Dimensionnement alimentation , et protection de composant électronique

Bonjour chère communauté ,
J'ai plusieurs questions qui me taraude l'esprit depuis quelques temps , et j'aimerai bien que quelqu'un m'éclairci quelque notions de bases , je serai très reconnaissant.
En effet , j'assimile pas bien la notion du courant qui traverse un composant et de la tension autour de ces bornes. Lequel de ces deux peut endommager le composant , un survoltage ou bien un courant très fort?
De plus j'aimerai savoir le fonctionnement des alimentations AC-DC , plus précisément le dimensionnement de ces derniers , et comment ces derniers peuvent endommager mon composant électronique .
Par exemple j'ai une alimentation AC-DC de 5V et 15A , si je l'a met avec un écran qui fonctionne sous 5V et a besoin d'un courant de 1A , est ce que dernier pourrait être endommagé avec les 15A , et ce que le courant fournit par cette alimentation est 15A dans tous les cas , ou bien il s'agit de la capacité maximal de courant que peut fournir cette alimentation, en bref est ce que mon écran serai endommagé ou non par cette alimentation ?
Merci d'avance :slight_smile:

Cela dépend du composant, s'il s'agit d'un seul composant résistif, (résistance) il est endommagé par un courant plus élevé pour lequel il a été conçu.
S'il s'agit d'un composant capacitif (condensateur), il est endommagé par une tension plus élevée que celle pour laquelle il a été conçu.
Pour un circuit complexe cela dépendra de sa conception et le constructeur nous donnera ses paramètres correspondants Volts et Ampères qu'il consomme. Pour ces circuits, seule la tension doit être prise en compte, car si nous la dépassions nous endommagerions leurs composants capacitifs et compte tenu de la loi d'Ohmm (V = R * I ou I = v / R) le courant qui passerait endommager le circuit résistif des composants.

Oui, supposons que l'écran passe à 3V. selon la loi d'ohm sa résistance interne est de 3V / 1A = 3ohms. En l'alimentant en 5V, le courant qui passerait serait I = 5V / 3ohms = 1,66A, le courant le plus élevé pour lequel il a été conçu.

L'alimentation n'injecte pas les 15A dans le circuit qui lui est connecté, le circuit en prend ce dont il a besoin, si le circuit prend plus que les 15A que peut donner l'alimentation, c'est la source qui est endommagée.

Les salutations

pourquoi un écran passerait à 3V si sa spec est 5V et qu'on lui fournit 5V et que l'alimentation est capable de fournir plus du 1A requis ?

En première approche ce qui compte, c'est la puissance dissipée.
P =U x I
Dans un circuit intégré l'ordre de grandeur des distances n'est pas le cm mais le micron. Des watts dissipés dans une centaine de micron2 provoquent une très forte élévation locale de température.

En deuxième approche il y a la tension de claquage.
Si tu approches deux électrodes il finira par se produire un arc électrique.

Dans un composant, c'est pareil sauf que l'ordre de grandeur des distances est toujours le micron. Si la tension est trop élevée des arcs électriques peuvent facilement se produire et détruirent la puce.

Exemple l'entrée grille d'un Mosfet est un condensateur plan qui peut être détruit avec une tension trop élevée
.
Avec un mosfet type "logic level" c’est-à-dire qui se commande avec 5V la tension maximale applicable sur une grille de MosFet est de 20V.

Pour un Mosfet qui se commande en 3,3V l'épaisseur du condensateur de grille est diminuée et souvent la tension maximale de grille est réduite à 12 ou 14V.

Sinon la loi qui s'applique partout (1) est la loi d'Ohm U=RI et le composant ne prend que le courant dont il a besoin sous la tension qu'on lui impose.

Important :

  • une source de tension impose la tension, le courant s'adapte
  • une source de courant (c'est rare mais ça existe) impose un courant et la tension s'adapte.

(1) Cas des circuits actifs ou circuits intégrés :
Hors de la zone de fonctionnement définie par le concepteur, notamment à faible tension, les circuits ne sont absolument pas linéaires et la loi d'Ohm ne s'applique pas.
Par contre, dans la zone de fonctionnement garantie par le concepteur le courant sera "quasiment" proportionnel à la tension.

Il présente le cas :

Salutations.

En général, un circuit ne va consommer que par le courant nécessaire même si l'alimentation peut fournir plus.
Chez toi, EDF fournit une tension (230V) et le courant est limité par le disjoncteur. La tension sera toujours la même quelle que soit ta consommation jusqu'à la limite de ton disjoncteur. C'est comparable à une alim à tension constante.

Et alors ?

pas compris...

Pour mon français rouillé, je l'ai interprété comme suit :

Désolé si je suis confus. Les salutations

OK. l'exemple était un écran de 5V :wink:

Pour la faire courte, une alimentation telle qu'on en trouve dans le magasin du coin elle fournit une tension, généralement, fixe et elle a la capacité de délivrer un courant maximum spécifié dans ses caractéristiques.
L'appareil que l'on branche dessus on doit lui fournir une tension fixe, spécifiée dans ses caractéristiques, et il faut que l'alimentation soit capable de lui fournir au moins le courant indiqué dans ses caractéristiques. Il ne demandera jamais plus de courant que prévu (sauf panne bien sur).
Si l'alimentation délivre la tension attendue par l'appareil et qu'elle est capable de délivrer au moins le courant attendu alors tout va bien.
Il ne faut quand même pas tomber dans l'excès et choisir une alimentation qui puisse fournir 100A pour un appareil qui demande 1A. Certaines alimentations de puissance exigent une charge minimum pour que leur fonctionnement soit stable. Mais en général c'est indiqué.

A contrario, utiliser une alimentation qui délivre une tension inférieure ou supérieure à celle attendue par l'appareil donne généralement de mauvais résultats pouvant aller jusqu'à la fumée bleue si la tension est trop forte.

Bon en fin de compte, je ne l'ai pas faite aussi courte que je le pensais :confused: