Polarité de mes condensateurs, arduino NANO et RDA5807M

Bonjour,
Je précise que je suis tout débutant en électronique et que j’implore votre indulgence par rapport aux questions bêtes que je vais vous soumettre.
Je vais souder sur une “carte universelle de circuit imprimé pour le soudage point à point”

  • une arduino nano ;

  • un Module RDA5807M ;

  • un jack 3.5 ;

  • 4 boutons poussoirs ;

  • résistances 2k pour les boutons poussoirs ;

    1/ J’ai lu sur internet que pour bloquer toute composante continue superposée au signal audio il fallait que je soude sur les sorties Rout et Lout du module radio un condensateur électrolytique de 4.7 uF. J’ai trouvé sur amazon des condensateurs de ce type d’une capacité de 50v .
    50v ce n’est pas trop ?
    2/ Je suppose bien sûr que le + se place à la sortie Rout et Lout et le - sur la connexion du jack 3.5 ?

    3 / Enfin j’ai du mal à comprendre comment un condensateur qui si j’ai bien compris accumule
    les charges d’électrons dans ses armatures, peut jouer le rôle d’un filtre ?

Merci à ceux qui voudront bien m’aider.
Philippe

Bonjour

un schéma, mieux que des mots, permettrait de préciser le rôle de ce condensateur et sa polarité.

50v n’est pas la capacité du condensateur mais sa tension de service. En général il n’est pas gênant d’avoir une tension de setrvice bien supérieure à la tension de charge dans le montage

Un condensateur est constitué de deux plaques conductrices séparées par un isolant (la technologie est plus complexe, le raisonnement reste le même).

Blocage du continu :
Une fois que tous les électrons ont occupé toute la place disponible on dit que le condensateur est chargé et plus aucun courant ne passe.

Effet filtre :
C’est dans le cas de l’alternatif.
En continu le courant ne circule que dans un sens. En alternatif il circule alternativement dans les deux sens.
Les électrons passent alternativement d’une plaque à l’autre. Les plaques ne vont pas arrêter de se charger et de se décharger → ce qui permet d’établir un courant.
Les électrons le font d’autant plus vite que la fréquence est élevée .

En continu un condensateur représente une isolation parfaite
En alternatif un condensateur représente une “impédance” élevée en basse fréquence et qui diminue au fur et à mesure que la fréquence augmente.
L’impédance correspond à la notion de résistance généralisée aux condensateurs et aux inductances. Le symbole est Z.

Pour un condensateur Z = 1/(C.2.PI.F)

Dans ton cas le condensateur est en série, il faut qu’il ait une impédance faible pour ne pas atténuer le signal.
Si les concepteurs du schéma préconisent 4,7µF c’est qu’ils ont du faire un calcul.

Merci al1fch et 68tjs,
al1fch , j’ai trouvé le shéma ici

68tjs, j’avais bien compris qu’avec du courant continu le condensateur représentait une isolation parfaite grâce à la séparation entre les deux armatures effectuée par le diélectrique. Du coup, je ne comprends pas comment il peut laisser passer et améliorer le signal sonore sorti du RDA5807M.
Dans le schéma de montage que j’utilise l’auteur ne dit pas que les condensateurs sont indispensables mais qu’ils apportent un plus… En fait, je ne comprends pas bien tout ça.

Bonjou

La charge du condensateur prend du temps par contre en instantanné la tesnion aux bornes du condensateur ne peut varier, tout changement de tension sur une armature est immédiatement répercuté sur l’autre. AInsi le signal passe et le continu est bloqué.

En aval du "condensateur de liason’ la tension sera alternative, centrée sur zéro
On est débarrassé d’une éventuelle composante continue présente en sortie du circuit intégré.
C’est souvent ce que l’on veut sur une sortie de signal audio.

Exemple : si par la suite un LM386 était utilisé pour amplifier le signal il serait impératif de lui fournir un signal de valeur moyenne nulle, centré sur la masse.

Le condensateur de liaison n’est pas là pour filtrer.
Il est là pour connecter deux circuits électroniques avec des tensions aux accès incompatibles.
Cela ne fonctionne qu’avec des signaux alternatifs.
Exemple :
Si tu relies un crcuit électronique qui délivre un signal alternatif qui est superposé à un signal continu de 3 V avec un circuit électronique dont l’entrée est polarisée à 2 V tu turera allègrement les transistors → 3 V direct sur 2 V cela fait des dégats…
Dans ce cas on place un condensateur en série qui bloque les différentes tensions continues.

Cela s’appelle un condensateur de liaison absolument pas un condensateur de filtrage.
La seule chose que l’on demande à ce condensateur est d’avoir une capacité en farads suffisante pour présenter une impédance suffisament faible à la fréquence la plus basse à transmettre.

Il existe un autre usage des condensateurs : en parallèlle sur l’alimentation : là c’est du filtrage puisque le condensateur laisse intact le continu et court-circuite les tensions de bruit qui “salissent” l’alimentation.

Il existe une différence FONDAMENTALE entre une transmission numérique qui se fait avec des signaux d’amplitude constante, généralement entre le 0 V et la tension d’alimentation et où on peut connecter directement les circuits entre eux, et la transmission de signaux analogiques alternatifs où l’amplitude n’est pas constante et où l’amplitude est à préservée car c’est elle qui contient les informations.

Merci à tous les deux,

Je ne pensais pas qu’il sortait du courant alternatif du module RDA5807, je pensais que tout le circuit était en continu. Du coup je comprends beaucoup mieux le rôle du condensateur de liaison et non pas de filtrage.
Reste ma deuxième question, bête bien sûr, mais j’ai tellement envie de réussir ce projet que je la repose avant de souder sur ma plaque universelle
2/ Je suppose bien sûr que le + se place à la sortie Rout et Lout et le - sur la connexion correspondante du jack 3.5 ?

oui pour la polarité en supposant l"existence d’une composante continue positive est en sortie du RDA5807

Merci beaucoup à tous les deux.
Philippe

Voilà,
J’ai terminé mon projet, tout fonctionne mais ça grésille un peu quand je capte bien les stations (RTL, Energy), ça grésille et ça craque beaucoup quand je capte moins bien !
Il faut dire que mes soudures ne sont pas très belles et que j’ai alourdi mon projet de 4 boutons poussoirs et d’un écran lcd I2C !
Je n’arrive pas à trouver l’origine de ces craquements et grésillements. Du coup j’envisage de tout refaire !

Dans les schémas électroniques le fil de masse est considéré comme parfait.
Parfait veut dire que tout le long du fil, qu’il fasse 5 cm ou 25 m il y aura 0 V partout.
Ce qui implique que sa résistance fera exactement 0 ohm.

Dans la vraie vie, ce n’est pas du tout comme cela que cela se passe. Le fil de cuivre présente toujours une faible résistance, mais souvent suffisamment élevée pour perturber le fonctionnement.
Le pire des usages est l’analogique où l’information principale est l’amplitude du signal, qui en général est faible.

Quelques règles de base :

  • utiliser du fil de bon diamètre : fils Dupont, surtout les surmoulés, interdit.
  • Câblage en étoile.
    Pourquoi : c’est pour éviter que le fil de masse du module A soit parcouru par les courants de masse du module B. Ce qui sera considéré comme un bruit électrique qui pourrait bien se transformer en bruit accoustique.

Pour cela il faut bien choisir le centre de l’étoile qui doit être l’endroit de référence absolu.
Et là je vais te décevoir il n’y a pas de recette de cuisine à suivre à la lettre. Chaque cas est différent.

Pour commencer je dirais prendre la masse de la carte nano comme centre de l’étoile.
Prévoir un montage mécanique pour raccorder toutes les masses (petit domino ? )
La partie FM raccordée sur la masse proche des entrées analogiques.
Les différents accessoires (boutons, inter, …) Préférentiellement reliés sur une masse proche des entrées numériques.

Alimentation :
Un peu de théorie : pour l’alternatif une source de tension est considérée comme un court-circuit.
La pratique est un peu différente. Si tu as une alim qui sort 5V à vide et qui ne sort plus que 4,8 V quand tu tires un courant de 100 mA cela signifie que l’alim a une résistance interne de :
U = RI → R = U/I = 0,2 V / 0,1A = 2 ohms.
Et ce n’est que la face visible de l’iceberg.

Pour contrer le bruit qui se retrouve sur l’alimentation, du fait qu’elle est imparfaite, on place des condensateurs en parallèle sur l’alim. Le bruit étant alternatif il est court-circuité par le condensateur.

Dans ton cas je placerais à raz de l’alim du module FM deux condensateurs :

  • un condensateur de 100 nF, valeur ultra courante, pour les bruits haute fréquence.
  • un condensateur de 47 µF ou 100 µF pour les bruits basse fréquence.

Pourquoi deux ?
Parce que pour les basses fréquences il faut des très fortes valeurs et que la technologie utilisée pour les fabriquer n’est pas efficace en haute fréquence.

Bons tests.

Édit :
Les valeurs indiquées pour les condensateurs ont été déterminées “à la louche”, prend déjà ce que tu as dans tes tiroirs.

Merci 68jts,

Dois-je souder mes condensateurs comme ci-dessus en mettant le + des condensateurs sur le 3.3V et le moins sur le GND ?
Y a t-il un ordre de préférence pour l’un ou l’autre des condensateurs ?

Merci beaucoup pour ton aide et tes explications.

Pardon 100nf, c’est peut-être un condensateur céramique sans polarité donc on se fiche du + et du moins. J’ai du 105 en céramique mais il n’y a marqué que 105 dessus.

Oui les condensateurs céramiques ne sont pas polarisés.
En marquage CMS (résistance ou condensateur) le code 105 se lit 10 suivi de 5 zéros soit 10 00000.
L’unité pour les condensateurs céramiques est très souvent le pF (pico farad).
Le condensateur serait plutôt un 1µF (1000 nF).
Note : Cette valeur approche les limites obtenable avec cette technologie, c’est pour cela que je n’en ai pas parlé, 100 nF étant plus courant, mais si tu l’a tant mieux.

Comme je l’ai déjà écrit les valeurs sont “à la louche” (la louche étant étalonnée par l’expérience, l’expérience étant un nom pompeux pour dire que l’on a su tirer profit de ses très nombreux plantages :smile: )
En priorité tu prends ce qu’il y a au fond du tiroir

Merci 68tjs,
Sinon l’emplacement des condensateurs C1 et C2 sur le schéma est bon ?
J’espère ne pas trop abuser de ta patience.
Merci par avance.

Oui il faut qu’ils soient au près de l’utilisation.

Merci beaucoup 68tjs,
Avec toi j’ai appris beaucoup même si mes lacunes restent énormes !
Voilà mon projet est réussi grâce à toi et à al1fch.
Mon projet est abouti, je capte toutes les stations même celles qui ont un signal faible ! Plus de grésillements et de craquements…
Merci beaucoup
PS : J’ai envie de continuer à apprendre, l’électronique c’est quand même très compliqué et j’irai jusqu’où mes limites m’amèneront.

Cela s’appelle le partage ou le renvoi d’ascenseur.
Je donne quand je peux et j’apprends toujours beaucoup des autres.

Bonjour,

J'ai fabriqué un kit pour un copain qui est complètement perdu dans la campagne. Du coup, il ne capte pas trop bien.
Le kit comporte le RDA5807M et une arduino nano. Je lui ai fait commander une antenne

.
Une question bête : dois-je souder la sortie antenne du Module RDA et le GND de la carte nano sur la prise femelle de l'antenne ?
Existe t-il une meilleure antenne que cette antenne en forme de T ?
Merci par avance pour votre aide.