Mise en mémoire d'un programme après extinction

Bonjour à tous et merci pour vos aides très précieuses.
Je suis à la recherche d'un moyen qui pourrait me permettre de "garder en mémoire" une séquence sur un code sans que la carte ne face un reboot lors de l'extinction.
En résumé, je fabrique des automates et je voudrais que ceux-ci redémarrent au même moment où on les a arrête. (pas de retour en début de code)
Je ne sais pas s'il faut intervenir sur le code ou utiliser un module externe.
La solution la plus simple serait la bienvenue!
Merci

Bonjour

Si vous ne coupez pas l'alimentation votre code peut juste être en pause (éventuellement en sommeil) - dans ce cas c'est assez simple. une action utilisateur va simplement réveiller le code qui va continuer.

Sinon si le courant peut être coupé n'importe quand il faut prévoir de stocker en mémoire "durable" un état/contexte pour la reprise. c'est déjà plus compliqué et nécessite de bien architecturer le logiciel.

➜ Pouvez vous conserver l'alimentation ?

Bonjour JML, merci de votre réponse.
Malheureusement non, car ce sont pour des automates en espaces publics et où les techniciens vont simplement "tout éteindre au tableau electrique"...

Dans ce cas pas de magie. Il faut prévoir dans le code un descriptif complet de l'état à tout moment - par exemple une structure qui décrit le contexte et où vous en êtes.

Ensuite comme l'écriture en EEPROM est limitée à 100,000 cycles il ne faut pas sauvegarder à chaque changement d'état ➜ il faut donc mettre en place un mécanisme de sauvegarde dynamique qui va détecter la coupure de courant et alimenter l'Arduino suffisamment longtemps pour qu'on ait le temps d'écrire en mémoire "non volatile" (EEPROM ou mieux FRAM : Non-Volatile Ferroelectric Ram) ce contexte cf RitonDuino: Arduino: sauvegarde de données en EEPROM en cas de coupure d'alimentation

avoir des détecteurs de fins de course pour les moteurs (je suppose que vous en avez) si les mouvements sont simples (ie on va toujours au même endroit) permet de mémoriser simplement que le moteur était en fonction et dans quel sens, pas le nombre de pas déjà effectués. Le contact avec le détecteur de fin de course sera l'évènement à mémoriser.

➜ le diable est dans les détails

Merci pour toutes ces infos!
C'est parfait