PCB maison : transfert des typons avec une plastifieuse

J'en profite pour parler de ma plastifieuse : l'épaisseur du circuit ne lui plait pas trop, elle a tendance à dérailler de plus en plus souvent. De plus, le moteur chauffe beaucoup (avec la résistance juste à côté, ça aide pas...)

Mon imprimante est une HP laserjet4. Le transfert ne marche pas qvec du jet d'encre, hein, méfiance...

Le papier utilisé est aussi un choix important : trop épais il crée une résistance à la chaleur et le transfert ne passe pas, trop fin, il bourre dans l'imprimante. Il faut imprimer sur les pages à texte et surtout éviter les photos qui font baver le transfert.

Autre truc, en chauffant, le papier glacé se rétracte, et un support DIP28 (pour ATMEGA328 par exemple) sera impossible à mettre en place.

Je ne vois pas quels problèmes tu peux avoir, essaie avec d'autres papiers peut-être... il faut un papier non-absorbant, donc éviter les magazines "bio" trop recyclés.

Super_Cinci: ... Je ne vois pas quels problèmes tu peux avoir, essaie avec d'autres papiers peut-être... il faut un papier non-absorbant, donc éviter les magazines "bio" trop recyclés.

Bonsoir S5 des papiers bons candidats = les annonces/ cahier de ventes immobilieres qui sont distribuées à foison dans les grandes villes

grammage/epaisseur ok glaçage juste suffisant

ne pas oublier si l'imprimante le permet (souvent) d'utiliser le "chemin plat"

C’est justement sur un catalogue immobilier que je n’arrive pas à réaliser le transfert du toner.
Au fer à repasser, pas de problème, mais ça manque de précision.
A la plastifieuse, aucun transfert, meme après 15 passage !

Je dois passer à coté d’un détail…

Super_Cinci : tu arrivais bien à faire des transferts correctes même avec la plastifieuse non modifiée ?

pilatomic: Super_Cinci : tu arrivais bien à faire des transferts correctes même avec la plastifieuse non modifiée ?

oui, attends-tu que la plastifieuse soit à température? à froid, ça ne marche pas...

Oui, j'attend une dizaine de minute après que la LED verte se soit allumée. Dans quel sens rentre tu la plaque ? cuivre au dessus, ou en dessous ?

pilatomic: Oui, j'attend une dizaine de minute après que la LED verte se soit allumée. Dans quel sens rentre tu la plaque ? cuivre au dessus, ou en dessous ?

bonsoir ton "plastifieur" tu l'a modifié pour monter plus haut en T° ? les trucs basiques ne sont pas prevus pour depasser les 120° les fours de laser sont eux generalement prevus pout travailler autour de 170°

Avec celle de mon boulot ça marche sans aucune modif, poussée à fond. C'est une HEAT 350 je crois

B@tto: Avec celle de mon boulot ça marche sans aucune modif, poussée à fond. C'est une HEAT 350 je crois

Bonsoir B@tto

j'avais fait un test avec un laminateur basique venant d'un fournisseur de bureau = jamais OK avec un laminateur tout autant basique "lidl" c'etait mieux , mais pas vraiment efficace avant intervention sur le limitateur de T°.

j'ai une recup de four laser , les limiteurs sont à 210° avec une CTN prise en dessus de rouleau je ferais une photo demain

J'ai deux fours de laser qui n'attendent que ça, mais il faut encore adapter un moteur dessus... Sinon, ce serait en effet une bonne alternative.

Attention cependant, car si le cuivre "recuit", il se peut qu'il se décolle de l'époxy, et là, on a tout perdu. donc pas trop chaud quand-même!

Pour le laminateur à 20 balles, chez moi ça passe impec en 7 ou 8 passes, température à peine plus haute que l'origine. Je ne comprends pas pourquoi ça merdouille chez pilatomic... il devrait avoir un minimum de résultat, même foireux.

J'ai néanmoins remarqué que ça se joue à quelques degrès : un poil en dessous et la qualité du transfert est en chute libre. De plus, au delà de la température, c'est surtout la quantité de chaleur qui importe, donc materiau du rouleau, pression, diffusion thermique ... Bref les echecs sur certaines machines peuvent avoir de nombreuses raison alors que la température semble bonne.

Au passage : c'est pas une astuce que j'ai vue partout, mais frotter le cuivre avec le dos de l'éponge (grattoir) sous l'eau améliore considérablement le transfert. L'explication scientifique qui est derrière à mon sens c'est que ça créer des microfissures qui créaient des effets de capillarité quand l'encre se liquéfie

B@tto: J'ai néanmoins remarqué que ça se joue à quelques degrès : un poil en dessous et la qualité du transfert est en chute libre. De plus, au delà de la température, c'est surtout la quantité de chaleur qui importe, donc materiau du rouleau, pression, diffusion thermique ... Bref les echecs sur certaines machines peuvent avoir de nombreuses raison alors que la température semble bonne.

Au passage : c'est pas une astuce que j'ai vue partout, mais frotter le cuivre avec le dos de l'éponge (grattoir) sous l'eau améliore considérablement le transfert. L'explication scientifique qui est derrière à mon sens c'est que ça créer des microfissures qui créaient des effets de capillarité quand l'encre se liquéfie

bonjour je crois que le probleme principal vient du fait qu'il mettre le cuivre à bonne temperature pour refondre le toner et selon la provenance de la source de chaleur (dessus ou dessous) les resultats peuvent etre differents. pour obtenir des resultats reproductible , l'idéee est peut etre d'utiliser 2 tambours de four de la laser comme dessous pour obtenir une T° homogene du PCB (substrat et cuivre) http://cjoint.com/14av/DDDmPmAVdIE_fourlas.jpg

Oui d'ailleurs je sais pas si ma plastifieuse chauffe que d'un côté ou pas, mais je passe ma carte dans les deux sens

ma plastifieuse pourrie possède une résistance dans chaque rouleau, on peut donc espérer que toutes les autres soient faites pareil...

Je dégraisse toujours mes cuivres avant opération : laine de fer puis alchol à brûler. Je pose le tranfert dessus à froid et enfourne direct. Sans chercher à comprendre, je laisse refroidir le tout à température ambiante et décolle ensuite à l'eau froide (trempage 10 à 15 min).

J'imagine que l'oxyde de cuivre ne doit pas aider à retenir l'encre...

Pourquoi tu parles d'oxyde ? Tu peux y aller avant que le cuivre s'oxyde il va en falloir ;)

Le cuivre s'oxyde très vite, il commence par ternir, puis noircir, et une fois passé au vert, il est temps de faire quelque chose...

On est d'accord, l'oxyde de cuivre ça existe ;)

Mais avant d'y arriver en quelques minutes sans acide ...

B@tto: On est d'accord, l'oxyde de cuivre ça existe ;)

Mais avant d'y arriver en quelques minutes sans acide ...

On s'est mal compris, je parlais de transfer sur un cuivre déjà oxydé... d'où l'étape très importante de prépa du support : nettoyer, dégraisser, et bien-sûr, ceci au dernier moment.

aaah ok ^^

Finalement, j'ai réussi à réaliser des typons avec ma plastifieuse, mais il aura fallu que j'augmente la température de chauffe (environ 600 ohms ajoutés en série avec la thermistance). Avec la température d'origine, je n'obtenais strictement aucun transfert.

Merci pour divers infos sur cette modif !