grand nombre d'electro-aimants

Bonjour,

Je suis organiste et je me suis souvent posé la question de l'alimentation éléctrique d'un orgue eletro-pneumatique.

Pour un instrument de 3 claviers/pédalier, on se retrouve dans le cas le plus simple, avec 61x3+32 éléctro-aimants (215).
Bien qu'on n'ai sans doute pas besoin de les alimenter tous à la fois, et comptant sur des compositeurs actuels pour nous demander d'applatir avants-bras et pieds sur les claviers. Disons, qu'on puisse enfoncer maximum 100 éléctro-aimants à la fois.

J'ai pris un éléctro-aimant ici (http://www.mecalectro.com/Documents/courbes_855AA52_fr.pdf)
Il semble qu'il consomme ~100Watts au maximum (je comprends pas trop ces % dans le graphique)

Ca nous donne 10 000 Watts(?) à 24V 416A ?

Je sais pas si mes calculs sont bons... en tous cas ce chiffre est énorme... Comment peut on alimenter ce genre d'appareils ?

bonjour,
j'ai un pote facteur d'orgue qui a fait la même chose pour moderniser les orgues.
je donne le nom de sa boite, tu peux le contacter de ma part pour les renseignements si tu veux, il est à 600m de chez moi en plus.
http://morwenna.org/fabrication_orgue_barbarie.php
c'est celui de droite sur la photo Frédéric GODIN

J'ai aussi fait l'école de facture d'orgue à Strasbourg, je crois qu'un mec de ma promo était chez lui en apprentissage :smiley:
Personnellement, j'étais chez un facteur d'orgue qui ne faisait que de la mécanique. Le top :stuck_out_tongue:

Je vais essayer d'écrire à ton pote, mais si non, les facteurs d'orgues n'aiment pas trop en général donner leurs secrets concernant ces appareillages. J'ai un ami facteur d'orgue dont le patron faisait en sorte que les employés ne sachent même pas eux même comment tout fonctionne !

contactes le de ma part, pas de soucis.
il prend ses cartes chez un de ses copains, donc rien de secret je pense.

vohu:
Il semble qu'il consomme ~100 Watts au maximum (je comprends pas trop ces % dans le graphique)

Le % représente le facteur de marche = c'est le temps de mise sous tension de la bobine du relais divisé par le temps de fonctionnement.

Ca me semble énorme comme chiffre de consommation pour un orgue, avec un peu de polyphonie on aurait de quoi cuire un poulet.

C'est pour ça que je me questionne.
C'est sûr qu'on est loin d'une petite fugue de Bach. Mais même si ce tirage n'est fait que 5% du temps (au moment où l'éléctro se met en route), si on applati ses bras sur le claviers d'un coup, ça risque de chauffer si ça n'a pas été prévu.
Mais ça expliquerai les pistes de 5mm de large que j'ai vu sur un circuit de puissance une fois.

La prochaine fois que je vais chez mes parents, j'irai voir ce qu'il y a sur l'étiquette du transfo. si c'est accessible

vohu:
Je sais pas si mes calculs sont bons... en tous cas ce chiffre est énorme... Comment peut on alimenter ce genre d'appareils ?

bonsoir
a chaud ça me semble aussi enorme
tu a besoin de quelle course et de quel couple pour tes electroaimants ?

Salut Icare, ça n’est pas un besoin juste une interrogation.
Par contre, je te peux te répondre quand même. En général, la course sur laquelle agit l’éléctro-aimant est entre 3 et 10mm. Pour le couple je ne peux pas te répondre, en général, lorsque ce tirage est fait pneumatiquement, on a une pression entre 90 et 200mm (en colonne d’eau)

Je serai incapable de convertir ça en couple :smiley: Mais pour une pression de 100mm(colonne d’eau) ça donne 0,98kPa

sur ce que j'ai vu l'autre jour chez mon pote, les électro aimants sont pas très gros sur son barbary.
maintenant si c'est plus gros.....

vohu:
Salut Icare, ça n'est pas un besoin juste une interrogation.
Par contre, je te peux te répondre quand même. En général, la course sur laquelle agit l'éléctro-aimant est entre 3 et 10mm. Pour le couple je ne peux pas te répondre, en général, lorsque ce tirage est fait pneumatiquement, on a une pression entre 90 et 200mm (en colonne d'eau)

Je serai incapable de convertir ça en couple :smiley: Mais pour une pression de 100mm(colonne d'eau) ça donne 0,98kPa

:grin:
Sinon , moi c'est Artouste, pas icare qui n'est pas (encore 8) ) intervenu sur le topic !
Je regarderais demain, ce qui s'utilise .
Je ne suis pas organiste, mais j'imagine assez facilement que le besoin en electroaimants (ou servo, il semblerait que ça s'utilise aussi) ne soit pas le meme pour tous les registres , entre la basse et l'aigu extremes , la gestion n'a surement pas besoin d'etre identique.

Est ce que l'électroaimant est alimenté juste pour ouvrir, ou reste sous tension pendant que c'est ouvert ?

Bonsoir,
Pas d'intervention mais je vous suis :grin:

icare:
Bonsoir,
Pas d'intervention mais je vous suis :grin:

:grin:
[HUM]
"On dirais presque une réponse attribuée à Magritte" :grin:

artouste > oups, j'avais vu que le bas de l'avatar et j'ai confondu :smiley:

Alors, tu parles de registres, mais les registres d'un orgue c'est les différents rangs de tuyaux. (on appelle ça "jeux" plus généralement)
Mais j'ai compris où tu veux en venir, et tu as raison. Ils sont en général pas trop gros (4x3cm). Il pourrait y en avoir des plus petits pour le tirage des aigûes, mais de tous les orgues dont j'ai pu faire un peu de maintenance, je n'ai jamais vu des electro-aimants de taille différente à cet endroit. C'est souvent les mêmes d'un clavier à l'autre, alors que les pressions dans les sommiers sont différentes. Bizarrement, on fait ce genre de mesures pour la taille des soupapes, mais pas pour la partie électrique.
En tous cas, je n'ai jamais vu de servos non plus, sauf pour le tirage des jeux ou des boites expressives.

Christian_R > oui, on maintient l'alimentation durant la tenue de la note. Un ressort le fait redéscendre le plus vite possible quand on lache la note.

infobarquee > l'orgue de barbarie suit les mêmes rêgles que la facture d'orgue traditionnelle. Effectivement étant donné que ces instruments sont plus petits (on enlève les grâves surtout). Les éléctro-aimants sont plus petits. Par contre, il me semble que les orgues de barbarie ont des pressions bien plus fortes.

Mais par curiosité, je vais écrire au facteur d'orgue qui s'occupe du "mon" instrument.