étude de schéma

Bonjour,

Pour un projet, je réalise une carte électronique, pour le moment je test mon prototype sur une arduino micro et donc je m’appui sur son schéma pour créer ma propre carte.

J’aimerais savoir l’utilité des résistances reliant le port USB à la carte ?

Voici en pièce jointe mon schéma, je souhaite le rendre le plus simple possible, j’aimerais que vous m’aidiez à voir si il est correcte et si il y a des modifications.
Je n’ai pas encore placé mes capas de filtrage et autres composants relié à la fonction de ma carte, pour le moment j’aimerais savoir si ma réplique de la carte arduino sera fonctionnel

ps: c’est surtout la partie concernant le micropross qui me fait peur (alimentation, usb, reset, …)

LAMPE RGB V1.pdf (104 KB)

Important : les condensateurs de 100 nF de filtrage d’alim doivent être placés au plus prés du boîtier du CI.
Dans la réalisation de ton circuit imprimé tu place en priorité le micro ,les condensateurs de filtrage d’alim, les sorties puis le reste. Et tu essayes de router au mieux en se servant du “reste” comme variable d’ajustement.
Les circuits d’alim se placent généralement dans un coin du circuit imprimé. Bien évidement il est préférable de choisir son coin : j’ai vu une implantation de mini-pro où les accès alim coté micro étaient à gauche de la carte et l’entrée d’alim completement à droite de la carte → pas bien malin.

Ensuite Atmel a publié des notes d’applications spécialisée dans l’implantation sur circuit imprimé :
J’en met une en copie, il en existe d’autres mais je n’arrive pas remettre la main dessus.

Résistance de 22 ohms en série sur l’USB.
A vrai dire je n’ai pas d’explications “béton”, je pencherais soit pour des résistances de protection anti conneries soit pour des résistances d’adaptation d’impédance mais je ne connais pas la norme “physique” de l’USB.

AtmelAVR042 AVR Design Considerations.pdf (236 KB)

SAlut,

Sauf erreur de ma part, ces résistances servent de protection : il doit y avoir des zeners de protection sur ces entrées, et ces résistances permettent de limiter le courant en cas de surtension.

Sinon je vois rien de choquant à priori, sauf que : comment tu comptes graver le bootloader ? :wink:

Il peut programmer en ISP aussi mais dans ce cas un connecteur dédié serait le bienvenu.

D’où mon :wink:

En fait ça serait pas trop problématique si tout les pins sont dispos, sauf que le Reset on dirait que ça n’a pas été prévu