commander injection moteur 2t

Bonjour à tous, je travaille sur un projet utilisant la plateforme Arduino mais j'ai quelque doute sur la realisation de celle ci???????

Le but du projet est d'injecter le carburant dans un moteur thermique 2T ayant 1 cylindre. C'est l'Arduino qui s'occupe de déclencher l'injecteurs au moment souhaité. Pour ce faire, j'utilise un capteur de position pour le villebrequin et un capteur de position (potentiometre) pour l'accelerrateur tous relier à l'Arduino. Lorsque le moteur fonctionne, les capteurs fournissent a arduino les infos et Arduino doit déclencher l'injecteur pour injecter le carburant au bon moment pour la conbustion.

alors ma question est le projet est t'il realisable???????????????????

uioph: Bonjour à tous, je travaille sur un projet utilisant la plateforme Arduino mais j'ai quelque doute sur la realisation de celle ci???????

Le but du projet est d'injecter le carburant dans un moteur thermique 2T ayant 1 cylindre. C'est l'Arduino qui s'occupe de déclencher l'injecteurs au moment souhaité. Pour ce faire, j'utilise un capteur de position pour le villebrequin et un capteur de position (potentiometre) pour l'accelerrateur tous relier à l'Arduino. Lorsque le moteur fonctionne, les capteurs fournissent a arduino les infos et Arduino doit déclencher l'injecteur pour injecter le carburant au bon moment pour la conbustion.

alors ma question est le projet est t'il realisable???????????????????

bonjour A chaud je dirais oui , c'est dans les cordes d'un arduino basique maintenant : - vitesse max de ton moteur ? (Nb d'aller retour du vilebrequin) ? - caracteristiques de l'injecteur ? - reference du capteur de position sur le vilebrequin ?

Pas gestion du moment d'allumage ? (gestion etincelle bougie),

Probablement que oui. Mais l'arduino est pas spécialement très utile dans ce cas. Tu peux tout faire en analogique vu que tu as des capteurs résistifs. Cela ressemble plus à de l'asservissement tout ça.

Juste pour info, quel technologie tu utilises pour le capteur de position du vilebrequin ?

alors moteur ira jusqu'a 16000tr min Sa sera un injecteur de moto qui sera monté j'ai pas encore décidé du modele.si vous avez des idée pourquoi pas le capteur position villebrequin sera (Numériques DFR0033 capteur magnétique).et si vous avez des idée pourquoi pas et anduino ne gere pas l'allumage.

je fais ce montage pour pouvoir modifier les proprieté d'injection quand je veut.

Ah d'accord, c'est pas du résistif la partie vilebrequin. Donc tu vas compter les tours c'est bien cela ?

En gros tu as un arduino qui lit la valeur de ton capteur résistif pour accélération et qui en fonction de la position ou de la vitesse (je n'ai pas bien compris d'ailleurs, j’imagine position) calculé par le capteur sur le vilebrequin commande un systéme d'injection ?

uioph: anduino ne gere pas l'allumage.

Qui gère l'allumage alors ? Si l'injection et l'allumage ne sont pas synchronisés, ça ne va peut-être pas fonctionner super ?

3Sigma:

uioph: anduino ne gere pas l'allumage.

Qui gère l'allumage alors ? Si l'injection et l'allumage ne sont pas synchronisés, ça ne va peut-être pas fonctionner super ?

en general sur les petits moteurs 2 temps , la commande d'allumage est fixe (fonction de la position du vilbrequin) , ça peut etre un simple contact actionné par un doigt/came. C'etait du moins comme ça que fonctionnait "les mobs de mon adolescence" :grin:

Artouste: C'etait du moins comme ça que fonctionnait "les mobs de mon adolescence" :grin:

ça a changé un peu depuis... c'est plus un frottoir avec du silex pour l'allumage XD

Arrêtez vos co**eries, car j'ai une MKB51 qui dort dehors, et lui fabriquer un calculateur injection / allumage me tente grandement. Mais j'ai plus tros le temps pour ces choses-là en ce moment...

sinon, il faut savoir que ma R21 de 1996, 1L7 injection 95chx tourne sous les ordres d'un 68HC11 à 8MHz, et pour avoir un peu zieuté la chose, je peux vous dire que le motorola s'ennuie un peu. Donc un arduino devrait venir à bout de ta mobylette.

Jean-François:

Artouste: C'etait du moins comme ça que fonctionnait "les mobs de mon adolescence" :grin:

ça a changé un peu depuis... c'est plus un frottoir avec du silex pour l'allumage XD

[HUM] t'es sur JF ?

Alors à vendre : 3 caisses de silex non taillés et 4 sacs d'amadou conservés au sec :grin: :grin:

MDR ... XD XD

bonjour, c'est toi qu'on appelle pierre à feu Artouste?

l'allumage est fixe on touche pas je veut juste controler l'injection. le capteur du villebrequin sera pour informer arduino de la position du piston pour injecter le carburant au bon moment, et je couple un potentiomètre au papillon a gaz pour informer arduino qu'il faut injecter plus de carburant quand le papillon est ouvert...

avez vous des idee pour les capteur?????????????

uioph: l'allumage est fixe on touche pas je veut juste controler l'injection. le capteur du villebrequin sera pour informer arduino de la position du piston pour injecter le carburant au bon moment, et je couple un potentiomètre au papillon a gaz pour informer arduino qu'il faut injecter plus de carburant quand le papillon est ouvert...

avez vous des idee pour les capteur?????????????

bonsoir le moins penible à mettre en place/traité est surement un capteur hall le vrai probleme est l'integration mecanique du capteur et de l'aimant tu a des coupes dessin du moteur ?

non jai pas les coupe en dessin j'ai juste le vrais moteur chez moi......

Moi, je dirais que le capteur est déjà en place... Le volant côté allumage contient un aimant qui permet de générer l'étincelle de la bougie en passant devant la bobine d'allumage. Il suffit de récupérer le signal sortant de cette bobine (de l'ordre de 5 à 50V je crois), en le faisant passer par un petit réseau d'écrêtage, et on aura une impulsion qui indique le point d'allumage, donc la position villebrequin.

Après, pour avoir un système correct, il faut gérer une pompe à essence avec pression constante, sinon ça ne marchera pas aussi bien qu'espéré...

Super_Cinci: Moi, je dirais que le capteur est déjà en place... Le volant côté allumage contient un aimant qui permet de générer l'étincelle de la bougie en passant devant la bobine d'allumage. Il suffit de récupérer le signal sortant de cette bobine (de l'ordre de 5 à 50V je crois), en le faisant passer par un petit réseau d'écrêtage, et on aura une impulsion qui indique le point d'allumage, donc la position villebrequin.

Après, pour avoir un système correct, il faut gérer une pompe à essence avec pression constante, sinon ça ne marchera pas aussi bien qu'espéré...

Bonjour S5 oui , il y a déjà obligatoirement un (pseudo) capteur déjà dispo apres tout depend , si la derivée du positionnement de vilebrequin avec ce seul top est suffisante , où si il faut prendre plus d'info de positionnement pour gerer l'injection.

Pour avoir déjà bien étudié celui de ma voiture, les calculateurs d'injection utilisent un capteur devant un disque cranté. chaque cran indique une portion de 8,182° de rotation (44 dents sur 360° ), donc l'info vitesse de rotation. Une irrégularité de dents indiquent qu'on se trouve à 45° avant PMH (PMH = Point Mort Haut = piston tout en haut). Ce qui laisse donc le temps au calculateur de savoir quand injecter la bonne dose, et aussi quand déclencher l'allumage. sur un 4 cylindres, il y a deux pistons en haut et deux en bas, on peut donc réagir plus vite. Je parle ici d'un monopoint ou d'un multipoint dont tous les injos sont en parallèle comme sur le mien.

Revenons à notre mob. Si on mesure le temps entre deux impulsions de l'allumage, on connaît la vitesse du villo, et on sait qu'au moment de l'impulsion, on est à 5 ou 10° (je sais plus, mais c'est une valeur fixe) avant PMH. Le souci, c'est que sur un 2T, il faut injecter pendant la montée du piston (à moins de faire une injection directe), donc l'info "PMH" calculée servira à la montée suivante. Mais sur un tour, la vitesse ne bouge pas beaucoup...

Reste aussi à établir une cartographie d'injection (la durée d'injection dépend du volume d'air aspiré et de la vitesse de rotation), et là, il va falloir tâter...

Super_Cinci: ... Revenons à notre mob. Si on mesure le temps entre deux impulsions de l'allumage, on connaît la vitesse du villo, et on sait qu'au moment de l'impulsion, on est à 5 ou 10° (je sais plus, mais c'est une valeur fixe) avant PMH. Le souci, c'est que sur un 2T, il faut injecter pendant la montée du piston (à moins de faire une injection directe), donc l'info "PMH" calculée servira à la montée suivante. Mais sur un tour, la vitesse ne bouge pas beaucoup...

Reste aussi à établir une cartographie d'injection (la durée d'injection dépend du volume d'air aspiré et de la vitesse de rotation), et là, il va falloir tâter...

Oui S5, bien d'accord Apres il faut voir quel est le but poursuivi -ludique -competition -autres

Je crains que rien que pour que ça démarre (qui plus est à froid), il va falloir une bonne base, et si ça cale dès qu'on ouvre un peu, le côté ludique ne sera pas vraiment atteint.