Création d'un proto PCB - quelle est la meilleure façon de procéder

Bonjour amis bidouilleurs et bidouilleuses ;)

Je bricole un peu à base d'ESP32 et j'ai besoin de faire fabriquer une carte PCB sur laquelle je pourrais brancher mes capteurs et qui se connectera à un ESP32.

Problème ! si je me débrouille un peu pour coder et prototyper, je n'ai absolument aucune connaissance en hardware, aussi j'ai besoin de vos conseils.

Mon but est d'obtenir un circuit près à utiliser et fonctionnel. Il me faut donc: - créer le shéma - designer le circuit PCB - choisir les composants - et pour finir commander tout ça assemblé chez ProtoElectronics

Sachant que je manque de temps et que j'ai un petit budget...

Comment procédez vous de votre coté pour la fabrication de circuits ?

  • prestataire français? j'ai rien trouvé et j'ai peur de pas avoir le budget...
  • freelance sur malt?
  • passer par fiverrr ?
  • fritzing? a ce que j'ai vu ils ne font pas l'assemblage, et je n'ai pas de quoi monter des CMS à la main.
  • autre solutions?

Merci pour votre aide Youille

  • choisir les composants

  • créer le shéma : choix du programme cao/dao création du circuit, en dessinant le schéma c'est là que l'on choi sit l'empreinte des composants, respect regles erc

  • designer le circuit PCB : fonction switch to board, le logiciel reliera électriquement les pins des composants en respectant scrupuleusement les liaisons du schéma : chevelu (airwaves), si on doit faire une modif il faut la faire sur le schéma et c'est automatiquement reporté sur le board choisir les regles de routage, routage auto ou manuel

  • et pour finir commander tout ça assemblé chez ....? : le coût est astronomique

Bonjour

Communauté de '[u]makers[/u]' içi, = plaisirs du '[u]Do It Yourself[/u]'

Dessiner le schéma, soigner l'implantation et le routage, approvisionner les composants et au final câbler sont partie intégrante du [u]plaisir[/u] de la réalisation. Seules la gravure et parfois le perçage sont de plus en plus confiés à un tiers après envoi du fichier Gerber au vu du coût et de la qualité de services tels que JLPCB ou équivalents.

Le manque de connaissance hardware se comble içi par [u]partage de connaissance[/u], comme pour les manques côté software.

Au vu des nombreux échanges sur le forum les problématiques d''externalisation d'une fabrication en petite série ne nous préocuppent pas (ou plus dans les cas des électroniciens retraités)

Pour les exceptions au DIY un sous-forum Arduino dédié est disponible : https://forum.arduino.cc/index.php?board=26.0

Merci, je comprends bien le plaisir du DIY. Autant j'aime bien coder, autant fabriquer un circuit ne m'interesse pas plus que ça, d'autant plus que je n'ai pas vraiment le temps d'apprendre tout ce qu'il faut sur le sujet. Pour ça que j'aimerai plutôt faire appel à un spécialiste, comme je le fais quand j'ai un probleme de dents ;)

Merci pour le lien, je vais voir ce qu'on me conseille.

Faire appel à un spécialiste implique ici de passer beaucoup de temps sur le cahier des charges et autres aspects du contrat. L'analogie avec l'intervention du dentiste fait l'impasse sur ce travail préliminaire rigoureux dont tout dépend.

Si cette démarche est nouvelle pour toi je ne suis pas certain que cela soit , au final, la voie la plus rapide pour obtenir un résultat satisfaisant. C'est un domaine ou l'on apprend par essais/erreurs et plusieurs cycles sont nécessaires pour maîtriser la démarche . Plusieurs cycles même quand on maïtrise la démarche avant d'obtenir un 'rendu' conforme à l'objectif.

bonjour @youille, je vous ai envoyé un MP

Maintenant si vous voulez tout savoir, le dernier circuit que j’ai fait j’ai utilisé paint pour Windos XP pour le dessiner
Cela est plus rapide que de se taper la compréhension d’un logiciel de CAO pour un circuit tous les années bissextiles. Après je passe un logiciel perso en python pour élargir les pistes au maximum. Puis je passe sur Xnview pour le passer en gif et j’envoie le gif en chine.

Je passe aussi moins de temps à dessiner le circuit qu’à chercher quel logiciel utiliser.

Cela me permet aussi d’avoir une vraie gravure à l’anglaise, ce qui économise les produits de gravure.

Vileroi, je me posais la question de s'il était possible de dessiner un PCB sans passer par un logiciel dédié. Apparemment oui. Je pensais plutôt utiliser InkScape et sans élargir les pistes au maximum. Ça se passe comment pour les trous?

la gravure anglaise est à la base "sans produit chimique" avec une fraise pour "graver" si c'est pour faire "graver" en chine je ne vois pas l'utilité d'économiser le" produit de gravure", lol toutes façons tous les cao ont l'option polygone pour remplir les vides, reliés ou non à un signal : gnd, vcc, ou autre et on parle de cms, double face, trous métallisés ?? avec 10-15 eurocards et 3 litres de fecl3 par an, insoleuse uv cuve a bulles et proxxon depuis 25 ans+ le cao/dao sous DOS au début, je suis tres satisfait

MarsaMatruh: je me posais la question de s'il était possible de dessiner un PCB sans passer par un logiciel dédié

Les PCB existaient avent les PC. Les amateurs les faisaient donc sans logiciels. J'ai commencé au stylo à résine directement sur la plaque, puis aux pastilles à transfert directement sur la plaque, puis au pastilles à transfert et encre de chine sur calque et plaque à UV. Dans 10 ans on aura des questions "je suis en panne de téléphone, puis-je quand même faire un PCB?"

MarsaMatruh: Ça se passe comment pour les trous?

J'ai du matériel qui date de plus de 20 ans et les circuits UV ne me donnaient pas de bon résultats. Plutôt que de réinvestir, je fais traiter ce que je fais mal. Pour les trous, les forêts qui ont 20 ans fonctionnent encore.

elektrax: la gravure anglaise est à la base "sans produit chimique" avec une fraise pour "graver"

Je ne suis pas historien de la gravure, mais avec les pastilles à transfert, la gravure à l'anglaise était impossible. Je suis passé à la gravure à l'anglaise car pour le même circuit la gravure allait beaucoup plus vite, et plus le temps de gravure est long, moins le circuit était net. La possibilité de gravure avec une fraise est venue bien ensuite.

La vraie gravure à l'anglaise permet aussi de profiter au maximum de la largeur des pistes, et d'éviter le décollement des pistes (surtout quand on sait mal souder, ou) quand on doit changer de composant.

elektrax: si c'est pour faire "graver" en chine je ne vois pas l'utilité d'économiser le" produit de gravure"

Je ne vois pas l'intérêt d'éteindre la lumière car j'ai de qui payer la facture, et la lumière consommant peu par rapport au chauffage et à la cuisson. Je ne vois pas non plus l'intérêt d'économiser le carbone, les océans peuvent monter de 20m, je suis en hauteur. Et le quand le Gulf Stream s'arrêtera, je serai mort depuis longtemps.

elektrax: Toutes façons tous les cao ont l'option polygone pour remplir les vides, reliés ou non à un signal : gnd, vcc, ou autre

Possible, je n'ai vu aucun circuits vraiment gravés à l'anglaise y compris lorsque l'on découpait à la fraise. Je vois souvent ceci qui est un détourage:

mais pas ceci qui pour moi est une vrai gravure à l'anglaise: Gravé à la fraise ou au chimique, il y a un rapport d'usure du simple au double pour une perte de cuivre utilisé. Et le premier circuit comporte des spires dans la masse. A proscrire, c'est pire que la gravure complète.

elektrax: et on parle de cms, double face, trous métallisés ??

Le circuit du post #6 est un circuit pour une carte méga simple face, sans CMS. Coût nettement plus bas.

Ma question est mal formulée.

Est-ce qu'on peut dessiner un PCB avec un logiciel de dessin (raster ou vectoriel) et envoyer l'image finale en raster, voir en vecteur (svg par exemple) à un imprimeur de PCB?

Pour un proto un simple plaquette à pastilles fait souvent l'affaire :

Le câblage peut être réalisé avec du fil à wrapper, ou plus gros en fonction des besoins.

La demande de youille précise qu'il s'agit d'un proto, mais quand on parle de proto l'idée est quand même à terme de produire une série. Il manque une donnée essentielle : pour quelle quantité ?

Est-ce qu'on peut dessiner un PCB avec un logiciel de dessin (raster ou vectoriel) et envoyer l'image finale en raster, voir en vecteur (svg par exemple) à un imprimeur de PCB?

Non, un fabricant de PCB réclamera des fichiers Gerber.

hbachetti: Est-ce qu'on peut dessiner un PCB avec un logiciel de dessin (raster ou vectoriel) et envoyer l'image finale en raster, voir en vecteur (svg par exemple) à un imprimeur de PCB?


Non, un fabricant de PCB réclamera des fichiers Gerber.

Oui, on peut envoyer un BMP, un PDF... mais pas chez tous. Par exemple

Et je peux même affirmer que cela fonctionne, la carte du post 6 a été réalisée ainsi. Dessin à 600dpi, mais 300dpi leur suffisent.

Par contre, j'ai fais une erreur, il font aussi le perçage sur un BMP, sans gerber:

Bonjour,

voici le devis que vous avez demandé :

1 circuit SF 16/10, perçage 0.8 mm, découpé, étamé à chaud, 66*74 mm = 7.37 Frais d'outillage = 3.60 Frais de port = 4.20 Total TTC = 15.17 euros

Délai 15 jours ouvrés. J'ai compté le perçage, ça ne pose pas de problème. Je vous enverrai un lien pour passer commande si vous souhaitez commander.

Cordialement,

Claire BERTRAND - Util'Pocket

Très bien pour un circuit simpliste, mais s’il s’agit d’un PCB avec des diamètres de perçage différents, ce qui est très courant, c’est une autre histoire. Sans parler du double face …

L’apprentissage de KICAD ne me semble pas insurmontable mais tout dépend de la fréquence de réalisation des PCB. Le confort apporté est incomparable, et les erreurs de routage impossibles.

Je ne m’imagine pas faire ça à la main avec un logiciel de dessin et les erreurs humaines que cela peut impliquer.

5 de ces cartes m'ont coûté 8.04€ port compris chez JLCPCB. Le PCB fait 10x10cm et est composé de deux cartes double face.

Merci pour vos réponses.

Pour le moment, mes projets sont limités un court terme, si possible à faire dans l'hiver, et l'autre à l'horizon de l'été prochain. Néanmoins, comme l'appétit vient en mangeant, je pourrais avoir d'autres idées ensuite. Aussi, je vais d'abord essayer avec un logiciel spécifique genre KiCAD. Si vraiment je n'y arrive pas, je ferai le dessin à la mano.

Lecture : https://riton-duino.blogspot.com/2018/11/concevoir-un-pcb.html

Si tu as besoin d'empreintes spécifiques, poste une demande ici.

Un conseil : si tu utilise des cartes ESP8266 ou ESP32 essaie d'utiliser plutôt les modules nus, plus pérennes, à moins d'utiliser une carte très répandue, comme la D1 mini. Une carte ESP32 peut disparaître rapidement, le module nu beaucoup moins. Juste au cas où tu doives reproduire une carte existante un an après avoir fait l'étude.

Pour la même raison évite les cartes exotiques du genre MEGA CORE.

Merci pour le tuto.

Pour le premier projet, je veux relier une carte adafruit feather board avec une carte spécifique Sparkfun.

Pour le second, ça sera une carte adafruit itsybitsy avec quelques composants électroniques.

Chez adafruit, je ne comprends pas bien quel fichier je dois récupérer pour avoir l'empreinte dans KiCAD? Les fichiers Fritzing?

Chez adafruit, je ne comprends pas bien quel fichier je dois récupérer pour avoir l’empreinte dans KiCAD? Les fichiers Fritzing?

Chaque logiciel de CAO a ses propres formats de fichier.
A défaut de trouver les empreintes il faut les faire soi-même. Il faut aussi créer le symbole schématique.
Il y a bien la Huzzah dans le github KICAD mais pas la Feather ni la Itsybitsy.

Plus les cartes ou les modules sont rares plus il faut faire les choses soi-même.

Moi aussi j'ai fait mes circuits imprimé.......il y a longtemps au boulot quand on ne pouvait pas encore faire autrement. Et franchement le perclo ne m'a jamais laissé un bon souvenir, ni à mes vêtements, la blouse n'est jamais étanche.

Ajoute le prix des bacs, de l'insoleuse, des produits ou de la machine à graver et la difficulté de ranger le tout, en sécurité, quand tu ne t'en sert pas, pour au final faire nettement moins bien que JLPCB par exemple et compare avec le prix actuel chez JLPCB il n'y a pas photo.

La gravure de CI est très poluante, à l'échelle industrielle il y a des récupérations (les sels de cuivre sont retransformés en cuivre métal) mais chez l'amateur tout part à l'égout ce n'est pas bon pour la planète;

Pour des prototypes classiques les plaquettes pastillées citées par Henri sont la meilleur solution..