Interrupteur Sonoff

Bonjour

je viens d'acheter cet interrupteur commandable de chez Sonoff.

Il est commandable en Wifi et en RF 433 MHz. Pour l'instant je n'en ai qu'un seul, pour apprendre à m'en servir et jouer avec... Il doit être équipé d'un ESP8265.

J'aimerais savoir si quelqu'un a déjà utilisé cet interrupteur et peut me faire un petit retour d'expérience. A priori, je préfère le programmer moi-même plutôt que flasher un code tout fait (comme TASMOTA), pour pouvoir le commander via une interface Web, ou en groupe avec un ESP32 maître, et aussi une petite télécommande RF...

Des idées, des conseils, des liens ?
En particulier, comment le flasher ? Faut-il connecter une pin sur le GND à un certain moment ?

Merci

ce lien semble être pour la version US du TX T1, faudrait voir si l'intérieur du votre y ressemble

Le capot se défait facilement, voici une photo de l'intérieur.

salut Lesept !

U4 est bien un ESP8285 ?
Si oui la référence se termine-t-elle par H08 , ou H16 (respectivement 1MB ou 2MB)

Pas évident sur cette face de voir les accès aux 2 GPIO pour la mise en mode bootloader (flashage)
peut être sur l'autre face ?

On voit bien la partie 433,92 MHz (U5) et sa grande antenne méandrée.

Peux tu déchiffrer une inscription sur U1 ? V2D et C2CK forment une interface de programmation pour certains petits microcontrolleurs 8 bits de SIlicon labs

lesept:
Le capot se défait facilement, voici une photo de l'intérieur.

J'ai acheté qq trucs sonoff avec la ferme intention encore non finalisée :grin: d'aller voir "à l'intérieur dedans" 8)

Si c'est de la même facture , c'est typiquement le cas où je pense immédiatement à l'emploi des sondes DIY faites à bases de "pogo pin" pour expérimenter :smiley:

Le temps passé à "bien concevoir" la/les sondes peut sembler à priori important; mais expérience , ce n'est quasi jamais du temps perdu surtout si il doit y avoir ensuite... quelques suites 8)

Voici l'autre face du circuit

Et le circuit en dessous, qui doit commander le relais

la photo du verso n'est pas hyper nette...

il me semble entrevoir deux petits disques de cuivre pouvant servir au contact par pointes de tests Pogo (GPIO0 et GPIO2)? flashage en usine ?
pourpogo.png

pourpogo.png

Alain, c'est bien un ESP8285 mais je n'arrive pas à lire clairement les pattes de mouches, donc impossible de voir la taille de la mémoire. Je distingue :
ESP8285
182019
P1A44100
VB0DPNKU66
(j'ai l'impression de faire un test chez l'ophtalmo)

Le circuit U5 est plus gros, je lis dessus SYN470R et 1916

Le circuit U1 est très petit, et il y a une tâche de peinture qui empêche de lire correctement. Je distingue :
--810
--8G
A0169V
18--A

Les connecteurs sont C2D et C2CK

Rien d'écrit sur le composant au verso, c'est probablement une interface série ?

C'est quoi le truc rond sur le troisième circuit ? Un buzzer ?

al1fch:
la photo du verso n'est pas hyper nette...

:grin:

[HUM²]
C'est quand meme dimanche AM, et après le repas dominical , lesept tremble un peu et voit flou ? ceci expliquant peut être cela ? 8)

Voici une nouvelle photo du verso, que j'espère plus nette

Je tremble de la même manière le dimanche et en semaine... L'alcool n'a rien à voir avec ça, malheureusement...

lesept:
C'est quoi le truc rond sur le troisième circuit ? Un buzzer ?

à priori oui
actif ou passif ?
je pencherais pour passif

Quelle différence ?

II doit être possible de l'utiliser via l'esp ?

l'actif couine quand il est sous tension, il comporte une petite électronique intégrée

le passif a besoin de signaux périodiques à la fréquence de résonnance du disque céramique

Flashage : Sur ta photo nette on voit déjà un TP2 GPIO0...... c'est bon à prendre..!!

lesept:
Quelle différence ?

II doit être possible de l'utiliser via l'esp ?

Al1 a répondu sur les #
çà s'utilise sans probléme avec une sortie de MCU ,mais tu ne peux pas esperer directement dans ce ca là des niveaux sonores trés important , mais bien souvent trés suffisant pour de la simple petite signalisation .
lesept si tu veux qq "pogo pin" pour "jouer tester" tes coordonnées en MP 8)

J'ai trouvé un peu de temps pour m'intéresser à mon interrupteur Sonoff. J'ai donc montré un petit banc de test pour ... tester le système avant de l'installer. En effet, pour flasher un code, il ne faut pas que le bidule soit connecté au secteur, donc ça risque d'entraîner des séries de branchement / débranchement un peu lourdes pour la mise au point du logiciel (le constructeur ITEAD a ôté la possibilité de faire une mise à jour OTA pour raisons de sécurité).

Donc, je me suis fait un petit montage selon ce schéma :

Une prise, quelques fils, un domino, une ampoule et un culot et le tour est joué.
Côté soft, j'ai repris ce que j'avais fait pour mon simulateur de présence : contrôle de prises Sonoff S26 via une interface web puis via un ESP32 et un réseau maillé. Je commence au plus simple avec l'interface web :
Screenshot_20191225-181529_Chrome-270x480.jpg

Screenshot_20191225-181509_Chrome-270x480.jpg

Le plus long a été de trouver comment flasher le module équipé d'un ESP8266. Je tiens au passage à remercier l'inventeur du scotch qui m'a beaucoup aidé dans cette phase (ruban adhésif, pas alcool, je précise ;D )...

Comme on peut le voir sur les photos précédentes, le PCB principal est équipé de 4 trous pour y connecter VCC, GND, RX et TX. Avec 4 fils DuPont, maintenus sur le PCB avec un morceau ... de scotch, je connecte le convertisseur série (RX et TX sont croisés).

Pour mettre le module en mode flash, j'ai cherché pas mal pour finalement trouver les bonnes instructions, adaptées au modèle dont je dispose, à savoir un T1 EU V1.0 : il faut relier le GPIO0 (GPIO zéro) au GND et toucher l'interrupteur tactile AVANT d'alimenter le module.

Pour cela, j'ai scotché un autre fil DuPont (mâle - mâle) sur un autre trou 'GND', et grâce à une savante gestuelle, j'ai pu (dans cet ordre) :

  • faire toucher l'autre bout du fil à l'emplacement du GPIO0
  • appuyer sur le bouton tactile,
  • connecter le convertisseur au port USB du PC
  • conserver le contact une à deux secondes puis lancer la compilation
    Ca mérite bien un petit coup de scotch, non ?

Une image valant mieux qu'un long discours :

20191225_174824-270x151.jpg

20191225_174832-270x151.jpg
En mode flash, la led bleue située au dessus du pavé tactile est éteinte et la lumière émise par ce pavé est atténuée.

Dernière info : le GPIO0 est la patte de la résistance R19 située du côté de cette fameuse led. Sur la photo du message #2, on peut voir la R19 en dessous de la flèche 'UP' (donc patte de droite sur la photo). La led est au centre du petit cercle blanc (D3?).

Et voila le travail : allumé, éteint, allumé, éteint, allumé, éteint, je ne m'en lasse pas...

20191225_181449-270x151.jpg

20191225_181456-270x151.jpg
Reste à obtenir la validation de Madame et écrire le soft qui va bien pour contrôler la lumière de la cuisine depuis le salon... voire depuis le boulot.

Edit. Le PCB contenant l'ESP8266 étant amovible, il est possible de le détacher de la base, connectée au secteur, de le flasher et de le remettre sur la base. Tout ça doit être suffisamment isolé, mais je n'ai pas envie de tester...

Screenshot_20191225-181529_Chrome-270x480.jpg

Screenshot_20191225-181509_Chrome-270x480.jpg

20191225_174824-270x151.jpg

20191225_174832-270x151.jpg

20191225_181449-270x151.jpg

20191225_181456-270x151.jpg

Je continue dans ma découverte de cet interrupteur et de ses collègues à 2 et 3 boutons.

On trouve ici une liste des GPIOs accessibles et leurs fonctions :

  • GPIO0 EFM8BB1 P1,3 Switch 1 input (Goes low when first touch button is pressed)
  • GPIO04 is connected to the small (soft) reset button on the front.
  • GPIO09 EFM8BB1 P1,4 - Switch 3 input (Goes low when third touch button is pressed)
  • GPIO10 EFM8BB1 P1,5 - Switch 2 input
  • GPIO13 is connected to status LED D3.
  • GPIO12 Relay 1
  • GPIO5 Relay 2
  • GPIO4 Relay 3
  • GPIO2 is connected on J3 pin 5 (LOG)

Donc les relais se commandent à partir des GPIOs 12, 5 et 4 (pour moi seulement 12 puisqu'il n'y a qu'un seul relais) et on lit leur état sur les GPIOs 0, 10 et 9 (0 pour moi).
La GPIO 13 commande la LED "frontale" (utilisée comme témoin WiFi).

En cherchant à quoi correspondent les contacts du connecteur J2 qui relie les 2 PCB (donc l'ESP8266 et les relais), on trouve les GPIOs 12, 5 et 4. Je n'ai pas pu trouver les autres, j'espérais trouver un GPIO pour commander le buzzer.

EDIT : pas pu trouver non plus à quoi correspond le contact en bas à droite...
En cherchant les continuités, j'ai remarqué que le gros régulateur (6118A) alimente le petit (sérigraphié 21Y) situé à droite (O1).


Le SYN470R est le composant qui assure la communication en 433 MHz.

A suivre...