Cjmcu-vl53l0x laser tof module

Pourquoi ce sensor n'est pas stable lors de la lecture et de l'écriture sur le moniteur série? Le capteur Infrarouge ne bouge pas, et la cible ne bouge pas mais le résultat en écriture sur le moniteur série varie continuellement. Comment stabiliser précisément ce résultat, si la distance est 53mm pourquoi la lecture varie continuellement autour de 53, 54, 59, 52, 54 etc

Sans doute parce que vous l’avez acheté à 3 sous en Chine, que ces composants ont une variabilité et précision toute relative, qu’il a besoin d’être calibré unitairement en usine (est-ce que votre vendeur l’a bien fait…), que la température ambiante ou la couleur (réflectance) de la cible joue sur la mesure, qu’il y a plusieurs mode (long range ou short range - lequel utilisez vous? )…

Jetez un œil aux graphes page 25 et 26 et page 27 vous avez l’accuracy (l’usage de ce mot contient plusieurs sens cf Wikipedia) entre 6% et 12% sur une cible grise suivant intérieur ou extérieur sans mention de la précision

range.png

Bref par exemple 10% de précision (variabilité autour de la mesure) autour de 55 ça vous fait des mesure entre 50 et 60 à la louche.

Si ça vous gêne prenez plusieurs mesures et conservez une moyenne

Tu n'as pas acheté un VL53L0X mais un bout de circuit imprimé, ce qu'on appelle un module, sur lequel a été soudé (industriellement) le VL53L0X plus un certain nombre de composants..

Et c'est là que tout peut se gâter. Si la conception du circuit imprimé est mauvaise le VL53L01X ne pourra donner que des mauvais résultats.

1) Il faut déjà comme te l'a dit J-M-L s'assurer que le circuit intégré peut satisfaire à ton besoin et donc exploiter sa datasheet.

Comment stabiliser précisément ce résultat, si la distance est 53mm pourquoi la lecture varie continuellement autour de 53, 54, 59, 52, 54 etc

Tu n'es pas dans le domaine mathématique mais dans le domaine physique. Il y aura toujours du bruit de mesure. La seule bonne question a ce poser est : La dispersion dans les mesures est-elle compatible avec ce qu'indique la datasheet du produit ?

Il faut aussi que la distribution des mesures soit bien gaussienne (aléatoire). Pour le vérifier il faut faire une étude pour valider les mesures.

Pour cela tu enregistre une centaine de mesures que tu traite dans un tableur (pour la phase de validation). Il faut vérifier que l'on a bien une courbe en cloche bien régulière (la gaussienne) et qu'il n'y a pas de raie. Si c'est le cas une moyenne résoudra le problème. S'il y a une raie en plus de la gaussienne il faudra en trouver la raison et l'éliminer. La raie, s'il y en a une, peut trouver son origine dans TON montage.

2) Vérifier que la réalisation que tu acheté est correcte et notamment que les préconisations sur les condensateurs de découplages sont respectées. Mais c'est quelle réalisation que tu as acheté ?

Et le coup de gueule continue : P** d** B** on vous dit de lire les messages épinglés et dans les messages épinglés on vous demande de mettre un lien vers les produits que vous avez achetés. C'est compliqué de lire ces messages ? C'est insurmontable ? Désolé mais Mme Irma et sa boule de cristal est en grève.

@68tjs - keep cool :)

on se fiche un peu du module qu'il a acheté au final, non? on lui explique comment réfléchir à son problème, à lui d'aller voir ce qu'il en est pour son module :)

Sauf si la dispersion vient d'un module mal fichu ou d'un câblage (c'est à dire d'une mise en œuvre) déficient. Ton conseil de regarder en premier dans la datasheet est le bon. Mais après si la datasheet laisse entendre que les résultats devraient être meilleurs il faut bien dire de regarder ailleurs.

Mon passage sur l'analyse des résultats cela faisait longtemps que je pensais à le faire. Une moyenne n'est valable que si on a vérifié au préalable que la distribution est bien aléatoire. Sinon la moyenne donnera un résultat faux. Et pour cela la fonction "fréquence" d'un tableur est parfaitement adaptée. C'est à faire [u]une fois pendant la phase de mise au point[/u], ce n'est pas la mort du petit cheval.

Le domaine des microcontrôleurs ce n'est pas que de la programmation c'est un mélange de programmation, d'électronique, de mise en œuvre et de mesures.

Je sais que de plus en plus le travail va consister a assembler des boîtes noires réalisées par d'autres, qu'elles soient logicielles ou matérielles . Cela n'est pas une raison pour accorder une confiance aveugle dans ces boîtes noires ou penser qu'il suffit de jouer au petit train en ajoutant des wagons et que tout va rouler impeccablement.

C'est ce que cherche à faire croire Arduino, c'est en partie vrai, mais malheureusement en partie seulement.

Mais après si la datasheet laisse entendre que les résultats devraient être meilleurs il faut bien dire de regarder ailleurs.

oui mais vous lui donnez la méthode - le fait qu'on n'ait pas le module exact fait que nous ne ferons pas le boulot à sa place - ce qui dans l'absolu me va bien :)

Je l’ai acheté chez un magasin d’électronique et non pas en Chine. Ce marchand se l’ai probablement procuré en Chine.
Je vais réessayer avec une surface blanche