DETECTION PASSAGE AVION RC A BASSE ALTITUDE

au milieu de mon champs, je m'en tape un peu de la legislation. y a pas que moi, toute la chine s'en tape

samsab: au milieu de mon champs, je m'en tape un peu de la legislation. y a pas que moi, toute la chine s'en tape

chacun fait comme il veut, mais il faut souligner l'aspect législation. Si un gamin, chien, chat, etc.. passe la tête au dessus du faisceau, la rétine sera brulée et c'est irréversible. Le support peut basculer et tu te prends le faisceau dans les yeux, etc... il en est de même pour la puissance et fréquence utilisées pour tes RC.

un capteur comme CECI pourrait peut être faire l'affaire. A voir si le temps de réponse est assez élevé pour un objet se déplacant à plus de 40km/h

Et s'il y a de vrais gros avions qui passent un peu plus haut la législation sur l'émission laser en directions d'appareils volants n'est pas tendre...

Messieurs, j'entends bien votre souci de sécurité auquel je souscris naturellement. ceci étant je parle d'un trait laser, d'ouverture 60° cad une dilution de la puissance quasi immédiate sauf si on reste l’œil collé à l'optique. Quant à inquiéter un pilote d'avion reel 300 m au dessus, c''est de la rigolade car cele ne peut pas etre

c'est vous qui voyez - c'est vrai qu'un trait n'a pas du tout la même énergie mais je ne sais pas si la législation fait la différence, la simple détention étant interdite pour des particuliers (les pilotes, ça ne les fait pas rire Et le syndicat des pilotes rappelle que le risque n'est pas juste de viser la rétine)

fermons l’aspect législation, car cela ne servira a rien apparemment.

sinon, tu peux t’inspirer de CECI
un pylone de chaque coté, le faisceau est coupé par le passage de l’avion.
mais il faut mettre une interrogation, la coupure de l’objet ayant une vitesse “élevée” sera t’elle détectée?

mouais.....

https://www.banggood.com/fr/search/laser.html

merde meme amazon https://www.amazon.fr/s/ref=nb_sb_noss_1?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&url=search-alias%3Daps&field-keywords=laser+5+mw&rh=i%3Aaps%2Ck%3Alaser+5+mw

moi je veux bien

enfin si même les makers tremblent à l'idée d'acheter une diode laser de 5 mw...

pepe: Pas cher ? Seulement 7500€ d'amende et 6 mois de prison. Les particuliers n'ont droit d'acheter, posséder ou utiliser (même s'ils restent enfermés chez eux) que des lasers sortants de classe 2 au maximum, ce qui limite la puissance à 1 mW. Sinon, tu risques de croiser un gendarme tatillon, qui dans certaines circonstances pourrait voir le rayon de très loin.

Cela dit, une telle puissance est probablement suffisante dans le cas présent si le laser est modulé à haute fréquence et s'il n'est pas utilisé par temps de brouillard. Arduino n'a rien à voir dans l'affaire. Ce qu'il faut, c'est un capteur optique, avec l'électronique analogique nécessaire à son fonctionnement et aux opérations de mise en forme du signal (telles que polarisation, amplification, contrôle automatique de gain, filtrage, démodulation, ...).

À la limite, pour allumer une led durant quelques instants juste après la détection du rayon laser, on peut totalement se passer d'un Arduino. Pour réaliser une temporisation d'une seconde, un montage à 1 € à base de 555 sera certainement plus efficace qu'un Arduino à 20 €.

effectivement, plus besoin strict sensu d'un arduino dans l'avion pour allumer une led temporisée, mais la puissance de l'arduino pour traiter le signal (telles que polarisation, amplification, contrôle automatique de gain, filtrage, démodulation, ...).

prends pas la mouche, on te met en garde, c'est tout.

on t'as donné plusieurs solutions légales, il serait bon de les explorer et ne pas te focaliser sur le laser et sa règlementation que l'on se doit de signaler.

fpv sous le ventre de l'avion avec repères au sol barrière IR sur pylones détecteur mouvement par caméra avec raspberry laser rotatif si tu veux, à tes risques

y a pas de mouche, n'aies crainte. j'ai passé l'age

cependant, il s'agit de piloter des zinc de mon âge, en l'occurence un P47, on est loin du concept fpv, d'autant que l'approche et l'attero sont les plus belles phases de vol vu du sol. pas question de de le faire en fpv (d'ailleurs je m'en sens incapable) pas question non plus de passer d'un visuel à un écran à cette étape critique. ce doit être donc un "affichage tête haute"" c'est à dire un signal optique dans le champs de vision naturel, émis soit du sol, soit de l'avion.

il n'est pas question de piloter en fpv, mais simplement de voir des repères au sol pour entamer la phase d'attéro. c'est juste une question de 5s maxi. pour le tête haute, rien n'empèche d'avoir l'écran à hauteur. c'est ce que je fais avec mes drones pro, pilotage à vue et confirmation sur fpv pour certaines zones a détecter.

Après, il y a une chose qui n'a pas été énoncée, le budget?

et une fois de plus, tu te focalise sur une solution et non plusieurs proposées.

fpv sous le ventre de l'avion avec repères au sol barrière IR sur pylones détecteur mouvement par caméra avec raspberry laser rotatif si tu veux, à tes risques

Je comprends bien mais un drone n'est pas un zinc de 10 kg en phase d'approche, pas de flight controleur, pas de stationnaire....

ceci étant, un arduino avec un capteur optique peut il détecter alors un repère passif au sol (terrain herbeux, vert donc); par exemple la surface de 2 feuilles A4 blanc, et ce à 6 m de hauteur, et pas forcément pile poil à la vertical, mais toujours dans un couloir de +/-3 m?

En restant sur l’idée de l’éclairage “légal” Pourquoi pas de gros spots de couleur rouge éclairant à la verticale de l’entrée du terrain (mais pas vers les arbres) ?

avion.png

Quand votre avion devient rouge à cause de l’éclairage vous savez que vous êtes en zone propice… low tech … mais ça doit marcher à moins de fort ensoleillement

Sinon votre avion est à moteur relativement bruyant je suppose, pourquoi pas un micro directionnel sur le terrain - à calibrer en quelques essais (énergie ou plus poussé analyse de fréquence genre doppler puisque qu’en s’approchant la fréquence ne sera pas la même qu’en s’éloignant du point de captage) pour qu’il ne déclenche une lampe témoin qu’une fois l’avion passé dans le cône sonore. Comme ça rien à embarquer dans l’avion et le système est sans doute transportable / transposable sur d’autres terrains

Bonjour,

ceci étant, un arduino avec un capteur optique peut il détecter alors un repère passif au sol (terrain herbeux, vert donc); par exemple la surface de 2 feuilles A4 blanc, et ce à 6 m de hauteur, et pas forcément pile poil à la vertical, mais toujours dans un couloir de +/-3 m?

A l'époque j'étais stagiaire chez un fabricant de drone, un ingénieur avec eu l'idée d’utiliser des balises infrarouge pour des vols autonomes.

Le principe était simple, le drone volait dans une zone prédéfinie et des qu'il repérait une balise à sa verticale il effectuait une action, similaire à votre cahier des charges.

Je me souviens qu'émettre un signal un signal infrarouge en pleins jours et un vrai casse tète, c'est possible mais cela reste difficile.

Je comprends bien mais un drone n'est pas un zinc de 10 kg en phase d'approche, pas de flight controleur, pas de stationnaire....

Vous serez surpris de la flexibilité d'un Pixhawk sur un avion RC.

Je penserais plus à un système d'ondes radio courtes type bluetooth BLE, l'avion émet un heartbeat et une balise écoute ce heartbeat, en cas de bonne réception, elle renvoie un signal à l'avion.

Je penserais plus à un système d'ondes radio courtes type bluetooth BLE, l'avion émet un heartbeat et une balise écoute ce heartbeat, en cas de bonne réception, elle renvoie un signal à l'avion.

60km/h===>16m/s en gros le temps que le rssi soit bon, tu es déjà loin en bout de piste :)

avec la taranis, on peut avoir le retour télémétrie, pourquoi ne pas installer un mini pixhawk, un lidar lite http://ardupilot.org/copter/docs/common-rangefinder-lidarlite.html et un FrSky Telemetry

mais une fois encore, tout dépend du budget.

et pourquoi pas alors une règle posée au sol équipée de la quantité de led infrarouge qui bien pour avoir la puissance nécessaire pour 6 m de hauteur. elles sont équipées de petit reflecteur et doivent avoir un faisceau assez directif.

un simple photo recepteur avec le traitement qui va bien (théorique tout cela je ne sais rien faire) même par plein soleil, le capteur étant sous le fuselage, cela devrait avoir des chances de fonctionner?

ceci par exemple en 4 ou 5 exemplaires, cela devrait envoyer du lourd https://www.banggood.com/fr/5Pcs-48-LED-IR-Infrared-Illuminator-Bulb-Board-For-CCTV-Security-Camera-p-1148876.html

embarquer une caméra quel quelle soit sur un engin volant n'est pas forcément la meilleure idée. 1- poids est un ennemi (+250gr minimum) 2- l'appareil n'est pas forcément sur la ligne d'horizon en arrivant, surtout qu'il doit passer des arbres, donc effet de sol 3- vibrations, donc image pas nette pour le traitement.

par contre, avoir des leds sur chaque aile, allumées avant la phase d'approche, consommera moins et pèsera moins. La caméra étant au sol. un raspberry, une cam usb ou la cam RPB et opencv https://www.raspberryshop.es/wp/fr/opencv-seguimiento-de-un-objeto-mediante-una-raspberry-pi-y-su-camara/

Je pense que la solution que vous proposez dans votre dernière réponse (#40) devrait fonctionner.

Toutefois, cela implique au niveau de l'avion :

  • un photo-transistor de détection,
  • un circuit de mise en forme du signal : Arduino,
  • une transmission de l'info vers vous.

Cela peut consister à :

  • allumer une lampe sur l'avion pour la visualiser
  • faire une transmission radio et déclencher à votre niveau une alarme visuelle ou sonore.

Cordialement.

Pierre

je vois même ce type de module https://www.banggood.com/fr/3_5mm-IR-Infrared-Emitter-Remote-Control-Receiver-Extension-Cord-Cable-With-LED-Light-p-1158367.html?rmmds=search

qu'en dites vous? il faut à priori moduler à 38khz l'émission

mais que sort il de ce module, un signal binaire? comment le traiter? un mini arduino serait adapté pour programmer une durée d'éclairage des led d'acquittement visible par le pilote, les éteindre au bout de x secondes puis réarmer le tout si un tour de piste supplémentaire est necessaire.