Modules radio ou autres pour portée et autonomie maximale

Bonjour!

En réalité, j'ai besoin de la méthode qui à le plus de portée avec obstacles et autonomie. Peu importe la rapiditée, je ne souhaite transmettre que des nombres à larges intervalles. Je pense à : - GPRS, WIFI = trop gourmand en énergie et couteux. - Bluetooth = portée faible de 10m voir 30m. - zbee/Xbee = Cher. - NRF24L01 2.4GHz = rapide, peu cher mais portée de 100 à 200m. - RF 433mhz = 500 à 1000m apparemment et un coût faible.

Bref, si je ne fais pas d'erreur, le RF 433mhz est la meilleure solution à prix modique? Avez vous un modèle précis à me conseiller sur Ebay?

Associé à une pile, je peux espérer 2 ans d'autonomie avec batterie mais reste le montage en lui même. Je veux en faire un compteur d'impulsions et envoyer le compte chaque 10 minutes ou sinon à chaque impulsion mais cela risque de réduire l'autonomie et d'avoir des loupés? Un petit exemple : http://www.inhaos.com/uploadfile/otherpic/AN0005%20RF-2410%20Based%20Wireless%20NTC%20Sensor%20Example%20Application.pdf

Merci!

Bonjour. Je viens de recevoir mes modules 433mhz :

Ceux ci me conviennent très bien puisque je n'ai besoin que d'un transfert unilatéral (emetteur FS1000A + recepteur XY-MK-5V). Leur avantage pour moi contrairement aux NRF24 étant que l'on peux adjoindre les antennes de son choix, trés important dans mon cas puisque l’émetteur se situe en autonomie dans un épais boitier plastique au fond du jardin. Je souhaite donc une portée minimal d'environ 50m à travers mur béton de maison, obstacles de jardin et boitier plastique.

Bref, je souhaite dimensionner l’électronique et ces antennes afin de maximiser portée et autonomie de l’émetteur.

-1- L'antenne de l’émetteur est elle plus importante que le récepteur, ou le contraire, ou est ce une idée fausse?

-2- A 433mhz, un simple brin doit apparemment mesurer L=300/F soit environ 17cm, j'en trouve peu qui soient de cette longueur apparente à moins qu'ils ne prennent en charge la longueur effective du fil avec d’éventuelles "spires". J'ai le choix entre ces antennes (toutes sont affichées comme spéciales 433mhz et résistance de 50ohms) : - Queue de cochon interne standard : - 10cm SMA avec embout femelle à câble que je souderais (gain dbi inconnu) : - Embase magnétique SMA avec embout femelle à câble que je souderais (gain 3dbi) : Mais le plus pratique serait : - Antenne adhesive SMA avec embout femelle à câble que je souderais (gain 2,5dbi) : - Antenne adhesive en T type SMA avec embout femelle à câble que je souderais (gain 2dbi) :

-3- Cette bande des 433mhz étant très utilisée, est ce nécessaire d'adjoindre un encodeur PT2262 et un décodeur PT2272 pour éviter les interférences radio?

-4- Il me faut determiner le boitier émetteur selon l'autonomie et la portée en sachant que le module FS1000A à une portée apparemment dépendante de la tension et peut etre mis en sommeil en connectant la pin DATA au GROUND. Le boitier sera composé d'un phototransistor (ou photodiode ou photorésistance) dont je dois envoyer les impulsions à intervalles régulières, mais je ne sais pas comment faire. J'ai pensé à 4 piles AA soit 5 à 6V il me faut tenir minimum 1an. Comment envoyer ces impulsions par radio? Il faut un optocoupleur + CI ? Au niveau autonomie, est ce plus malin de mettre l’émetteur en sommeil et d'envoyer le total des impulsions chaque heures?

Grand merci pour votre aide et idées!

Bon dimanche!

josse34: Bonjour. Je viens de recevoir mes modules 433mhz :

Ceux ci me conviennent très bien puisque je n'ai besoin que d'un transfert unilatéral (emetteur FS1000A + recepteur XY-MK-5V). Leur avantage pour moi contrairement aux NRF24 étant que l'on peux adjoindre les antennes de son choix, trés important dans mon cas puisque l’émetteur se situe en autonomie dans un épais boitier plastique au fond du jardin. Je souhaite donc une portée minimal d'environ 50m à travers mur béton de maison, obstacles de jardin et boitier plastique.

bonjour

avec 50 m, il n'y a peut etre meme pas besoin d'antenne externe "sophistiquée" J'ai dans ma campagne des sondes de T° distantes de + de 100m du recepteur situé dans une construction "ancienne" qui envoient un rafraichissement/minute sans antennes externes.

liens vers les specifs des TX RX ?

le vrai probleme de cette bande c'est qu'elle est selon les endroits très sollicitée et joindre un syteme encodeur/decodeur ne reglera pas cet aspect en cas de collision. il faut donc prevoir de la redondance d’émission soit emettre une trame numerotée X, Y fois en temps décalé, à charge pour le systeme de reception de verifier qu'il aura au moins une fois bien reçu une info OK. soit encore si une rtc est disponible emettre des trames horodatées toutes les x minutes , une trame reprenant les x derniers comptage d'autres methodes existent

même avis : redondance des trames émises + somme de contrôle (ou CRC) à chaque trame émise (fréquent pour les sondes extérieures de température). Encodage genre telecommande inaproprié içi.

Je propose d'envoyer systématiquement le cumul des impulsions. Il ne peut que progresser. Le récepteur peut donc en plus vérifier que la progression du comptage est 'vraisemblable'.... ça permet également au récepteur de retomber sur ses pieds après des loupés à répétition. (compteurs d'eau radio)

Il y a par contre un gros risque à n'envoyer que l'info "impulsion unique" ou un simple décompte compte partiel sur un intervalle donné. A moins d'etre en pleine campagne il faut tabler sur un probleme technique d'extraction de trames valides dans du bruit. En visualisant la sortie data du recepteur on a une idée du bruit ambiant .... et des caractéristiques du récepteur.

Un récepteur 433MHz superhétérodyne devrait améliorer les choses si ce simple récepteur à super-réaction n'est pas assez sensible et sélectif. http://boutique.comelec.fr/category.php?id_category=416 http://www.gotronic.fr/cat-modules-hybrides-hf-commut-579.htm

La vache! Quelle rapidité et précision! Cela dépasse mes connaissances, désolé si je suis lent à la détente!

Je reprend les questions dans l'ordre :

-1- Que j'améliore la réception de 3 db , reviens au même que d'améliorer l'émetteur de 3 db. Donc quel que soit le coté que j'améliore , c'est identique en tant que GAIN gagné?? Mes contraintes de place sont sur l’émetteur et non sur le récepteur, néanmoins je veux faire un système universel bien conçu dés le départ pour ne pas être ennuyé avec des soucis de portée ou autonomie, donc si il faut un récepteur superhétérodyne, je le fait. Que feriez vous à ma place avec votre expérience pour un système idéal???

-2- En complément de -1-, quelles antennes me conseillez vous à l’émetteur et au récepteur (peut être différentes)?

-3- Il est important d'horodater les données de préférence au récepteur et effectivement le cumul des impulsions me plait bien mais comment conserver un maximum d'autonomie (minimum 1an) à l'émetteur. Pour le moment, concernant l’émetteur je n'ai pas défini de structure, mes connaissances sont trop faibles. J'ai un phototransistor et un émetteur 433mhz, concernant l’électronique, je la souhaite le plus simple possible, que me proposez vous et quelle batterie (combien de piles AA) sachant que l’émetteur supporte 2.5 à 12V?? Je n'ai pas bien compris comment traiter le signal de reception pour filtrer uniquement mes trames aux autres, je n'ai donc pas de specifications des TX RX.

-4- Même question que dans -3-, quelle batterie pour tenir minimum 1an voir plutôt 1an et demi?

Grand merci pour votre aide et implication, j’apprécie!

Bye

josse34: La vache! Quelle rapidité et précision! Cela dépasse mes connaissances, désolé si je suis lent à la détente!

Je reprend les questions dans l'ordre :

-1- Que j'améliore la réception de 3 db , reviens au même que d'améliorer l'émetteur de 3 db. Donc quel que soit le coté que j'améliore , c'est identique en tant que GAIN gagné?? Mes contraintes de place sont sur l’émetteur et non sur le récepteur, néanmoins je veux faire un système universel bien conçu dés le départ pour ne pas être ennuyé avec des soucis de portée ou autonomie, donc si il faut un récepteur superhétérodyne, je le fait. Que feriez vous à ma place avec votre expérience pour un système idéal???

-2- En complément de -1-, quelles antennes me conseillez vous à l’émetteur et au récepteur (peut être différentes)?

-3- Il est important d'horodater les données de préférence au récepteur et effectivement le cumul des impulsions me plait bien mais comment conserver un maximum d'autonomie (minimum 1an) à l'émetteur. Pour le moment, concernant l’émetteur je n'ai pas défini de structure, mes connaissances sont trop faibles. J'ai un phototransistor et un émetteur 433mhz, concernant l’électronique, je la souhaite le plus simple possible, que me proposez vous et quelle batterie (combien de piles AA) sachant que l’émetteur supporte 2.5 à 12V?? Je n'ai pas bien compris comment traiter le signal de reception pour filtrer uniquement mes trames aux autres, je n'ai donc pas de specifications des TX RX.

-4- Même question que dans -3-, quelle batterie pour tenir minimum 1an voir plutôt 1an et demi?

Grand merci pour votre aide et implication, j’apprécie!

Bye

bonjour 1- ça s'appelle un bilan de liaison et c'est une mesure relative, déjà faire un test de portée avec les TX/RX tel quels 2- renvoi à 1 3- Tu n'a pas les specifications des TX et RX mais tu sais que le TX peut etre alimenté entre 2.5 et 12V, tu les sort d'où alors :grin:ces specifications ? 4- reponse eventuelle selon lecture des specifications et eventuellement mesure de la conso du RX

Bonsoir! Bon finalement mon choix se porte sur des NRF24 moins perturbées, plus puissants, à double voie et surtout avec un mode veille.

Il faut maintenant concevoir le module émetteur déporté. J'utilise en récepteur un MEGA avec RTC. J'ai besoin de capter en permanence une entrée impulsionnelle pour comptage et transmission des paquets toutes les heures avec mode veille du NRF24 entre-temps.

J'ai pensé à ce shield à base de arduino nano et avec le slot NRF24:

Ça serait l'idéal pour moi mais le plus difficile est d'obtenir minimum 1 an d'autonomie, est ce possible (avec combien de piles LR6) et comment faire?

Merci pour votre aide!

Que j'améliore la réception de 3 db , reviens au même que d'améliorer l'émetteur de 3 db.

Pas tout à fait à niveau de bruit constant le rapport signal sur bruit est plus défavorable dans le premier cas. Puisqu'à la réception le gain est appliqué au signal et au bruit.

Bonsoir. Dans mon cas présent, il y a deux versions de NRF24 :

Tout deux ont la même consommation mais celui avec antenne porte plus loin et à meilleur débit (dans mon cas je m'en fiche), comment fait il, une histoire d'antenne?

Et concernant l'autonomie d'un tel montage?

Merci!!!!! :grin:

josse34: Bonsoir. Dans mon cas présent, il y a deux versions de NRF24 :

  • Tout deux ont la même consommation mais celui avec antenne porte plus loin et à meilleur débit (dans mon cas je m'en fiche), comment fait il, [u]une histoire d'antenne[/u]?

  • Et concernant l'autonomie d'un tel montage?

bonsoir

  • bien évidemment :grin: , l'antenne (en E ou R ) est toujours le dernier maillon faible de la chaine de transmission il faut rapporter ça aux notions d'isotropie

  • fonction de la conso et de la source d'energie 8)

Euh même conso, sur les deux que tu montres je ne pense pas : la version “longue portée” possède un amplificateur de puissance (on le voit bien sur la photo). Et forcement ça engendre un surplus de conso : 125 mA en service (valeur ebay, pas plus de détail mais c’est l’ordre d’idée)

Bonsoir! Pourtant les deux fiches indiquent bien 115mA : http://imall.iteadstudio.com/im120606002.html et http://imall.iteadstudio.com/im120606003.html Bref, d'abord fraudais que je connaisse l'autonomie et le système, qu'en pensez vous d'ailleurs? Merci!

Je sais où ils sont allé pêcher leur spec, datasheet du nrf : maxi 13.5 mA en réception et 11.3 mA en émission.

Pour la conso (quelque soit le modèle) ça sera ridicule. 115 mA pendant quelque dizaines de µS toutes les 10 min on sera très proche de la conso en sommeil (900 nA). En revanche il va falloir que tu apprennes à maîtriser la mise en sommeil de l'Atmega avec réveil par un timer.

Salut! Pour le NRF, que ce soit l'un ou l'autre, effectivement je ne me fait pas de souci sur la conso mais le point dur semble être la conso de l'arduino car je ne peux mettre en sommeil le comptage des impulsions! Chaque jour il y aura des heures sans impulsions ou l'on pourra mettre en sommeil l'ATmega après un timer et reveil via la prochaine impulsion.

Est il possible avec un tel montage http://imall.iteadstudio.com/development-platform/arduino/shields/im120417016.html sur arduino nano de compter avec le NRF24 & l'ATmega en sommeil???? Sinon comment faire car avec l'ATmega constamment en UP je ne peux esperer que 2 jours avec une pile 9V!!!

D’excellents articles qui parlent de cela mais avec des capteur de température ou luminosité pour lesquels on peut échantillonner le sommeil à plus de 10 minutes : http://interface.khm.de/index.php/lab/experiments/sleep_watchdog_battery/ http://hwstartup.wordpress.com/2013/03/11/how-to-run-an-arduino-on-a-9v-battery-for-weeks-or-months/

Merci!

avec mes montages en NRF24 avec antenne 2.4 j'utilise des arduino mini en 3,3Volts (consomme moins que le nano en 5v)

https://www.sparkfun.com/products/11114

j'utilise aussi ces modules de sparkfun :

https://www.sparkfun.com/products/705

Je l'ai aient utilisés ce weekend sur un festival en champ libre, résultat : >200m de portée avec 10 modules ;o)

Attention les modules nrf24 que tu as montré consomment plus et fonctionnent en 3,3v. Sinon ils fonctionnent bien.

A+

Merci! Effectivement, le MINI est plus destiné à ce genre d'application, feu! Je préfère un module NRF24 avec connectique comme ceux présentés.

Quelle autonomie espérer avec ce genre de montage??

Merci!

Bonjour, il est impossible de te donner une autonomie si on ne sait pas ce que consomme en moyenne ton montage et ce que tu utilises comme source d'alimentation.

Je t'invite a aller lire cette discussion :

http://forum.arduino.cc/index.php?topic=129332.15

de meme cette discussion en anglais :

http://forum.arduino.cc/index.php?topic=174257.0

pour rappel le choix d'une batterie 9V est un tres mauvais choix parce que tu as au minimum 4V "en trop" que tu vas devoir transformer en chaleur dans un regulateur qui va consommer de l'energie pour son fonctionnement interne meme si le microcontroleur est en veille. De plus la petite pile rectangulaire 9V est reputee pour avoir le plus mauvais rendement energie/volume.

A mon avis, il doit etre possible de mettre en veille le micro et de le reveiller - par la detection d'une impulsion et - par le timer interne pour compter le temps qui passe.

Tiens nous au courant de ton projet

Le mieux est une pile bouton lithium 3V. Elles font environ 200 mAh en moyenne, il te suffit ensuite de diviser par la conso de ton montage pour avoir le nombre d'heure de fonctionnement. Avec 50 µA : 200 000 / 50 = 4000 h soit 166 jours.

Salut!

Un ATmega 328 consomme :
– Active Mode: 0.2mA
– Power-down Mode: 0.1?A
– Power-save Mode: 0.75?A (Including 32kHz RTC)
Un Attiny85 consomme :
– Active Mode: 1 MHz, 1.8V: 300 µA
– Power-down Mode: 0.1 µA at 1.8V
Ce dernier à l’air bien mieux avec une conso réduite en actif par 6 mais est il possible de brancher un NRF24 + une entrée impulsionnelle http://imall.iteadstudio.com/development-platform/arduino/arduino-compatible-mainboard/im130615003.html ??

Une pile bouton??! Ca semble impossible! Ce calculateur déduit 23 jours d’autonomie : Oregon Embedded - Battery Life Calculator
Avec cet outil, un montage à base de Attiny85 à une autonomie de 3 ans, j’ai du me planter quelque part, certainement dans la capacité des piles LR6 en exemple:
Capacity rating of battery (mAh) 10000mAh (4 piles LR6)
Current consumption of device during sleep (mA) 0.0002mA
Current consumption of device during wake (mA) 0.3mA
Number of wakeups per hour 3600 If always on, enter 3600 here.
Duration of wake time (ms) 1000ms If always on, enter 1000 here.

La pile 9V était un exemple, disons que le choix de la batterie se fera en fonction du montage, un groupe de LR6 ou une batterie NIMH par exemple.

Je pense partir sur un arduino NANO ou MINI ou un ITEADUINO : http://imall.iteadstudio.com/development-platform/arduino/arduino-compatible-mainboard/im130615003.html

Dans tout les cas, ce que je ne comprend pas c’est si ces boards sont capable de compter des impulsions en mode veille? Si oui ça serait le Pérou mais je craint d’être naïf!!! Car si le comptage impose un UP du controlleur, alors il faut partir sur 1 an d’autonomie avec en moyenne 15 heures par tranches de 24heures de comptage d’impulsion et transmission via NRF24L01 si le comptage des 60 dernières minutes est supérieur à 0 (peu importe la précision, le clock interne du microcontrôleur est capable de le faire).

Est ce déjà une bonne base?

Merki!!

Bonjour,

josse34: Dans tout les cas, ce que je ne comprend pas c'est si ces boards sont capable de compter des impulsions en mode veille? Si oui ça serait le Pérou mais je craint d'être naïf!!! Car si le comptage impose un UP du controlleur, alors il faut partir sur 1 an d'autonomie avec en moyenne 15 heures par tranches de 24heures de comptage d'impulsion et transmission via NRF24L01 si le comptage des 60 dernières minutes est supérieur à 0 (peu importe la précision, le clock interne du microcontrôleur est capable de le faire)

Ton impulsion doit être câblé sur une broche d'interruption. Dés que l'interruption sera "reçu" le cpu sortira du mode veille, exécutera le code associé à ton interruption. Ce sera alors à toi de faire ce qu'il faut pour envoyer les données (réveil du nRF24 + envoi) puis revenir en mode veille.

Remarque : ce principe de fonctionnement est géré matériellement par les microcontrôleurs MSP430. Ces µc sont conçu pour faire de la "vrai" basse conso. Ils ont un mode de travaille dans lequel tout est fait en interruption avec mise en veille automatique le reste du temps. Si tu veut maximiser l'autonomie de ton montage c'est une solution à envisager, par contre niveau code c'est un peu plus compliqué que de l'arduino. (ça reste du C mais il faut gratter un peu dans la doc du hardware bas niveau)