup j'envisage d'en acheter un mais je ne sais pas du tout vers quoi m'orienter. Le budget auxquels j'avais pensé initialement était de 300 euros (sondes comprises) avec idéalement 4 voies de mesures.

Je suis tombé la dessus sur Amazon : https://www.amazon.fr/Hantek-Oscilloscope-mémoire-numérique-passante/dp/B01M8QO4E5/ref=sr_1_6?ie=UTF8&qid=1528548052&sr=8-6&keywords=hantek

Mais je ne sais pas ce que ça vaut en terme de qualité.

Sinon, pour un budget plus élevé, l'option suivante me paraissait intéressante. Certes, il est au-dessus du budget que j'avais initialement prévu mais cela me semble être une bonne affaire : Oscilloscope et mesure | Polytech Instrumentation

Je ne suis néanmoins pas arrêté sur ces modèles et je suis ouvert à d'autres propositions.

À titre d'exemple, je souhaitais m'attaquer à la réalisation d'une alimentation buck-boost dans le but de réguler la tension de sortie d'un panneau solaire. Autres achat envisagées prochainement (disons Noël), une imprimante 3D qui me permettra de m'attaquer à des choses plus ''robotiques''. La présence d'un oscilloscope pour réaliser différents projet ne me parait donc pas être totalement fou tant ça peut aider pour le débuggage et la compréhension de certaines choses (notamment en contrôle/commande, boucle d'asservissement, etc.).

Noter que je n'ai pas un bagages électronique de premier ordre, mais j'ai quelques notions de base via mon BTS électrotechnique, que j'ai passé il y a maintenant 10 ans...

Je vous remercie par avance pour vos conseils et guidages dans le choix d'un oscilloscope qui soit assez durable (l'objectif n'étant pas de le changer demain). Et si l'on pouvait rester en dessous ou autour de 300 euros ça serait un plus. Mais pour une super bonne affaire, je pourrais monter à 400 euros maximum.

Cherche "oscilloscope" sur crowd supply

Bonjour

Les oscilloscopes Rigol DS1054Z ont bonne réputation parmi les 'makers'

Vrai aussi pour le DS1052 (deux voies 50MHz) à 298.80 € TTC
ou 296 € TTC port compris chez Batronix
le DS1052 a fait le bonheur de bidouilleurs qui ont pu 'patcher' le firmware pour passer à 100MHz)
Ces 2 scopes sont de bons investissements pour bricoler !!

Le soft d'accompagnement Rigol n'est pas fourni pour Linux mais le protocole d'échange USB scope-PC est connu ce qui a permis à certains de proposer des solutions.

Si tu as des souvenirs d'utilisation de scopes analogiques (Hameg et compagnie) , tu retrouveras tes marques avec les boutons de gain, base de temps, synchro de ces oscilloscopes numériques. (Perso : je n'apprécie pas du tout l'ergonomie des scopes ,dont ceux à relier à des PC, dont l'ergonomie n'est pas celle des bons vieux scopes analogiques)

Perso : si demain je devais acheter un scope de mes propres deniers j'hésiterai .....entre DS1052 ... et DS1054Z mais ne vois pas d'alternative à part une aubaine 'Tektronix numérique' de seconde main (Bon Coin....) .

Au niveau qualité les défauts qui peuvent apparaitre au bout de qq anéées avec ces scopes numériques bon marché sont liés au vieillissement des encodeurs actionnés par les boutons.

Tu ne parles que du prix et pas de la bande passante c'est dommage c'est le plus important.

Le premier que tu cites n'est pas un appareil autonome, il faut l'utiliser avec un PC.
C'est déroutant pour un habitué des oscilos autonomes mais c'est très gérable. Il a une bande passante de 70 MHz

Le second est un appareil autonome d'un emploi plus pratique : il a des boutons !
Mais il vaut le double pour une bande passante de 50 MHz.

Pourquoi je parle en priorité de la bande passante c'est parce que pour voir carré un signal carré il faut passer au minimum 10 fois sa fréquence de répétition --> c'est du à la théorie développée par M Fourrier et ses célèbres séries et intégrales.
Si tu veux voir carré un signal d'horloge à 1 MHz il faut que la chaîne complète (oscilo + sonde) passe au minimum 10 MHz.

Perso j'ai acquis un Hantec 6082: BP 80MHz, 2 voix + synchro c'est à dire deux vrai voies --> si tu as besoin d'une synchro séparée le 4 voies risque en fait de n'être qu'un 3 voies.
Comme le logiciel ne tourne que sous Windaube j'ai récupéré dans une poubelle un notebook Win XP.
A l'usage pas de problème bien que pendant toute ma carrière pro j'ai utilisé des oscilos de course qui valaient plus cher que mon appartement.

Que faire avec :
Pour utiliser avec une Mega une BP de 70 MHz est amplement suffisante (50 MHz aussi)
Si tu compte évoluer vers des microcontrôleur à 100 ou 400 MHz c'est plus délicat bien que c'est seulement le cœur du micro qui tourne à 400 MHz les sorties elles tournent bien plus bas.
D'un autre coté il n'y a pas d'offre "convenable" pour des oscillo à 1 GigaHertz, les prix de celles qui existent font "tousser".

Je pense que tu as compris que perso je prendrais le premier à 180 €.
Hantek ou Rigol ?
Je ne veux pas être mauvaise langue mais en regardant de près les modèles autonomes Rigol et Hantek j'ai comme l'impression que la principale différence est dans l'étiquette et qu'ils sortent des mêmes chaînes.

Je terminerai en signalant qu'il existe un autre petit appareil très utile et qui ne coûte que 5 ou 6€ : l'analyseur logique clone de Saleae.
C'est différent d'un oscillo : l'oscillo donne la forme du signal (à condition de savoir connecter correctement la masse des sondes), l'analyseur logique monte des signaux idéaux bien carrés et apporte le traitement qui est super utile pour les protocole de communication.
Exemple dans une communication série tu verra les bits de start , de stop, et en clair le contenu du message.
Analyseur logique et oscillo sont complémentaires. Un vaut moins de 10 €, l'autre entre 180 et 350 €

Salut,

@al1fch : Je prefere m'orienter vers 4 voies, cela me semble être plus malin sur le long terme. Après faut pas faire de boulettes avec les masses ;). Sais-tu si le 1054z est aussi concerné par cette ''upgrade'' possible à 100 MHz ?

Concernant l'interface et l'ergonomie, je n'ai aucune idée de ce que les oscillos USB vallent sur ce point et j'ai fait mes début sur des oscillos analogiques type tektronix 2235 avec des bons vieux boutons :wink:

@68tjs : Il est vrai que la bande passante est un point important. Dans mes souvenirs, je n'ai travaillé qu'avec des oscillos numériques 20 MHz, et je n'ai jamais vraiment rencontré de limite. Les signaux que je souhaite mesurer ont des des constantes de temps assez longues : charge et décharge de circuit RC ou RL, commande PWM de transistor (qque kHz tout au plus à ma connaissance), courant et tension et vitesse de rotation. Des choses assez classiques finalement.

En ce qui concerne le décodage des signaux de communication, il y a une offre en ce moment et l'option est offerte sur les oscillos RIGOL, enfin je pense qu'il s'agit de ce dont tu parles ? :

''With the optional "SA-DS1000Z Decoding Kit" serial data packages of different serial bus systems can be analyzed, decoded, and displayed directly as byte values. Supported protocols are: RS232/UART, I²C, and SPI.''

Il y a aussi des modèles Hantek 200 MHz avec un générateur de fonction intégré. Peut-être que cela pourrait s'avérer utile ? Pour le moment je ne vois pas vraiment ce que je pourrais en faire mais je préférerais ne pas regretter mon achat par la suite et intégrer une fonction supplémentaire pourrait être sympa : https://www.amazon.fr/2-0-Digital-Oscilloscope-générateur-Arbitraire-200-MHz/dp/B01KROXK2I/ref=sr_1_83?s=hi&ie=UTF8&qid=1528558182&sr=1-83&keywords=hantek

Qu'est ce que tu en penses de ton Hantek ? Cela fait combien de temps que tu l'as ? Quant est-il des réglages vie le PC ? cela se fait bien ?

upgrade possible pour le DS1054Z ? il semble que oui..... à creuser quand même ..
la référence sur ce sujet , le 'point de rencontre' est le site EEVBlog et son forum
(un moteur de recherche avec 'DS1054Z hacking' permet de compléter...)

La gratuité actuelle des add-ons pour le DS1054Z est une bonne chose à prendre....mais
ne pas en attendre la même productivité qu'avec un clone de Saleae 8 bits associé à un bon Soft (Saleae ou opensource Sigrok, softs multiplateformes)

'Clone de saleae' à voir içi , excellent complément à un oscilloscope, y compris à un oscilloscope doté de quelques fonctions de décodage UART, I2C et SPI !!

je suis , j'avoue, de la 'vieille école' , de ceux qui pensent qu'oscilloscope sans boutons à tripoter n'est pas un 'vrai oscilloscope' !!

Qu’est ce que tu en penses de ton Hantek ?

J’en pense du bien.
Mais fait attention a relativiser mes propos parce que l’oscilo est un appareil que j’ai été professionnellement amené à maitriser particulièrement bien et donc je m’adapte très facilement.

Pour un usage “amateur” un oscilo USB est, pour moi, parfaitement suffisant.
En pro je n’aurai même pas envisagé d’essayer.
Qui peut envisager une table de labo avec 15 ou 20 appareils et autant de souris posées sur la paillasse ?

Mais en amateur je pense que ce n’est pas un problème, je confond quelquefois la souris du PC avec celle du notebook mais c’est gérable.

Il y a aussi des modèles Hantek 200 MHz avec un générateur de fonction intégré

Deux remarques :

  1. Chez Hantek il y a 2 gammes chacune dans un boîtier différents.
    Le modèle dont tu parle fait partie de la gamme “sérieuse”, je déconseille les autres produits dans un boîtier à 4 sous.
    Je n’ai pas réussi a en avoir la preuve mais je subodore que mon modèle à bande passante limitée à 80 MHz a la même électronique d’échantillonage que celui dans le boîtier à 4 sous mais donné pour 200 MHz.

  2. Sous le vocable générateur de fonction on peut trouver le simple oscillateur qui sert à régler la compensation des sondes et que tout oscilo doit avoir.
    De plus je ne vois pas vraiment l’utilité d’un générateur de fonction. Les signaux ce sont le micro ou les modules qui les fournissent. A quoi peut servir un générateur de signaux triangulaires ?

commande PWM de transistor (qque kHz tout au plus à ma connaissance)

Déjà la fréquence max que peut fournir le micro est 64 kHz et donc pour le voir correctement il faut 640 kHz.
Mais il n’y a pas que cela l’horloge du SPI sur une Mega peut aller jusqu’à 8MHz et c’est même la valeur par défaut que règle la classe SPI. Les données qui sont à débit moitié apparaitront carrées mais l’horloge aura ses coins bien arrondis → note que quand on sait ce que l’on fait et que l’on connait l’explication ce n’est pas un problème.

Je termine par un rappel de la définition de la bande passante :
La bande passante est la fréquence pour laquelle la valeur de l’amplitude est divisée par 2.
J’ai bien écrit divisée par 2. - 6dB sur la tension revient à diviser par 2.
Conséquence si on applique sur une entrée du scope un signal carré à 80 MHz d’amplitude 1V, sur l’écran on verra une sinusoïde de fréquence 80 MHz et d’amplitude 0,5V.
En résumé un oscilo c’est très bon pour mesurer des temps, pour mesurer les amplitudes il faut réfléchir à ce qu’on fait et avoir toujours sous la main les “spécifications techniques” de l’appareil.

Pour les temps de montée : quand on est proche de la limite de fréquence les temps de montée peuvent être faux. Si on connait les temps de montée du scope et de la sonde on a l’équation :
(Tm_mesuré)2 = (Tm_scope)2 + (Tm_sonde)2 + (Tm_objet à mesurer)2

Pour déterminer le temps de montée en fonction de la fréquence de coupure haute (Fc) il existe une formule empirique :
Tm = 1/(2,2*Fc)
Si Fc = 80 MHz Tm ~5,7ns

al1fch:
je suis , j'avoue, de la 'vieille école' , de ceux sui pensent qu'oscilloscope sans boutons à tripoter n'est pas un 'vrai oscilloscope' !!

Quand Tektro avait sorti un scope sans bouton et écran faussement tactile (faisceaux lumineux à couper avec le doigt) il y avait eu des hurlements de partout dans le monde et mon entreprise avait fait partie de celles qui ont hurler le plus fort ( au minimum une 50 taines de scope haut de gamme par an cela aide à se faire entendre).

C'est certain qu'avec mon oscilo j'ai plus tendance à tendre la main pour tourner le bouton que prendre la souris mais franchement je craignais que l'adaptation aurait été pire.
Et quand tu n'a pas de place parce que Madame ne veut pas te libérer un placard entier cela prend moins de place.
Quant à la mise au point je me sert plus de l'analyseur logique que de l'oscilo.

Bonjour,

Je confirme, car j’en possède un, l’oscilloscope Rigol DS1054Z, passe sans problème l’upgrade des 100MHz et autres options.

al1fch:
Perso : si demain je devais acheter un scope de mes propres deniers j’hésiterai …entre DS1052 … et DS1054Z mais ne vois pas d’alternative à part une aubaine ‘Tektronix numérique’ de seconde main (Bon Coin…) .

Au niveau qualité les défauts qui peuvent apparaitre au bout de qq anéées avec ces scopes numériques bon marché sont liés au vieillissement des encodeurs actionnés par les boutons.

Bonsoir
Le rigol DS1054Z est à ce jour celui que je conseille pour une utilisation amateur “averti”
J’ai un neveu qui en a un , très surement maintenant “… gradé” 8)

Il a débuté et fait ses gammes avec un “vieux tektro 2212 réformé” que je lui ai donné .

une source alternative pour acquerir du materiel un peu serieux est aussi de regarder du coté des “loueurs/broker”

qui déstocke

Mais il faut savoir ce que l’on cherche … vraiment

al1fch:
je suis , j'avoue, de la 'vieille école' , de ceux qui pensent qu'oscilloscope sans boutons à tripoter n'est pas un 'vrai oscilloscope' !!

Je pense plus ou moins la même chose pour le moment Cependant, la différence de prix et la compacité de l'oscillo USB (sachant que ma table de travaille dispose d'un PC sous Windows), me font hésiter assez fortement...

68tjs:
Pour un usage “amateur” un oscilo USB est, pour moi, parfaitement suffisant.

OK, Cela va plutôt dans le sens de l’oscillo USB :wink:

68tjs:
2) Sous le vocable générateur de fonction on peut trouver le simple oscillateur qui sert à régler la compensation des sondes et que tout oscilo doit avoir.
De plus je ne vois pas vraiment l’utilité d’un générateur de fonction. Les signaux ce sont le micro ou les modules qui les fournissent. A quoi peut servir un générateur de signaux triangulaires ?

Bon point, je laisse donc tomber cette fonction superflue.

68tjs:
Déjà la fréquence max que peut fournir le micro est 64 kHz et donc pour le voir correctement il faut 640 kHz.
Mais il n’y a pas que cela l’horloge du SPI sur une Mega peut aller jusqu’à 8MHz et c’est même la valeur par défaut que règle la classe SPI. Les données qui sont à débit moitié apparaitront carrées mais l’horloge aura ses coins bien arrondis → note que quand on sait ce que l’on fait et que l’on connait l’explication ce n’est pas un problème.

Je termine par un rappel de la définition de la bande passante :
La bande passante est la fréquence pour laquelle la valeur de l’amplitude est divisée par 2.
J’ai bien écrit divisée par 2. - 6dB sur la tension revient à diviser par 2.
Conséquence si on applique sur une entrée du scope un signal carré à 80 MHz d’amplitude 1V, sur l’écran on verra une sinusoïde de fréquence 80 MHz et d’amplitude 0,5V.
En résumé un oscilo c’est très bon pour mesurer des temps, pour mesurer les amplitudes il faut réfléchir à ce qu’on fait et avoir toujours sous la main les “spécifications techniques” de l’appareil.

Pour les temps de montée : quand on est proche de la limite de fréquence les temps de montée peuvent être faux. Si on connait les temps de montée du scope et de la sonde on a l’équation :
(Tm_mesuré)2 = (Tm_scope)2 + (Tm_sonde)2 + (Tm_objet à mesurer)2

Pour déterminer le temps de montée en fonction de la fréquence de coupure haute (Fc) il existe une formule empirique :
Tm = 1/(2,2*Fc)
Si Fc = 80 MHz Tm ~5,7ns

Merci pour ces informations, cela me fait vraiment prendre conscience de l’importance de la bande passante et du regard critique que l’on doit avoir sur les mesures que l’on effectue.

Bonjour,

si on savait ce que tu vas en faire, ce serait plus facile de te conseiller (avec des si...)
mon expérience perso, c'est que le besoin d'un oscillo reste limité, notamment dans le domaine de l'arduino, dès que l'on dispose d'un analyseur logique

tu parles de 4 voies, cela me fait supputer que tu n'as pas bien saisi l'utilité de tel ou tel appareil

je me suis perso contenté à un instrustar à 50€, 3 ans après le choix reste pertinent

mon expérience perso, c’est que le besoin d’un oscillo reste limité, notamment dans le domaine de l’arduino, dès que l’on dispose d’un analyseur logique

+1 et je n’ai pas écrit autre chose

Il faut quand même savoir que le mode de déclenchement d’un clone Saleae (les autres je ne connais pas) n’est pas aussi souple que celui d’un oscillo qui peut être mono coup ou à répétition automatique.
L’analyseur logique est mono coup et doit être réarmé manuellement.
Le Saleae est 8 voies, j’en réserve une pour la synchro.
La synchro je la fait avec une pin dédiée, il suffit d’introduire là où on veut dans le programme les deux lignes suivantes :
digitalWrite(synchro, HIGH);
digitalWrite(synchro, LOW);

et bien sur de “réarmer” l’analyseur à la souris.

Si l’utilisation principale sera de traiter des signaux analogiques l’oscillo est indispensable.
Si l’utilisation principale sera de contrôler des signaux numériques, tant qu’on ne s’intéresse pas à l’amplitude et à la forme du signal (exemple vouloir faire du SPI à 8MHz sur 100m), l’analyseur logique à 6 ou 7 € est AMHA le plus pratique.

trimarco232:
Bonjour,

si on savait ce que tu vas en faire, ce serait plus facile de te conseiller (avec des si...)
mon expérience perso, c'est que le besoin d'un oscillo reste limité, notamment dans le domaine de l'arduino, dès que l'on dispose d'un analyseur logique

tu parles de 4 voies, cela me fait supputer que tu n'as pas bien saisi l'utilité de tel ou tel appareil

je me suis perso contenté à un instrustar à 50€, 3 ans après le choix reste pertinent

Bonjour,

Il s'agit principalement d'aller mesurer des évolutions de tensions et de courants, ou plutôt leurs images ;). La tension peut aussi être une image d'une autre grandeur et convenir pour l'observation de bien d'autres phénomènes physiques (évolution de la température, vitesse d'un moteur). Cela va aussi servir à mesurer, entre autres, la qualité d'un asservissement (dépassement, erreur statique, ...), des signaux de commande, des réponses fréquentielles (filtrage par exemple, ou encore FFT).

Voilà quelques exemples d'utilisation que j'envisage avec ma future acquisition. Les 4 vois ne sont pas de trop selon moi et pourraient permettre une certaine souplesse dans l'observation de la réponse transitoire de plusieurs phénomènes. Par exemple, il ne me parait pas aberrent de vouloir observer les signaux suivants pour un moteur : commande + tension + courant + vitesse

On est donc plutôt dans le domaine analogiques et l’observation de phénomènes continues, et l'oscilloscope avec ses différents mode de déclenchement me parait plutôt bien adapté à ce genre de mesure, notamment en mode "single" avec un trigger bien réglé et une base de temps adaptée.

ok, on est d'accord

d'ailleurs c'est la récré :

indispensabilité* psychologique de l'oscillo : de l'angoisse insupportable d'être confronté à un problème qui serait vite résolu avec l'oscillo qu'on a pas

  • retard des académiciens pour valider cet orthographe :wink:

trimarco232:
ok, on est d’accord

d’ailleurs c’est la récré :

indispensabilité* psychologique de l’oscillo : de l’angoisse insupportable d’être confronté à un problème qui serait vite résolu avec l’oscillo qu’on a pas

  • retard des académiciens pour valider cet orthographe :wink:

Je ne suis pas sûr de bien saisir ton message. Est-ce que tu sous-entend que je me suis mis en tête que j’avais absolument besoin d’un oscillo et que je ne pouvais pas faire autrement ? C’est quand même un truc super pratique pour les exemples que je t’ai fourni. Je ne vois pas trop comment faire autrement de mon côté. Mais si tu as des alternatives pour un tel usage je suis preneur.

Du coup, reste à déterminer si je pars sur un modèle USB ou un truc “à l’ancienne”, avec des boutons, plus pratique régler (en fait j’en sais rien, c’est un apriori car je n’ai toujours eu qu’un “vrai” oscillo sous la main). Enfin, sauf peut-être une limitation dans l’observation de mes signaux de PWM, une bande passante de 50 MHz serait suffisante…

Quel son les caractéristiques de ton instrustar ? Et quels types de signaux mesures-tu avec ?

@ trimarco232 et 68 tjs :

pour satisfaire ma curiosité, est-ce que vous auriez un ou deux screenshot de mesures faites avec vos oscillos USB ?

Pas possible je ne suis pas chez moi pour plusieurs jours.
Mais franchement cela ne t'apportera rien, vas sur le site de Hantek et tu auras des copies d'écran.

C'est la même électronique et les mêmes interfaces graphiques que ce soit en boîtier indépendant ou en boîtier USB, ne crois pas qu'ils ont des modèles entièrement différents.

Les différences pourraient être entre un "vieil" oscillo analogique et un numérique, mais entre numérique, bof.

Bon, je pense m'orienter vers un hantek le 6254BC. Est ce que vous savez à quoi correcpond la ''bandwidth limit'' mentionnée ici : http://www.hantek.com/en/ProductDetail_2_9163.html