Gestion d'un fumoir

Bonjour à tous

Mon papa c’est mis dans la tête de se fabriquer un fumoir (“froid” au moins dans un premier temps)
à partir de çà (2 ex neufs qui doivent arriver dans ma campagne semaine prochaine)

Fumer au bois , je (on) :grin: “sais faire” au nez/doigt/oeil … dans de l’enceinte plus petite .

Je bute un peu à cet instant sur le “comment” bien capter/qualifier/quantifier et entretenir “la fumée”

je pense que je vais partir déjà pour test sur de la detection simple d’opacité sur qq niveaux(LDR ou autres)
qq capteurs T°/H° aussi étagés
et pour le reniflage :
-capteur MQ (2 et 135 que j’ai sous la main)
-Sondes lambda “auto” pour l’O² (mais AMHA ce sera quasi inutilisable meme en 4 fils, compte tenu du caractère “froid”

Je prend en l’etat toutes suggestions serieuses et/ou farfelues :wink:

Bonjour Artouste

si la fumée d'un fumoir froid s'y prète (fumée blanche) un peu de hacking d'un DAAF à effet Tyndall (diffusion) pour détecter et quantifier ? |500x257 tester un couple émetteur/détecteur de souris optique pour voir sa réaction en présence de fumée ?

Fumée blanche sur cette vidéo

ca y est, il se lance dans un nouveau projet, ca faisait longtemps.

si c'est de la fumée blanche, nouveau pape===>suis loinnnnnnnnnnn

La détection sur opacité est une bonne chose, et un capteur O2 au niveau de la siure. Si en haut, moins opaque, il faut fermer la trappe du haut et du bas pour moins de tirage. une petite ventilation afin d'égaliser la fumée, comme dans une couveuse pour l'humidité et temp. petit HS, la couveuse à coincs est en route ;)

Le capteur temp au niveau de la siure pour avoir toujours la même temp, donc activer ou non le tirage par les trappes.

tu utilise une résistance ou simplement la combustion de la sciure.

merci pour vos premières réponses
je vais attendre d’avoir une des armoires vraiment sous les yeux , pour reflechir au mieux aux positionnement.

Al1 , oui cannibaliser un/des daaf est une bonne piste

IB , les expés precedentes (et concluantes) de fumage ont étés effectuées sur une base de resistance electrique plaque de cuisson vitroceramique ( les vieilles ondulées enrobées avec thermocouple) , la sciure bio * simplement déposée .
un lien juste pour situer

ça fonctionnait tres bien , mais ça nécessitait un peu de contrôle/surveillance visuel régulier :wink: lors des sessions de fumage.

* Je n’utilise que de la sciure BIO , certifiée par moi-meme , n’est BIO selon moi que de la sciure provenant d’un arbre sur le tronc duquel j’ai pissé étant gamin ! :grin:

Je n'utilise que de la sciure BIO , certifiée par moi-meme , n'est BIO selon moi que de la sciure provenant d'un arbre sur le tronc duquel j'ai pissé étant gamin ! :grin:

il est plus bio, mais contaminé, MDR c'est du cèdre? le mieux pour fumer d'après pas mal d'anciens