Poste de pilotage Electronique

Bonjour à tous,

Je suis en train de rénover une pénichette fluviale et j'ai pour objectif de transformer le poste de barre traditionnel par un système electrique qui soit moble.
Ainsi, je pourrai piloter mon bateau de n'imprte où, interieur, exterieur, sur le toit-terasse, etc...

Le poste actuel est composé :

  • d'une barre à roue : C'est une pompe hydaulique qui est actionnée par le volant et qui pousse un verin relié à la meche de safran (gouvernail)
  • d'un livier d'acceleration, qui quand on le pousse vers l'avant actionne la boite de vitesse en marche avant ET l'accelleration du moteur, et quand on le tire en arrière ... et bien le bateau part en arrière. Le tout étant proportionnel.

J'ai commencé à réfléchir à comment je pourrais transformer ce système :

  • Pour l'acceleration, c'est pas très compliqué, il me "suffit" de remplacer ce système de levier par un joystic mono axe résistif sans retour automatique au zero. Cy système devra commander 2 servomoteurs : L'un pour l'acceleration, l'autre pour la boite / inverseur

Comment gérer la position de 2 servos, en fonction d'un seul capteur d'entrée ?

  • Pour la commande du verin je suis un peu sec. La pompe manuelle (volant) peut être remplacée par une pompe electrique 12v, commes celles utilisées pour les pilotes automatiques. Commandée dans 1 sens, elle fourni l'hydraulique dans un sens, alimentée en inverse elle s'inverse.

Comment peut-on mettre en place un contrôle de position (avec un capteur d'angle de barre - potentiometre qui donne l'angle j'imagin ?) et asservir l'alimentaiton de la pompe en fonction de la résistance du capteur d'angle de barre ?

Merci de votre aide sur l'élaboration de ce projet, je suis completement sec dans cette techno :slight_smile:

bonsoir
AMHA sur ce genre de "retrofit" , il faut conserver le maximum de l'existant, ne serait ce que pour reprendre la main en urgence.
c'est plus un problème d’intégration mécanique que de réel problème électronique.
le point critique est la captation (angle) au niveau du safran (facilité/robustesse/fiabilité/etc)

photos des points actifs sur ta penichette ?

Travaillant dans le fluvial, chambre de barre, hydraulique etc ce sujet m'est plus que familier.

Nos barres et propulseurs d'étraves sont tous équipés de potentiomètres et ce système marche parfaitement bien malgré les conditions difficile (extérieures en eau saumâtre ou chaleur en salle machine)

Superbe :slight_smile:

Jambe et Artouste, je compte sur vous pour m'aider dans la réflexion :slight_smile:

Voici un lien sur la mèche de safran, là où il est possible de fixer un potentiomètre qui donnerait la position angulaire du safran.
Valeur à comparer à la valeur de consigne qui serait donné par le potentiomètre "volant" et dont le résultat ferait actionner la pompe hydraulique 12v dans un sens ou dans l'autre.


Le blog du bateau : remann.over-blog.com

remdelag:
...
Voici un lien sur la mèche de safran, là où il est possible de fixer un potentiomètre qui donnerait la position angulaire du safran.

bonjour
la 1ere chose à faire est de choisir "un bon potentiometre" et la façon de bien le positionner mecaniquement.
C'est le capteur qui conditionnera la qualité de la chaine de reaction.
Comme ça à l'air d'etre le coeur de metier de Jambe , il a peut etre quelque references facilement utilisables/sourçable à utiliser ?

bonjour,
pourquoi ne pas fixer une roue encodeuse avec le lecteur qui va avec?
roue encodeuse sur l'axe pivotant, et lecteur sur bras de safran.
le tout étant d'avoir l'axe pivotant fixe par rapport à un des bras.

infobarquee:
bonjour,
pourquoi ne pas fixer une roue encodeuse avec le lecteur qui va avec?
roue encodeuse sur l'axe pivotant, et lecteur sur bras de safran.
le tout étant d'avoir l'axe pivotant fixe par rapport à un des bras.

Bonsoir IB
Dans ce genre d'appli , un encodeur doit etre absolu en restitution d'info :
pragmatiquement le "bon vieux potard" reste la solution la plus "simple/eprouvée/fiable/economique" en captation d'angle < 360°
il existe d'autres solutions aujourd'hui (I e capteurs position angulaire magnétique)
Mais rien d'aussi simple qu'un bon pot "de de bonne qualité" 8)

J'ai vu qu'il existait des capteurs rotatifs, la fixation mécanique n'est peut être pas un problème.

La question suivante c'est comment gérer ensuite l'alimentation de la pompe :

  • quand la valeur de consigne est inférieure à la mesure de l'angle
  • quand la valeur de consigne est supérieure à la mesure d'angle
  • stopper la pompe lorsque les valeurs sont égales ou proches pour gérer un cycle d'hystéresis et éviter une oscillation de la pompe ?

La pompe ne dispose que d'une alimentation 2 voies (+12/masse), l'inversion de la rotation se faisant par une inversion de polarité.

Merci encore de votre aide, Remi.

remdelag:
...
La question suivante c'est comment gérer ensuite l'alimentation de la pompe :

l'alimentation de la pompe (sens) n'est qu'une fonction dérivée de la valeur lue du capteur :grin:

j'ai parcouru ton blog par assumée curiosité :sunglasses:

Si tu mets autant de soin à choisir/réaliser "ton" capteur angulaire , qu'à choisir tes "enduits" de restructurations de coque, tu aura alors une bonne base pour la suite :grin:

Artouste:
Comme ça à l'air d'etre le coeur de metier de Jambe , il a peut etre quelque references facilement utilisables/sourçable à utiliser ?

Le problème c'est qu'on bosse avec la hollande pour nos système de barre et le hollandais a la fâcheuse tendance a ne pas donner ses références et a vendre a prix d'or ses pièces détachées

Mais dans ce cas précis ce n'est rien de plus qu'un bon gros potar