Linux sur un vieux bousin ou comment avoir la dernière version avr-gcc

J'ouvre un autre post pour ne pas poluer [CDG] tout peut s'optimiser!

J'ai justement une vieille tour, mais en 486, peut-être un peu léger quand même.

Il faut séparer ce que demande l'OS et ce que demande l'interface graphique parce que sous linux le choix de l'interface graphique est libre.

L'OS n'est pas gourmand, l'interface graphique si tu veux les derniers gadjets le sera.
Ils existe 2 poids lourds KDE et Gnome. Gnome j'aime pas, ça me fait penser au Mac avec des barre d'outils en haut, en bas etc....
Ces 2 poids lourds sont gourmand et un 488 risque de ramer.
Mais il existe des poids légers comme Lxde ou Xfce qui sont justement fait pour les vieux bousins.

monter un linux risque de me prendre pas mal de temps, si je veux faire les choses bien, non?

Tant que tu ne veux pas optimiser pour de la vidéo ou autre machins où il y a plein de pilotes propriétaires cela devrait se passer sans dificultés. Dans ce cas un Ubuntu pour commencer est le bon choix, les pilotes sont préinstallés.
Pour se faire la main sans risquer de casser quoique soit il existe aussi les "LiveCd" qui s’exécutent sans toucher au disque dur, ok les lecture sur CDroom sont beaucoup plus lentes que sur disque dur mais ce n'est quand même pas la mer à boire surtout pour des essais.

bien vu le topic.

J'ai fouillé mes cartons : un AMD K6-2 @300MHz et un PIII 667MHz (sûrement overclockable, un multiple de 133MHz). avec en ram : 448Mo dans l'un et 64Mo dans l'autre, je peux peut-être avoisiner les 512Mo sur le PIII. je tente de remonter une bouze? avec, dis-tu, un ubuntu...

Petite activité rigolote du dimanche quoi...

Ca vaut le coup d'essayer avec la solution qui donne le max de ram.

Ubuntu, oui, en venant de windows c'est le passage le plus facile mais il faut choisir la bonne version.
S'il est vrai qu'on peut installer n'importe qu'elle interface graphique il vaut mieux choisir tout de suite le bon parfum ce qui évite de télécharger des choses inutiles qu'il faut désinstaller ensuite..

Ubuntu -> interface graphique qui s'installe par défaut -> Gnome
Kubuntu -> interface graphique qui s'installe par défaut -> KDE

Pour ton vieux bousin il faut télécharger Xubuntu c'est un Ubuntu core avec l'interface graphique Xfce par défaut.
vu sur le site Xubuntu :

To install or try Xubuntu within the Desktop/Live CD, you need 256 MB of memory. Installing with the Alternate CD (for 12.04 only) requires 64 MB. Once installed, it is strongly recommended to have at least 512 MB of memory.

Ubuntu est vieux proverbe africain qui signifie.........
Sur le web il circule un pastiche :
Ubuntu est un vieux proverbe africain qui signifie "je n'ai pas réussi à configurer ma Debian" :grin:

Bonjour,
Ancien adepte de Gnome mais suite à une décision des développeurs de faire évoluer cette interface vers du déjà vue, j'ai opté pour l'interface KDE qui me satisfait tout à fait.
Tout à fait d'accord avec les propos de 68tjs.
Il existe également des versions plus légère de Ubuntu : xubuntu [Wiki ubuntu-fr] ou http://www.lubuntu.net/
@+

Bonjour

Ici peut-être : gcc-avr : Raring (13.04) : Ubuntu

A+

Bon, après avoir fouillé mes tiroirs…

J’ai monté une machine avec :

PIII @660MHz (peut-on l’overcloquer? le setup propose de 333MHz à 1066MHz, en gros, n x 133MHz, n par pas de 0,5; et en bonus modifier la tension d’alim du proc)…
448Mb SDRAM PC133 (256M + 128M + 64M)
3 HDD : 8,2Go + 10Go + 20Go
Lecteur DVDrom
Ethernet 3COM905 (un must à l’époque)
ATI rage 128Mb

Bref, avec cette machine de gamer des années 90, je pense monter un Lubuntu en multiboot pour garder un win98 voire même un DOS6.2. si vous avez des conseils et ou avertissements, je prends!!!

Ah oui… sinon, j’ai un “mini-PC”, un fit-pc2, j’avais oublié…

http://www.fit-pc.com/web/products/fit-pc2/

là oui, il s’agit d’un monstre, mais un linux(1) saurait-il se mettre dessus, car c’est pas un PC comme les autres… puis un PC qui tient dans la poche, mieux vaut le garder pour des grosses applis embarquées…

[1]: il existe une distribution MINT ver.13

J’ai un conseil : ne met rien sur le disque qui contient Windows.
Comme cela tu pourra toujours t’y connecter et si tu as besoin de réinstaller W98 il ne foutra pas en l’air la config installée par Linux puisqu’il ne verra rien.

Linux installera un chargeur (Grub) sur le secteur d’amorçage de son disque, Grub te donnera la possibilité de te connecter sur Linux ou sur Windows.

Le choix du disque au démarrage se fera dans le “boot” du PC.

Ensuite pas la peine de s’enquiquiner avec tout un tas de partition.
Il en faut obligatoirement au moins deux :
La partition pour le /home , obligatoire sinon quand tu veux réinstaller l’OS tu te trouve comme sous windows à perdre toutes tes données.
et une partition racine /
Toutes les autres partition se créeront toutes seules sous la racine.

Les partitions qu’il faut connaître :
/ la racine
/etc c’est là ou sont rangés les configurations mis en oeuvre au démarrage de la machine et communes à tous les utilisateurs.
C’est là aussi que tu trouvera les fichiers pour la mise à jour (apt, source.list etc )
/home ce sera ton immeuble, ton appartement sera /home/supercinci
/usr c’est là où les programmes sont rangés.

Les fichiers de configuration personnels se trouvent dans le répertoire utilisateurs. Ils commencent par un point " . ", pour les voir il faut en autoriser le listage.

Il existe un gestionnaire de fichiers rudimentaire, en mode semi graphique mais ultra performant “mc”.

Le logiciel de mise à jour en mode graphique est quasiment tout le temps “synaptics”.
En mode console

  • pour passer en administrateur il faut taper “sudo”
    Sous machin-buntu le compte “root” a été désactivé, en échange le premier utilisateur possède des droits supérieurs, des utilisateurs permanents de machin -buntu t’en diront plus

  • pour mettre à jour on utilise “aptitude”
    —mise à jour de la base de donnée “sudo aptitude update”
    —mise à jour logicielle : “sudo aptitude safe-upgrade” ou “sudo aptitude full-upgrade”.

Synaptics est rassurant avec son mode graphique, pour chercher un programme à installer il est quasiment indispensable. Mais pour les mises à jour le mode console est bien plus rapide.
Ce qui se dit : Tu regardes avec synaptics, tu fait avec aptitude.

Aptitude peut s’utiliser comme synaptics (avec listage de tous les fichiers disponibles) mais en mode semi graphique et j’ai trouvé que c’est d’un usage très pénible.

Il existe une anti-sèche debian qui devrait s’appliquer sur machin-buntu.
Je me suis fait la mienne que je met en PJ (c’est du libre office → tu pourra la modifier)

Anti-seche-debian.odt (24.5 KB)

Merci bien pour tout ça!

Alors là, mon dimanche commence à bien se pourrir. j'ai gravé un CD pour installer Lubuntu 13.04. tout se passe bien, mais voilà que juste avant que l'install ne se mette à réellement installer, pouf, je me retrouve sur une ouverture de cession, où on me demande un nom d'utilisateur et mot de passe... Ben oui, mais je ne suis jusque là jamais arrivé au stade où on déclare un root et un utilisateur... C'est pas commode. Dommage, le fond d'écran est beau...

Ah oui, c'est bougrement long pour un truc allégé...

Je retente une 4ième fois, après, je change de distribution.

Je retente une 4ième fois, après, je change de distribution.

Lors de l'installation on t'a demandé de créer un compte utilisateur et de définir un mot de passe.

Une fois l'installation terminée normalement on t'as demandé de retirer le cd et d’appuyer sur OK ce qui permet de démarrer sur le noyau Linux définitif et non pas celui d'installation.

A ce redémarrage il faut que tu entre le nom d'utilisateur précédemment défini et le mot de passe.
Avec Win7 c'est maintenant comme cela que ça se passe sauf qu'avec linux il ne faut pas redémarrer le pc a chaque fois qu'on installe un nouveau programme.
Les seuls redémarrages obligatoires c'est quand on change de noyau.

68tjs:
Lors de l'installation on t'a demandé de créer un compte utilisateur et de définir un mot de passe.

Justement, on ne me l'a pas demandé!

Finalement, la dernière tentative a réussi, ça tourne maintenant. Reste que voilà, la phase de démarrage et d'arrêt (là où normalement on a la liste des démons et leurs statuts, ben c'est dans un mode graphique que mon écran ne supporte pas. du coup, le jour où quelque chose coince, je ne le saurai pas.

Il me reste maintenant à voir comment installer des programmes, je vais regarder ce qu'il se dit sur le net (on va commencer par firefox tiens, car le pseudo-googlechrome, ça me plait pas du tout.)

Firefox bon exemple des atayolas de tout bord.

firefox a copie-writé son logo qui du coup n'est plus libre ce qui perturbait fort certains "puristes" , mot que j'écris "a" "y" "a" "to" "la" .
Du coup sous deb Firefox s'appelle iceweasel, le code d'iceweasel est exactement le même que celui de firefox.... au logo près.
Je ne sais pas si les même tordus sévissent chez buntu.
Nous sommes chez des humains, il ne peut pas y avoir les bons que d'un seul coté et que les mauvais de l'autre.

Sinon si tu as trop de problèmes avec ton vieux bousin tu peux transférer le disque dur avec buntu déjà installé sur un PC plus moderne.
Tu n'es plus avec windaube, Linux ne sera nullement perturbé par le changement de carte mère et graphique.
Tous les pilotes sont déjà dans le noyau, l'OS détermine ceux dont ils a besoin et ne charge en mémoire vive que ceux là.
Le premier redémarrage sera juste un peu plus long le temps qu'il retrouve ses petits.
Je l'ai déjà pratiqué plusieurs fois cela a toujours fonctionné.
Et win et linux chacun sur son DD tu ne risque absolument rien.

Salut,

Halala c'est gens qui utilise un interface graphique :grin:
Vive la ligne de commande !

Links2 pour naviguer sur le web
Irssi pour discutter sur IRC
...

Moi je vous le dit la ligne de commande vaincra :stuck_out_tongue:
(bon ok j'utilise XFCE ... :grin:)

Bonsoir,
@Super_Cinci
Que deviennent tes essais avec linux ?
@Skywodd
Il est vrai que les véritables "Linux Users" n'aiment pas le "clicodrome" et préfèrent la console.
Pour eux, en-dehors de la console point de salut mais nous on essaye d'avoir les pieds au niveau du sol.
@+

icare:
Bonsoir,
@Super_Cinci
Que deviennes tes essais avec linux ?

Bonsoir zaussi

Alors je crois que j'ai maintenant un lubuntu (13.04) qui tourne. Reste à redécouvrir un peu l'environnement, histoire de ne pas flinguer la bête tout de suite.

va me falloir installer pas mal de trucs je crois, en commençant certainement par mettre le réseau en route si ce n'est déjà fait....

Match console contre interface graphique
Il n'y a pas de vainqueur n'y de règles générales, il n'y a que des solutions adaptées à chaque individu.

Je considère qu'on peut faire autant de conneries en console qu'en interface graphique.
En mode console il n'y a pas de parapet et si tu écrit une connerie tu peux involontairement formater ton disque dur.

Pour moi il n'y a que deux règles :

  1. si je fais n'importe quoi je n'ai qu'a m'en prendre qu'à moi même que ce soit en console ou en IG.
  2. je choisi ce qui est le plus pratique et ce qui va le plus vite.

Quelque chose que je fais très occasionnellement et dont je ne me rappelle pas toutes les options je le fais en IG.
Les opérations que je fais régulièrement, comme les mises à jour, je les fais en mode console.
A la limite s'il y a plusieurs commandes à enchaîner comme je suis faignant j’écris un script pour automatiser.

Autre exemple qui va faire frémir certains "puristes" mais que je revendique :
Pour configurer aux petits oignons le fichier source.list et le fichier préférence quand on veut pouvoir mélanger les versions, je n'hésite pas une seconde je refuse vim et ses ordres cabalistiques parce que je ne vis pas à l'époque des cavernes et que je pense savoir ce que je fait :
J'ouvre le gestionnaire de fichier (en graphique bien entendu) avec les droits root (kdesu dolphin) , oui monsieur je n'hésite pas.
Je clique sur le fichier à modifier et il s'ouvre avec l'éditeur de fichier à qui le gestionnaire de fichier transfère les droits root et je fais mes modifications.

Bien évidement une fois terminé je ferme immédiatement l’éditeur de fichier et le gestionnaire de fichiers sinon effectivement ce pourrait être la cata. Mais encore une fois c'est à chacun de savoir ce qu'il fait et...
il est interdit d'interdire....... :grin:

PS je refuse vim mais pas fou, car on ne sait jamais ce qu'il peut arriver, j'ai imprimé la notice avec les ordres cabalistiques.

en commençant certainement par mettre le réseau en route si ce n’est déjà fait.

C’est sans doute fait mais dommage que le pc n’ai pas été relié au réseau pendant l’installation cela aurait été surement fait.

Il faut que tu mette à jour les programmes car l’image iso n’est pas forcément à jour.
Je connais mal le nom des dépots buntu, Icare ou Chabot pourront en dire plus mais si je fais une analogie debian il y a :

  • le dépot ou tout les logiciels sont libres
  • le dépot des logiciels gratuit mais dont le code n’est pas public comme Eagle par exemple
  • le dépot “contrib” dont la licence est pas claire en gros ils sont utilisables librement sous linux mais pas forcément sous d’autre plateforme.

Re,

Super_Cinci:
va me falloir installer pas mal de trucs je crois, en commençant certainement par mettre le réseau en route si ce n'est déjà fait....

Si ta réseau était en place avec la connexion réseau, elle devrait être installer.
Si tu utilises le mode console, il existe un utilitaire que je trouve super qui est midnight commander pour toutes les opérations sur les fichiers et bien plus...
Midnight Commander est un clone free de l'ancien Norton Commander (Peter Norton) : http://www.midnight-commander.org/
Pour les applicatifs, le plus simple est de passer par les dépôts de ta distribution.
@+

Re,

68tjs:
Il faut que tu mette à jour les programmes car l'image iso n'est pas forcément à jour.

C'est une étape importante la mise à jour : gestionnaire_de_mises_a_jour [Wiki ubuntu-fr]

68tjs:
Je connais mal le nom des dépots buntu, Icare ou Chabot pourront en dire plus mais si je fais une analogie debian il y a :

  • le dépot ou tout les logiciels sont libres
  • le dépot des logiciels gratuit mais dont le code n'est pas public comme Eagle par exemple
  • le dépot "contrib" dont la licence est pas claire en gros ils sont utilisables librement sous linux mais pas forcément sous d'autre plateforme.

C'est quelque chose de similaire pour toutes les distributions. Je connais mieux Fedora mais j'ai utilisé Ubuntu dans une autre vie.
Pour les dépôts, il y a : depots [Wiki ubuntu-fr]

Et pour l'objectif à atteindre : arduino [Wiki ubuntu-fr]
@+

Re,
Pour ta carte réseau :
Si elle n'était pas présente lors de la primo-installation, il suffit de la mettre dans le PC, la raccorder au réseau et rebouter le PC. Dans ce cas Linux détectera la carte est fera l'installation.
Puis il suffira de modifier éventuellement les paramètres via l'interface graphique (il faut chercher un peu dans les différents menus)

Pour l'accès aux dépôts, il existe également une interface graphique (aussi rechercher dans les menus)

Je te livre ces infos de mémoire car je n'ai plus d'Ubuntu en service.
Tu trouveras beaucoup de réponses sur : http://doc.ubuntu-fr.org/ qui certainement un des sites documentaires les plus complet pour une distribution Linux

Si tu as d'autres questions, on essayera de t'aider.
@+

Pour la carte réseau, elle a été reconnue par linux. Je connais par coeur ces cartes (j’en ai monté des centaines il y a 15 ans) : si la led de connexion s’allume sur le hub, c’est que la carte a reçu quelques ordres valides d’un driver (contrairement aux cartes récentes qui établissent la connexion physique toutes seules. Dès l’install, elle était là et connectée. il y a eu une tentative de maj mais ça avait échoué. mon réseau est en DHCP, donc ça doit rouler tout seul…

Effectivement, il y aura de la maj à faire sur les “paquets”.

console ou X ? quelqu’un d’expérimenté utilisera la console (il y a 15 ans, X en était à ses débuts, les linuxiens en étaient restés au mode ligne de commande). Moi, ben c’est tous les paramètres qui trainent derrière une commande, je suis bien loin de les maîtriser (prenons justement l’appel à avr-g++.exe depuis l’ide arduino, c’est un monstrueux exemple de ligne de commande imbitable! Pourtant il apparaît que c’est le moyen le plus sûr de compiler un sketch… Heureusement, depuis la nuit des temps, que ce soit Linus torvalds ou Tim Paterson, les développeurs d’OS ont intégré les scripts ou batchs, mais encore faut-il quand même connaître les paramètres… Toujours il y a une 15aine d’années, j’avais voulu monter une partie d’un réseau sous linux, aidé par un linuxien, mais le voir taper ces lignes de commandes à rallonge, qu’il maîtrisait si bien (je dirais qu’il parlait le linux couramment tellement il semblait discuter avec l’OS comme je le ferais sur un chat…). Bref, il m’a fait tellement peur que j’ai renoncé et ai fait ce qu’on m’avait demandé au début : monter un réseau WNT5. Il m’a traité de fainéant…

Enfin voilà, je vais commencer si vous le voulez bien par X (enfin ses descendants), puis progressivement m’intéresserai à ce qu’il se passe en underground, comme j’ai fait pour arduino où j’ai commencé par digitalWrite() pour aujourd’hui faire de l’accès direct sur les registres.