Du nouveau dans le concept Arduino !

Aprés Texas et Intel, Altera, concepteur de FPGA, annonce la sortie d'une carte équipés de connecteurs pour shields Arduino: La carte est dévelopée en collaboration avec Terasic. Très peu d'info techniques et aucune sur le prix de vente.

La carte Cyclone V Processeur Nios II -> coeur ARM version3 (il me semble, à vérifier) pouvant fonctionner au moins jusqu'à 50 MHz et sans doute au delà ) Connecteur pour 80 E/S Connecteur Arduino type UNO

La video d'annonce faite par Altera : http://www.youtube.com/watch?annotation_id=annotation_3380362167&feature=iv&src_vid=J2k0Jbfyx4U&v=n1OV9VE4s2s

C'est encore faible comme information mais si jamais Altera avait porté les librairies arduino sur le Nios II cela ouvre des perspectives super intéressantes.

La documentation est en ligne : http://www.altera.com/products/devkits/altera/kit-terasic-cyclone-v-gx-starter.html#documents A priori, vu de ma petite tête cela m'a l'air bien trapu et on est à des années lumière de la simplification apportée par le concept Arduino. et le prix : 179$ :relaxed: l’enthousiasme retombe !

Par contre le fait que les concepteurs aient choisi de supporter les shields Arduino est le signe qu'ils s'intéressent eux aussi à ce segment de marché -> ça se bouscule au portillon actuellement pour se pacser avec Arduino : Texas, Intel, Altera, à qui le tour ?

Ce n'est que la première version d'un nouveau concept, espérons que les évolutions futures le rendront techniquement plus abordable. Un carte contenant dans la même puce un micro-contrôleur plus une zone où chacun est libre de concevoir l'électronique numérique qu'il souhaite, et que de plus cette électronique soit reconfigurable à l'infini en utilisant des moyens très proches de la programmation est une évolution très positive. Avec quelques fichiers source il devient possible d'allier le meilleur des deux mondes et sans être obligé de câbler quoi que ce soit, tout ce passe dans la puce. Quant au nombre d'I/O disponibles il explose par rapport aux micro-controleurs classiques.

Quant au prix c'est un prix de niche et de lancement, dès que l'idée sera exploitée et que la production de masse s'établira on devrait obtenir des prix plus raisonnables et disposer d'un ensemble de librairies, enfin espérons.

A suivre.

68tjs: A priori, vu de ma petite tête cela m'a l'air bien trapu et on est à des années lumière de la simplification apportée par le concept Arduino. et le prix : 179$ :relaxed: l’enthousiasme retombe ! ...

Quant au prix c'est un prix de niche et de lancement, dès que l'idée sera exploitée et que la production de masse s'établira on devrait obtenir des prix plus raisonnables et disposer d'un ensemble de librairies, enfin espérons.

A suivre.

Bonjour 68tjs c'est sur que le prix dissuade les personnes pretes à investir un peu pour simplement decouvrir perso j'ai un seuil psychologique à50€ et 100€

les libs etant créées pour la plupart par des amateurs, le cout me semble redhibitoire pour qu'il y ait une grosse activité generant un effet boule de neige. C'est mon avis , je me trompe peut etre

68tjs: La carte Cyclone V Processeur Nios II -> coeur ARM version3 (il me semble, à vérifier) pouvant fonctionner au moins jusqu'à 50 MHz et sans doute au delà )

Le processeur Nios II est en fait ce qu'on appelle un «?softcore?», c'est à dire un processeur logiciel, implémenté en VHDL (ou autre) et qui est chargé dans un FPGA (le Cyclone V). Je ne pense pas qu'il y ait de rapport avec les ARM, à part peut-être des jeux d'instructions similaires.

L'«?avantage?» de ce genre de solutions c'est que l'on peut modifier le processeur lui-même, en lui ajoutant des instructions ou des périphériques, mais alors là, comme dirait l'autre, ça devient carrément poilu :)

J'ai l'impression que le seul rapport avec Arduino sera que le facteur de forme et le brochage seront compatibles avec les shields. Pour le reste, et notamment la simplicité d'utilisation, faudra repasser ;)

Perso un détail me fait douter de la réel implication du concept arduino dans le truc : la protection en plexi couvre le connecteur arduino ... En gros il est là mais si on veut brancher une shield faut démonter le plexi.

Ça me fait penser à ça tient : http://xkcd.com/730/ "Arduino, just for blog credits."

skywodd:
Perso un détail me fait douter de la réel implication du concept arduino dans le truc : la protection en plexi couvre le connecteur arduino … En gros il est là mais si on veut brancher une shield faut démonter le plexi.

Ça me fait penser à ça tient : http://xkcd.com/730/
“Arduino, just for blog credits.”

Tout à fait d’accord. Maintenant il suffit de faire un produit en rajoutant les connecteurs compatibles avec les shields Arduino, de le dire dans la datasheet et hop ! un petit buzz et une pub gratos. Même pas besoin de développer un quelconque lien avec les bibliothèques Arduino (d’ailleurs, pourquoi faire ?).
Tien, on parie sur le prochain “produit marketing Arduino” ? Les connecteurs compatibles “shield” sur une carte mère d’ordi ? Sur un smartphone ? Une tablette ? Un portable ? Un frigo ? Une cafetière ? Un ours en peluche ?

3Sigma: Tien, on parie sur le prochain "produit marketing Arduino" ? Les connecteurs compatibles "shield" sur une carte mère d'ordi ? Sur un smartphone ? Une tablette ? Un portable ? Un frigo ? Une cafetière ? Un ours en peluche ?

Des toilettes.... XD

Et le tout sans liaisons physiques ]:D

Jean-François:

3Sigma: Tien, on parie sur le prochain "produit marketing Arduino" ? Les connecteurs compatibles "shield" sur une carte mère d'ordi ? Sur un smartphone ? Une tablette ? Un portable ? Un frigo ? Une cafetière ? Un ours en peluche ?

Des toilettes.... XD

Puisqu'on en parle, une idée de projet: un jour je suis allé dans les toilettes d'un restaurant ; l'affaire faite, la chasse d'eau de l'urinoir se met en marche toute seule quand je pars ; le robinet s'ouvre tout seul quand je mets les mains dessous ; le papier se déroule tout seul quand j'arrive près du distributeur et la poubelle s'ouvre toute seule quand je m'approche de l'ouverture ! Je me suis dit : "finalement il ne manquait qu'un bras robot pour ouvrir la braguette et sortir le matériel" ;) Voilà, c'est ça l'idée de projet. J'ai déjà fait chez moi une chasse d'eau qui me préviens par téléphone quand elle reste bloquée, mais là, pour le bras robot "débraguetteur", j'ai pas le temps ;)

3Sigma: mais là, pour le bras robot "débraguetteur", j'ai pas le temps ;)

Et puis il n'y a pas de place pour l'erreur dans ce genre de projet. Il vaut mieux avoir bien étudié le problème avant de commencer à le tester.

Avec en plus la fonction "Avant-Arrière"..... :grin:

[] x1000

Je suis désolé de troubler vos déconades et encore plus désolé de ne pas pouvoir y prendre part puisque c'est moi qui est lancé le sujet :0 mais je vous trouve bien négatifs (pas dans la déconade bien sûr :grin:)

C'est sûr que dans ce projet rien n'est ni assuré ni gagné.

Perso un détail me fait douter de la réel implication du concept arduino dans le truc : la protection en plexi couvre le connecteur arduino

C'est la "marque de fabrique" de Terasic qui équipe bon nombre de grandes écoles et d'Universités. C'est magique pour éviter les bêtises lors des rangements en vrac. Je ne pense pas qu'on puisse tirer des conclusions définitives sur ce seul aspect cosmétique. Sinon je dirais que toutes les cartes professionnelles sur lesquelles j'ai travaillé avaient un vernis vert, les cartes Arduino qui ont un vernis bleu sont donc forcément mauvaises.

Maintenant il suffit de faire un produit en rajoutant les connecteurs compatibles avec les shields Arduino, de le dire dans la datasheet et hop ! un petit buzz et une pub gratos.

Texas, Intel et Altera font partie des mastodontes qui ont une image de marque à protéger. Vous croyez vraiment qu'ils en sont réduit à se faire de la pub gratuite auprès de gens qui représentent 0,0001% de leur chiffre d'affaire ? C'est manifestement un autre public qu'ils visent et celui là ne se recrute pas avec de la pub.

A part l'optimisation plus poussée des micro-contrôleur tamponnés "vrai micro-contrôleur" et qui sont des ASIC, qu'elles différences avec le Nios II ? Les "vrais" processeurs tamponnés ARM cortex M? ne sont-il pas aussi développé en langage xHDL ? Je n'arrive pas à retrouver l'info mais j'ai lu que le NIOS II était basé sur un cortex M3, ce n'est certes pas ce qu'il y a de plus récent mais faut-il toujours avoir la dernière nouveauté ? Ne pas oublier que les cellules élémentaires d'un vulgaire Cyclone II ont la capacité de travailler en interne à plus d'un GigaHertz

Le seul obstacle que je vois à la démocratisation de ce concept est que les boîtiers des FPGA sont de plus en plus des boîtiers BGA qui demandent : - de travailler avec des circuits imprimés en 4, 6 ou 8 couches compte tenu de la densité des billes. - des équipements de report sur circuits imprimés qui ne sont pas encore à la portée des façonniers à bas coût.

Peut être que ceux qui viennent du logiciel trouvent leur intérêt principal dans la programmation et ne voient donc pas d'intérêt à construire leur propre électronique dans la même puce que le micro. Mais moi, qui vient du matériel, je peux dire que la programmation en tant que telle est pour moi un passage obligé mais en aucun cas une fin en soi. Par contre utiliser les mêmes outils pour créer du matériel reconfigurable à loisir me motive beaucoup plus.

Et j'ai comme une petite idée qu'avec la montée en puissance des FPGA ce pourrait bien être l'avenir. Ne pas oublier que le développement d'un nouvel ASIC coûte une fortune répartie entre les coûts humains de développement, celui des masques, des pré-séries et des tests. En général il faut au minimum deux tours de développement, plus quelques masques de liaisons métalliques à reprendre, ce qui se chiffre en millions d'euros.

La technologie a beaucoup avancée depuis !!!
Plus besoin d’y aller au toilettes. :astonished:

http://fr.akihabaranews.com/21155/misc/les-toilettes-next-gen-de-l-espace-ayez-toujours-vos-wc-sur-vous

:grin:

Désolé d'avoir dérivé ;)

68tjs: Texas, Intel et Altera font partie des mastodontes qui ont une image de marque à protéger. Vous croyez vraiment qu'ils en sont réduit à se faire de la pub gratuite auprès de gens qui représentent 0,0001% de leur chiffre d'affaire ? C'est manifestement un autre public qu'ils visent et celui là ne se recrute pas avec de la pub.

Arduino est très utilisé dans l'éducation et les jeunes qui sont actuellement à l'école sont leurs futurs clients dans l'industrie. Donc, tout ce qui peut les aider à se faire connaître de ce public est utile. Je n'invente rien, c'est quelqu'un de Microchip (qui fait les PIC) qui m'a dit ça un jour sur un évènement spécifique pour l'éducation: marché pouillèmesque en terme de chiffre d'affaire immédiat, mais quand un jeune qui a connu une marque à l'école décide de l'utiliser plus tard, ce sera peut-être pour passer plusieurs millions d'euros de commande.

68tjs: Peut être que ceux qui viennent du logiciel trouvent leur intérêt principal dans la programmation et ne voient donc pas d'intérêt à construire leur propre électronique dans la même puce que le micro. Mais moi, qui vient du matériel, je peux dire que la programmation en tant que telle est pour moi un passage obligé mais en aucun cas une fin en soi. Par contre utiliser les mêmes outils pour créer du matériel reconfigurable à loisir me motive beaucoup plus.

Si si, je suis entièrement d'accord.

Vu la complexité de l'engin, ça reste tout de même confiné à un marché de niche. Mais comme le dit 3Sigma juste au-dessus, le but des « mastodontes » n'est pas d'essayer de faire du chiffre en vendant ces cartes de développement en grand nombre, mais plutôt de « capter » les futurs développeurs le plus tôt possible dans leur processus de formation.

Il me semble d'ailleurs me souvenir que dans l'annonce Intel/Arduino (ou était-ce TI ? ou les deux ?) la partie la plus intéressante (pour eux) résidait dans la décision de fourniture gratuite ou presque de leurs cartes aux Universités.

3Sigma:
Désolé d’avoir dérivé :wink:

Ce n’était pas une dérive et encore moins une critique de ma part : ça m’a bien fait marrer.

haifger:
Mais comme le dit 3Sigma juste au-dessus, le but des « mastodontes » n’est pas d’essayer de faire du chiffre en vendant ces cartes de développement en grand nombre, mais plutôt de « capter » les futurs développeurs le plus tôt possible dans leur processus de formation.

Je suis entièrement d’accord, Microsoft qui vend Office trois cacahuètes aux établissements scolaires ne fait pas autrement.

A la limite ce pourrait s’appliquer à Intel et Texas qui préfèrent que les jeunes se familiarisent avec leur produits
Mais pas pour Altera, si Altera est en concurrence ce n’est pas avec Arduino (un nain pour eux) ni les micros 8 bits mais avec Xilink.

La question pourrait se réexaminer si justement l’avenir n’était plus dans des micros figés mais dans les reconfigurables comme avec un FPGA.

C’est bien là la question que je me pose.

68tjs: A la limite ce pourrait s'appliquer à Intel et Texas qui préfèrent que les jeunes se familiarisent avec leur produits Mais pas pour Altera, si Altera est en concurrence ce n'est pas avec Arduino (un nain pour eux) ni les micros 8 bits mais avec Xilink.

Oui mais justement, si un élève se familiarise avec un Altera parce que le prof a acheté la carte parce qu'il peut y connecter des shields Arduino qui sont déjà en magasin dans l'établissement, et bien il (l'élève) achètera peut-être plus tard (quand il travaillera) un Altera plutôt qu'un Xilink.

3Sigma:

68tjs:
A la limite ce pourrait s’appliquer à Intel et Texas qui préfèrent que les jeunes se familiarisent avec leur produits
Mais pas pour Altera, si Altera est en concurrence ce n’est pas avec Arduino (un nain pour eux) ni les micros 8 bits mais avec Xilink.

Oui mais justement, si un élève se familiarise avec un Altera parce que le prof a acheté la carte parce qu’il peut y connecter des shields Arduino qui sont déjà en magasin dans l’établissement, et bien il (l’élève) achètera peut-être plus tard (quand il travaillera) un Altera plutôt qu’un Xilink.

Exactement ce que j’allais dire. En fait il ne reste plus du «concept» Arduino que la forme et le brochage des cartes, mais ce lien aussi ténu soit-il peut certainement avoir de l’importance.

De ce que j'ai pu voir dans l'éducation, dans un lycée, sections électronique : Il n'y a que de l'arduino, les profs ne parlent même plus de processeur, mais d'arduino, et uniquement le UNO. Toute sorte de shields sont dans les tirroirs. quand j'ai proposé à des élèves de bosser avec moi sur des PIC, les profs m'ont dit que ce n'était plus au programme, et surtout ne pas parler de proc 32 bits. J'imagine bien que quand ces jeunes travailleront comme ingés, le cortex aura disparu depuis longtemps, donc pas la peine de leur en parler. Mais les constructeurs ont raison de les faire baver aujopurd'hui, pour les faire cracher demain...

J'ai exactement l'expérience inverse d'un lycée qui n'est équipé que de pic -> objection rejetée. :grin:

Oui mais justement, si un élève se familiarise avec un Altera parce que le prof a acheté la carte parce qu'il peut y connecter des shields Arduino qui sont déjà en magasin dans l'établissement, et bien il (l'élève) achètera peut-être plus tard (quand il travaillera) un Altera plutôt qu'un Xilink.]

Je n'ai jamais dit l'inverse et c'est bien contre Xilink que se situe le combat d'Altera.

Mais au delà de ces considérations mercantile sur lesquelles nous sommes tous d'accord et sur lesquelles il est inutile d'épiloguer je reste sur mes interrogations : que vient faire Altera, si ce n'est dans l'univers Arduino, du moins dans l'utilisation des "Daughter cards" arduino comme en professionnels ils appellent les "shields".

Quelle que soit la raison il va bien falloir dialoguer avec ces cartes et ce n'est pas avec un niveau de terminale ou même de première année d'école d'ingénieur que ce sera possible sans librairies adaptées. Rien que pour cette raison les amateurs peuvent y trouver leur compte.

Dès que j'ai eu l'information je l'ai communiqué sans intention polémique parce que ce peut être un tournant dans le domaine amateur. Il reste à faire de la veille technologique pour en savoir davantage.