Mise en boite

tres belle vue 3D quel logiciel ?

Bonjour,
Pour la modélisation plutôt le dessin 3D, j’utilise un programme commercial (Rhinoceros). La modélisation vers des fichiers du style “.stl” se fait par une exportation avec la précision de maillage que l’on souhaite. Le dessin 3D en lui même est basé sur des équations mathématiques des courbes, surfaces et solides.
A partir du moment, on l’on souhaite des formes simples et non des transformations de solides (des coins-coins par exemple) on peut utiliser des logiciels libres comme OpenSCAD, FreeCAD ou Blender. En ce qui me concerne, je n’ai jamais réussi à faire quelques choses de correcte avec Blender. Je fais un blocage avec ce soft. :slight_smile:
Ce qui important avec les logiciels 3D ce n’est pas tant sa gamme de fonctionnalités mais plutôt sa maîtrise car en fin de compte on n’utilise que très peu de commandes.
@+

Question béte et hors sujet. pourquoi avoir utilisé une alim "interne" ,et pas une "externe" (adaptateur secteur)? le coût aurais été plus bas ,et le projet aurez gagnez en sécurité. Pas de présence 220v dans le même boitier ,et ainsi tout problème nécessitant une "double isolation" ,ou un "ip55", ou le risque de manipulation les mains mouillé etc... ne pourrais entraîner que la dégradation de l'appareille mais en aucun cas une électrisation ...

"aur*ez* gagn*ez*" houlaaaa je me fait peur tout seul ;-)

dxfantome:
Question béte et hors sujet.
pourquoi avoir utilisé une alim “interne” ,et pas une “externe” (adaptateur secteur)?
le coût aurais été plus bas

Pas d’accord, j’ai des adaptateur 230<->5V ou 3.3V qui coûte moins cher que des alims externes. J’ai juste à prévoir la place sur mon circuit. Et je parle même pas de l’option alim capacitive qui serait suffisante ici (mais certes le coup des mains mouillées pour le coup ça nécessite plus d’attention). Après pour régler ce problème il suffit de mettre des capteurs touch capacitifs et on peut travailler avec un boitier étanche.

J’aurais adopté la même solution perso : moins d’encombrement et donc plus pratique. Quitte à se taper une modélisation 3D autant tout faire d’un coup.

Bonjour, Pour l'alimentation, il n'y a pas de problème c'est un boitier moulé entrée 230 V sortie 5 V. @+

icare: Bonjour, Pour l'alimentation, il n'y a pas de problème c'est un boitier moulé entrée 230 V sortie 5 V. @+

Bonsoir Tiens je n'avais pas vu ton topic Icare ! :grin: c'est joli tu n'a pas envisagé de mettre une alim sauvegardée ? au moins le temps de changer de prise de courant ? ça peut etre utile

Bonsoir Artouste, Non je n'y avais pas pensé à cause de la consommation de l'afficheur, mais faisable en sauvegardant uniquement le micro-contrôleur. @+

Bonsoir, Pour les aficionados de la plieuse. Une boite pliée avec les rayons de courbures mini réels, on peut ainsi se permette de visualiser les volumes intérieurs le tout, bien sur, pour dimensionner la boite.

à suivre ...

icare: Pour les aficionados de la plieuse

Joli travail mais je ne sais pas pourquoi la plieuse n'a jamais été copine avec moi. Elle en toujours fait rien qu'à sa tête qu'elle a bien de travers.

icare: Bonsoir Artouste, Non je n'y avais pas pensé à cause de la consommation de l'afficheur, mais faisable en sauvegardant uniquement le micro-contrôleur. @+

:grin: "On" ne peut pas toujours penser absolument toujours à tout :sunglasses:

Avec juste une "goldcap" et apres detection soft "230V perdu" ça doit pouvoir rentrer "dans ta boite" :grin:

Bonjour, Une belle boîte pour Arduino Uno

Bonjour, Une autre approche de mise en boîte

Bonjour,
Je pense que la mise en boite de nos belles réalisations, reste la bête noire de pas mal d'électroniciens analogiques et/ou numériques. Il existe une solution relativement simple en utilisant des profilés standards ou des goulottes d'électriciens.
Une alimentation 36V 5A dans un profilé aluminium 110X50 avec 2 embouts plastiques


Une alimentation variable 0 - 30 V 0 - 5 A dans une goulotte électrique 80x60 avec les 2 embouts qui vont bien.

Un afficheur de texte défilant dans une goulotte d'électricien 80x60. L'affichage des matrices à leds 8x8 se fait par transparence du couvercle de la goulotte.

@+

Vraiment vraiment pas con le coup des goulottes!

Je vote pour les goulottes, par contre un peu ‘choqué’ par le prix des embouts…

Je ne sais pas si j’ai loupé un épisode (un bon magasin) mais de ce que j’ai vu la goulotte est à peu prés à 2€/m et l’embout à 2€ pièce… :o

C'est clair, la mise en boite c'est notre bete noire.

J'ai investi dans une CNC, j’espère pouvoir usiné du bois pour en faire des boites en finger joint.

Bonjour, @caps1g3f : Oui cela peut paraître cher mais si l'on n'est pas doué pour la mécanique c'est acceptable. Les prix de ce matériel sont très variables en fonction des fabricants et des distributeurs. Il faut négocier les prix. Pour ma part, j'imprime, parfois, en 3D les embouts pour les profilés aluminium. Il faudra que je modélise les embouts de goulottes pour un essai d'impression 3D.

@pepe: C'est une très bonne technique de réalisation de boites mais nécessite le matériel qui va bien. J'utilise encore cette technique pour les boites en bois. Il faut au minimum une fraiseuse conventionnelle mais les personnes utilisatrices sont de moins en mois nombreuses (une espèce en voie de disparition). Pas de problème avec une CNC.

@Standby C'est la solution royale car elle permet de faire bien d'autres choses. Par contre, avant de maîtriser la bête, il faut un peu de temps et de pratique. Le fraisage numérique est un métier avec de multiples paramètres, il faut apprivoisé.

Pour ma part, je préfère les boîtiers en aluminium pliés avec des faces avant fraisées à la CNC. Pour les boîtiers, j'ai la chance de disposer du matériel qui va bien (plieuse, cisaille, soudure, etc... et bien sur une fraiseuse numérique).

Ma réflexion sur les boîtiers alternatifs (pour ceux que la mécanique rend malade) vient suite aux nombreuses demandes de réalisation pour des tiers.

Bonjour, @pepe : Je suis tout à faire d'accord avec toi, tout est possible, lorsqu'on n'est pas "mécano-hostile" ou "mécano-allergique". Je suis un peu plus réservé sur la réalisation des fraisage à 90° (2x45°) pour les pliages car il faut un fond légèrement plat pour tenir compte du rayon de pliage. Mais comme tu le décris cela reste réalisable mais nécessite beaucoup de soin pour parfois un résultat décevant. Personnellement j'ai réalisé des centaines et des centaines de boîtes de toutes dimensions, toutes formes et pour tout usage. Pour moi le nec plus ultra reste les boîtes métalliques (mais cela a un coût en matière, en équipement et en temps). Le seul domaine qui me pose problème reste la mise en peinture, ce n'est pas mon truc ;) hormis le traitement de coloration par électrolyse. Mais c'est juste mon avis. Rappel : le but de la réflexion était comment réconcilier la mise en boîte, esthétiquement acceptable, avec les "mécano-hostiles" ou "mécano-allergiques".